Votre profil Booknode a été créé !

Vous êtes  
 
Votre année de naissance  
 
Découvrez
vos lectures
de demain
Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !
En cliquant sur "Je m'inscris" j'accepte les CGU de booknode
- Créez votre bibliothèque en ligne
- Découvrez des livres proches des vos goûts
- Partagez votre passion avec d'autres lecteurs

Bibliothèque de Christine-Kiki : Liste d'Or

retour à l'index de la bibliothèque
La reconquête La reconquête
Janine Boissard   
L'Homme a trahit...une fois de plus...rien d'inhabituel...mais cette fois angoisse...la conversation surprise avec l'Autre sous-entend qu'il pourrait partir pour de bon ! Électrochoc pour Marie-Line qui dans un regain d'énergie décide de faire comme si de rien...et de reconquérir le Volage. Le mariage de leur fille lui donne du temps pour y parvenir. Au lieu de quitter sa femme l'Homme se tait...échéance au 7 avril programmé. Marie-Line souffle…et elle qui a toujours était sans-fard ni artifices, découvre les portes jarretelles, et autres dentelles, le coiffeur…et le bienfait d'être surbookée ce qui suscite l'intérêt d'un mari aveugle depuis trop longtemps à ses charmes...et qui quand il ouvre les yeux, ne supporte pas qu'un autre...ait pu VOIR sa femme. Marie l'effacée, devient ainsi Line la dévergondée...seulement à vouloir séparer ces deux entités qui forme son tout...ne va-t-elle pas se perdre ? Cette reconquête n'est peut-être pas celle d'un époux indélicat...mais bien celle de soi au final. Bonne route Marie-Line.

par Hanayu
Mon midi, mon minuit Mon midi, mon minuit
Anna McPartlin   
Je vais essayer tant bien que mal de vous retranscrire de la façon la plus fidèle possible toutes les émotions que ce livre m’a fait ressentir, parce que ça en vaut la peine.

Mon midi, mon minuit, a été pour moi une grande leçon de vie et de reconstruction. Emma a perdu son amour ; Anne, Richard, Seàn et Clo ont perdu leur fidèle ami. Comment se remettre d’une telle perte ?
Ce roman est plein d’espoir, de vie, d’humanité, de simplicité. Il est bien loin de tous les clichés qu’on a vus/lus des millions de fois : Emma n’en veut pas au chauffeur qui n’y est pour rien, Emma n’en veut pas à ses amis, ne les rejette pas, n’en veut pas au monde entier. Elle s’en veut à elle-même, puis à plus personne. Elle accepte petit à petit ce vide dans sa vie et la bande d’amis se soutient avec autant de force que de tristesse. Emma va progressivement accepter que ce n’est pas sa faute, qu’elle n’y est pour rien, qu’elle a le droit d’aimer, de vivre à nouveau, qu’un rire oublié ne veut pas dire que John ne sera plus jamais en elle.

J’ai adoré chacun des personnages, pour leur force et leur humanité. On les voit reprendre vie peu à peu, se soutenir, ne jamais se lâcher. On ne peut que s’attacher à chacun d’eux.
Mon midi, mon minuit, n’est pas seulement l’histoire d’Emma, de son deuil, c’est aussi l’histoire de sa reconstruction, l’histoire de Clo et de ses péripéties avec les hommes, l’histoire de Seàn et de son amour caché, l’histoire de Nigel et de ses croyances, l’histoire d’Anne et de Richard. Des amis qui puisent leurs forces dans leurs liens, malgré la distance, malgré leurs problèmes.

Combien de fois j’ai pleuré, combien de fois j’ai ri, combien de fois j’ai admiré les personnages pour leur intelligence, leur façon de s’accrocher à la vie, de ne pas s’apitoyer sur leur sort ?

C’est un roman simple, poignant, addictif, et humain. L’auteur m’a totalement immergée dans son univers, grâce à sa magnifique écriture. Ce roman est une véritable leçon de vie. Anna McPartlin nous fait passer du deuil, au déni, à l’acceptation, en douceur, avec amour, sans même s’apercevoir de la route qu’on a déjà accomplie.

Vous l’aurez compris : Mon midi, mon minuit est un véritable coup de cœur, un véritable hymne à la vie, un roman à lire de toute urgence. Je remercie encore une fois les éditions Cherche midi pour l’envoi de ce roman !

par Maelis31
Au petit bonheur la chance ! Au petit bonheur la chance !
Aurélie Valognes   
Un récit sans aucune originalité, certes pas "mal écrit "mais sans aucun piquant. Je me suis ennuyée dès les premières pages et jusqu'aux dernières.
Sans véritable intérêt selon moi, désolée.

par Sara-Rose
En voiture, Simone ! En voiture, Simone !
Aurélie Valognes   
Un livre parfait pour les vacances, simple, rafraîchissant, plein d’optimisme, avec des personnages hauts en couleur que l’on prend plaisir à suivre.
Mais il ne s’agit pas seulement d’une comédie composée uniquement de situations rocambolesques et c’est cela aussi ce que j’ai apprécié : qu’il ne soit pas déconnecté de la réalité et qu'au contraire, il offre une forme de réflexion sur diverses situations du quotidien sans en avoir l’air.

La bonne impression que m'a laissé ce livre me donne envie de découvrir les autres romans d'Aurélie Valognes, en espérant ne pas être déçue.

par Isallya
Mémoires de cinéma Mémoires de cinéma
Mylène Demongeot   
Fantômas contre Scotland Yard

d'André Hunebelle
1967

Dans le troisième et dernier volet, Fantômas décide de rançonner les riches Écossais. La bourse ou la vie, telle est sa devise. Appelé par Lord Edward Mac Rashley, riche propriétaire d'un château sur lequel Fantômas a jeté son dévolu, le commissaire Juve (Louis de Funès), Fandor et sa fiancée Hélène (Mylène Demongeot), débarque en Écosse pour tenter de lui mettre la main dessus. Il va surtout faire face à son humour macabre et vivre nombres de péripéties au sein du château, notamment lors d'une grande soirée organisée...

Le troisième et dernier opus de cette série de films devenus «cultes» me fait retrouver notre équipe, pratiquement toujours la même, et me comble de joie. Revoir Fufu, le grand Louis de Funès, est un réel plaisir. Je l'admire, je l'estime, j'ai beaucoup d'affection pour lui. J'ose penser que c'était réciproque. Je l'appellerai toujours Fufu, malgré l'agacement que cela provoque encore chez sa femme Jeanne, qui désire pour son époux devenu star plus de considération et de respect ! C'est elle qui exigeait toujours du chef opérateur que l'on distingue bien, quand il y avait un gros plan, les «carreaux» (expression argotique de Jean Gabin qui avait paraît-il la même manie), c'est-à-dire les yeux, les beaux yeux bleus de son mari ! Comme si le public aimait Fufu à cause de la couleur de ses yeux ! Mais enfin, c'est comme ça ! Il y a des coquetteries qu'il ne faut pas chercher à comprendre.
À ce moment, il n'est plus, et depuis longtemps, ce pauvre pianiste de bar dont il aimait nous raconter les aventures tragi-comiques, parfois cyniques, parfois méchantes, de façon si drôle qu'il nous faisait mourir de rire, lorsque nous dînions ensemble, Jacques Dynam, sa femme et moi, pendant les extérieurs de Fantômas. Le comédien aux innombrables rôles qui s'étoffaient à chaque film, l'acteur de théâtre (ah ! La Grosse Valse !) est en train de devenir la grande star comique du cinéma français après tant d'années de galère... Il doit avoir aux alentours de cinquante ans : la gloire à cinquante ans, ce doit être difficile à gérer.
Mon avis, qui n'engage que moi, me pousse à écrire que c'est à cause de cette gloire tardive qu'il a refusé de rencontrer le merveilleux Marcel Aymé, un de nos plus grands auteurs, qui voulait écrire pour lui. Il s'est montré frileux, refusant de passer, comme Coluche, à des rôles différents, plus profonds, qui auraient montré au public la vaste étendue de son talent. Il a certainement eu peur de perdre ce qu'il avait acquis si difficilement, année après année. C'est un choix que je peux comprendre, mais que je regrette.

par EMELOU
Mes monstres sacrés Mes monstres sacrés
Mylène Demongeot   
La comédienne revient sur son parcours, présentant des portraits, des anecdotes et des souvenirs où se croisent M. Audiard, G. Lautner, J. Yanne, P. Desproges, R. Schneider, Coluche, etc.

par x-Key
Jamais plus Jamais plus
Colleen Hoover   
Ok, vous êtes prêts ? Oubliez tous les livres que vous avez pu lire de Colleen Hoover. Oubliez toutes les romances, tous les personnages qu'elle a créé. Plongez dans ce livre à l'aveugle. Ne lisez pas d'extraits. Si vous pouvez l'éviter, ne lisez pas le synopsis non plus. À vrai dire arrêtez tout de suite de lire ma critique et foncez en librairie acheter ce livre.
Il va vous détruire. Il va vous reconstruire. Il va vous changer comme peu de livre en sont capables. Il va vous pousser à vous questionner sur ce que vous pensez réellement, vous incitez à revoir vos points de vu. Il va vous offrir du recul sur des situations qui vous paraissaient inéchangeables. Il va vous donner envie d'hurler et de pleurer. Il va faire battre votre coeur à toute allure. Il va tout simplement vous donner l'impression d'être dans la peau de Lily, de partager ses joies, ses doutes, ses peurs, ses peines, ses amours. Son humanité. Lily n'est pas votre héroïne que vous rencontrez dans la plupart des livres, celle qui a réponse à tout et qui fait les bons choix aux bons moments. Lily c'est vous. Vous n'êtes plus spectateur, vous êtes acteur. Vous êtes les défauts du personnage, et vous êtes ses forces. Vous êtes les choix qu'elle fait. Vous allez en comprendre certains et en rejeter d'autres. Vous êtes embarquer dans cette quête de vérité car ce n'est plus Lily qui cherche a découvrir cette vérité mais c'est vous aussi. Et vous voulez la connaître peut-être encore plus que Lily. Voilà ce qui fait la force de ce livre. Vous tirez autant de leçons de ce livre que les personnages eux même, peut-être même encore plus. Tellement d'émotions, tellement... Si vous n'êtes pas affectés ne serait-ce qu'un minimum par les mots et l'histoire de ce livre, alors vous n'êtes pas humain.
Je ne saurais le répéter, et je ne suis pas la seule à le dire, évitez les spoilers à tout prix. Rien que connaître le sujet du livre vous gâchera l'aventure, et ce livre mérite d'être respecté à sa juste valeur. Personne ne peut avoir la même réaction face à ce livre, et il est indispensable qu'il soit seulement découvert par vos propres yeux pour que vous en compreniez la profondeur. Ayez confiance en lui. Ayez confiance en Colleen Hoover, je vous promets que vous ne serez pas déçu. C'est une magnifique histoire comme on en voit peu. Je n'ai jamais lu une dédicace aussi intense, poignante et émouvante que celle que nous offre Colleen à la fin. Bravo madame pour ce chef d'œuvre.
Ça s'est fait comme ça Ça s'est fait comme ça
Gérard Depardieu   
Ce livre est très intéressant. Que l'on aime ou pas Gérard Depardieu, cette histoire vaut la peine d'être lue.
C'est le chemin d'un gamin partit de rien qui a finit par tutoyer les sommets.

Gérard est le fils de Dédé et Lilette, ils viennent d'un monde plutôt rustre, où l'on parle peu et l'on ne montre pas forcément ses sentiments.
Il est un enfant non désiré et ce sentiment l'a poussé à s'élever tout seul.
Il sera avide de liberté et d'expériences, connaissant le banditisme et la prison.

Mais des rencontres vont tout changer. Certains vont percer sa carapace de jeune sans culture, ne réussissant pas à s'exprimer par la parole et vont voir en lui un artiste talentueux et instinctif.
La suite on l'a connaît tous plus ou moins, à force d'acharnement et de bonnes décisions il va s'imposer comme l'un des acteurs les plus doués de sa génération.

Mais ce n'est pas tant ce qu'il raconte sur sa carrière qui est intéressant mais plutôt ce qu'il dévoile de lui même.
Il parle de façon franche, crue et sans fausse sensiblerie de tout ce qu'il a vécu.
Le manque d'amour de ses parents quand il était enfant, les conneries qu'il a faites, ses mauvaises décisions (mais qui au final l'ont amenés là où il est ) , il parle aussi des femmes de sa vie, qu'il n'a pas forcément su aimer de la bonne façon, de ses enfants qui sont tout pour lui.
Il évoque aussi la mort de son fils mais sans tomber dans le pathos.
Il en parle brièvement par ci par là mais ces quelques phrases nous font sentir tout l'amour qu'il avait pour son fils.

Lorsque Gérard Depardieu évoque sa famille il se dégage une vraie tendresse même si les mots sont parfois crus et bourrus.
Il s'exprime comme il le ressent sans faux semblants et sans accabler personne.

Ce livre nous démontre aussi que l'on peut être un fils de pauvre, n'avoir pas eu d'éducation et pourtant réussir à s'élever et à faire prendre à sa vie un incroyable chemin.

Pour apprécier le livre ,il n'y a pas besoin d'être un admirateur de cet acteur ici ce n'est pas la star qui s'exprime mais l'homme avec ses blessures ,ses faiblesses, ses doutes et ses erreurs qui l'ont fait avancer et l'ont fait devenir celui qu'il est aujourdhui.

C'est un témoignage à la fois vrai et touchant qui permet de mieux comprendre cet homme qui fut tout autant adulé que détesté.
Au fond, c'est un homme qui a juste une volonté farouche de vivre sa vie pleinement.
Lettres volées Lettres volées
Gérard Depardieu   
J'ai apprécié ce livre car il m'a permis de découvrir une nouvelle facette de Gérard Depardieu. Certaines lettres sont plus intéressantes que d'autres et certaines sont très émouvantes.

par PowLeen
Romy Schneider Romy Schneider
Françoise Arnould    Françoise Gerber   
Cette évocation de a vie et, surtout, de la carrière de Romy Schneider est une lecture agréable et intéressante. Quel destin...
  • aller en page :
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4