Livres
394 950
Comms
1 386 862
Membres
289 500

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode

Ajouter un extrait


Liste des extraits

_Et faites quelque chose de vos cheveux, comme la nuit où je suis venu vous voir dans votre pension, par exemple.

_Vous voulez que j'ai l'air de sortir de mon lit?

_Ou du mien, de préférence.

Afficher en entier

- Bon, il est temps de passer aux choses serieuses, Barrons, déclarais-je.

- Ah, non, protesta-t-il. Je ne vous épilerai pas les jambes !

Afficher en entier

_Je ne sais pas ce qui me retient de vous flanquer mon poing dans la figure!

_La crainte de vous casser un ongle? suggéra-t-il d'un ton si suave et si hautain qu'une nouvelle bouffée de rage monta en moi.

Afficher en entier

_Quoi qu'il en soit, si vous faites de nouveau l'une de vos pénibles allusions à ma bouche et à une fellation sur votre personne, ne comptez plus sur mon aide.

Je le vis croiser les bras, tandis que son regard se posait sur mes lèvres rouge vif.

_Dois-je en déduire qu'il existe d'agréables allusions à votre bouche et à une fellation sur ma personne? Si c'est le cas, je serai heureux de les entendre.

Afficher en entier

- Allez au diable, péronnelle!

- J'y suis déjà, merci ! Grâce à vous, ma vie est devenue un enfer!

- Serait-ce ma présence qui vous enflamme, mademoiselle Lane?

Afficher en entier

Sans prévenir, il enroula son brad gauche autour de ma taille, posa sa main droite sur mon épaule, ses doigts frolant les rondeurs de mes seins, et m'entraina dans la brasserie, dardant des regards menaçant sur les homme assez téméraires -ou assez stupides- pour s'intéresser d'un peu trop près à mes courbes. Il n'aurait pas pu le proclamer avec plus de force: j'étais à lui, rien qu'à lui.

Afficher en entier

J'ai aimé, mademoiselle Lane, et même si cela ne vous regarde pas, sachez que j'ai perdu. Bien plus que vous ne pouvez l'imaginer. Je ne suis pas comme mes concurrents, et encore moins comme V'lane. Quant à mes érections, je vous rassure, elles n'ont rien d'occasionnel.

Afficher en entier

Ses doigts effleurèrent mes joues en une caresse plus légère que le frolement d'une aile de papillon. Je l'entendis murmurer des paroles d'une voix très douce, mais ce n'était pas de l'anglais. Cela ressemblait à un langage très ancien, que plus personne ne parlait à la surface de la terre depuis bien longtemps... sauf peut-être dans les films fantastiques. [...]

Je croie qu'ensuite il m'embrassa. Ce baiser ne ressemblait à rien de ce que j'avais connu jusque là.

Afficher en entier

"- Tu changes de registre, on dirait ! Pas mal la gamine… D’où la sors tu ?

- De mon lit, et elle y retourne bientôt.

- Elle sait parler ?

- Uniquement avec ma permission, mais en général, elle a la bouche trop pleine pour discuter."

Afficher en entier

Ma philosophie tient en quelques mots : si personne n'essaie de me tuer, c'est une bonne journée. Autant vous le dire, ça ne va pas très fort, depuis quelque temps. Depuis la chute des murs qui séparaient les hommes des faës. Pour moi, un bon faë est un faë mort. Seulement, les faës Seelie sont moins dangereux que les Unselie. Ils ne nous abattent pas à vue . Ils préfèrent nous garder pour... le sexe.

Au fait, je m'apelle MacKayla Lane, Mac pour les intimes. Je suis une sidhe-seer.

La bonne nouvelle : nous sommes nombreux.

La mauvaise : nous sommes le dernier rempart contre le chaos.

Afficher en entier