Livres
520 301
Membres
536 125

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode

Chroniques des cinq trones : Moitiés d'âme



Description ajoutée par Louloural 2019-09-23T09:29:29+02:00

Résumé

Dans le royaume de Cinq-Saisons, la mägerie n’obéit qu’à un seul principe : elle ne peut s’exercer qu’à deux. Liutgarde le sait. Elle a pourtant fui Ortaire, l’époux qui lui avait été imposé, renonçant ainsi à son pouvoir.

Exilée au nord des terres, elle serait morte sans l’aide des caravaniers et de Rollon, un mäge à l’esprit torturé. Épris l’un de l’autre, Liutgarde et Rollon se déplacent en roulottes avec leur communauté dans l’hostile forêt de la Sylverëe, ancien royaume des Faëes de l’Hiver. De bourgs en cités, ils voyagent sans attaches, parmi une caravane de fugitifs, d’écorchés vifs et de mäges brisés.

Mais l’équilibre de cette vie en cavale va complètement basculer, les obligeant l’un et l’autre à régler les dettes de leurs vies antérieures. Car dans ce monde tout se sait et tout se paie un jour. L’un comme l’autre sont pourchassés, Liutgarde par son mari délaissé, Rollon par la ténébreuse dame Hölle, dernière des Faëes de la Maison d’Hiver. Leur pouvoir et leur amour suffiront-ils à les protéger ?

Le premier volume d’une tétralogie.

Afficher en entier

Classement en biblio - 98 lecteurs

Extrait

Si Rollon était une pièce, se dit-elle, ce serait une drôle, drôle de pièce. Une pièce qui, à chaque fois qu'on la lancerait, ne tomberait ni sur pile ni sur face. Une pièce qui toujours finirait sur la tranche. Oui, conclut-elle. C'était là tout le problème de Rollon.

Ce garçon ne savait pas trancher.

Afficher en entier

Ajoutez votre commentaire

Ajoutez votre commentaire

Commentaires récents

Argent

Encore un univers très bien construit et réfléchit et torturé, je l'ai lu en une nuit. Amateur de Faerie, ce roman est pour vous (et pour moi pour le coup), en plus d'une édition complètement SUBLIME, nous avons un monde bordé de magie interdite sans pour autant noyer le lecteur dans de la pure fantasy. Des personnages mâtures, une aventure fantastique, et des personnages secondaires qui servent d'équilibre et qui saupoudre d'humour. Anthelme hauchecorne nous embarque encore une fois dans un monde bien à lui.

Afficher en entier
Or

Tout d'abord ce livre est une mer veille, il n'y a pas d'autres mots pour décrire le travail éditorial. Que ce soit la couverture, les tranches du livre ou la carte tout est très très beau.

Deuxièmement la plume de l'auteur.

Il a une plume très agréable à lire, l'histoire est bien menée, assez rythmé, il n'y a que sur la fin où j'ai trouvé quelques longueurs.

Le seul bémol ce sont les personnages, j'ai eu beaucoup de mal à m'y attacher, je suis restée observatrice dans ce récit sans y ressentir beaucoup d'émotions. Mais c'est tout de même avec plaisir que je lirai le prochain tome.

Afficher en entier
Argent

Retrouvez d'autres chroniques sur mon blog : https://lesfantasydamanda.wordpress.com/

--- Une nouveauté à ne pas rater ! ---

Ayant eu un coup de coeur pour Journal d’un marchand de rêves, je suis de très près les sorties d’Anthelme Hauchecorne. C’est donc avec beaucoup d’attentes que j’ai acheté Moitiés d’âme aux Halliennales de 2019.

Au vu de la merveilleuse couverture que possède ce premier tome, j’espérais être époustouflée ! Ce ne fut pas le cas, mais j’ai néanmoins passé un agréable moment de lecture.

--- La magie de l’Hiver ---

Outre sa plume, ce qui fait la force d’Anthelme Hauchecorne, c’est son imaginaire. Avec des mots simples, des phrases fluides, il parvient à créer de toutes pièces des univers originaux. Celui-ci ne fait pas exception à la règle. J’ai adoré en parcourir les chemins pour y découvrir chaque saison, et la mägerie qui y est associée.

Dans ce premier opus, c’est l’Hiver qui est mis à l’honneur, la froideur de ses enchantements, le gel de ses artifices. Mais attention, chez les humains, cette forme de magie ne peut être que pratiquée à deux, sous peine d’être pervertie. Les conséquences en seraient alors terribles, voire sanglantes…

Si cela ne suffit pas à vous mettre l’eau à la bouche, alors je ne peux plus rien pour vous !

--- Des héros indécis… ---

Au début de l’histoire, Luitgarde est profondément éprise de Rollon. Mais plus les chapitres défilent et plus les révélations sonnent la fin de leur douce relation. Désemparée, Luitgarde ne sait plus ce qu’elle ressent. Un jour, elle l’aime démesurément. Le suivant, elle décide qu’elle lui en veut trop pour cela. Quant à Rollon, il est tiraillé entre son amour pour Luitgarde et un ancien serment d’allégeance. Il se dit prêt à tous les sacrifices, mais ne tient jamais ses promesses.

Si l’instabilité de ce couple improbable est la promesse de nombreux rebondissements, elle m’a un peu perdue. Alors que je croyais les connaître, ne serait-ce qu’un peu, Luitgarde et Rollon se révèlent changeants, voire distants avec le lecteur. Dès lors, difficile de les comprendre ou de s’attacher à eux. On en vient même à douter du bien-fondé de leurs actions, par moments.

--- …mais des personnages secondaires inoubliables ! ---

Griche et maître Cernault, Cloud et Poppa, les Gémeaux et le Capitaine : tous sont hauts en couleur. Anthelme Hauchecorne a pris le temps de creuser certains d’entre eux, de leur offrir un passé et un but, pas toujours bienveillant. Et c’est cette richesse de protagonistes qui, selon moi, rattrape la légère déception que l’on peut ressentir face aux héros.

Bon, il est vrai que j’espérais en apprendre davantage au sujet des Faës, mais Moitiés d’âme n’est jamais que le premier numéro d’une quadrilogie, n’est-ce pas ?

--- Un pas en avant, trois pas en arrière ---

Comme dit plus haut, Luitgarde et Rollon se montrent inconstants, ce qui impacte directement l’intrigue. Nombreux sont les détours et les allers-retours, au point que l’on a parfois l’impression de tourner en rond. De plus, il m’est arrivé d’éprouver des difficultés à passer d’un chapitre à l’autre, comme s’il manquait des informations de temporalité. Il faut dire que l’auteur n’hésite pas à faire des bonds en avant, et c’est au lecteur de raccrocher les wagons.

En dépit de ces quelques bémols, j’étais curieuse de poursuivre ma lecture, de découvrir ce que nos héros allaient devenir, alors que leur monde s’écroule. Quant au final, il est comme seul Anthelme Hauchecorne sait l’imaginer : inattendu !

Afficher en entier
Or

Moitiés d'âme est le premier tome de la tétralogie des Chroniques des Cinq Trônes, série de fantasy young adult qui démarre bien. Déjà on ne peut qu'être séduit par le livre en tant qu'objet : sa sublime couverture attire tout de suite l'oeil, devant comme derrière, grâce à une magnifique illustration (signée O'LEE) saupoudrée d'une belle écriture dorée ; sa tranche sort de la banalité puisqu'elle a également été décorée pour figurer un trône. Un bel objet donc, qui renferme une histoire fort intrigante au sein d'un univers assez riche.

Autrefois il n'y avait que les Faëes, divisées en quatre royaumes, chacun correspondant à une Saison (Printemps, Été, Automne, Hiver), et pour chaque Saison existait un style de magie (appelée ici "mägerie") particulier. Pendant longtemps le monde était entre les mains des Quatre Trônes. Puis vint le Cinquième : celui des Humains. Les Faëes leur apprirent la mägerie, mais ceux-ci étaient incapables de reproduire parfaitement celle des Faëes. Pire : ils ne pouvaient pratiquer la mägerie seuls, il leur fallait forcément être deux pour l'exercer. Les mäges jalousèrent alors les Faëes, les accusant de leur cacher les secrets de la véritable mägerie. Cette jalousie finit par se transformer en haine, et cette haine mena à une guerre entre les deux espèces.

Les Faëes disparurent, les humains restèrent. Les mäges, supérieurs de par leurs pouvoirs, prirent la tête des royaumes et créèrent une société où nul mäge ne peut être réellement libre. Ainsi les enfants nés avec du pouvoir sont retirés à la naissance pour être éduqués par les Maîtres (éducation par forcément très plaisante), et les parents qui refusent sont sévèrement punis. Nul mäge ne peut se marier par amour car l'on choisit son conjoint (obligatoirement mäge également) en fonction de leur mägerie.

Voici donc l'univers dans lequel se déroule l'histoire des Chroniques de Cinq Trônes.

Liutgarde est une jeune noble, mägeresse et miresse (guérisseuse), qui a fui Ortaire, un homme que sa famille l'a forcée à épouser et qui la gardait toujours enfermée lorsqu'il n'avait pas besoin d'elle pour tisser des sorts (entre autres choses...). Dans sa fuite, elle a atterri dans la Sylverëe, une forêt de l'ancien royaume des Faëes de l'Hiver ayant la réputation d'être maudite car rares sont ceux qui en sortent vivants. Blessée, elle a été recueillie et soignée par un groupe de caravaniers qu'elle a fini par intégrer. Au sein de ce groupe, Liutgarde s'éprend de Rollon, un mäge à l'esprit torturé et tout aussi épris d'elle. Ensemble, ils parcourent en roulottes la Sylverëe, jusqu'à ce que Liutgarde se lasse du froid sauvage de la forêt et convainc Rollon de partir avec sa nouvelle communauté dans le sud, vers la civilisation. Mais les choses dérapent, tous deux rattrapés par leur passé auquel ils vont devoir faire face.

Au niveau des personnages, j'ai adhéré à certains, pas à d'autres. Autant j'ai apprécié le personnage de Liutgarde, autant j'ai détesté celui de Rollon. Franchement, il n'y a pas plus opposés que ces deux-là. Rollon est désespérément mollasson, incapable de prendre une décision par lui-même et de s'y tenir, et il est lâche, par-dessus tout. Liutgarde a vraiment eu mauvais goût de tomber amoureuse d'un homme à la personnalité aussi peu prononcée et changeante, passant son temps à la repousser puis la reprendre pour mieux la repousser encore. Elle se montre extrêmement patiente avec lui alors qu'il ne le mérite pas, jusqu'à ce qu'elle prenne enfin du poil de la bête et décide de ne plus se laisser balloter dans tous les sens. Liutgarde donc, contrairement à Rollon, a une forte personnalité : si elle passe pour une amoureuse transie au début, elle s'affirme au fil de l'histoire, devenant de plus en plus indépendante et maligne.

Dans ce roman, l'amour ne nous est pas montré sous sa forme la plus attirante, mais nous est au contraire dévoilé sous ses aspects les plus complexes, avec ses qualités et ses défauts : nous avons certes la réciprocité, le respect, la loyauté et la confiance, mais aussi la trahison, l'interdépendance, la toxicité, la rancoeur, etc. Cela n'apparaît pas qu'à travers le couple Liutgarde/Rollon, mais également grâce aux relations que les autres personnages tissent entre eux, tout aussi importantes pour l'histoire.

Et ces autres personnages, justement, je les ai tous trouvés assez intéressants, qu'ils soient détestables ou non. Avant tout car ils sont complexes, en particulier ceux qu'on apprécie le moins de prime abord. le Capitaine, homme extrêmement laid et zozotant, apparaît au départ comme un homme faible qui ne sait pas tenir ses hommes ; au final on comprend sa haine des Faëes, et l'on s'aperçoit que c'est son aspect qui nous pousse à avoir un mauvais jugement sur cet homme malin mais obligé d'obéir à des mäges cruels et stupides. Griche, un des caravaniers, a un caractère particulièrement détestable, toujours en train de râler, critiquer, insulter ; Liutgarde se prend souvent la tête avec lui, jusqu'à ce qu'elle découvre la blessure qu'il cache profondément sous cette carapace de lourdeur. Ce ne sont que deux exemples parmi tant d'autres, mais ce sont surtout les deux qui m'ont le plus touchée. Les personnages ne sont donc ni bons, ni mauvais, ils sont tout simplement humains, avec leurs qualités et leurs défauts.

