Livres
388 668
Comms
1 362 497
Membres
277 238

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode

Ajouter un extrait


Liste des extraits

prologue

Au commencement était Godith, la dragonne endormie. Et tout autour d’Elle était le vide, qui se mouvait au rythme de Son souffle paisible. Puis, en des temps reculés, impossibles à dater, Elle ouvrit les yeux et Sa lumière se déversa dans le vide. Comme cela lui plut, elle décida de créer une image : un univers infini dans lequel Elle pourrait endosser les corps d’innombrables dragons et ainsi mener autant d’existences qu’Elle le souhaiterait. Et quand Elle ouvrit la gueule, une flamme immense en jaillit. À l’intérieur de cette flamme, Elle prononça un mot, KI:MERA, lequel signifiait « lieu de feu et de lumière ». Quand ce fut fait, Godith contempla Son i:mage, et l’un de Ses yeux diamantés cligna. De chaque étincelle qui s’échappa de ce joyau surgit une montagne, un océan, une forêt ou un être : une partie d’entre eux étaient des dragons, créés à l’i:mage de Godith. À chacun Elle fit un don, lequel les autorisait à ajouter la première lettre de Son nom au leur. Furent ainsi créés Gawain, Ganzfeld, G’reth et de nombreux autres. Et si grand était le pouvoir de Sa lumière que des mondes se formèrent au-delà de Ki:mera, certains peuplés de créatures, d’autres inhabités. Mais les dragons ne s’y aventurèrent pas, jusqu’au jour où ils comprirent que Godith se trouvait parmi les étoiles qui scintillaient autour de Ki:mera, et que ces astres étaient par conséquent aussi proches d’eux qu’Elle l’était.

Ils i:magèrent alors des passages dans le vide et traversèrent les ténèbres pour explorer les territoires que Godith avait créés. Voyageant au moyen de leurs « étoiles de feu », ils colonisèrent les mondes qui s’étendaient au-delà de Ki:mera afin de rendre gloire à Godith d’un bout à l’autre de l’univers. Ce périple finit par les mener jusqu’à une planète où ils trouvèrent de l’eau en abondance et diverses formes de vie. Quand Greffan, Premier dragon de cette Horde, fusionna son esprit avec les créatures les plus avisées de cette planète, il découvrit qu’elles employaient le son « Ter » pour la désigner. Dans la langue des dragons, ce mot signifiait « boue » ; pourtant, cette boue était vibrante, pleine de vie. Greffan envoya alors un message à Ki:mera, décrivant Ter comme un lieu idéal pour les dragons, un territoire propice à la reproduction. Ce fut l’une des dernières fois que Ki:mera fut en contact avec lui et avec les vingt-trois autres membres de sa Horde.

L’histoire qui suit relate ce qui arriva à ces dragons – et à ceux qui partirent à leur recherche…

Afficher en entier