Votre profil Booknode a été créé !

Vous êtes  
 
Votre année de naissance  
 
Découvrez
vos lectures
de demain
Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !
En cliquant sur "Je m'inscris" j'accepte les CGU de booknode
- Créez votre bibliothèque en ligne
- Découvrez des livres proches des vos goûts
- Partagez votre passion avec d'autres lecteurs

Bibliothèque de ChristieFO : Mes envies

retour à l'index de la bibliothèque
Le Seigneur des anneaux, Tome 2 : Les Deux Tours Le Seigneur des anneaux, Tome 2 : Les Deux Tours
John Ronald Reuel Tolkien   
Si le premier volume de la trilogie du Seigneur des Anneaux est vraiment bon, le second tome est tout simplement excellent ! L'histoire gagne en intensité et en dynamisme, tandis que, séparément, les personnages poursuivent leur destin en Terre du Milieu.

Le livre est coupé en deux parties. Dans la première, nous retrouvons Aragorn, Legolas et Gimli qui partent à la poursuite des Uruk Hai qui ont enlevés Merry et Pippin. De leur côtés, les deux Hobbits font la connaissance de l'Ent Sylverbarbe, le personnage sans nul doute le plus intriguant du livre.
En route, le groupe de chasseur retrouvent Gandalf, devenu Gandalf le Blanc et ensembles, ils traversent les plaines du Rohan pour aller apporter aide et secours au roi Théoden, alors en proie à un puissant maléfice de Saroumane.
De leur côté, Frodon et Sam, guidés par Gollum, poursuivent leur route vers le Mordor. On y suit leurs mésaventures et leur rencontre avec Faramir, Capitaine du Gondor, et, on l'apprendra bientôt, le frère du défunt Boromir.

L'auteur nous offre des scènes magistrales, notamment lors de la Bataille du Gouffre de Helm ou de la prise d'Orthanc par les Ents. Après avoir vu le film, on visualise parfaitement les batailles grandioses que se livrent les deux parties et cela n'en rend la lecture que plus passionnante !
De plus, l'histoire est toujours aussi bien écrite, même les descriptions sont un peu longues, voir même, parfois rébarbatives.
Quant à la séparation entre les deux personnages, d'un côté Aragorn et compagnie et de l'autre Frodon et Sam, j'ai trouvé ça un peu dommage. Les scènes étant mélangées dans les films, je pensais qu'il en était de même pour le livre, du coup, cela m'a un peu déstabilisée. Par contre, moi qui m'attendait à trouver vraiment long la partie avec Frodon, je dois avouer que j'ai été vraiment surprise de voir que finalement, cela se lisait très bien.

Pour conclure, j'ai apprécié ce roman bien plus que le premier tome qui est pourtant absolument superbe. Qu'on le dise franchement, Tolkien était un génie !!!!

par Fantasyae
Galénor, Tome 1 : Le Livre des Portes Galénor, Tome 1 : Le Livre des Portes
Audrey Verreault   
Merci beaucoup à l'auteure d'avoir proposé ce livre via les partenariats de Livraddict, j'ai vraiment vécu une chouette aventure aux côtés de JudyAnn ! Dorénavant je vais essayer de contribuer un peu plus à la diffusion de jeunes auteurs autoédités ou soutenus par des maisons d'édition peu connues. Tout le monde n'a pas la chance d'être défendus par de grandes maisons d'édition mais certains méritent vraiment d'être connus ! C'est le cas de ce premier tome de la série Galénor par Audrey Verreault que j'ai vraiment apprécié. Chers auteurs, n'hésitez donc pas à me contacter !

Le premier constat que l'on peut faire en se plongeant dans ce livre est que son univers est extrêmement riche. L'auteure a vraiment une imagination débordante et j'ai pris beaucoup de plaisir à découvrir Galénor, ses habitants et son histoire. JudyAnn, l'héroïne de l'histoire, vivant dans un petit village très reculé, découvre en même temps que le lecteur certains aspects de son monde. Les premiers chapitres vont en effet nous permettre d'apprendre, au travers des tests que tous les habitants de Galénor subissent à leurs 19 ans, que JudyAnn est une magicienne d'un genre très rare. Notre jeune héroïne va donc avoir l'opportunité de rejoindre la capitale pour apprendre à maîtriser ses pouvoirs et aider son pays à se battre contre les mages noirs qui les menacent. Se faisant, elle va croiser de nombreux inferniths, à savoir des sphinx, des muses ou encore un séduisant vampire, dont les pouvoirs sont impressionnants et donc, la plupart du temps, interdits.

Il est très difficile de parler de cet univers en quelques lignes tant il est complexe, mais j'ai vraiment trouvé que l'auteure a su utiliser avec intelligence toutes ces figures de l'imaginaire que l'on connait pourtant si bien. Quelques aspects m'ont énormément fait penser à Harry Potter (notamment les incantations en latin utilisées pour faire de la magie) mais le tout forme un monde vraiment cohérent et unique, à la fois médiéval et étonnement moderne.

Le résumé nous donne l'impression d'une banale bataille entre le bien et le mal, mais le récit est beaucoup plus complexe que ça. C'est un livre qui se veut tolérant et qui apprend à pardonner. Il y a aussi énormément de rebondissements. Certains m'ont semblé évidents mais d'autres m'ont vraiment surpris ! J'ai aussi beaucoup aimé l'histoire d'amour. L'auteure a vraiment réussi à retranscrire cette incertitude qu'il y a au début de toute relation, celle-ci étant accentuée dans ce livre par divers aspects qui vont vraiment rendre cette histoire exceptionnelle et touchante. J'ai juste été un peu déçue par la relation entre JudyAnn et Delphine, qui est quand même censée être sa jumelle, mais qui ne m'ont pas semblé si proches que cela au final, et j'ai trouvé ça bien dommage.

Enfin je termine avec un aspect qui ne plaira pas à tout le monde, à savoir le style de l'auteure. Le récit est vraiment très rapide car l'auteure a un style très résumé et plutôt distant, comme si c'était un scénario ou un compte rendu de faits historiques. Personnellement, cela ne m'a pas dérangé plus que cela car j'ai vraiment été fascinée par son univers, mais cela reste un style très particulier qui pourra repousser certains lecteurs.

Galénor, tome 1 : Le livre des portes est donc vraiment une bonne surprise ! J'ai été happée par l'univers, vraiment intéressée par l'histoire et ses nombreux rebondissements, et l'histoire d'amour m'a beaucoup touché. C'est un premier tome qui peut très bien se lire tout seul, mais la fin annonce une nouvelle bataille très différente de celle qu'a mené notre héroïne et qui m'intéresse et m'intrigue tout autant. Je vous conseille vraiment de donner une chance à ce livre de fantasy qui est disponible sur Amazon et je l’espère bientôt sur d'autres plateformes.

http://bookshowl.blogspot.fr/2017/02/galenor-tome-1-le-livre-des-portes.html
Bilbo le Hobbit : Illustré par Alan Lee Bilbo le Hobbit : Illustré par Alan Lee
John Ronald Reuel Tolkien    Alan Lee   
Bon, soyons clair, je ne vais pas révolutionner la critique sur Bilbo le hobbit. Cohérent avec mon classement en liste de diamant et donc avec moi-même, ce qui n'est déjà pas si mal, je vous le dis tout net : c'est une lecture incontournable pour tout amateur de fantasy.
J'ai découvert "L'histoire d'un aller et retour" après le Seigneur des Anneaux. Le style est plus destiné à des enfants, c'est certain. Pour autant, on sent déjà planer sur le roman l'ombre de non-dits qui seront éclairés dans le SdA.
Non-dits très bien portés à l'écran par Steve Jackson, d'ailleurs. De bonnes idées pour son adaptation cinématographique. Et de très mauvaises, qui m'ont fait éclater de rire en pleine salle tant c'était grotesque (Beorn l'ours volant, par exemple, ou l'orc blanc [excellente idée au demeurant] à la brasse plus puissante qu'un épaulard...).
Bref, ce livre est tellement bon qu'il fait partie des deux livres de fantasy que j'ai lu le soir à mes enfants - le deuxième étant "l'Histoire sans fin".
Aventures, humour, poésie, émotions et grandeur... Il faut bien faire leur éducation à ces petits.
Et puis, il faut lire les classiques. C'est comme les fruits et légumes, c'est bon pour la santé.

par ajc2ht
Le Seigneur des anneaux, Tome 3 : Le Retour du roi Le Seigneur des anneaux, Tome 3 : Le Retour du roi
John Ronald Reuel Tolkien   
Ce tome est le meilleur des trois selon moi. C'est un roman plein d'action et l'écriture de ce livre est géniale. On est totalement absorbé dans cette aventure fantastique. Ce livre vaut d'être lu.

par myra44
Le Seigneur des anneaux, Tome 1 : La Communauté de l'Anneau Le Seigneur des anneaux, Tome 1 : La Communauté de l'Anneau
John Ronald Reuel Tolkien   
Ni la note de 10 et ni la codification diamant ne suffisent. C'est un roman inclassable, hors du temps et de l'imaginaire, il représente la perfection en matière de fantasy (le pendant de dune en science-fiction).
Le Prix du sang Le Prix du sang
Sabaa Tahir   
Ma note: 5/5
Chronique disponible sur mon blog: https://callmeeluh.wordpress.com/2018/08/04/an-ember-in-the-ashes-tome-3-a-reaper-at-the-gates-de-sabaa-tahir/

“Hope is stronger than fear. It is stronger than hate.”

Première pensée en terminant A Reaper at the Gates: j’ai fini A Reaper at the Gates !

Deuxième pensée en terminant A Reaper at the Gates: J’AI FINI A REAPER AT THE GATES PUNAISE, QU’EST CE QUE JE VAIS FAIRE DE MA VIE ??

Après plus d’un an et demi d’attente, j’ai enfin lu A Reaper at the Gates. C’était l’un des livres que j’attendais le plus cette année, et même si je m’étais préparée psychologiquement à être détruite par ma lecture (notamment en voyant les avis de ceux qui ont reçu un ARC du livre), rien n’aurait pu réellement me préparer à ça.
J’ai l’impression que Sabaa m’a arraché le cœur de ma poitrine, l’a écrasé à mains nues, l’a piétiné pour faire bonne mesure, et ma laissé ramasser les morceaux.

Quelques mois se sont passés depuis les événements se passant dans A Torch Against the Night. Elias est encore en plein apprentissage pour devenir Soul Catcher, Laia continu du mieux qu’elle peut à sauver son peuple des Martiaux tout en cherchant un moyen d’arrêter le Nightbringer, et Helene quant à elle doit faire face à ses responsabilités de Blood Shrike tout en protégeant sa sœur et en faisant face au Commandant qui cherche toujours à la décrédibiliser. En tout cas une chose est sûre lorsqu’on ouvre ce tome: nos personnages ne sont pas au bout de leurs souffrances, et on va devoir s’accrocher tout au long de notre lecture.
Et ça n’a pas loupé: Elias, Laia comme Helene vont énormément souffrir, et vont se retrouver face à des choix quasi impossible à faire, choix qui auront un impact important sur ce qu’il vont devenir dans le futur.

Tout comme c’était le cas dans A Torch Against the Night, c’est Elias qui en bave le plus dans ce tome. Tout ce que je voulais durant ma lecture c’est que ça cesse et que mon bébé soit sain et sauf et heureux surtout !

Son histoire avec Laia m’a brisée du début à la fin du tome. Ils sont fait l’un pour l’autre, ils s’aiment, mais la vie en a décidé autrement et continue de les faire souffrir et de les séparer. Plus qu’à espérer qu’ils auront leur happy ending dans le dernier tome de la saga, parce que je pense pas pouvoir supporter plus de cœurs brisés (le mien est déjà en miettes en plus…).

“Love. I sigh. Love is joy coupled with misery, elation bound to despair. It is a fire that beckons me gently and then burns when I get too close. I hate love. I yearn for it. And it drives me mad.”

Il y a d’ailleurs un chapitre en particulier du point de vue de Elias qui m’a complètement brisée (ceux qui l’ont lu savent duquel je parle), et honnêtement je me demande si je vais survivre à la fin de cette série, d’autant plus qu’elle teste vraiment mes limites.

Ce tome était juste… incroyable. J’ai pas vraiment les mots pour dire à quel point j’ai aimé ma lecture. Sabaa a réellement une plume magnifique, et c’était très difficile pour moi de m’arrêter parce que chaque fin de chapitre donne envie de lire la suite.
Certes, l’action n’est pas omni-présente dans A Reaper at the Gates, et il y a beaucoup de moments plus ‘longs’, mais je ne me suis jamais ennuyée pour autant. Durant ces passages on sent la tension monter toujours plus, même quand on pense qu’elle ne peut pas monter plus.

On a peur pour nos personnages tout au long du livre, et même si on se doute de ce qu’il va se passer par la suite, on n’a aucun moyen de savoir quand ni comment, et c’est ce que j’ai particulièrement aimé: certains détails ont beau être prévisibles, au final on est malgré tout pris par surprise par la tournure des événements.

Maintenant que je l’ai fini, je ne sais vraiment pas comment je vais faire pour attendre le prochain (et dernier…) tome. J’ai tellement besoin de savoir comment tout ça va se terminer, et surtout j’ai besoin de voir mes bébés heureux. EMBER4 est normalement (accent sur ‘normalement’ parce qu’on a bien vu ce qu’il s’est passé pour A Reaper at the Gates) pour l’année prochaine, et je sais que l’attente va être très longue.

Lorsque j’ai commencé An Ember in the Ashes en octobre 2016, je n’aurai jamais imaginé à quel point je tomberai amoureuse de cette saga et de ces personnages. Aujourd’hui elle fait partie de mes séries préférées de tous les temps (elle est même dans mon top 5!), et même si elle me fait souffrir comme peu d’autres séries, je ne lui en veut pas.
En tout cas ce tome ne fait que confirmer une chose: Sabaa Tahir est l’une de mes auteures préférées.

“Curse this world for what it does to the mothers, for what it does to the daughters. Curse it for making us strong through loss and pain, our hearts torn from our chests again and again. Curse it for forcing us to endure.”

Allez lire cette série. Sérieusement. Elle en vaut vraiment la peine. Et comme elle est traduite, vous n’avez aucune raison de vous défiler !

par Callmeluh
Grouth Isle : Nulle part Grouth Isle : Nulle part
Florent Ott   
Un livre très prenant ! Même pour ceux qui n'aime pas ce style, vous en serez très vite addict !!! Suspens plus vive à chaque page du livre, on en a toujours envie de savoir la suite, de ne plus stopper sa lecture!

Vivement le tome 2 !
Le Début de la fin, Tome 1 : Destinée inconnue Le Début de la fin, Tome 1 : Destinée inconnue
Ellen Vaillancourt   
Ce livre a été une grosse déception. Au vu des commentaires je m'attendais vraiment à un très bon livre. Et il est vrai que l'histoire est très bonne, elle est originale, et le livre aurait pu être bon sans l'écriture, qui est assez mauvaise. Ajoutons à cela que les personnages ont des réactions absolument surréalistes, et que l'ensemble est confus, l'on ne sait jamais tout à fait où l'on est. Il est très difficile de plonger dedans et pour ma part je n'ai pas réussi !

par Gaby1802
Les Salauds Gentilshommes, tome 1 : Les mensonges de Locke Lamora Les Salauds Gentilshommes, tome 1 : Les mensonges de Locke Lamora
Scott Lynch   
Excellent premier roman et excellent tout court!

Locke, la rose de Camorr n'est jamais celui qu'il prétend, mais sa force réside dans son sens de la mise en scène, son aplomb et son ingéniosité.

La verve et le panache sont ses maîtres mots; épater, exagérer pour mieux détrousser, c'est sa méthode. En fait, Locke Lamora est un voleur. Mais quel voleur! Cependant, un jour son plan tourne plutôt au vinaigre et il se retrouve, lui et sa bande en face de redoutables magiciens...

Ce roman est plein d'entrain, d'humour, de bagarres, de cavales, de cul-de-sac, de rebondissements... mais aussi de larmes, de peur, de misère, d'astuce, de blessures, et d'amertume. Mais jamais d'ennui!

Scott Lynch mêle roman de cape et d'épée et fantasy. Dans son monde, il y a des pierres et des vestiges anciens et mystérieux qui avec cette certaine clarté qui illumine Camorr lui donne presque une dimension onirique.
Original à plusieurs titre, il vaut le détours.

par lutin82
Le Faiseur de rêves, Tome 2 : La Muse des cauchemars Le Faiseur de rêves, Tome 2 : La Muse des cauchemars
Laini Taylor   
https://aliceneverland.com/2019/04/10/le-faiseur-de-reves-tome-2-la-muse-des-cauchemars-laini-taylor/

Le faiseur de rêves fut un de mes plus gros coup de cœur de l’année dernière. Alors, cette suite et fin, je l’attendais impatiemment. Et quel final !

Le début a tout de même été assez laborieux. Surtout que le prologue s’ouvre sur l’histoire de deux sœurs, Kora et Nova, qui ont, de premier abord, strictement aucun lien avec les éléments que nous avait présenté l’auteure jusque là. J’ai donc été un peu perdue, jusqu’à ce que je retrouve enfin Lazlo, Sarai et les autres peu de temps après, exactement là où nous les avions laissés à la fin du premier tome.

L’intrigue reste donc la continuité de l’histoire et j’en ai, une nouvelle fois, pris plein les mirettes. Qu’est ce que j’aime l’univers mystérieux et onirique de Laini Taylor ! C’était déjà le gros point fort du premier tome, et ça l’a été encore plus ici. Car, là où Le Faiseur de Rêves nous présentait un monde merveilleux, La Muse des Cauchemars y apporte les éléments manquants, les réponses que l’on attendait depuis. Et, une chose est sûre, c’est que l’auteure s’amuse avec son univers : je suis allée de surprise en surprise !

Plus l’histoire avançait, plus je ne comprenais pas comment Laini Taylor allait pouvoir terminer son histoire. Jusqu’à un revirement de situation que je n’avais pas du tout vu venir, et qui redistribue complètement les cartes en renversant l’intrigue. Et, waouh ! J’ai été complètement soufflée par toutes les possibilités que cela apporte à l’imaginaire de l’auteure !

On en apprend également plus encore sur le Carnage, ses conséquences, mais aussi sur les dieux, leurs desseins, leurs origines… Les rejetons des dieux ne sont pas en reste non plus, et ce second tome les replace directement au cœur de l’intrigue. J’ai adoré partir à la découverte du vaisseau aux côtés de Lazlo, mais aussi découvrir tous les secrets qu’il renferme. Tout doucement, les pièces du puzzle s’emboitent. Et il y a tant à découvrir…

Laini Taylor se révèle vraiment avec cette série. Elle nous raconte une histoire qui ne ressemble à aucune autre, et a le don de nous transporter dans son imaginaire avec une aisance implacable. Elle nous décrit chaque tableau, chaque décor, avec tellement de vie et un réel soucis du détail que ces derniers prennent vie devant nos yeux. C’était divin, et c’est aussi ce que j’ai le plus aimé : pouvoir fermer les yeux, et réussir à me représenter tout cet univers enchanteur…

J’ai été émerveillée par tout ce que je découvrais, et je me suis laissée porter par le monde fantasmagorique de Laini Taylor. Un régal, du début à la fin, et une fin, justement, qui ouvre la porte sur une multitude de possibilités… Gros coup de cœur pour cette saga qui m’a conquise, capturée dans ses filets, et ne m’a toujours pas relâchée… Je suis, une seconde fois, tombée amoureuse de cet univers, tout simplement… ❤

par Kesciana
  • aller en page :
  • 1
  • 2
  • 3