Livres
549 984
Membres
590 173

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode

Chroniques de l'oiseau à ressort



Description ajoutée par Lilou 2009-12-08T21:48:35+01:00

Résumé

Un chat égaré, une inconnue jouant de ses charmes au téléphone, des événements anodins suffisent à faire basculer la vie d'un jeune chômeur, Toru Okada, dans un tourbillon d'aventures. L'espace limité de son quotidien devient le théâtre d'une quête sans cesse renouvelée où rêves, réminiscences et réalités se confondent. Aucune frontière, physique ou symbolique, ne résiste à l'effervescence des questionnements qui s'enchaînent au rythme de rencontres déroutantes, chacune porteuse d'un secret, d'une fragilité propre. Haruki Murakami (La Course au mouton sauvage, La Ballade de l'impossible) tente de nous donner à voir la part d'ombre des choses et des êtres. Replaçant la méditation bouddhique dans la violence contemporaine du japon ou d'ailleurs, il se propose d'explorer nos ténèbres intérieures. Sans se départir d'un humour où perce la détresse, il emmène le lecteur dans un monde fantastique où, toujours plus fuyante, la réalité n'en devient que plus envoûtante.

Afficher en entier

Classement en biblio - 234 lecteurs

extrait

Pour ne penser à rien, il faut un peu penser à des tas de choses. Et, en même temps, sans chercher à approfondir, jeter le tout en l’air.

Afficher en entier

Commentaire le plus apprécié

Diamant

Un roman surréaliste et profond composé d'une structure littéraire complexe (les histoires intriguantes s'entrecroisent de toute part). Se concentrant sur la problématique de la dualité et de la quête identitaire, l'auteur nous projette dans le cerveau de Toru Okada (tout à fait ordinaire et banal en début de récit), où foisonne un réseau de pensées bouddhiques, d'évènements incompréhensibles, d'histoires étranges (et non moins fascinantes) et de rencontres de personnages énigmatiques.

Liant le féérique au réel, les rêves prémonitoires à la conscience, les pouvoirs surnaturels au matérialisme pur et dur, l'ouvrage mêle des sujets habituels à l'auteur tels, la question de vie et de mort, de ténèbres et de rayonnement, de détachement et d'emprise, de situations absurdes et d'instants quotidiens « terre-à-terre ».

La substance si riche n'est pas digérable en une seule lecture. Un conseil : ne perdait pas votre chat, on ne sait ce qui peut arriver à la suite de cela... Pour moi, il s'agit d'un des ouvrages les plus aboutis de Haruki Murakami.

Afficher en entier

Ajoutez votre commentaire

Ajoutez votre commentaire

Commentaires récents

Argent

J'ai longtemps remis à plus tard la lecture de ce pavé de 700 pages et quelques mais il semble que par les temps qui courent il fait bon s'immerger dans un gros bouquin et d'y creuser une sorte de tunnel mental pour échapper à la réalité. N'empêche que ma lecture n'a pas été une partie de plaisir tout du long. Ce roman fait en effet partie de ceux que j'aurais envie d'étiqueter "âmes sensibles faites gaffe, il faudra zapper quelques passages". C'est d'ailleurs ce que j'ai fait, j'ai zappé les passages les plus cruels racontant des atrocités de guerre. Comme à mon habitude j'ai aussi zappé les passages érotiques. le récit concernant la guerre a été l'occasion pour l'auteur de dénoncer l'absurdité dévastatrice de toutes les idéologies, les nationalismes mégalomanes et le lavage de cerveaux des populations les moins instruites. Sur le même registre, il dénonce les coulisses du pouvoir politique, le rôle de la télé (parole d'évangile) et l'effet néfaste du charisme personnel dont peuvent être dotés des personnages peu recommandables. A part ça, on trouve dans ce roman toutes les composantes habituelles de l'univers de Murakami : les puits, les chats, les femmes mystérieuses, les univers parallèles, les spaghetti (correctement cuits cette fois) la musique et la littérature occidentales.... J'ai eu aussi la surprise d'y rencontrer un personnage que Murakami reprend par la suite dans 1Q84. Comme je lis les romans dans le désordre, ce n'est pas la seule similitude qui m'a sauté aux yeux, mais on a l'habitude de voir Murakami tourner autour des mêmes thématiques et des mêmes scénarios en les développant d'une manière différente à chaque fois, comme de multiples vies à partir des mêmes données de base. C'est un très bon roman, mais il est très dense, ce n'est pas un page-turner, j'ai dû faire des pauses, mais je suis contente de l'avoir lu car au-delà de son côté réaliste magique, débordant d'imagination, il ouvre de nombreuses pistes de réflexion. Et comme Murakami est un peu comme le dépoussiérant Pliz (On vaporise, on laisse agir), il est certain que j'y repenserai par la suite.

Afficher en entier

Twin Peaks au pays du soleil levant, laboratoire expérimental donnant libre cours à la refonte de tout un ensemble incorporant de nouvelles données dans ses réminiscences quotidiennes.

Il s'agit tout en se laissant porter par son histoire et ses composants basiques de s'acclimater à des situations nouvelles et insolites apparaissant au coup par coup.

De nouveaux comportements surprenants auxquels on s'adapte relativement facilement, ceci permettant de découvrir et d'alimenter les ressentis d'une expérience inconnue.

L'ébauche de nouvelles fondations échéancier de nouveaux échanges sur le fil du rasoir entre ce qui existe et ce que l'on rêve sans vraiment savoir de quel côté on se trouve.

Des épreuves surréalistes, dérangeantes, éprouvantes ou manipulatrices que l'on accepte sans trop broncher curieux de fouler à l'instar d'un environnement en vrille de nouvelles dimensions.

Les attitudes et les propos sont audacieux et novateurs en ne semblant appartenir qu'aux éléments d'une voie sans commencement ni fin dont l'écoulement journalier est administrée par les cris d'un oiseau invisible.

Un monde incorporé dans un autre monde dont on ne réfute plus la compagnie une fois les premières craintes évaporées.

Un nouveau partenariat entre l'allégeance envers un relationnel sans surprise, courtois et référencé auxquels on ne peut échapper et les attraits à l'égard d'un climat libre et déconstruit permettant de vibrer en dupliquant son quotidien dans l'étonnement , la peur et l'extase.

Afficher en entier
Bronze

http://enquetedesaveurs.fr/chroniques-de-loiseau-a-ressort-haruki-murakami

J’aurais pu mettre une note nettement plus élevée à ce roman, s’il n’avait souffert de toutes ces longueurs… 960 pages, des passages qui m’ont ennuyée… Le premier avec Mamiya qui raconte son passé en Mandchourie. J’ai zappé la seconde partie. Idem pour Muscade et Cannelle.

C’est difficile de décrire ce livre… C’est l’histoire d’un gars qui cherche son chat. Sa femme disparaît, il vit des expériences ésotériques dans un puits. Des rêves qui n’en sont pas, avec une médium qui dispose de la vraie queue tordue de son chat…

Oui, ça sonne bizarre hein ? Pourtant, tout le déroulé est particulier. Il remet en perspective les notions de réalité.

Pourquoi l’Oiseau à Ressort ? Mr Toru Okada est persuadé que cet oiseau remonte les ressorts du monde chaque jour, et que c’est grâce à lui qu’il continue de tourner. Il s’attribue ce surnom et prend cette apparence en voyageant dans sa conscience. Ce qu’il vit dans ce monde que je qualifie volontiers d’astral, a des impacts dans sa réalité physique.

On comprend très vite que Noboru Wataya occupe une place prépondérante en qualité de personnage néfaste. J’ai un peu ri avec le terme « prostituée de la conscience » employé par Creta Kanno. Pas de sympathie pour May Kasahara. Quant à la finalité… Tout ça pour arriver à cette conclusion… Bof bof.

C’est frustrant car c’est très bien écrit.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Do-7 2019-06-12T08:16:55+02:00
Argent

Il faut du temps pour entrer dans l'histoire mais une fois qu'on y est, on ne peut plus lâcher le livre...

Afficher en entier
Argent

Ce roman , écrit antérieurement à ceux qui ont assis sa notoriété sur le plan international ( Kafka sur le rivage , 1Q84), est déjà caractéristique de l'univers très particulier de son auteur : onirique et envoutant. Ses thèmes fétiches ( les mondes et chronologies parallèles réels ou fantasmés, les chats , la lune, la culpabilité , la sexualité , l'inceste ...)sont tous présents. Certains d'entre eux seront développés avec une construction encore plus solide dans ses ouvrages postérieurs, mais la personnalité hors norme de cet auteur est déjà indéniable. Son personnage principal nous entraine dans une intrigue complexe aux multiples ramifications, entre rêve et réalité, et il n'y a qu'un seule chose à faire : le suivre, se laisser emporter , bercer, surprendre . Le roman est certes volumineux , mais jamais ennuyeux , d'une fluidité exceptionnelle par rapport à la richesse et la complexité de l'intrigue. Laissez vous aller sans retenue à ce grand plaisir de lecture.

Afficher en entier
Diamant

Magnifique, envoûtant, déroutant, moderne ...

Un Murakami mené une fois de plus avec brio, une intrigue pleine de ramifications et de personnages tous plus extravagants les uns que les autres. Et en même temps l'écriture reste claire, limpide alors que lecteur erre, délicieusement perdu entre rêve et réalité.

Toru Okada est un homme simple, normal, honnête, sérieux et pourtant sa vie à la fois réelle et intérieure emmène le lecteur un peu plus loin à chaque page ... beaucoup plus loin.

Magnifique, à lire de toute urgence !!

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Whale 2017-04-25T13:01:56+02:00
Argent

Bien qu'il puisse sembler complexe, le style de Murakami est captivant et profond par son écriture à la fois fantastique, romanesque, humoristique et psychologique.

Le début de l'histoire paraît calme, ordinaire, simple. Mais plus on avance dans le récit et plus celui-ci devient complexe.

On passe d'une petite histoire de couple et de son quotidien, à des rencontres étranges et loufoques; des disparitions et apparitions inexpliquées; des rêves étranges qui se mélangent à la réalité; des récits de guerre dure et sanglante; un puits ouvrant les portes de l'absurde; ...

Un véritable labyrinthe d’irrationalité et de logique, ou rêve et réalité s'entremêlent. On bascule petit à petit dans un tourbillon d'aventure et de mystère, dans un monde surréaliste avec ses propres symboles et son langage.

Les personnages sont uniques et tout aussi insolites les uns des autres. On constate au fil de l'histoire que chacun d'entre eux et relié par un infime lien.

Bien que le livre soit long (dans les 900 pages), je n'ai rencontré aucune longueur, aucun moment de lassitude ou d'ennui. Bien au contraire ! J'ai été happé par chaque page, chaque chapitre.

Afficher en entier
Or

Ce livre est comme un long réseau de fils qui permettent de faire des liens tout au long de l'histoire c'est fascinant ! ^^

J'aime surtout beaucoup le fait que l'histoire de chaque personnage est développée, tout le monde a sa place et son rôle a joué dans l'histoire !

C'est un livre qui peut être un peu déroutant mais c'est ce dernier point qui le rend si génial, j'ai beaucoup aimé, c'est très paradoxal je trouve. Dans un sens c'est complètement irréel mais très réel aussi. Vraiment très bon livre !

Afficher en entier
Argent

Difficile de faire un commentaire sur les romans de Murakami. Il faut l'aimer. Ce livre ne fait pas défaut à ses autres romans.

Afficher en entier
Argent

Une très belle découverte que ce roman absurde et surréaliste qui nous questionne sur la frontière qu'il y a (ou pas) entre la réalité et le rêve, le temps qui passe et l'amour. Malgré quelques longueurs, le roman se lit facilement tellement nous sommes pris dans cet univers si différent et si proche du nôtre à la fois.

Mon premier Murakami et sûrement pas le dernier !

Afficher en entier

Date de sortie

Chroniques de l'oiseau à ressort

  • France : 2012-03-15 - Poche (Français)

Activité récente

Titres alternatifs

  • ねじまき鳥クロニクル - Japonais

Distinctions de ce livre

Évaluations

Quizz terminés récemment

Editeurs

Les chiffres

lecteurs 234
Commentaires 24
extraits 38
Evaluations 45
Note globale 8.09 / 10

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode