Livres
486 570
Membres
476 681

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode

Chronique du tueur de Roi - Première Journée : Le Nom du vent



Résumé

J'ai libéré des princesses, j'ai incendié la ville de Trebon. J'ai suivi des pistes au clair de lune que personne n'ose évoquer durant le jour. J'ai conversé avec les dieux, aimé des femmes et écrit des chansons qui font pleurer les ménestrels.

J'ai été exclu de l'Université à un âge où l'on est encore trop jeune pour y entrer. J'y étais allé pour apprendre la magie, celle dont on parle dans les histoires.

Je voulais apprendre le nom du vent.

Mon nom est Kvothe.

Vous avez du entendre parler de moi.

Afficher en entier

Classement en biblio - 1 379 lecteurs

Extrait

Les mots sont les ombres pâlies de noms oubliés. De même que les noms, les mots ont aussi un pouvoir. Les mots peuvent allumer des incendies dans l'esprit des hommes. Les mots peuvent tirer les larmes des cœurs les plus endurcis. Il y a les sept mots qui rendront une femme amoureuse de toi. Il y a les dix mots qui réduiront à néant la volonté d'un homme fort. Mais un mot n'est rien d'autre que la peinture d'un feu. Un nom, c'est le feu lui-même.

Afficher en entier

Commentaires les plus appréciés

Or

Pas d'univers baroque ici, pour ce qu'on peut en lire pour le moment au moins. Il semble assez fouillé mais également très classique, ce qui évite l'exercice parfois périlleux de longues expositions.

A part quelques particularités et traits de couleur locale distillés ici et là le récit se concentre donc sur le vécu et l'environnement immédiat du personnage principal laissant le reste dans un arrière-plan qu'on peut supposer relativement générique, ou qui sera détaillé au besoin le moment venu.

Le personnage de Kvothe aurait pu être difficilement supportable (surdoué, maniant presque par hasard quoique pas sans danger à 12 ans un sortilège que la plupart mettent des années à maîtriser...). Mais il lui reste heureusement assez de défauts et traits de caractère plus ou moins louables pour le rendre plus vivant, le fourrer dans les ennuis et entretenir le suspense.

La trame générale du scénario et les péripéties traversées sont aussi classiques, mais tout cela est très bien écrit et mené, avec parfois un subtil clin d'oeil ou décalage humoristique par rapport à ce qu'aurait pu être la scène, entre ce qui s'est réellement passé et ce que la rumeur en a fait.

J'ai adoré l'épisode du dragon 8)

Afficher en entier
Diamant

Le Nom du Vent... rien que le titre est cool, hein ? Ce roman de fantasy écrit par Patrick Rothuss et qui constitue le premier tome de la saga chronique du tueur de roi squatte ma table de chevet depuis maintenant plus d'un an. Il y a bien une raison, non ? Eh bien, ce livre, pour moi, c'est un peu une bouteille d'oxygène : lorsque je suis stressé, épuisé, ou que je vis quelque chose d'un peu difficile, je m'y replonge le temps de quelques chapitres. J'ai terminé cette semaine ma troisième relecture complète et je me sens d'humeur à vous en parler !

Je pourrais parler du Nom du Vent pendant des heures, mais ici, je vais me contenir.

Le roman présente l'histoire de Kvothe, vivant sous un autre nom dans un village reculé, son passé est entouré de légendes et le personnage va alors nous narrer ce que fut sa vie. Nous avons dans ce roman deux "phases" de narration : la principale correspond au récit que mène Kvothe à la première personne et dont il assure lui même le rôle du narrateur, et une deuxième (la première que nous rencontrons) qui raconte à la troisième personne ce qui se passe dans cette auberge, entre le récit oral de Kvothe. Cette construction en elle-même est très intéressante, puis-ce qu'elle permet une mise en scène, dans la succession de ces deux phases, qui met en relief le récit. De plus, la nature du narrateur dans les phases à la première personne permet des effets de style et un point de vue très intéressant.

Le thème de la mystification et de ce qui fait d'un individu un héro est évidement au centre du roman, et voir se former des commencements de légendes est particulièrement prenant.

Le style d'écriture est véritablement merveilleux, sans rire. Il m'arrive souvent de dire qu'un style d'écriture est bon lorsqu'il marche bien, mais lorsque je dis qu'il est merveilleux... c'est que c'est vraiment passionnant ! Un mix subtile entre précision, ambiance et dynamisme. C'est dans les phases de narration 1ère personne qu'on s'en rends le plus compte : le récit coule à un rythme parfait, ni trop rapide, ni trop lent.

Que dire d'autre ? Les thèmes explorés sont vastes, tout comme l'univers. Le Nom du Vent est l'exemple parfait. C'est riche, empli de légendes, de chansons, de mythes, de régions lointaines, de langues, de peuples... Véritablement, voilà un univers de fantasy bien dosé ! Profond, mystique, intelligent. Cet univers tisse une toile de fond proprement soufflante et terriblement prenante. (je rêve du jour où je pourrais afficher dans ma chambre un poster de la carte de cet univers T-T) Même un univers comme celui de Fils des Brume ne tient pas la comparaison. C'est bien simple, les seuls univers qui le peuvent sont celui du trône de fer et du seigneur des anneaux (oui, à ce niveau là)

La magie qui nous est présentée est ici traitée de manière très académique, un peu à la manière d'Harry Potter, mais elle est précise, fruit plus des connaissances que de l'instinct. Le sympathisme : où comment lier deux éléments par sa volonté et se servir de l'un pour influencer l'autre (par le système de liaison sympathique) Cette art est original et logique à la fois, et c'est un plaisir de s'y plonger. Mais ce n'est pas la seule forme de "magie", puis-ce que nous allons étudier également des formes d'alchimie, de liaisons par les runes, mais aussi pratiquer de la chimie, des mathématiques... et c'est cela le sens de la fantasy : un univers où la magie est un élément naturel, presque commun, et qui est donc traité avec autant de rigueur et de précision que les autres domaines. Bon, je dois avouer que je simplifie un peu, puis-ce qu'il y a une forme de magie qui échappe à cela : la magie des Noms, qui est l'élément de mystère et la source des légendes, qui va donc constituer en quelque sorte l'objectif de l'apprentissage du personnage. Et on retrouve le grand point fort du Nom du Vent : mêler légende et réalité dans son univers avec une virtuosité rare.

Vous voulez connaitre la chose qui m'a le plus marqué dans ce tome ? Le prologue. J'ai du le relire plus d'une quinzaine de fois... Qu'a-t-il de particulier ? Je ne pourrais pas le dire précisément en si peu de ligne, il faudrait que je me plonge dans une analyse complète. Mais c'est bien simple : je considère que c'est là le meilleur prologue que j'ai pu lire, en toute sincérité.

Le roman n'est pas disponible en poche : ce qui veut dire qu'il est cher, très cher même... (mais quand on voit la magnifique couverture...)

Comparé à la virtuosité des phases de récit de première personne, les phases de troisième personne dans l'auberge pourront vous paraitre lentes et molles. Pour ma part, je considère que cela fait partie intégrante de l'ambiance du lieu et du moment, et je préfèrerais l'adjectif "englué" à celui de mou (comprendront ceux qui l'ont lu)

Le seul élément qui me fait ne pas dire que ce livre est un chef d'œuvre absolue est... le dragon. Ou plutôt le Dracus. Même si je sais que ça réponds à la volonté de rationalisation de l'univers et à la démystification qu'entreprend Kvothe, je... Rah ! C'est un dragon, merde ! Un dragon, c'est grand, c'est fort, c'est soit l'horreur absolue soit la perfection incarnée, c'est pas juste un gros lézard ! Ouais, ce livre réduit le dragon à un gros lézard qui crache du feu. Et comme si c'était pas suffisant, il le rend complètement drogué pour expliqué qu'il soit une menace (sinon il serait tout gentil). Je suis vraiment désolé, mais s'il y a une chose qui ne se démystifie pas, c'est bien le dragon. Donc voilà, c'était le seul vrai reproche au Nom du Vent !

Ce livre est le rêve de tout fan de fantasy : ni plus, ni moins. Un Graal. L'histoire de Kvothe que l'ont suit de son enfance à son adolescence est proprement passionnante tout en étant sublimé par un univers et une écriture sublime, avec un sens de la mise en scène et du dosage proprement époustouflant.

Je ne saurais quoi vous dire de plus pour vous persuader d'aller lire ce livre !

Afficher en entier

Commentaire video

Vidéo ajoutée par Wonderbooks 2018-06-05T20:06:04+02:00

Ajoutez votre commentaire

Ajoutez votre commentaire

Commentaires récents

Argent

Premier tome d'une trilogie dont à priori le tome 3 se fait désirer (en français les opus 2 et 3 ne sont que le second tome divisé).

Kothe est un simple aubergiste, mystérieux et à secrets. Et lorsque arrive le Chroniqueur, ce dernier comprend vite que Kothe est Kvothe. le célèbre magicien au lourd passé, de celui dont on fait les légendes. le Chroniqueur a désormais trois jours pour retranscrire de la proche bouche de Kothe/Kvothe son histoire. Ce livre relate le premier jour. l'enfance. L'Université, où il va apprendre la magie et se faire des amis et des ennemis.

Un énième parcours initiatique d'un jeune surdoué orphelin à qui tout réussi. de la littérature que je classerais en YA avec un léger accent plus A que Y (quoique).

Un livre long, dense, dans un univers très riche dont on ne perçoit que quelques brides, l'auteur distillant ses informations de façon à nous fidéliser sur ses trois tomes prévus.

Ceci étant, un roman très agréable à lire. La première réflexion que je me suis faite à la lecture et qu'on s'y sentait bien.

Oui, on pense à l'inévitable H.Potter et à tous ceux auxquels vous pourrez penser du même style (Jeune, école, tiens, mention spéciale aux Maîtres du Vent de J. Bouilloc). Mais en plus fouillé, plus dur. Les personnages sont soignés et pas trop manichéens (hormis l'inévitable ennemi de Kvothe jeune, bien sur). le background est très attractif, résolument fantasy et très abordable.

Disons que l'auteur a réussi à nous accrocher en développant au maximum, sans nous perdre malgré les 792 pages (version française) de son roman (Honnêtement, je n'ai pas ressenti de longueurs à la lecture).

Il laisse de plus, suffisamment de zones d'ombres, de pistes non explorées et abandonne son héros en plein milieu de sa scolarité pour qu'évidemment on est qu'une envie, se jeter sur la suite.

Afficher en entier
Diamant

C'est un livre qui me faisait de l’œil depuis longtemps et que j'avais dans ma PAL depuis plusieurs années mais après tout le positif que j'avais entendu dessus, j'avais peur d'être déçue. Il a fallu qu'on m'offre l'édition collector pour que je me lance enfin dans cet univers. Quelle erreur de ne pas l'avoir lu pus tôt !

On rentre assez vite dans le récit car l'action se met en route dès le début du livre. Le rythme n'est pas particulièrement soutenu, l'auteur prenant le temps de mettre en place son univers et de développer ses personnages. Néanmoins, pas de place à l'ennui. On se prend vite d'affection pour le jeune Kvothe ; on explore le monde avec lui, de même qu'on vit les bons et les mauvais moments avec lui. Ici on ne voyage pas beaucoup, notre héros restant essentiellement dans les mêmes villes mais je pense qu'il y aura davantage de mouvements dans les prochains.

Maintenant que ce premier tome est terminé, il me tarde de lire la suite.

Afficher en entier
Diamant

Un excellent livre ! Voilà longtemps que je n'avais pas eu autant de plaisir à me plonger dans un univers de fantasy... Malgré certaines similitudes avec d'autres histoires de ce même genre, on trouve dans "Le nom du vent" de belles innovations, un récit captivant, qui sait se renouveler, et des personnages excellents. S'il m'a fallu environ une soixantaine de pages pour être totalement happée par l'intrigue, le caractère seul de Kvothe a provoqué en moi, dès le début même de son récit, un besoin urgent d'en connaître la suite !

Afficher en entier
Diamant

Waouh, que dire mise à part que ce livre est l'un des meilleurs dont j'ai eu la chance de lire ! La lecture est facile et envoûtante ! Kvothe est un gamin prodigieux, dont tout réussit. On pourrait penser que ceci ferait de lui une personne hautaine, mais que nenni, bien qu'il soit prodigieux, rien de sa personnalité ne le rend détestable, bien au contraire.

Pour conclure, si vous n'avez pas encore lu ce livre, vous êtes chanceux, car vous pourrez vous plonger dedans !

Afficher en entier
Diamant

Un très bon roman, avec une écriture très fine. Bien que habituellement, je préfère la dark fantasy, j'avoue m'être laissé porter par les aventure de Kvothe. Je le recommande chaudement et je me lance dès maintenant dans la suite car la fin nous laisse sur notre faim.

Afficher en entier
Diamant

Le Nom du Vent emprunte à la fantasy tous ses codes, et pourtant c'est une oeuvre originale que Rothfuss offre au lecteur. Il se dégage une forte poésie de ce récit. Nous suivons Kvothe un héros auquel on s'attache facilement malgré ses quelques défauts et on ne se lasse pas de tourner les pages pour connaître la suite. Certes c'est un énorme pavé, mais il est à la hauteur d'un grand voyage aux côtés de personnages formidablement travaillés! On se laisse facilement emporter par la magie de l'histoire, et derrière ce monde fantaisiste se cache un véritable roman d'apprentissage.

Afficher en entier
Diamant

Ça a été une lecture vraiment originale et rafraîchissante pour moi. J’ai été subjuguée par le rythme et le style de l’auteur. Il a réussi à rendre son personnage plus que passionnant, on rentre dans sa tête et on vit ses péripéties comme si elles étaient nôtres. Vraiment top

Afficher en entier
Or

J'aime beaucoup !

Je suis ravie d'avoir lu ce livre, il est vraiment top, j'ai bien accroché à l'histoire et j'ai vraiment hâte de lire la suite.

Afficher en entier
Diamant

Personnellement, je l'ai lu en anglais. Très bien écrit. Le texte a une musicalité et un rythme entraînant. J'ai adoré!

Afficher en entier
Argent

Retrouvez ma chronique sur: https://latentationdulivreenanglais.com/the-name-of-the-wind-patrick-rothfuss/

Ma notation: 4/5

C’est de plus en plus rare pour moi de tomber sur une fiction aussi addictive et inattendue que The Name of the Wind car j’ai très souvent l’impression de lire la même rengaine. Mais, ouf, j’ai adoré cette lecture! L’auteur fait de la fantasy classique tout en incorporant des caractéristiques magiques surprenantes qui rendent le récit épique et envoûtant. Parfois, la simplicité suffit amplement!

Au vu du synopsis, Kvothe avait l’air d’avoir vécu tellement de choses que j’étais prête à me faire à l’idée que ma vie, à côté, elle était BORING. Entre créatures légendaires, magie, passages secrets, assassins mythiques, magouilles politiques ou encore tragédies humaines, le héros a l’une des vies les plus remplies que j’ai jamais vue. Néanmoins, il faut savoir que, ici, Patrick Rothfuss se consacre avant tout à l’enfance du personnage: son joyeux passé de comédien ambulant, son rude passage à la rue et son impressionnante arrivée à l’Académie. Ce qui fait que je me suis pas mal attachée à lui!

Ce que j’ai aimé chez Kvothe, c’est qu’il sait ce qu’est la misère. Du jour au lendemain, il se retrouve à devoir s’endurcir et à mettre de côté sa dignité et sa morale pour pouvoir survivre. Même lorsqu’il intègre l’Académie, la pauvreté est toujours omniprésente: il doit juger la moindre dépense, jongler entre des vêtements prêts à tomber en lambeaux ou encore sacrifier des repas pour payer ses frais de scolarité. Et surtout, lorsqu’il gagne de l’argent, c’est par la force de sa sueur, de sa ruse et de ses sacrifices. Il n’y a presque personne pour lui tendre la main. Il est très méritant!

Heureusement, Kvothe est un génie. Il comprend et apprend très vite, ce qui lui donne la possibilité de s’en sortir. Cela dit, ça ne l’empêche pas de se montrer occasionnellement naïf (on sent venir les coups foireux) et de sous-estimer ceux qui sont « moins intelligents » que lui. Du coup, malgré qu’il réussisse trop facilement ce qu’il entreprend et qu’il finisse par le plus grand des miracles à obtenir de l’argent quand il le faut (même si difficilement gagné), je trouve que cela reste une compensation intéressante qui laisse place à une future évolution. Ce qui est un aspect important à mes yeux.

J’aime les histoires avec du boarding school alors, forcément, j’ai adoré l’Académie! On y trouve des professeurs justes, haineux ou complètement loufoques. Mon préféré est Elodin qui a un sacré pète au cerveau, haha. Puis il a un pouvoir fascinant! Pour ceux ayant lu le livre, j’ai éclaté de rire quand il marmonne la chanson écrite par Kvothe sur son ennemi… Vu le contexte, c’était hilarant! Les cours sont également intéressants, je tournais les pages sans voir le temps passer!

Il faut dire que Patrick Rothfuss a une belle prose. Elle est loin d’être pleine de poésie mais elle a ce petit truc qui a capturé mon attention pour ne plus la relâcher. Comme l’a fait Markus Zusak dans The Book Thief, l’auteur nous spoile quelques faits avant d’en venir plus tard au développement, et cela n’a fait qu’attiser davantage ma curiosité! En plus de ça, chaque aspect est dosé avec juste ce qu’il faut et intervient quand il le faut pour ne pas lasser le lecteur. C’était top.

Quant à l’intrigue, c’est difficile de voir le fil conducteur pour le moment mais les mystères gravitant autour du héros m’ont absorbée. Sachez qu’il se passe des choses extraordinaires en secret et que cela à un lien avec la situation actuelle de Kvothe. J’en sais pas plus non plus x)

Bref, ça a été une excellente lecture. J’ai aimé les diverses amitiés dont une assez inattendue ainsi que la magie qui se manifeste sous bien des formes. J’ai vraiment hâte de lire la suite, cette histoire est si riche! Reste à savoir quelle poisse va encore tomber sur notre cher Kvothe…

Afficher en entier

Date de sortie

Chronique du tueur de Roi - Première Journée : Le Nom du vent

  • France : 2009-04-30 (Français)

Activité récente

Mell-1 l'ajoute dans sa biblio or
2020-02-20T19:19:22+01:00

Titres alternatifs

  • The Name of the Wind (The Kingkiller Chronicle #1) - Anglais

Distinctions de ce livre

Évaluations

Meilleurs classements dans les Listes Booknode

Quiz terminés récemment

Editeurs

Les chiffres

Lecteurs 1379
Commentaires 184
Extraits 68
Evaluations 379
Note globale 8.89 / 10

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode