Votre profil Booknode a été créé !

Vous êtes  
 
Votre année de naissance  
 
Découvrez
vos lectures
de demain
Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !
En cliquant sur "Je m'inscris" j'accepte les CGU de booknode
- Créez votre bibliothèque en ligne
- Découvrez des livres proches des vos goûts
- Partagez votre passion avec d'autres lecteurs

Bibliothèque de Chris350 : Ma PAL(pile à lire)

retour à l'index de la bibliothèque
À l'est d'Éden À l'est d'Éden
John Steinbeck   
Au départ lorsque l'on me parlait de "À l'Est d'Eden" je pensais à James Dean puis j'ai lu la fresque de Steinbeck. L'auteur dépeint ici avec virtuosité les complexités de l'âme humaine : les notions de bien et de mal essentiellement, avec toutes les passions et émotions que cela peut engendrer. Les personnages sont sublimes et marquants (je pense notamment à la redoutable Cathy) et le style d'écriture est épuré.
Un brillant cocktail pour passer un superbe moment de lecture.

par Nadia974
Aliénor, Tome 1: Le Règne des Lions Aliénor, Tome 1: Le Règne des Lions
Mireille Calmel   
Bien : Aliénor s'est enfin mariée à Henri Plantagenêt comme Loanna le souhaitait pour l'avenir de l'Angleterre... Nous voilà donc embarqué dans cette suite, qui si elle se lit facilement, a moins de suspense et d'action que dans le lit d'Aliénor. On se laisse quand même bercer au fil des pages dans cette histoire avec des personnages attachants.


par Folize
Amulet, tome 3: Les chercheurs de nuages Amulet, tome 3: Les chercheurs de nuages
Kazu Kibuishi   
Ok. J'adore le renard roux. Sinon, c'est toujours aussi bon.

par ewtre
Anna Karénine Anna Karénine
Léon Tolstoï   
Anna Karénine... C'est sans doute le meilleur roman que j'aie jamais lu. Il porte pourtant mal son titre, car, en mettant au premier plan l'histoire tragique d'Anna, il nous fait négliger l'histoire d'amour de Kitty et Levine, et plus généralement tous les autres couples. Pourtant, la beauté de l'oeuvre réside dans ces comparaisons, ces mises en parallèle. On peut ainsi à nouveau constater la triste condition des femmes à l'époque, l'effet délétère de la société et des "convenances", le poids des remords sur une existence, entre autres choses. Le génie de Tolstoï est de rendre les humains infiniment bons, parfois trop cependant. Mais ici, l'histoire de Kitty et de Levine est contrebalancée par celle d'Anna et de Vronski, ce qui donne un équilibre parfait au roman.
Je dois avouer: j'ai eu les larmes aux yeux trois fois en lisant Anna Karénine. Les deux premières fois, c'était de joie. Et la troisième fois, j'ai fondu en larmes, bouleversée, abattue, comme si l'événement qui avait lieu dans le roman s'était déroulé sous mes yeux.
J'ai pu cependant me remettre de mes émotions car ce livre, contrairement à ce que l'on croit souvent, et malgré un certain drame que je ne dévoilerai pas, finit bien, et c'est sans doute ce qui rend le roman encore meilleur.
Bakhita Bakhita
Véronique Olmi   
Bakhita est née au Darfour au milieu du XIXè. C’est du moins ce qui a été déduit après, ces mots n’ayant aucun sens pour elle à l’époque. Ce qui compte c’est qu’à 5 ans, sa sœur aînée est enlevée par des négriers. Ce qui compte c’est que quelques années plus tard, entre 6 et 9 ans, sûrement, elle est à son tour enlevée. Sa vie devient alors une longue souffrance. En plus de perdre sa famille, sa mère, elle perd son prénom, qu’elle oublie, ainsi que sa langue natale. Vendue de maîtres en maîtres, maltraitée, torturée, elle est rachetée par un consul qui l’emmène en Italie. Placée temporairement chez des religieuses, elle décide d’y rester et devient sœur à son tour.

J’entendais beaucoup de bien de ce roman, je ne peux qu’approuver ! L’écriture est magnifique, elle nous fait traverser la vie de Bakhita avec force, précision, mais aussi pudeur. On ressent les émotions de la petite esclave, puis de la jeune femme, la douleur, la honte, l’incompréhension; mais aussi sa volonté de survivre, de pardonner, de se faire comprendre. Le langage a une part importante dans ce roman puisque Bakhita parle un mélange de langues dont se servaient les esclaves pour arriver à se comprendre un peu, mais sans jamais vraiment maîtriser ni l’arabe, ni plus tard l’italien.

Bakhita c’est la voix qui s’est élevée contre l’esclavage, dénonçant ce que subissent les esclaves. Bakhita, c’est aussi, d’une certaine manière, la chance qu’elle a eu, puisqu’après 15 années de souffrance, elle trouve la paix, ce que la plupart des esclaves n’ont jamais connu. Bakhita c’est la résilience et la force, la voix et le silence, mais surtout le pardon et l’amour.

Un roman vraiment fort, qui touche et qui nous fait connaître le destin de cette esclave devenue sainte, malgré tout souvent oubliée par le monde contemporain. Un roman dont on parlera certainement beaucoup !

par heleniah
Barakamon, Tome 3 Barakamon, Tome 3
Satsuki Yoshino   
Le début de ce tome m'a fait mourir de rire ! Naru qui joue à la marchande avec des étrangers ! Vraiment drôle. Surtout parce que les amis d'Handa marche dans la combine de la petite pour avoir des informations [spoiler]qu'ils n'auront même pas parce que Naru va finir par se sauver ! [/spoiler]

Je trouve d'ailleurs que ce tome 3 était un peu plus drôle que les deux premiers à cause des deux nouveaux personnages qui apparaissent.

par Enrika
Barracuda, Tome 1 : Esclaves Barracuda, Tome 1 : Esclaves
Jean Dufaux    Jérémy   
Excellente cette BD. Les dessins sont tout simplement sublimes et si ce début d'histoire paraît des plus classique, on en est pas moins plongé dans le monde de la piraterie ! Des personnages dont leur charisme n'a d'égal que leur cruauté, des pirates et des vrais méchants, bref, tout pour plaire !!
Ce premier tome se révèle être une magnifique découverte ! J'adhère complêtement !!!!

par Fantasyae
Bilbo le Hobbit Bilbo le Hobbit
John Ronald Reuel Tolkien   
Je ne sais plus combien de fois j'ai lu ce livre, plus de 10 fois.
En attendant je le conseille fortement, notamment aux personnes qui désirent se lancer dans la lecture du Seigneur des anneaux. Pour moi il est indispensable de lire le Hobbit avant, vu que c'est l'histoire de la première rencontre de Bilbo avec Gandalf, Gollum, les Elfes, les Nains, des objets comme l'anneau mais aussi l'origine de Dard, de la cotte de Mithril de Bilbo (devenu Bilbon dans la traduction du seigneur des anneaux).
C'est le début de l'oeuvre Maîtresse de la Fantasy, inégalée à ce jour! C'est le premier pas à faire dans la Terre du milieu, surtout pour une partie du lectorat d'aujourd'hui qui a souvent des difficultés avec les descriptions et la narration du Seigneur, en lisant le Hobbit , le reste passera tout seul...
Catherine II.  Un âge d'or pour la Russie Catherine II. Un âge d'or pour la Russie
Hélène Carrère-d'Encausse   
Un excellent livre sur cette grande impératrice de Russie qu' était Catherine II.

par Vanessa-6
Cesare, Tome 6 Cesare, Tome 6
Fuyumi Soryo   
C'est un des tomes les plus complexes... mais bon, c'est toujours aussi prenant...