Livres
506 675
Membres
515 039

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode

Chroniques des secondes heures de Tanglemhor, Tome 4 : La Tour-sans-Entrée



Résumé

La fin du « cycle de l'Œuf de Tanglemhor ».

« Elle eut beau se débattre de toutes ses forces, le voleur l'entraîna au sol et raffermit sa prise, implacable. Enfin, alors que sa victime commençait à renoncer à la lutte, il lui susurra d'une voix sourde :

- Je suis un infidèle et un meurtrier. »

Après leur périple dans le Jardin de l'Hiver, les conjurés sont de retour dans les terres du Levant.

Alors que se dresse devant eux la toute puissance du Premier vindicateur, ils doivent désormais s'introduire au cœur même de la forteresse impériale.

Les démons rôdent...

Il faut détruire l'Œuf de Tanglemhor.

Afficher en entier

Classement en biblio - 5 lecteurs

Extrait

Apprends, hérétique, qu'un pyakonite tient à sa moustache comme un nain à sa barbe ! Il faudra bien que tu t'y habitues femme.

_ Je ne crois pas, non. Et pour les dents... ?

_ De la racine noire. Ce sera parti dans quelques jours.

_ C'est pô très charmint, mais ça tint ben au corps, chevrota la petite vieille. Et c'est souv'rain cont' les rhumatiss.

_ Et j'en avions ben besoin, à min grind âge, fit l'Arbogien en imitant le ton grelottant de leur hôtesse.

_ Un peu d' respect, 'spèce eud garnemint ! le rabroua cette dernière en lui claquant les mollets de sa canne.

Afficher en entier

Ajoutez votre commentaire

Ajoutez votre commentaire

Commentaires récents

https://surlesailesdunlivre.forumactif.com/t2041-chroniques-des-secondes-heures-de-tanglemhor-tome-1-et-4-de-azael-jhelil-saga#19004

C'est avec impatience et joie que j'ai retrouvé pour la 4 ème fois les " conjurés" des " Chroniques des secondes heures de Tanglemhor" de Azaël Jhelil.

Le premier tome " L'oeuf de Tanglemhor" fut pour moi un énorme coup de coeur et mon engouement n'a à aucun moment faiblit depuis ce premier opus.

Nous retrouvons donc ici la conjuration en route pour détruire le fameux Oeuf de Tanglemhor, toujours détenu par le vilain méchant, très très laid , j'ai nommé le semi-lacertys: Krûl.

Ce volume est un peu plus sombre que les autres, peut être est ce dû aux combats assez violents, mais il reste néanmoins toujours aussi captivant!

La réelle personnalité de Mharnör, ou plus précisément celle du Fléau de Feen, va ici nous être dévoilée et croyez moi, vous allez devoir bien vous accrocher à votre siège, car le moins que l'on puisse dire c'est que son nom lui sied à merveille.

On comprend très rapidement la crainte de Meldaïn envers celui qui lorsqu'il se transforme en Fléau devient un véritable destructeur. D'une violence inouïe, il se complait dans toute cette horreur et il ne subsiste plus aucune once d'humanité en lui.

Mais on va aussi rapidement découvrir que Mharnör connait l'une des faiblesses de Krûl et que pour une fois la conjuration pourrait ainsi avoir un avantage considérable sur le semi-lacertys.

Beaucoup de rebondissements vont avoir lieux tout le long du chemin vers cette mystérieuse, "tour sans entrée", où se trouve bien à l'abri le fameux "Oeuf".

D'ailleurs comment y pénètre t-on dans cette tour?

Vous voulez le savoir hein !!!!

Pourtant je ne vais pas en dire davantage. Je vous laisse venir découvrir cette suite et retrouver les personnages que je trouve de plus en plus attachants au fur et à mesure qu'ils se révèlent.

Attention hein, pas tous !!!!

Je déteste toujours autant Krûl et ses acolytes, et je ne peux pas affirmer que le Fléau ai toute ma sympathie non plus.

Par contre, pour ce qui est des autres, Meldaïn, Baar-Hal-kryne, Elperïn, Oriana, Serpent de Lune et Yarhem-Rhoor, je reste admirative de leur courage.

Ils restent tous définitivement, mes héros fétiches, avec toujours ma préférence vers Yarhem-Rhoor.

Il ne faut pas non plus oublier dans tout cela, l'auteur.

Sans son imagination sans limite ( ah mais si si je vous assure) et sa manière d'écrire, rien de tout cela ne serait si haletant.

Azaël Jhelil a cette capacité de vous transporter, sans même vous en rendre compte, dans son univers. On y plonge sans réfléchir et quel bonheur!

Combien de fois, depuis que je le lis, me suis-je mise à parler à haute voix en décriant " mais où a t-il été me pêcher ça? "

Et oui grâce à toi Azaël , mon entourage me prend pour une folle qui parle à ses livres.

Je ne peux que terminer sur ces quelques mots.

Toujours aussi admirative de son travail et de ses personnages , un gros coup de coeur pour moi , une nouvelle fois.

Je vous conseille sans aucune hésitation, cette formidable saga que sont les " Chroniques des secondes heures de Tanglemhor".

Afficher en entier
Diamant

Ce tome s’inscrit dans la continuité des précédents. Azaël Jhelil reste égal à lui-même tout en nous donnant un roman très qualitatif. Ficelé et mené à la perfection, agrémenté de pointes d’humour, il se révèle d’une efficacité redoutable.

La tension et le danger montent en parallèle l’un de l’autre, si bien qu’on s’attend à un combat final épique contre le Premier Vindicateur. Si celui-ci a bien lieu, il m’a un peu laissée sur ma faim et je vous laisse en découvrir la raison. Cependant, cela n’entache en rien ses nombreuses qualités.

Les Conjurés arriveront-ils à détruire l’œuf ? Parviendront-ils à vaincre le Premier Vindicateur ?

Vous le saurez en lisant la Tour-Sans-Entrée !

Vit ma hal !

Chronique complète :

https://biblideleona.wordpress.com/2020/03/25/heroic-dark-fantasy-tanglemhor-t4-la-tour-sans-entree-azael-jhelil/

Afficher en entier
Diamant

Un quatrième volet qui clôt la quête de la Conjuration de Tanglemhor… pour mieux ouvrir une suite prometteuse !

Les Conjurés se préparent à affronter le grand Krûl en personne… Enfin, ils aimeraient l’éviter, mais le semi-lézard, en fin stratège, a démontré plus d’une fois sa capacité d’anticipation ! C’est ainsi que l’on découvre Krûl au fil des pages, sa psychologie tordue, mais néanmoins volontaire ; sa capacité (impressionnante) à se mettre en rogne et même, celle de…discuter ! Oui, oui, le Grand Vindicateur m’a plus d’une fois surprise en échangeant idées et autres plans démoniaques, notamment avec Rouge. À ce propos, ce protagoniste nimbé de mystères promet quelques retournements de situation bien sentis dans les prochains volumes…

Et nos Conjurés, alors ? Et bien je vous avoue que je trépignais d’impatience à l’idée de les retrouver. Mharnör commence fort, avec un acte odieux envers Oriana qui m’a tout simplement scotchée et mise en colère (presque autant que la Princesse !) Une piqûre de rappel brûlante pour le lecteur : le Fléau de Feen peut tout faire basculer (voire capoter) sur un coup de tête. Cette tension latente demeure présente tout au long de la lecture, qui pourtant se révèle plutôt calme question bagarres (action miséricordieuse pour le Grand Possédé, rappelons-le !)

C’est ainsi que les personnages dévoilent au fil des pages leurs motivations profondes à risquer leur vie pour détruire l’Œuf. J’ai aimé me laisser guider de révélation en révélation, moyen de s’attacher aux protagonistes pour mieux trembler avec eux alors que l’Action ultime se profile à l’horizon. L’Ombre, grâce à sa maman, se dévoile particulièrement ! Tout comme Yarhem-Roor, qui se promet à un sacré destin. Et que dire de Serpent de Lune ?! Rien du tout, je vous spoilerai trop ! ;-)

La romance entre Meldaïn et la Dame de Trogine se renforce, couple qui apprend à se connaître et devient malgré toutes les épreuves de plus en plus solide. J’apprécie beaucoup cette histoire d’amour, respectueuse, passionnée… belle.

Ce quatrième tome est ainsi une préparation minutieuse (tant du plan lui-même que psychologique) pour la destruction de l’Œuf. Pas de panique cela dit (enfin, si un peu quand même !), car les retournements de situation restent bien présents !

La plume d’Azaël Jhelil est toujours aussi splendide. Entre les décors, les messages sous-jacents au récit et les émotions des protagonistes infiniment bien retranscrites, je réitère mon coup de cœur pour cette saga fantasy. Foncez !

Afficher en entier
Diamant

Avec le tome quatre, me voici parvenue à la fin du cycle de L'Oeuf de Tanglemhor. Dans La Tour sans entrée, les Conjurés parviendront-ils à casser l'Oeuf ?

Et nous retrouvons la conjuration au grand complet : Oriana, Meldaïn, Elperïn, Mharnör, Yarhem-Rhoor, Serpent de Lune, Baar-Hal-Kryne; Si tous sont décidés et si l'équipe est soudée, quelques mots peuvent parfois les opposer car tous sont de peuple, de culture, de religion et de race différentes mais ce qui les rassemble, c'est cette soif de vaincre le semi-Lacertys et d'en finir avec l'oppresseur.

Ce quatrième opus est beaucoup plus sombre car avec la mort comme perspective d'avenir, tous se posent des questions sur leurs motivations; Ils remettent en cause leurs valeurs et leurs croyances. Nos héros n'agissent pas pour satisfaire leur ego mais par altruisme. Nous allons découvrir la psyché de nos personnages : Mharnör s'assume tel qu'il est, Meldaïn se sent coupable et Serpent de Lune est près à se sacrifier. de son côté, le Premier Vindicateur se montre calculateur, méfiant , toujour soupçonneux, à émettre des hypothèses afin d'avoir un coup d'avance. Mais là, il n'a pas le choix les Nains détiennent un objet auquel il tient beaucoup quand aux conjurés, ils vont profiter de cette diversion pour tenter l'impossible par deux fois comme quoi Mharnör n'est pas le seul gand possédé sur ce coup-là ! Et je me demande si l'auteur...

Comme toujours il y aura beaucoup d'action, de magie, de combats ,d'humour, de rebondissements. Nous irons à Maeg-Natan, chez les Nains, à Rhulram-Opek. L'auteur s'amuse et le lecteur avec lui mais on sent aussi un énorme travail, avec un soucis du détail notamment pour ses annexes, un texte recherché ainsi que le vocabulaire, j'ai bien aimé les arcs polylobulés parmi tant d'autres. Azaël Jhelil se moque de nos travers et son histoire s'adapte à nos maux du quotidien.

Par contre, j'aimerai savoir pourquoi des êtres aussi petits que les lutins peuvent avoir des noms aussi longs ? Le point délicat de ce livre tient surtout à l'orthographe des prénoms trop complexes et aux trémas trop nombreux. Voilà pour les défauts. ALLEZ-Y, LISEZ-LE. Et tout comme moi attendez la suite car Les Chroniques des secondes heures de Tanglemhor se poursuivent avec le "Cycle de Liberté".

Merci pour ce SP Azaël. Vit ma hal !

Afficher en entier

Date de sortie

Sortie récente

"Chroniques des secondes heures de Tanglemhor, Tome 4 : La Tour-sans-Entrée" est sorti 2020-01-15T10:50:00+01:00
background Layer 1 15 Janvier

Date de sortie

Chroniques des secondes heures de Tanglemhor, Tome 4 : La Tour-sans-Entrée

  • France : 2020-01-15 (Français)

Activité récente

Les chiffres

Lecteurs 5
Commentaires 4
Extraits 16
Evaluations 2
Note globale 8.5 / 10

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode