Votre profil Booknode a été créé !

Vous êtes  
 
Votre année de naissance  
 
Découvrez
vos lectures
de demain
Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !
En cliquant sur "Je m'inscris" j'accepte les CGU de booknode
- Créez votre bibliothèque en ligne
- Découvrez des livres proches des vos goûts
- Partagez votre passion avec d'autres lecteurs

Bibliothèque de Chouquette-C : Liste de bronze

retour à l'index de la bibliothèque
Les Fantômes de Maiden Lane, Tome 9 : Le Lion et la Colombe Les Fantômes de Maiden Lane, Tome 9 : Le Lion et la Colombe
Elizabeth Hoyt   
https://lachroniquedespassions.blogspot.fr/2016/01/les-fantomes-de-maiden-lane-tome-9-le.html



Je vais faire court. Moi qui suis fan de cette auteure, je suis déçue. Ayant lu presque (tous) les livres sortis de cette auteure en France, je pense que celui-ci est de loin, le moins bon. Je n'y ai pas cru. La romance m'a semblé artificielle. Je dois même avouer que je n'apprécie pas la voie dans laquelle s'engage cette (pourtant superbe) série. Elle s'essouffle pour presque n'avoir quasiment plus de souffle. Pour ma part, je pense que cette série a donné de magnifiques romances mais il faut savoir arrêter...

Bref, une déception qui m'inquiète sur le devenir de cette série.
La Famille d'Arsac, Tome 3 : Aventureuse Constance La Famille d'Arsac, Tome 3 : Aventureuse Constance
Éléonore Fernaye   
J’ai acheté ce livre sympathique pour deux raisons :
1-j’ai rencontré l’auteur au Salon du Livre de Paris (et j’ai eu une super dédicace)
2-Je porte le prénom de l’héroïne
Que dire ? Le style est trop simple à mon goût, et n’importe qui peut écrire comme cela. Après, l’avantage est que grâce à cette écriture facile, le roman se lit très rapidement (quelques heures). Mais quand même, j’aurais bien aimé une plume plus « soutenue » et c’est vraiment ce qui a manqué pour que je puisse dire que j’ai vraiment apprécié ce roman. Bon il est clair que cela n’a pas déçu mes attentes puisqu’en achetant chez Milady Romance, j’étais quasi sûre de me frotter à une écriture très moyenne et basique (preuve en est que lorsque je ressors les récits que j’écrivais quand j’avais 13 ans, j’ai exactement le même style assez mauvais).
Le côté historique du bouquin m’a échappé : okay, on parle d’une noble qui fuit la Révolution mais c’est tout. Pas de dates, d’évènements historiques précis. Ça ne me gêne pas outre mesure mais je ne comprends pas l’éditeur Milady qui précise que c’est historique.
Mais je passe maintenant aux points positifs parce qu’il y en a un certain nombre : l’histoire est prenante et on suit volontiers cette jeune femme dans ses aventures. Beaucoup de passages romantiques un peu soulants parfois mais très sympas à lire. C’est bien d’avoir divisé l’histoire en deux : une partie sur le bateau et une en Amérique. J’ai bien aimé le fait que l’héroïne ne soit pas niaise et innocente. Pour une fois, l’histoire d’amour n’est pas la première vécue par les deux personnages (enfin si, c’est peut être la première fois qu’ils aiment VRAIMENT quelqu’un mais le fait que Constance ait été mariée et que John ait eu de multiples aventures amoureuses m’a plu, je pense que cela devient tout de suite plus réaliste, pas comme dans certains romans où la jeune fille noble a 25 ans mais n’est pas mariée ce qui est assez illogique). Justement cela m’amène à parler de l’âge de la protagoniste : enfin une jeune femme qui n’a pas 16 ans ! Je commençais à m’inquiéter sérieusement du fait que les écrivains choisissent toujours une jeune fille de moins de 20 ans pour incarner leur héroïne.
Le livre aborde quelques problèmes récurrents de l’époque : les enfants bâtards des nobles, reniés par leur famille et condamnés à vivre dans la honte, la difficulté pour les marins de trouver du travail pendant l’hiver, l’obligation pour les aristocrates de fuir la Révolution, le métier d’acteur extrêmement mal vu… il m’est difficile de concevoir que les personnes qui lisent ce roman ne sont pas au courant de tout cela. Alors je dis oui, si ce roman était destiné à des filles de 10-11 ans, cela permettrait qu’elles apprennent des choses mais ce n’est manifestement pas un roman pour des fillettes : scènes de sexe récurrentes entre Hadley et Madame du Rouvray,etc. Par contre, ces passages érotiques ont l’avantage de venir briser l’aspect trop romantique et cul-cul la praline ce qui est bienvenu.
La couverture est vraiment magnifique, dans des tons roses-violets, bravo au designer. Je suppose que le mannequin qui pose est censé représenter Constance mais sur la photo elle est brune, alors qu’on nous répète tout au long du roman qu’elle est blonde. Enfin moi, je l’imaginais brune pour m’identifier complètement à elle ( déjà que je porte son prénom). J’ai eu du mal à visualiser le capitaine Hadley et comme en parallèle de ce roman, je regardais la série « Once upon a time », j’avais dans la tête l’image du Captain Hook, c’est-à-dire Colin O’Donogue le beau gosse. Du coup, j’ai imaginé John Hadley avec les yeux bleus alors qu’il me semble qu’il est censé avoir les yeux plutôt sombres. Mais je pense que chacun a le droit d’imaginer le personnage comme il l’entend ; surtout que quand l’auteur nous dit qu’une personne est belle, l’image du personnage va varier d’un lecteur à l’autre puisque nous n’avons pas forcément les mêmes critères et nous ne sommes pas sensibles aux mêmes types de beauté.
J’ai pris la trilogie en cours de route et je crois ne pas me tromper en affirmant que Constance fait des brèves apparitions dans les tomes précédents quand elle a une dizaine d’années. Peut être que les personnes qui ont lu la trilogie dans l’ordre ont été plus ravis que moi car ils ont retrouvé un de personnages secondaires de « Scandaleuse Elizabeth » et « Audacieuse Sarah ». En tout cas, j’achèterais bien les autres pour les vacances d’été.
Je préfère ne pas m’attarder sur la psychologie des personnages car elle est assez inexistante donc pas la peine de faire comme d’habitude et de décortiquer chaque personnage en à un. Il sont assez caricaturaux d’une classe sociale, ou d’un défaut /caractéristique en particulier ( le noble qui fait des magouilles, le fils homosexuel, l’actrice mal vue, le bâtard en perpétuelle querelle avec son père et désirant à tout prix de distinguer de la haute, la noble mariée à un mari volage et violent, etc).
Tout est assez prévisible dans le roman mais j’ai été surprise lorsque j’ai appris dans l’épilogue que John et Constance avaient adopté un enfant. La fin familiale est toute jolie ^^
Les lieux étaient à ma surprise assez bien décrits et on imagine bien la prison où est captif Hadley, la maison que loue Constance pour y retrouver John, les docks du port de Londres, les grandes « mansions ».
*En conclusion, je dirais que c’est une sorte de Colombes du Roi-Soleil pour les jeunes adultes et je le conseille pour la détente par exemple en voyage car il est disponible en poche et les pages se tournent toutes seules !



par Tara99
L'Inferno Club, Tome 1 : Caresses Diaboliques L'Inferno Club, Tome 1 : Caresses Diaboliques
Gaelen Foley   
Très agréable! Une belle découverte!
La belle romance avec deux héros aux forts tempéraments prend de la matière sur fond de récit d'espionnage.
C'est original, cette guerre sans merci entre deux sociétés secrètes, l'une oeuvrant pour le bien, l'autre pour le mal, bien qu'un peu pompeux. J'avoue, au début, n'avoir pas compris les motivations respectives des prométhéens et de notre Ordre, mais heureusement tout s'éclaire en fin de roman!
La personnalité des héros m'a enthousiasmé: Max est complexe, tantôt manipulateur, sûr de lui à l'excès, tantôt fragile dans son besoin compulsif d'être aimé. Quant à Daphné, son caractère bien trempé, n'empêche pas une certaine douceur et c'est un vrai plaisir de la voir tourner en bourrique notre bel espion.
Quatre autres tomes sont prévus, tous théoriquement disponibles pour l'année 2012: le second, Baisers maudits, qui sortira en mai traitera du Duc de Warrington, le troisième de Falconridge et le quatrième de Drake (ahhh). Le dernier opus, prévu pour l'automne, relatera la romance de Carissa.

par Celma95
L'Inferno Club, Tome 2: Baisers Maudits L'Inferno Club, Tome 2: Baisers Maudits
Gaelen Foley   
j'ai plus apprécié le tome bien que le tome 1 était super aussi mais j'ai quand même une préférence pour Kate elle est plus attachante mais la 1 rest ebien aussi bien sûr ;P
Et en plus d'être un livre de romance ce livre est rempli d'actions et c'est ce qui (je trouve) rend le livre plus intéressant

par ingaelisa
Victorious Vikings, Tome 2 : Amoureuse d'un Viking Victorious Vikings, Tome 2 : Amoureuse d'un Viking
Joanna Fulford   
Une très belle histoire d'amour à la sauce viking...je me suis régalée. On est tout de suite sous le charme de ce beau guerrier qu'est Wulfgar et de cette pétulante jeune veuve qu'est Anwyn. Le fils de cette dernière n'est pas en reste, plus mignon y a pas.
Perso. j'ai complètement craquer.
A lire avec délice.
Indomptables guerriers, Tome 1 : La vengeance du viking Indomptables guerriers, Tome 1 : La vengeance du viking
Joanna Fulford   
J'ai aimé certaines choses de ce roman, d'autres beaucoup moins…

Joanna Fulford a toujours une écriture aussi plaisante et on sent qu'elle connaît son sujet. De ce que j'en sais, les moeurs des vikings, les coutumes et conventions sociales de l'époque sont bien respectées.

J'ai beaucoup aimé Astrid, elle est intelligente, a du caractère jusqu'au bout et n'accepte pas tout sans broncher, prend son destin en main (quand elle le peut vu la condition peu envieuse des femmes à cette époque), a de la répartie… Elle est aussi plutôt pacifiste et n'aime pas la violence et les bains de sang, ce que j'ai apprécié vu le contexte très dur.
Par contre, je trouve qu'elle couche trop vite avec Leif, alors qu'elle est encore une esclave… J'aurais aimé que ça se passe plus loin dans le bouquin, quand le héros l'aurait eu traitée pendant un moment beaucoup mieux…

Leif était un viking assez "typique", guerrier, plutôt arrogant, fier et dur à des moments. Mais il a aussi montré des facettes très douces de sa personnalité et son passé l'a profondément meurtri, ce qui peut se comprendre vu l'horreur de ce qu'il a vécu.
J'ai cependant grincé souvent des dents à la façon dont il traite Astrid et j'ai trouvé son désir de vengeance un peu trop fort jusqu'à la fin… Il est quand même passablement sanguinaire…

Il y a deux choses choses principalement que je n'ai pas appréciées et qui m'empêchent de classer ce bouquin plus haut :

[spoiler]Les actes charnels forcés…
Je n'ai jamais caché, dans aucune de mes critiques, à quel point j'abhorre ça…
Leif ne viole heureusement pas Astrid (sinon ça n'aurait pas passé du tout et j'aurais lâché illico le bouquin), mais il l'en menace à de nombreuses reprises et il se permet quand même de l'embrasser de force ou par surprise… Par ailleurs, il la caresse alors qu'elle dort encore et ne peut donc pas donner son consentement, et Astrid fait exactement la même chose à Leif quelques pages après ! (eh oui… ce sont des actes charnels forcés et je déteste ça, que ça vienne d'un homme ou d'une femme). On peut aussi ajouter leurs scènes à chacun où ils observent l'autre qui est nu en se baignant dans le fjord...
Cette façon systématique aussi des romances de dépeindre les réactions des femmes face aux agressions sexuelles (baisers ou caresses forcés), comme quoi elles "fondent" littéralement dans les bras de leurs agresseurs tellement c'est bon, réactions totalement irréelles, me pose problème !

L'esclavage est un des sujets central du livre, puisque Leif d'abord (de façon très "dure") et Astrid ensuite (de façon plus "douce") vont l'expérimenter… Il est bien dit à quel point c'est immonde, à quel point ils ne méritent pas cela… Et pourtant, à AUCUN moment, le statut des autres esclaves ne sera remis en question ! Et je ne parle pas de tous les esclaves de la société d'époque, mais uniquement de ceux de Leif.
Ils sont à peine mentionnés comme des meubles et, à travers Leif et Astrid (qui ne se mêlent jamais à eux), nous avons quand même une bonne vision de ce que les esclaves subissent… Mais non, jamais ça ne sera questionné ou discuté par les héros !
Eux ne méritent pas ça parce qu'ils sont de noble naissance mais ça ne les gêne pas du tout pour les autres esclaves ?!? Donc oui, ils continueront à avoir des esclaves, ceux-ci pouvant être vendus, eux et leurs enfants, comme de vulgaires marchandises, utilisés pour les plus dures besognes et, surtout, violés par leurs maîtres (principalement les femmes) ou d'autres hommes sans que personne n'ait rien à y redire…
Il n'y a que moi à qui c'est resté en travers ???[/spoiler]

En raison de ces deux éléments principaux, je n'ai pas adhéré complètement à cette histoire, il m'est resté un goût très amer dans la bouche après l'avoir finie…
Alors oui, je sais que c'est l'époque, mais il n'empêche que ces livres sont écrits par des autrices de notre temps pour des lecteurs de notre temps… Donc les autrices peuvent choisir de faire de leurs héros des violeurs ou non (ce qui heureusement n'est pas le cas ici... et tous les hommes ne violaient pas des femmes à l'époque), ou des esclavagistes ou non (je suis certaines que tout le monde n'avait pas des esclaves à l'époque)… Vous voyez où je veux en venir ?

Je me lance quand même dans le volume 2 sur Finn, le frère de Leif, parce que l'écriture de Joanna Fulford me plaît, ses personnages aussi même s'ils ne sont pas parfaits et que l'histoire a l'air intéressante.

par Vitany
Indomptables guerriers, Tome 2 : L'épouse du Viking Indomptables guerriers, Tome 2 : L'épouse du Viking
Joanna Fulford   
http://wp.me/p5AuT9-11H

Suite et fin de la série Indomptable guerriers avec « L’épouse du viking » de Joanna Fulford. Un Historique Viking très intense où se mélange parfaitement passion, action et sensualité.

àDeux héros aux tempéraments forts. Elle, Lara Ottarsdotter jeune fille de dix-ans toujours pas mariée car elle s’est faite une promesse. Lui, Finn Egilsson, venu demander de l’aide au père de Lara pour vaincre un ennemi commun. Ce dernier voit là une occasion en or de marier sa fille. Bien qu’il ne veuille pas se remarier, Finn sait qu’il n’a pas d’autre choix que d’accepter s’il veut pouvoir gagner cette guerre. Mais la sulfureuse Lara ne va pas de laisser dompter si facilement …

Lara est une héroïne comme je les aime. Une jeune femme qui ne se laisse pas marcher sur les pieds, dotée d’un très grand courage, à la langue pendue et maniant l’épée avec une habilité incroyable. Et c’est grâce à cela qu’elle arrive toujours à effrayer ses prétendants. Pour elle le mariage est plus une contrainte qu’autre chose. Mais l’arrivée et le comportement de l’intriguant Finn va la perturber. Car certes, c’est un guerrier ultra sexy mais très différent de ses anciens prétendants. Ayant déjà vécu un mariage catastrophique et des plus terrifiants, Finn refuse totalement de subir un deuxième échec. Il est déterminé à faire en sorte que cela fonctionne. Ensemble ils devront faire face à des obstacles, apprendre à se faire confiance et combattre un ennemi fourbe et les démons du passé.

Un très bon viking où la plume de l’auteur est fluide, net, entraînante et sans aucune longueur. L’intrigue tient la route et est parfaitement menée. Les personnages sont intéressants et très touchants. On voit très bien leurs tourments intérieurs et leurs souffrances. Mais à côté cela il y a aussi de l’humour, comme les échanges entre Finn et ses hommes, de l’action face à un redoutable ennemi, mais aussi de la passion entre nos deux héros et enfin de l’espoir. Bref, on ne voit pas le temps passé et quand arrive la fin on en redemande encore.

« L’épouse du viking » de Joanna Fulford est un excellent final que je conseille aux lecteurs fans de Viking, vous passerez un excellent moment avec ces guerriers torrides à souhaits et leurs femmes au tempérament de feu !
Castonbury Park, Tome 7 : Sous la protection d'un lord Castonbury Park, Tome 7 : Sous la protection d'un lord
Joanna Fulford   
Sympa. Le secret d"Elena et la trame de fond aurait pu être plus travaillé. Cela aurait ajouté une couleur supplémentaire mais c'est déjà un bon roman.
Un mari féroce Un mari féroce
Julie Garwood   
Eh bien, voilà un certain temps que je n'avait rien lu sur les Highlanders et je dois reconnaitre que ce livre m'a comblée.
Il fait incontestablement parti des meilleurs que j'ai lu sur le sujet, tant par son histoire que par son humour.
Johanna se révèle une jeune femme fragile et blessée, mais aussi une femme déterminée et courageuse.
Gabriel pour sa part, se conduit en Laird arrogant et fier, un guerrier, pourtant il traite Johanna avec attention et respect.
Bien entendu ses manières sont rustres et ses émotions, cachées par un masque d'impassibilité. Cela étant au contact de la Lady, plusieurs sentiments se bousculent en lui, le laissant perplexe dans un premier temps, puis développant son instinct protecteur et possessif.
Beaucoup de répliques sont à mourir de rire, les personnages sont plaisant, les quiproquos fusent et le scénario comporte suffisamment d'attraits pour tenir le lecteur jusqu'aux dernières pages sans qu'il s'ennuie.
Une lecture que je recommande à tous ceux qui aiment les histoires sur les Highlanders. Vous ne serez pas déçu !

par ccmars
Le Club des Gentlemen, Tome 3 : Trois nuits ou jamais Le Club des Gentlemen, Tome 3 : Trois nuits ou jamais
Tessa Dare   
Un dernier tome meilleur que celui d'avant, que j'avais trouvé fade. on a ici un héros, Julian, qui s'est fait tout seul à force d'intelligence, d'audace et de provocation. On se doutait qu'il avait un passé difficile, on en apprend davantage sur lui. Ami de Léo, amoureux de Lily, il se sent responsable de la mort du jeune homme, persuadé que c'était lui qui était visé par l'agression, et il s'épuise à mener l'enquête tout en poussant Lily à se marier pour assurer son avenir.
Lily, malgré sa surdité, est une jeune femme intelligente, déterminée et n'a rien de la fleur fragile que Julian croit voir en elle. Elle est prête à tout pour l'empêcher d'arpenter les rues sordides à la recherche des assassins de son frère, par crainte de le perdre aussi. Lui demander de l'accompagner dans le beau monde pour se trouver un mari est la seule solution qu'elle trouve pour le retenir auprès d'elle. Leur belle amitié a souffert depuis la mort de Léo, mais elle va renaître et les sentiments vont se révéler.
La fin est surprenante, même si je commençais à avoir quelques soupçons sur la mort de Léo. J'aimerais une suite autour de Claudia, dont le parcours sort des sentiers battus, j'aime beaucoup son franc-parler et sa détermination.