Deux autres personnages ont leur importance au sein de cette histoire : Dame Hölle et la Sylverëe. Dame Hölle est une Faëe prisonnière au sein de la Sylverëe, qui a une influence notable sur Rollon avec lequel elle s'est liée, lui permettant ainsi d'utiliser le puissant pouvoir perdu de l'Hiver. On la voit tantôt en femme bafouée, trahie par cet humain qui préfère partir avec une simple humaine plutôt que de rester auprès d'elle ; tantôt en femme haineuse, envers Liutgarde qui lui vole son amour, envers les humains qui ont détruit son espèce, envers Rollon qui est incapable de tenir un serment ; tantôt déconcertée, triste, lasse... Mais avant tout manipulatrice... Car ce qui caractérise les Faëes, surtout ceux de l'Hiver, c'est la ruse. Et gare à ceux qui osent leur manquer de respect... Au sein de la Sylverëe, Dame Hölle est toute puissante. Cette forêt, c'est à la fois sa prison et son alliée. Une forêt vivante, consciente de tout ce qui se passe en elle, de ces humains qui osent découper ses arbres, piétiner ses racines. Une forêt qui a faim, de sève, de sang.

Il y a tout un mystère autour de la Sylverëe que l'on découvre petit bout par petit bout, fascinant et terrible à la fois. Qu'est-il réellement arrivé au Faëes ? Sont-elles toutes mortes ou se sont-elles retirées dans cette Arcadie dont parlent les légendes ? Que s'est-t-il véritablement passé lors de cette Guerre ? Les humains disent que les Faëes l'ont provoquée et ont perdu. Mais nous savons tous qu'en histoire, il y a toujours deux versions : celle des vainqueurs et celle des perdants ; et que c'est celle des vainqueurs qui reste. Avec Dame Hölle, nous découvrons celle des perdants. Mais elle est tout autant biaisée que celle des vainqueurs. C'est toute la complexité de l'histoire, pouvoir comparer les versions, séparer le vrai du faux. Parviendrons-nous à voir la vérité qui se cache derrière tous ces mensonges, toutes ces versions, ces secrets ?

Les Faëes effraient et fascinent. le secret de leur pouvoir attire les plus avides, pour mieux les piéger. Ces créatures de légende, on ne sait rien d'eux que les échos terribles que les Maîtres font courir au sein des royaumes. On en apprend davantage grâce à Dame Hölle, mais ce ne sera pas suffisant pour cerner ces êtres si mystérieux. Les prochains tomes nous fourniront peut-être plus d'information sur l'énigme qu'elles représentent.

Juste un petit point qui m'a dérangée, en ce qui concerne l'écriture. C'est le premier roman que je lie de cet auteur, dont j'avais beaucoup entendu parler, et en bien. Globalement j'ai apprécié son style, sa plume fluide, plutôt agréable à lire. Par contre je lui reproche ses phrases (souvent) trop courtes, qui hachent le récit en des moments qui, à mon goût, méritaient plus de fluidité. Par exemple on a : "Il voulut voir. Il se chaussa. Il se leva pour sortir." Je trouve que ça fait un peu télégramme (Il voulut voir STOP Il se chaussa STOP Il se leva pour sortir STOP), ce qui m'a un peu dérangée dans ma lecture.

Bon à part ça je n'ai rien à reprocher à son style, il mérite sa bonne réputation.

En bref, Moitié d'âme est une bonne introduction à l'univers des Chroniques des Cinq Trônes, une tétralogie dont chaque tome serait dédié à l'un des quatre anciens royaumes Faëes (ici on a eu celui de l'Hiver) et prévu pour être indépendant des autres. Les personnages et les relations qu'ils tissent les uns avec les autres sont vraiment bien développés, et ce de manière crédible, tout en complexité. L'univers créé par l'auteur est original et juste, tout comme son histoire, dans laquelle on plonge avec plaisir pour en ressortir à la fois rassasié et affamé. Hâte de découvrir la suite de ces chroniques !

https://escape-in-books.blogspot.com/2020/06/moities-d-ame-anthelme-hauchecorne.html

Afficher en entier
Or

http://lessortilegesdesmots.blogspot.com/2020/06/chroniques-des-cinq-trones-tome-1.html

Afficher en entier
Diamant

Une formidable aventure, un roman touchant et qui m'a totalement embarqué.

J'ai voyagé dans la Sylverëe et tout comme les héros, j'ai eu bien du mal à en revenir.

L'écriture de Anthelme Hauchecorne est tellement prenante qu'elle fait voyager à travers les âges et les époques, elle permet au lecteur de se retrouver dans un monde qu'il n'aurait pas soupçonné.

Suivre les aventures de Liutgarde et Rollon a été une formidable expérience.

Afficher en entier
Bronze

Premier tome sur je ne sais combien de livre, nous sommes face à une fantasy adaptée à partir de 15 ans.

Nous suivons Rollon et Liutgarde, deux mäges, deux amoureux vivant dans une sorte de petite communauté en caravane. On comprend vite que Rollon a trempé dans des affaires pas nettes et que Liutgarde va devoir se battre contre le passé trouble de son amant !

J’ai bien aimé ce tome 1. J’ai avant tout adoré l’univers purement fantasy emprunt de mägerie, de faëes et de mots en allemand ! L’histoire d’amour et les réflexions sur le couple, assez présentes parce que centrales à l’histoire et au fait que la mägerie se pratique à deux, pourra agacer. Cependant, passer cet aspect j’ai vraiment trouvé l’univers super ! Ces camarades en roulottes, les différentes magies, l’histoire sous-jacente de la guerre des cinq trônes, de la disparition du peuple Faëe... je veux vraiment la suite !

PS : mais pas des moindres, l’édition est MA-GNI-FIQUE. Rare de voir un tel travail esthétique sur un livre.

Afficher en entier
Or

On peut dire que c'est un petit coup de coeur, autant pour son contenant (quelle beauté !!) que pour son contenu !

Nous pénétrons ici dans un royaume de type moyenâgeux qui était anciennement gouverné par les différentes maisons des Faëes. Mais ces derniers ont (presque) tous disparus à la suite de la guerre des cinq trônes, et les humains, aidés de la puissante mägerie qui ne peux s'exercer qu'en binôme, en sont sortis victorieux. Des années plus tard, Liutgarde et Rollon, deux mäges épris l'un de l'autre, se déplacent en roulottes avec leur communauté dans l’hostile forêt de la Sylverëe, ancien royaume des Faëes de l’Hiver. Mais l'un comme l'autre vont être confrontés à leur passé respectif et être pris en chasse par la garde du royaume du printemps, ainsi que par Dame Hölle, la dernière Faëe de la Maison d'Hiver...

C'est une histoire de quête enneigée, d'amour, d'amitié, de manipulations et de trahisons... J'avoue que je ne m'attendais pas à aimer autant, j'avais peur au premier abord que la romance soit beaucoup trop présente mais cela n'a pas du tout été le cas !

L'univers est super bien développé et très visuel, je n'ai eu aucun mal à imaginer la sombre Sylverëe et j'ai parfois eu aussi froid que les protagonistes durant ma lecture...

Niveau personnages, j'ai adoré Liutgarde, qui même si elle est souvent impuissante, s'affirme un peu plus à chaque nouvel obstacle qui se dresse devant elle. Les caravaniers m'ont presque tous séduite, même si j'ai eu beaucoup de mal avec Rollon qui est assez égoïste. J'ai trouvé très original la façon dont se manifeste Dame Hölle, c'est un personnage intriguant que j'ai beaucoup aimé

La fin est très inattendue, je ne l'avais pas vue venir ! Je pense qu'elle va apporter une nouvelle dynamique pour la suite et j'espère que nous pourrons découvrir les autres maisons Faëes, et pourquoi pas rencontrer de nouvelles Faëes...

4,25/5

Afficher en entier
Argent

https://revesurpapier.blog4ever.com/moities-d-ames-de-anthelme-hauchecorne

Liutgarde a réussi à convaincre Rollon de quitter la Sylverëe, cette forêt profonde dans laquelle ils ont trouvé refuge un temps. Leur roulotte et leur petit convoi voyagent vers le Sud mais l'Âme de la forêt ne semble pas vouloir les laisser la quitter si facilement. Elle s'immisce alors dans les songes et les esprits de ces fugitifs tandis que bien des mésaventures s'annoncent...

Le récit est construit autour de deux personnages, et plus précisément autour d'un couple de voyageurs. Liutgarde a fui son mariage arrangé tandis que le passé de son compagnon est un peu plus mystérieux. Rollon pourrait bien être lié à une Faëe d'une manière ou d'une autre. On meurt alors d'envie d'en savoir plus, puis de remettre toutes les pièces du puzzle à leur place. En attendant, c'est leur amour qui est mis à rude épreuve...

Les éléments qui façonnent l'intrigue nous sont présentés en douceur au fil du voyage et des rebondissements. On s'intéresse alors à la Guerre des Cinq Trônes, aux Faëes et à leur extinction. On tente de comprendre comment est née et comment fonctionne la mägerie, magie qui se pratique uniquement à quatre mains, en duo. On ne sait pas bien où tout cela nous mène mais en plus d'être tout glacé, le récit a quelque chose d'envoûtant. Peut-être que cela vient du ton de l'auteur, du charme du vocabulaire utilisé, ou des décors en eux-mêmes. On savoure un peu de tout ça à la fois et on tourne les pages tels de nouveaux voyageurs dans un monde qui a bien des choses à dévoiler et bien des histoires à raconter.

Si on fait aussi la rencontre de plusieurs personnages secondaires étoffés, qui avancent très souvent en duo, je dois avouer que mon intérêt était surtout porté sur nos deux héros principaux et sur toutes ces drôles de mésaventures qu'ils vivent l'un et l'autre et qui les séparent sans cesse. Tantôt ils se résignent, tantôt ils se battent, comme les humains qu'ils sont. Je pense que c'est Liutgarde qui m'a davantage surpris au cours de cette aventure. Elle est bien moins vulnérable qu'il n'y parait, et affirme une certaine force de caractère au fil des épreuves.

Verdict : Voici une lecture d'hiver à lire bien au chaud, et une aventure bien périlleuse pour nos compagnons. Il s'agit là d'une sorte de conte sombre et glacé qui nous entraîne dans un monde qui a d'abord été celui des Faëes avant celui des hommes. Il y a tout un univers à découvrir, ce n'est que le début, et je suis impatient de parcourir à nouveau ces terres. (Je reste encore ébloui par cette fantastique édition reliée, à la tranche illustrée, soignée jusque dans les plus petits détails)

Afficher en entier
Bronze

Tout d’abord c’est le livre en lui-même qui m’a attiré car il a une couverture magnifique ainsi que les pages toutes décorées. Le résumé sur ce monde m’a vraiment donné envie. J’ai beaucoup aimé que certaines lettres de l’alphabet soient légèrement différentes dans la typographie, ça nous plongeait encore plus dans l’univers.

Dès les premiers paragraphes, on est plongé dans l’histoire, dans ce monde de Faë rempli de mystère et de magie. La magie est en rapport avec les saisons, ce n’est pas nouveau mais abordé différemment. La magie ne peut se pratiquer seulement en couple et c’était vraiment très bien et original. Le couple est déjà formé ce qui change du schéma habituel. On a le point de vue des deux héros mais sans avoir tous les secrets.

J’ai eu beaucoup de mal à cerner Rollon et j’avais beaucoup de mal à le comprendre ces actes, ce qui a un peu entaché ma lecture. Il y a de nombreux secrets le concernant et au fur et à mesure des chapitres, on en découvre certain. C’est seulement à la fin que j’ai compris le comportement du héros et j’ai pu changer mon avis global sur lui. Je pense qu’au final j’ai bien aimé son personnages.

J’ai beaucoup aimé l’ambiance du livre, j’ai eu l’impression d’être plongé dans les terres hivernales et les montagnes mystérieuses durant ma lecture. La fin du livre prévoit une bonne suite et j’espère que les prochains livres seront aussi beaux que celui-ci.

Afficher en entier

Activité récente

lila56 le place en liste or
2020-08-16T18:28:34+02:00
Utopie le place en liste or
2020-08-02T15:45:32+02:00

Évaluations

Les chiffres

Lecteurs 98
Commentaires 25
Extraits 10
Evaluations 46
Note globale 7.65 / 10

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode