Livres
477 954
Membres
459 142

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode

Chroniques de San Francisco, tome 1



Description ajoutée par Stephanelefort 2017-06-02T11:14:55+02:00

Résumé

Chroniques de San Francisco

Les seventies sont sur le déclin, mais San Francisco vibre encore d’une énergie contestataire. La libération sexuelle s’affiche sans pudeur dans les rues. Tout droit venue de Cleveland, Mary Ann Singleton s’installe au 28 Barbary Lane, où vit une poignée de célibataires. Logeuse compréhensive et libérale, Mme Madrigal règne en matriarche sur cette bande de « chats errants »…

Les nouvelles chroniques de San Francisco

La vie est toujours aussi mouvementée pour les habitants du 28 Barbary Lane… Qui est véritablement l’énigmatique Mme Madrigal ? Le séduisant Michael réussira-t-il à trouver l’amant de ses rêves ? Où ses aventures avec le bel amnésique mèneront Mary Ann ?

Autres chroniques de San Francisco

La tribu du 28 Barbary Lane célèbre comme il se doit la fin des seventies. De l'Alaska à Hollywood, d'une course poursuite à la séquestration d'une présentatrice télé, en passant par un rodéo gay au Nevada, tous prolongent leur quête fantasque du bonheur...

Afficher en entier

Classement en biblio - 438 lecteurs

Extrait

Noël est une conspiration pour bien faire sentir aux célibataires qu'ils sont seuls.

Afficher en entier

Ajoutez votre commentaire

Ajoutez votre commentaire

Commentaires récents

Argent

Ça fait un moment que j'entends parler des "Chroniques de San Francisco" et ça y est j'ai décidé de me lancer !

Ce premier tome était une petite expérience de lecture pour ma part. En effet, ces histoires ayant initialement été publiées dans un journal, il n'y a pas vraiment d'intrigue (mis à part ce mystère autour de Mme Madrigal), pas vraiment de début ni de fin. En fait on suit le quotidien d'une poignée de personnes au travers de chapitres très courts qui sont presque des mini nouvelles. C'est déroutant mais ce n'est pas déplaisant. Pour ma part j'ai plutôt apprécié.

J'ai bien aimé aussi ce portrait de la ville de San Francisco durant les seventies. J'avais le sentiment de m'y trouver. C'était assez dépaysant. Ces chroniques ont un côté très coloré, plein de peps et de bonne humeur. L'humour est toujours présent même lorsque l'auteur inclue des éléments graves ou délicats.

En revanche, je ne me suis pas attachée plus que ça aux personnages pour l'instant. DeDe, Michael et Mona ont ma préférence mais je ne les adore pas non plus. On verra si mon affection pour eux grandira dans la suite car je compte bien lire les tomes suivants. Enfin, au moins le tome 2. Parce que la saga est quand même vachement longue alors j'attends de lire le second tome et de voir si ça me plait toujours avant de m'engager à poursuivre toute la série. ^^

Afficher en entier
Argent

Un roman étonnant, qui oscille entre humour et gravité sans jamais tomber dans la lourdeur. Les personnages sont hauts en couleur, l'atmosphère éclatante ! Le personnage de Michael est particulièrement attachant. L'auteur nous permet d'avoir une bonne vision de San Francisco dans les années 70 : la libération des mœurs mais également les problèmes du quotidien.

J'ai passé un bon moment de lecture, et je pense lire la suite par curiosité !

Afficher en entier
Bronze

Mince alors… quel drôle de livre que celui ci.

J’ai été plongée dans les années 70 en plein San Francisco avec des personnages hauts en couleurs. C’est un livre qui date apparemment, mais pour autant je ne me suis pas sentie en décalage. Certes, les moeurs sont plus libres à cette époque mais les thèmes abordés sont toujours d’actualité. On y parle de drogue, de sexualité, de problèmes de couple, de suicide, d’amitié… le tout sur un ton humoristique. Ce livre est découpé -- la suite https://atoutlivreblog.wordpress.com/2018/03/15/chroniques-de-san-francisco-tome-1-armistead-maupin/

Afficher en entier
Argent

Un livre aux personnages attachants, tous plus ou moins cabossés par la vie. Ce roman est une véritable représentation de San Francisco au début des années 70.

Tous les personnages se croisent et s'entrecroisent, se connaissent sans le savoir, et pourtant on arrive à croire en ces chassés-croisés. L'auteur a une écriture fluide, qui montre bien pourtant que le roman ne date pas d'aujourd'hui. Il nous dépeint les locataires du 28 Barbary Lane et leur entourage avec justesse et vérité, sans jamais les juger.

Bien que j'ai eu à chaque fois du mal à me pousser à le lire, dès que je lisais, j'étais partie avec Michael, Mona, Mme Madrigal, Mary Ann et tous les autres. On arrive toujours à trouver un personnage qui nous correspond totalement.

Le seul problème avec ce livre, c'est qu'au début on a du mal à se retrouver dans les personnages. L'auteur nous balance des noms et on doit suivre. Mais on y arrive.

Afficher en entier
Pas apprécié

Cette série de livres existe depuis les années 70 et j’en entend parler depuis presque aussi longtemps. J’ai donc voulu tester le tome 1 pour voir de quoi ça parle.

Ma première impression c’est que je ne comprends pas l’engouement des gens pour ce roman.

Il n’y a pas de début, pas de fin, je dirais même pas d’histoire.

On suit beaucoup de personnages, tellement que je n’arrivais pas a savoir qui était qui, et je n’ai réussie a m’attacher a aucun !

Je comprends qu’en fait c’est un peu fait comme un reportage sur les habitants de San Francisco des années 70. Ouai ouai ouai…. Autant je rêvais de voyager dans cette ville depuis des années, autant là, limite je n’ai plus envie !! C’est vous dire à quel point ça n’a pas fait l’effet voulu avec moi…

En plus il y avait au moins une petite intrigue sur un des personnages, c’est ce qui m’a fait aller jusqu’au bout du livre malgré la douleur et…. Nada, pas de réponses. Je suppose que c’est pour faire comme dans une série télé et que tu lises le tome 2… Même pas en rêve ou plutôt en cauchemar !!!

Afficher en entier
Bronze

J'ai découvert ce livre par pur hasard à France Loisirs, la 1ère de couverture me plaisait beaucoup !

Ce livre comporte 3 tomes, j'ai donc terminé le premier ! Je ne suis pas déçue, beaucoup de personnage mais tous bien intégré dans l'hsitoire. Je suis sûre que, si on fait un schéma des personnages, aucun personnage ne connaît qu'un seul de ceux-là. Chacun font des rencontres

Spoiler(cliquez pour révéler)par exemple de la maîtresse de son mari sans savoir que chacun connaisse la même personne !!

L'histoire est légère, venant d'un livre regroupé de simples chroniques parues dans un journal, il n'y a rien d'étonnant :D.

Peut-être que les 9 tomes seront lourds à lire (l'histoire étant assez bouleversée tout le temps sans que l'auteur cherche à développer l'intrigue précédente). Je pense que le style veut ce genre d'écriture !

Afficher en entier
Argent

Mon avis :

Ces chroniques de San Francisco se lisent comme on suce un bonbon : avec gourmandise ! Le ton est léger et l’humour est fin, avec une petite pointe acidulée qui participe grandement au plaisir. Évidemment, c’est un peu daté… Et c’est surtout très connoté « côte ouest-américaine », culture « flower power » d’une part et communauté gay de l’autre. Il est vrai que l’auteur n’a jamais caché son appartenance à ce milieu et que la côte ouest a toujours eu un train d’avance sur l’écologie, les manières de vivre alternatives et la défense des minorités. Mais les historiettes d’Armistead Maupin n’ont rien démonstratives ni de militantes, ce sont simplement des tranches de vie où l’on suit quelques personnages dont le principal point commun est d’habiter dans le même immeuble sur Barbary Lane. La propriétaire, Anna Madrigal, est une bibliothécaire retraitée qui cultive sa marijuana dans son jardin et accueille ses nouveaux locataires en leur offrant un joint. On trouve aussi d’autres personnages comme la famille Halcyon, dont le père est chef d’entreprise, ou les amants et maîtresses des uns et des autres. Tous ces gens se croisent, interagissent, et cela devient prétexte à de courtes scènes où la satire sociale n’est jamais loin. Le style est assez direct, il y a peu de description et les courts chapitres mettent en scène deux ou trois personnages et sont constitués essentiellement de dialogues. Ce qui fait l’intérêt du récit se trouve dans le ton et la personnalité des personnages. En ce sens, cela évoquera sans doute les sitcoms américaines, ce qui n’a rien d’étonnant puisque ces écrits ont été adaptés à la télévision sous cette forme. Les amateurs du genre y trouveront leur bonheur, mais même si vous ne regardez jamais de sitcoms, laissez-vous tenter… un livre est toujours bien plus parlant qu’une série télévisuelle.

Afficher en entier
Diamant

Pour ma part j'ai adoré cette série, les personnages sont attachants, beaucoup de thèmes dits tabou sont abordés avec une écriture fluide.

Je conseille cette saga.

Afficher en entier
Lu aussi

J'ignorais tout de cette saga américaine populaire il y a quelques années mais après qu'on m'ait offert les 4 premiers tomes, j'ai décidé de me lancer. Et j'ai accroché! Le côté fresque de l'histoire avec sa multitude de personnages qui se croisent tous à un moment ou un autre m'a beaucoup plu, tout comme l'humour de certains personnages et les références propres à la culture américaine et aux années 70 sont très appréciables. Je ne les ai certes pas toutes saisies, mais la plupart sont assez évidentes pour être comprise du public non-américain. Une lecture très agréable, un style fluide peu travaillé mais qui ne m'a pas dérangé ici, beaucoup de dialogues et un panel de thèmes, de la drogue à l'homosexualité, du travail à l'amour et à l'essoufflement de l'amour au sein du couple, toujours traités avec plus ou moins de légèreté, mais jamais vraiment de manière grave.

Afficher en entier
Diamant

J'ai adoré ce livre. On m'en avait parlé il y a un certain moment, et puis j'y ai repensé. Je voulais lire un livre en anglais, et étant donné que ce livre n'existe pas en ebook en français je l'ai acheté en anglais. Et il fut très simple à lire, étant donné qu'il est organisé en très courts chapitres, avec du vocabulaire simple bien que chargé d'argot.

Les personnages sont magnifiques. Mona Ramsey, juste incroyable. Pareil pour MichealSpoiler(cliquez pour révéler) quand il s'est fait entre guillemet largué par le médecin, je n'y ai pas cru jusqu'à la fin de ce livre, puis pendant toute la première partie du suivant... et j'avais raison ! . Finalement, l'histoire entre Edgar et Anna m'a également beaucoup touchée, j'ai même versée quelques larmes à la fin du roman.

Je le conseille vivement si vous voulez lire un roman très agréable grâce au style d'écriture de l'auteur, dynamique et qui raconte la vie quotidienne de jeunes adultes ou plus agés à San Francisco dans les années 70. J'ai envie d'aller à San Francisco maintenant ^^

Afficher en entier

Date de sortie

Chroniques de San Francisco, tome 1

  • France : 2006-06-01 - Poche (Français)

Activité récente

David59 l'ajoute dans sa biblio or
2019-12-06T20:52:16+01:00
jbhqn l'ajoute dans sa biblio or
2019-10-29T16:59:48+01:00
acsjg le place en liste or
2019-07-08T20:12:22+02:00
Jax l'ajoute dans sa biblio envies
2019-06-19T14:56:08+02:00
Digaha l'ajoute dans sa biblio or
2019-06-17T08:21:36+02:00

Évaluations

Meilleurs classements dans les Listes Booknode

Les chiffres

Lecteurs 438
Commentaires 48
Extraits 20
Evaluations 84
Note globale 7.63 / 10

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode