Votre profil Booknode a été créé !

Vous êtes  
 
Votre année de naissance  
 
Découvrez
vos lectures
de demain
Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !
En cliquant sur "Je m'inscris" j'accepte les CGU de booknode
- Créez votre bibliothèque en ligne
- Découvrez des livres proches des vos goûts
- Partagez votre passion avec d'autres lecteurs

Bibliothèque de chris92 : Mes envies

retour à l'index de la bibliothèque
Le Voile de la Trahison Le Voile de la Trahison
Laura Caldwell   
L'intrigue est plutôt pas mal, en tout cas elle est bien ficelée. Le style de l'auteure est très plaisant et assez vif. Dès qu'on entre dans ce roman, sa lecture en devient addictive. On n'échappe malheureusement pas à certains clichés et force est de reconnaître que j'ai été très déçue par le final, qui laisse un arrière-goût de série B bâclée. Enfin, je dois dire que je n'ai pas du tout accroché avec l'héroïne. Je l'ai trouvé sympa dans les premiers chapitres, avec son caractère bien affirmé et ses réparties parfois très drôles, mais au fil du livre elle se révèle franchement désagréable et agaçante. Du coup, je ne pense pas continuer à suivre ses aventures. Dommage.

par Eimi
Les Secrets des Hauts Murs Les Secrets des Hauts Murs
Lulu Taylor   
Emily a tout pour être heureuse : une grande maison, deux beaux enfants et un mari attentionné. Jusqu’au jour où ils ont un grave accident de la route. Lorsqu’elle se réveille à l’hôpital après la tragédie, elle réalise qu’elle a tout perdu. Elle apprend aussi qu’elle vient d’hériter d’une maison à la campagne. Pour Emily, ce pourrait être la chance de recommencer sa vie à zéro. Mais qui est la femme qui lui a léguée cet héritage et pourquoi ? Quels secrets dissimulent les hauts murs de la propriété presque à l’abandon ? Des générations plus tôt, un étrange trio a vécu là : une jeune femme, un peintre et sa sœur. Et un drame s’y est déroulé. Dans les méandres de l’histoire d’une famille, Emily va chercher à découvrir les secrets de son passé…

par cdv25
Confusion Confusion
Cat Clarke   
http://wandering-world.skyrock.com/3122744891-Confusion.html

OH. PURÉE. C'EST. QUOI. CE. LIVRE. Non vraiment, je me pose encore la question. Vous connaissez cette sensation carrément étrange que vous ressentez quand vous terminez un roman juste... Hautement perturbant ? Ce sentiment d'avoir les membres alourdis, la gorge sèche, l'esprit comateux ? C'est exactement mon cas, actuellement. Et c'est... Extraordinaire, j'imagine. Confusion est une véritable surprise, c'est le moins qu'on puisse dire. Je ne m'étais absolument pas préparé à ça en lisant le résumé. Et je comprends désormais beaucoup mieux pourquoi ce récit a bouleversé l'Angleterre. Je devrais me filmer, là tout de suite, pour que vous réalisiez à quel point je suis ému. Crotte de crotte de crotte de crotte de crotte, comment voulez-vous que j'écrive ma chronique dans un état pareil ?
Le truc, c'est que Confusion m'a vraiment perturbé. Me perturbe. Je sens que l'histoire ne va me quitter de sitôt. C'est assez spécial à décrire, en fait. L'intrigue est enivrante. Obsédante. Poignante. Déchirante. Et magnifiquement troublante. Un huit-clos hantant et dévorant. Une intrigue profonde et intense. Franchement, comment ne pas craquer ? Dès le départ, j'ai bien senti qu'une étincelle avait vu le jour entre l'héroïne du récit, son histoire, et moi. Grace est une adolescente que l'on pourrait qualifier de légèrement dévergondée. Elle boit beaucoup, sort sans prévenir sa mère, couche avec tout le monde et possède une personnalité très originale. OK, on est très loin des critères habituels concernant les héroïnes des romans Young-Adult. Cela peut gêner ( et je comprendrai complètement pourquoi ), mais, me concernant, cet aspect de Confusion m'a juste fait craquer. En effet, Grace est une vraie bouffée d'air frais. De cynisme. D'intensité. De réalité. Son caractère et son attitude font d'elle un personnages vraiment "vrai". On ne peine pas une seconde à croire à ses réactions, à ses sentiments, à ses sanglots et à ses éclats de rire. Elle est là, un point c'est tout. C'est une adolescente comme les autres. Cette jeune fille qui attend le bus juste à côté de vous. Qui boit un peu trop dans un bar. Qui cours pour se défouler. Qui hurle contre sa mère comme votre sœur le fait. Sincèrement, c'est Grace. Juste Grace. Entière. Vraie. Drôle. Émouvante au possible. Attachante malgré ses excès et ses folies. Je me suis tellement lié à elle, c'est dingue !
Grace évolue dans un monde où les autres comptent énormément. Nous avons d'abord sa mère, personnage également très bien construit, qui m'a à la fois inspiré de la peine et de la haine. Pour que je ressente cela face à un protagoniste secondaire, c'est vraiment qu'il y a quelque chose. Et ce "quelque chose" est sans l'ombre d'un doute la capacité de l'auteure à fournir une vraie authenticité à ses héros. Une profondeur rare et pratiquement irréelle qui m'a complètement envoûté et possédé. D'ailleurs, ce don ressort chez d'autres personnes, tels que Sal et Nat. Houlalalalala, Sal et Nat ! Mon dieu, qu'ils m'ont paru vrais eux aussi ! Ils représentent à eux seuls l'univers de Grace. Du coup, nous les rencontrons à de très nombreuses reprises, et c'est toujours un vrai bonheur. Je suis vraiment impressionné par le pouvoir de Cat Clarke. Celui de bâtir des personnages en chair et en os alors qu'ils ne sont en fait que des lettres sur du papier. Le trio Nat, Sal, Grace est juste extraordinairement perturbant et dérangeant. Les liens entre eux sont uniques et palpitants. Une fois pris dans leur piège, impossible d'en sortir indemnes, je vous le jure !
Maintenant que la petite présentation des personnages est faite, je peux ( enfin ! ) vous parler de l'intrigue. Et, là, je suis complètement en droit d'utiliser à l'infinie mes "ouaw". Ouaw ouaw ouaw ouaw ouaw !!! Purée !!! Le truc le plus stressant dans cette affaire, c'est que je ne trouve vraiment aucun mot pour décrire tout ce que j'ai ressenti en lisant Confusion. Les rebondissements ne s'arrêtent jamais ! Et pendant les seuls moments de répit qui nous sont accordés, on retient notre souffle car on sait que quelque chose se prépare ! C'est juste... Merveilleux ! Que feriez-vous à la place de Grace, si vous vous retrouviez dans une pièce seulement faite de blanc immaculé, de feuilles de papier et de milliers de stylos ? Vous écririez. Moi aussi. Grace aussi. Et en découvrant son "journal intime", on pénètre dans un univers époustouflant. Des flash-back intenses. Des souvenirs captivants. Des expériences qui nous brisent le cœur. Sincèrement, tout est parfait dans ce récit. Tout est maîtrisé à la perfection. Tout est tellement tellement tellement tellement tellement tellement attrayant.
Attrayant. Exaltant. Excitant. Grisant. Confusion, c'est tout ça en même temps. Le truc, c'est qu'on se sent sans cesse OBLIGÉS de lire ce livre. Et vous savez pourquoi ? Parce que l'auteure sait comment nous rendre accros. En effet, elle pose un milliards de questions dès le début du livre et n'y répondre qu'au compte-goutte. Elle distille les indices. Et nous mène sur des voies complètement fausses ! Si si, je vous assure. Je m'étais créé plusieurs scénarios en lisant le roman... Tous, absolument tous, se sont révélés être inexactes. Car Cat Clarke a un autre don : celui de rendre l'ambiance de son roman noire et envoûtante. En effet, tout tout tout out tout nous pousse à plonger dans ce récit. L'atmosphère lourde et pensante mais tellement jouissive, les personnages jeunes et pourtant si passionnants, les questions tellement nombreuses qu'elles m'ont rendu fou tout en étant complètement justifiées. Bref, Confusion est une drogue. Une excellente drogue, je dois dire. C'est aussi simple que ça.
Le roman s'avale très ( TROP ) rapidement, et on parvient à comprendre toute la complexité de l'intrigue seulement à dix pages de la fin. Dix pages pendant lesquelles j'écoutais mon cœur battre la chamade tellement fort que j'avais l'impression que toute la maison était en mesure de l'entendre. Mon pouls s'est accéléré, mes lèvres ont tremblé, et je me suis soudain senti très lourd. J'étais abasourdi, stressé, angoissé, je sentais l'adrénaline qui coulait à flot dans chacun de mes membres. Et puis j'ai réalisé ce qui m'arrivait. J'étais en état de choc, tout bêtement. Mais par "état de choc", j'entends VRAIMENT état de choc. Le genre mal-au-ventre-et-au-coeur-les-mains-gelées-la-bouche-grande-ouverte-et-la-mâchoire-prête-à-se-décrocher état de choc. Ouaip, vraiment. Les ultimes retournements de situations m'ont achevé, et j'ai dû reprendre mon souffle plusieurs minutes avant d'avaler d'une traite les dernières pages qui sont, elles, chargées en vérité, en amertume, en douleur, en douceur, en passion et en choques. J'ai reçu assez de toutes ces émotions pour l'année, je crois.
Vous l'aurez compris, Confusion est un énorme coup de cœur. Un coup de cœur particulier car l'histoire est hypnotique et étrangement enivrante, mais un coup de cœur quand même. Grace et son histoire ont bousculé toutes mes convictions et mes idées. Cat Clarke a réellement créé une intrigue rare et puissante, qui va, j'en suis persuadé, rester longtemps gravée dans ma mémoire. Un récit gorgé de ténèbres humains et de fantômes faits de désespoir et de douleur, qui m'a complètement fait craquer. Après, je peux comprendre que l'histoire ne plaise pas à tout le monde. En effet, l'aspect "attente" pour avoir les réponses à nos questions peut paraître assez long, et les excès de Grace peuvent être dérangeants.. Mais, personnellement, je ne l'ai absolument pas senti comme ça. Confusion a été, pour moi, une explosion. C'est une sorte d'OVNI dans la littérature Young-Adult de nos jours. Et je l'ai adoré. Un récit déroutant et frappant, à ne manquer sous aucun prétexte.

par Jordan
Harmonie Harmonie
Project Itoh   
Il y a de ces lectures qui vous poussent à vous poser beaucoup, beaucoup de questions sans forcément trouver des réponses. Harmonie, c'est ça. C'est une histoire qui marque et qui fait vraiment réfléchir. Une dystopie vraiment spéciale ; une utopie qui fait grincer des dents. Dans cette histoire, il est question d'un monde parfait sous tout point de vue : aucune maladie, aucune grande crise, des guerres très vite étouffées, comme dit, c'est le paradis sur terre, pourtant, trois jeunes filles ne supportent pas d'être étouffées par tant de gentillesse et de bonheur. Les corps des gens sont considérés comme propriété du monde et personne n'a le droit de se faire du mal, quel qu'en soit la manière. Déjà là, on se révolte. Notre corps qui n'est plus notre corps, c'est pas un peu bizarre ? Mais au-delà de ça, on comprends l'idée. C'est une ressource, un bien inégalable alors oui, il faut y faire très attention ! On suit Tuan, Miach et Cian durant quelques chapitres et puis on retrouve Tuan plus grande, qui a finalement plus ou moins acceptée de vivre dans une telle société. Pourquoi ? Parce qu'elle est lâche, parce qu'elle a peur et qu'elle n'a pas le courage de faire changer les choses. Non, en fait, elle s'en fiche bien et ça, on le comprend très vite. Ce qui peut arriver au monde ne la touche pas. Ca ne l'ébranle d'aucune manière. Mais quand elle voit [spoiler]Cian mourir sous ses yeux et qu'elle apprend que Miach est en vie et qu'elle est responsable, alors là, elle se jette corps et âme dans l'aventure, sans même cacher ses intentions égocentrique[/spoiler]. La seule chose que je peux reprocher à ce livre, c'est tout ce charabia médical qui m'ont perdu plus d'une fois, même si au final, tout est suffisamment expliqué pour qu'on comprenne. Ensuite, on en vient à cette histoire de conscience. Pas vraiment comme on le voit nous, mais plutôt la conscience qui fait de nous un "je". Toute l'intrigue se rattache à cela au final. A Harmonie, cette annihilation de la conscience que tout le monde semble vouloir. Il n'est pas question de haine de la société, mais plutôt de la haine de l'égocentrisme et de tout ça. Plutôt bien tourné si vous voulez mon avis ! Ca fait réfléchir. Qu'est-ce qui se passerait si on avait plus aucune conscience ? Et bien dans ce livre, c'est le bonheur ultime, le paradis sur terre. Ce qui en soi n'est pas si idiot quand on y pense bien. Enfin, je trouve. Tuan apprend la vérité, mais comme elle le dit si bien, elle se fiche de tout ce qui peut arriver. Elle venge ceux qui doivent être vengés à ces yeux et elle laisse Harmonie arriver.
Ainsi s'achève son histoire.

Harmonie est atteint et alors, les sentiments n'existent plus et les gens eux-même au titre de "je" non plus. Il ne reste qu'une immense conscience collective. Qu'un immense "nous" en quelque sorte et ça, ça c'est sacrément bien amené !
Tout est parfait. Mais est-ce que ça l'est vraiment ? Je crois qu'au final, nous ne le saurons jamais.

Ainsi, ce livre a été un véritable coup de coeur pour moi et je regrette qu'il ne soit pas plus connu ici, en France. C'est un véritable chef d'oeuvre à mes yeux et je le conseille à tout le monde. Vraiment, n'hésitez plus !!!!

par takiko
Humaine, tome 1 : Humaine Humaine, tome 1 : Humaine
Rebecca Maizel   
Infinite Days est entre autre chose la bouffée d'air frais qu'il me fallait. Qu'on se le dise bien, j'adore particulièrement les histoires de vampires, mais il faut quand même avouer que dans la plupart de ces histoires on retrouve aisément le personnage humain qui n'aurait rien contre devenir à son tour un vampire... Avec Rebecca Maizel, on inverse la tendance, on va à contre-courant et j'ai vraiment apprécié.

Sortie d'un sommeil d'une centaine d'années et redevenue humaine, Lenah a tout à apprendre du vingt et unième siècle. Un peu comme un bébé, si ce n'est que sa véritable naissance remonte au quinzième siècle et qu'elle possède des connaissances monstrueuses en langues et autres. On la voit s'adapter au monde et aux mœurs d'aujourd'hui avec parfois un certain émerveillement qui m'a amusée. C'est un processus assez lent, d'autant que les habitudes ont la vie dure ! Lenah a tendance au début du livre à imaginer ce qu'elle aurait fait à tel ou tel personnage si elle avait toujours été vampire. Et puis il y aussi les quelques traits vampiriques qu'elle conserve comme une vue ou une ouïe plus développée que la moyenne, mais qui s'estompent petit à petit. C'est intéressant de la voir évoluer et changer, devenir plus humaine à chaque instant.

J'ai adoré Tony, un jeune artiste avec qui elle se lit d'amitié au lycée et dont les remarques sont parfois tordantes. Justin également, le garçon dont Lenah tombe amoureuse, et que j'ai trouvé adorable durant les quelques instants où il se montrait timide et nerveux. Mais le personnage qui m'a vraiment touchée et émue reste sans aucun doute Rhode. Rhode, que Lenah désigne clairement comme son âme sœur et qui s'est sacrifié pour elle. Je ne pense pas qu'on puisse trouver mieux comme véritable preuve d'amour. La présence de Rhode est par ailleurs très forte puisque même s'il n'est plus là, les pensées de Lenah reviennent régulièrement sur lui et l'auteur nous offre bon nombre de flash backs où il se trouve.

En parlant de flash backs, on peut également revivre à travers les souvenirs de Lenah certains moments passés en compagnie des quatre vampires dont elle est la créatrice et la Reine. On découvre Vicken, Heath, Song et Gavin, chacun unique en son genre mais seul Vicken est réellement mis en avant puisque c'est le seul que Lenah ait un jour aimé, hormis Rhode. La seconde partie du roman leur est essentiellement consacrée, une seconde partie où l'action se fait plus présente. Je l'attendais avec un peu d'appréhension d'ailleurs ; il est clair dès le début qu'ils viendront la chercher dès qu'ils s'apercevront de sa disparition, mais quant à savoir quand et comment, c'est là où réside tout le suspense.

Quant à l'extrait de Stolen Nights que l'on peut lire à la fin du livre, il remet bien des choses en question...
J'ai hâte de pouvoir lire la suite !

par Jandh
Syrli, Tome 1 : Syrli Syrli, Tome 1 : Syrli
Meagan Spooner   
http://lune-et-plume.fr/syrli-de-meagan-spooner/

Et voila mon deuxième énorme coup de cœur de 2013 !!!
Ce livre est un petit bijou !!
Chapeau bas à l’auteur qui a réussi a m’emmener dans un monde totalement inconnu, mais Oh combien addictif !!
Oubliez tout ce que vous connaissez ! Videz vote esprit, mettez en marche votre imagination et laissez vous emporter !!



Tu es si jolie ce soir Tu es si jolie ce soir
Carlène Thompson   
J'ai adoré ! Suspense garantie! Jusqu'au bout je ne me suis pas douté de l'assasin je penchais pour un autre..ce qui était le but de l'auteure d'ailleurs!
C'était le premier livre que je lisais de Carlène THOMPSON je compte découvrir les autres, j'ai vraiment été comblée dans ma lecture.

par surpass
Tout ce qu'il Voudra, Tome 1 : Tout ce qu'il Voudra Tout ce qu'il Voudra, Tome 1 : Tout ce qu'il Voudra
Sara Fawkes   
Une recette feuilletonnante qui fonctionne

Le format est intrigant, la couverture attirante, on se laisse vite tenter par ce tout petit bouquin mystérieux au parfum d'érotisme. Après 45 pages de lecture on a un sentiment de frustration car il est divisé en 5 tomes scandaleusement cher à l'unité, qui auraient largement pu être regroupés en un seul. Bref, la formule fonctionne car on râle mais on réalise qu'on est déjà addict.

Bronze : 6,5/10

Larmes, Tome 1 : Larmes Larmes, Tome 1 : Larmes
Lauren Kate   
http://aliceneverland.wordpress.com/2014/08/15/larmes-lauren-kate-t1/

J’ai eu beaucoup, beaucoup, beaucoup de mal à m’attacher à Eureka. Elle vient de perdre sa mère trois mois plutôt dans un accident des plus étranges – [spoiler]leur voiture a été emportée par une vague scélérate alors qu’elles traversaient un pont.[/spoiler] Eureka a énormément du mal à s’en remettre. Elle doit aller habiter chez son père, qui s’est remarié quelques années auparavant avec une femme qu’elle n’apprécie guère, et n’arrive pas à s’intégrer à cette vie si différente de celle qu’elle avait avec sa mère.

Tous les éléments sont là pour que l’on éprouve une certaine empathie envers Eureka et ses déboires. Pourtant l’héroïne est fade, totalement apathique, assez égoïste et sans sentiment... Je n’ai pas du tout accroché avec elle. Et elle n’est pas la seule. Les autres personnages sont de la même trempe. On n’est pas proche d’eux, ils m’ont laissé totalement indifférente. Les seuls que j’ai vraiment appréciés sont les jumeaux de quatre ans, William et Claire, et encore.

Il arrive toute sorte d’évènements tous plus bizarres les uns que les autres, mais personne ne semble s’inquiéter plus que cela. [spoiler]Leurs réactions sont totalement irréalistes. En deux mois, Eureka assiste à deux vagues scélérates, manque de se noyer avec ses petits frères et sœurs, mais accepte de monter sans soucis sur un bateau.[/spoiler] Personnellement en un si court laps de temps, j’aurais été traumatisée par l’eau. De même que pour les jumeaux, [spoiler]elle les sauve de la deuxième vague, mais les embarque la semaine d’après sur un bateau… A quatre ans…[/spoiler] Bref inutile de dire que les réactions des personnages m’ont passablement énervées par leur manque total de réalisme.

Quant à l’histoire en elle-même… Le début est long, très long. La mise en place de l’histoire est trop lente. Les descriptions parfois incompréhensibles, personnellement celles des vagues m’ont plus embrouillées qu’autre chose, et j’ai préféré aller chercher directement sur le net à quoi ressemblait une vague scélérate au lieu de m’en tenir à la description (notamment[spoiler] lors de la deuxième, je n’ai strictement rien compris à le description de la situation, même après cinq relectures.[/spoiler] Impossible de m’imaginer l’environnement qu’essayait de représenter Lauren Kate.). Il y a beaucoup, beaucoup, beaucoup trop de détails qui ne servent strictement à rien, et qui cassent plus la lecture qu’autre chose. J’ai même eu parfois l’impression d’avoir une écriture vraiment brouillonne. Dès qu’il y a de l’action, cela retombe immédiatement. Il y a bien trop de longueurs, de passages vraiment ennuyants, et de temps morts.

L’action est vraiment difficile à arriver. Sur 500 pages, j’en ai passé 400 à me demander s’il fallait vraiment que je continue ma lecture. Les 100 dernières relèvent un peu le niveau, même si la fin m’a semblé vraiment fouillis. L’atmosphère est vraiment très sombre. De ce côté là Lauren Kate a bien su nous le faire ressentir. Mais il y a trop de morts pour que cela apporte du réel à cette histoire.

Par contre, l’histoire et le mythe qui entourent Eureka sont eux vraiment magnifiques. J’ai vraiment apprécié la découverte de la signification des trois objets qu’a légués Diana à sa fille Eureka. La recherche de[spoiler] la traduction du grimoire [/spoiler]est ce qui m’a fait continuer ma lecture.

J’ai été énormément déçue par ce livre. Je n’ai vraiment pas réussi à accrocher. Trop de longueurs, des personnages fades et un vrai irréalisme dans leur ressenti et leurs actions. Une fin qui m’a fait penser à Alice au pays des merveilles. Pourtant je pense qu’il y a énormément à faire avec le mythe et la légende qu’a mis en place Lauren Kate. Je lirai la suite, certainement, mais j’en attends vraiment beaucoup. Pour l’instant, Larmes est vraiment un beau livre à avoir dans sa bibliothèque, mais pas si bon que cela…

par Kesciana
0.4 0.4
Mike A. Lancaster   
waou!! ça c'est du livre!!! j'ai franchement trop aimé!!! c'est génial!! ça se lit super facilement et c'est très captivant!! on a vraiment envie de savoir ce qui leur est arrivé!!!
jusqu'a l'esplication dans la grange on se sais pas ce qui se passe et à près on a du mal à y croire mais ça se tient!!
je suis pressée de lire la suite!!

par vivicky