Votre profil Booknode a été créé !

Vous êtes  
 
Votre année de naissance  
 
Découvrez
vos lectures
de demain
Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !
En cliquant sur "Je m'inscris" j'accepte les CGU de booknode
- Créez votre bibliothèque en ligne
- Découvrez des livres proches des vos goûts
- Partagez votre passion avec d'autres lecteurs

Bibliothèque de chupachups116 : Mes envies

retour à l'index de la bibliothèque
Bad Romance, Tome 3 : Cœurs imprudents Bad Romance, Tome 3 : Cœurs imprudents
Céline Mancellon   
C’est hyper mignon et très doux, étrangement on s’attend à tomber dans un truc sombre, crados, un truc à la Son of Anarchy comme on le voit dans l’ensemble des romances autour du thème des bikers. Il n’y a quasiment aucune histoire en dehors de ce schéma habituel où souvent on enchaine les scènes de sexe, les nanas ont le rôle de « pute » ou de « régulière » qui a un truc de différent, qui est sainte nitouche mais aussi hyper badass… Je n’exagère même pas. Ici, dans Coeurs Imprudents, ce n’est pas ça, ce n’est pas un copier/coller. Ça ne veut pas dire qu’il n’y a pas de trucs sombres, qu’il n’y a pas de truc facile ou que les bikers ne sont pas expliqués ou édulcorés. Oui ils font des trucs moches. Mais c’est aussi un autre regard sur les fraternités des Motorcycle Club, plus famille.

J’ai eu le smile avec cette lecture, on a le sourire pendant tout le long, et j’adore vraiment les joutes entre Don et Law. Il y a une vraie complicité entre les membres et le côté fraternité fait ressortir le caractère de chaque personnage secondaire. Ce qui fait qu’on voudrait un tome pour les autres. A quand un tome sur Law ou Catcher ? Et même l’énigmatique Amon ! Ce dernier m’a fait penser à Nassir dans BAD de Jay Crownover.

Juliette est réussie et c’était pas gagné. J’avais des a priori de fou. Là où je m’attendais à me faire chier avec la vierge effarouchée, elle semble avoir plus de choses à raconter. Elle rougie trop pour moi mais elle n’en abuse pas donc le dosage est bon et colle à son personnage. La bague est un élément important et pas juste un prétexte, on comprend que pour elle c’est comme une armure qu’elle porte pour éloigner les mecs.

Il y a un vrai sujet sur la virginité, surtout de nos jours comme elle l’évoque : surconsommation, apparence, superficialité… jusqu’à oublier certaines choses fondamentales. Ce qui n’est que plus vrai quand on voit l’abondance de romance érotique avec l’absence de sentiments mais juste un détail poussée de l’acte en lui-même. Je fais peut-être un peu une overdose du genre, j’ai l’impression. Alors, quand il y a autre chose et qu’on m’offre de jolis moments, c’est important de le souligner et d’en profiter. Pourquoi lisons-nous une histoire d’A ? Si ce n’est pas pour rêver.

*petit soupire* Don…

Don est quelqu’un de très attachant et de très câlin, il est vraiment difficile de ne pas s’attacher à lui. Je sais que le premier tome ne le montre pas des plus « gentil » mais dans le deuxième tome, on aperçoit quelque chose d’autre, quelque chose de plus touchant et qui promettait un personnage plus que son apparence. On apprend à le connaitre, qu’il est métisse et pourquoi il est entré dans les BAMCHA. C’est quelqu’un qui mérite d’être rencontré. En terminant ce roman, je me rends compte qu’il y a encore beaucoup de choses à apprendre de cet univers. Des portes sont laissées ouvertes.

par LLyza
Cent facettes de Mr Diamonds, Intégrale Cent facettes de Mr Diamonds, Intégrale
Emma M. Green   
Je n'ai jamais été autant énervée par un livre. Et bien que ça fasse un moment que je l'ai lu, il m'énerve toujours autant. C'est bien simple, je n'ai pas réussi à le finir, j'avais trop envie de le balancer tellement l'histoire m'a énervée. Amandine me tapait sur les nerfs ! Il l'humilie, parfois publiquement, la fait se sentir plus bas que terre, mais non, une bonne nuit de sommeil et elle lui saute dans les bras ... ça me donne envie de crier.
Et quand il ne m'énerve pas, il m'ennuie. Les personnages sont plats, Amandine est beaucoup trop soumise, et Gabriel est top ... dominant ? Je sais pas, je trouve ce personnage malsain, on dirait qu'il a besoin de lui faire ce mal. Quelque part, Amandine l'est aussi, on dirait qu'elle ne peut pas vivre sans lui, peu importe ce qu'il lui fait, c'est presque pathologique.
Bref une grosse déception, je ne recommande pas du tout ce livre.
The Boy Next Room, Tome 1 The Boy Next Room, Tome 1
Emma M. Green   
Comme pour chaque sortie des Emma Green, j'ai toujours hâte de découvrir le nouvel univers qu'elles créent alors forcément j'attendais cette sortie avec impatience ! Surtout quand j'ai vu que le thème abordé portait sur une relation demi-frère/demi-sœur, une thème que j'adore tout particulièrement.

Céleste, française, se voit obligée (par sa mère) de partie vivre en Australie pour sa dernière année au lycée... Mais surtout partir vivre avec son père biologique qu'elle n'a vu qu'une fois dans vie et ses 4 fils dont elle ne connait rien.
Céleste n'est absolument pas emballée à l'idée de vivre avec ces inconnus... Jusqu'à ce qu'elle rencontre l'un de ses demi-frères, River, qui ne la laisse pas indifférente... même si elle sait qu'elle ne devrait pas ressentir cette attirance !

Céleste est extrêmement touchante ! J'avoue avoir été émue à plusieurs reprises par ses blessures et par son histoire... Et puis son "petit" caractère me plait bien !
On ne peut que s'attacher à elle !

C'est une histoire que m'a complètement happée ! Comme je le disais, et je ne m'y attendais pas du tout, j'ai été émue à plusieurs reprises ! En fait cette histoire une vraie surprise ! Quand j'avais lu le résumé je savais que j'allais aimé... mais je ne me doutais pas que j'allais adorer à ce point !
Vous l'aurez compris ce premier volume est un véritable COUP DE CŒUR !! Si j'avais pu mettre 6/5 (voire plus) je l'aurais fait !
Je ne m'attendais pas du tout à cette fin-là (ou en tout cas pas dans ce volume)... du coup je me demande ce que les auteures nous ont réservé pour la suite !
J'attends avec beaucoup d'impatience la suite !

Un conseil : faite en sorte d'avoir du temps libre avant de commencer votre lecture car une fois commencée vous ne pourrait pas lâcher ce premier volume !

par Ridley
Alpha & Oméga, Tome 0 : L'Origine Alpha & Oméga, Tome 0 : L'Origine
Patricia Briggs   
Il arrive parfois qu’un auteur, sans savoir pourquoi devienne incontournable à nos yeux et ou chacun de ses travaux, à défaut d’être déjà dans notre bibliothèque est suivi de très près. Pour ma part, Patricia Briggs fait partie de mes auteurs fétiches.

Je vous l’accorde sa nouvelle série ne s’éloigne pas de ce qu’elle à l’habitude de produire car en effet, cela se déroule dans le même univers que Mercy Thompson mais en exploitant des personnages secondaires apparues dans « L’appel de la lune » et en traitant, en parallèle de celui de ce dernier une intrigue sous sous-jacente juste effleurée dans Mercy Thompson. Un excellent complément donc pour celles et ceux souhaitant connaître tous les détails de la meute de Chicago s’étant livrés dans un commerce plus qu’illégale…

Chose importante à signaler sur ce si fin petit tome comportant juste 122 pages. Il s’agit de la pré-quelle de Alpha & Omega, tome 1: Le cri du loup. Paru aux USA dans un recueil de nouvelles comportant plusieurs auteurs, Milady a réussi de manière exceptionnelle à sortir uniquement cette nouvelle rebaptisée Alpha & Omega, Tome 0: L’origine. Certes le tome 1 était sorti plus tôt mais heureusement l’erreur a été réparée.
Cette pré-quelle nous entraîne à Chicago où nous faisons la connaissance d’une nouvelle héroïne, une jeune louve nommée Anna. Cette dernière a été changé contre son gré trois ans en arrière et n’accepte toujours pas sa condition de « monstre ». De plus, sa place et son traitement au sein de la meute n’a rien d’enviable, battue, soumise et violée, Anna est brisée et tente de survivre malgré tout, même si ses envies de suicides ne sont jamais bien loin. Cette jeune louve exploitée et peureuse trouvera cependant le courage d’appeler Le Marrock lorsqu’elle réalisera que certaines disparitions énoncées dans le journal ne lui sont pas inconnus et que, surtout, un certain jeune homme était en cage dans la demeure de son Alpha Léo.
C’est ainsi que débutera cette histoire, Bran enverra son bras droit, exécuteur, assassin et fils Charles auprès d’Anna afin d’élucider cette lourde et pénible affaire.

On prend plaisir à redécouvrir ce monde au travers de nouveaux personnages. La narration contrairement aux autre récit de Bit-lit est à la troisième personne et non à la première. Une excellente idée nous permettant de comprendre la vision qu’on tous les personnages. Que cela soit Anna qui nous transmettra sa peur des autres, sa méfiance, son passé et bien sure sa relation naissante avec Charles.
Charles dont ses apparitions dans Mercy Thompson étaient assez furtives et austères, ici nous découvrirons au travers de ses narrations un personnage bien plus complexe qu’annoncé et assez attachant. Un homme assez déconcerté par l’attitude d’Anna à son égard et ne sachant comment se comporter avec elle sans la blesser ni l‘apeurer. Un loup dépassé par son attirance pour elle et qui cherche à comprendre comment elle parvient que par sa présence à calmer la bête surgissant de temps à autre.
Nous avons également le plaisir de revoir le calme Marrock, Bran.

Un tome ouvrant sur d’autres horizons et surtout commençant à explorer un peu plus profondément le milieu du loup, les aspirations et hiérarchie à suivre au sein de la meute. Un tome certes court mais passionnant. Une pré-quelle que j’ai lu d’une traite et ou l’enchaînement de sa suite « Le cri du loup » s’est faite tout naturellement.

par Luna05
Rebel bikers, Tome 1 : Obsession Rebel bikers, Tome 1 : Obsession
Jackie Ashenden   
http://www.voluptueusementvotre.fr/2018/09/obsession-jackie-ashenden/

Vite fait, bien fait pourrait parfaitement résumer cette lecture d’Obsession. J’apprécie vraiment cette collection et plus particulièrement cette deuxième session qui m’étonne et me ravis à chaque nouvel ouvrage.

Ici encore la trame a un goût de déjà vu, mais l’histoire est bien menée et les personnages sont attachants. De plus grâce à ce roman, on plonge dans le milieu des bikers et quoi de mieux qu’un petit soupçon de danger pour agrémenter le tout. J’ai pourtant bien cru à un moment donné que ce livre allait tourner en rond et se concentrer sur la relation charnelle de Cat et Smoke qui est certes torride et enflammée, mais qui à mon sens ne devait pas être au centre de ce texte. Heureusement pour moi, l’auteure a pris soin d’installer bon nombre d’éléments pour rehausser son récit et a surtout fait en sorte de proposer une situation plus complexe qu’il n’y parait.

Le coup des meilleurs amis, je le sais, on vous l’a déjà fait et il y a même eu une période où c’était monnaie courante dans la romance. La base est à peu près semblable partout et sur Obsession il aura fallu une vingtaine d’années et un enchaînement d’éléments malheureux pour que nos deux tourtereaux réalisent la puissance de leur sentiment. À partir de là, tout va très vite et l’on est pris dans un tourbillon de sensualité et d’érotisme. J’ai aimé cet aspect je ne peux pas m’en cacher puisque j’ai rapidement deviné la nature de leur rapprochement et n’ai pu occulter le désir qui crépitait entre eux.

Ce qui m’a vraiment touchée dans cette histoire est sans aucun doute le risque encouru par Cat pour garder en sécurité la personne qui lui est la plus chère au monde et l’évidence avec laquelle Smoke agit pour les protéger. Les difficultés s’amoncellent, les ennuis se profilent, mais ils se serrent les coudes coûte que coûte dans un seul et même but.

Obsession est un livre qui se lit très facilement et qui permet de passer un bon moment. Beaucoup diront que rien n’est étonnant et je suis la première à dire que ce genre de roman est prévisible et peu surprenant néanmoins je ne peux m’empêcher d’aimer ce genre de relation et d’y prendre du plaisir. Alors, pourquoi s’en priver ?
Amnésia, Tome 1 : L'Enfant de la Lune Amnésia, Tome 1 : L'Enfant de la Lune
Lia Rose   
Traitant de thèmes forts et actuels tels que la lutte du bien contre le mal, l'amour, la parité homme-femme, ce roman est aussi bien destiné aux ados qu'aux adultes. Exit les intrigues préconçues et les tours de magie conventionnels, L'Enfant de la Lune nous emporte dans un monde tellement plus lumineux ! Laissez-vous guider sans une once d'hésitation. Abandonnez-vous à un imaginaire si intensément riche que refermer ce livre sera une déchirure en soi, et que dévorer le volume suivant vous semblera aussi vital que l'air que vous respirez...

La lecture est un plaisir avant tout, un privilège même à certaines occasions. Parce que Lire, c'est aimer, rêver et s'envoler, un adage très personnel qui s'applique parfaitement ici. Si vous cherchez un récit fantastique susceptible de vous procurer des frissons, de vous surprendre, et de vous transporter, Amnésia est le choix idéal. Ce récit, d'une douceur incomparable, vous régalera. Il nous soustrait à cette réalité pour donner naissance, avec originalité, à un pan de monde auquel nous ne nous attendons pas.

Vous l'aurez compris, c'est un vrai coup de cœur pour moi... Un dépaysement livresque qui s'installe tout en finesse. L'énigmatique et triste "Note oubliée" nous laisse plus de questions que de réponses, tout comme le trépidant incipit qui porte notre curiosité jusqu'au point de non-retour... Mais attention, dès lors que vous dites oui au récit, vous ne pouvez plus faire machine arrière. Les questions sont là... ensorcelantes. Le style elliptique de ce début de roman y veille.

L'auteur nous propulse dans un monde futuriste empreint de magie. Je ne sais pas vous mais en littérature comme au cinéma, je déteste être capable de prédire l'avenir des personnages. Grand plus ici : c'est à nous de combler les blancs et de résoudre l'énigme ! Le récit se fait l'écho d'Amnésia, et ce n'est pas pour me déplaire. Nous parcourons le repaire avec nos personnages et vivons leurs aventures avec passion. Nous doutons avec Iris, nous nous impatientons avec elle, et même, nous trouvons parfois ce cher Félix fort arrogant, malgré son charme indéniable.

Félix... Cet être d'une beauté surnaturelle qui efface Soan sans même s'en rendre compte. Il est LA réponse, pensez-vous ? Lisez et vous saurez ! Laissez ce monde devenir le vôtre, vous ne le regretterez pas. L'histoire est de plus en plus palpitante. L'auteur prête aux astres avec lesquels nous vivons une histoire féérique et forte, séduisante à souhait. La légende est telle que nous l'espérions, aussi belle que cruelle. En suivant Iris, Roméo et leurs amis respectifs - pour qui nous nous prenons d'affection - nous nous laissons happer par l'inimaginable, qui met quasiment le ciel à notre portée.

La prose de Lia Rose est riche et enivrante. Le registre fantastique est parfaitement maîtrisé. Son attrait pour la progression par graduation est à la fois déroutant et accaparant car il donne la sensation que le rythme du récit monte en crescendo dès que le surnaturel fait irruption dans notre réalité. J'adore ! Dès que je la lis, l'histoire se matérialise autour de moi. C'est le pouvoir des mots. Feliris vous ensorcelle, d'un halo lumineux à l'autre, au détour d'un rebondissement inattendu. D'énigme en énigme, le récit initiatique commence, celui qui portera Iris vers l'accomplissement de son Destin !

Il y a tout un monde que les humains ne soupçonnent pas. Lia Rose nous en ouvre les portes ambrées, cachées quelque part dans les rayons de la Lune et du Soleil... Le voyage vaut le détour. Pour ma part, j'attends le second volume avec une impatience accrue.
L'aube sera grandiose L'aube sera grandiose
Anne-Laure Bondoux   
C'est mon premier livre d'Anne-Laure Bondoux et en ayant tellement entendu parler, je ne pouvais passer à côté !
Je me suis lancé un peu sur la réserve car je ne savais pas du tout de quoi parlait le livre et là le CHOC. C'est plus qu'un road-trip, c'est une fille qui découvre que tout ce que sa mère lui a raconté est un mensonge. On découvre en même temps que Nine l'histoire de Titania. C'est tragique, drôle, doux, tendre, haletant... Une histoire grandiose !
Embrasse-moi si tu l'oses Embrasse-moi si tu l'oses
Felicity Stuart    Emma M. Green   
Un avis + détaillé sur : http://wp.me/p6618l-50L

{Jenni} : Emma Green que j’adore et Felicity Stuart que j’ai découvert dans « Love me if you can » est tout simplement géniale. Elles nous offrent avec ce spin-off, une très belle histoire d’amour. Cette suite est ma préférée et est un petit en-cas savoureux !

[...]

Une romance savoureuse dans l’univers de la gastronomie, dans un palace luxueux, avec des personnages à croquer ! Ces deux-là sont excellents et ont un caractère bien trempé. Ils ne vont faire que jouer au chat et à la souris, et on ne s’en lasse pas une seconde. Ils se soumettent et se défient. Ils sont insolents et leurs joutes verbales sont exquises. Ils sont enivrants et leur naturel est très intéressant. Violette réveille l’animal déchaîné qui sommeille en Blake. On peut dire que la blonde incendiaire ne manque pas d’aplomb ! Petite aparté, sur le personnage de Victor que j’avais envie de trucider !

[...]

La plume est dynamique, gourmande, riche en humour et en tendresse. J’ai savouré chaque ligne, chaque chapitre. C’était divin ! J’ai succombé tellement c’est addictif et impossible de s’en passer ! J’aime énormément les histoires d’Emma M. Green, qui a l’art et la manière de nous plonger dans des romances géniales et excitantes avec des héros énigmatiques, milliardaires et un tantinet bad boy… Et une fois de plus, ici ça marche à la perfection ! On s’évade totalement et on est rapidement accaparé par sa plume.

COUP DE COEUR
Les Fils de la Pleine Lune, Tome 2 : Danger Mortel Les Fils de la Pleine Lune, Tome 2 : Danger Mortel
Eileen Wilks   
Non : Lily, maintenant membre du FBI, continue son enquête pour retrouver le Très Révérend Patrick Harlowe qui a réussi à s'échapper avec la crosse chargée d'une puissante magie macabre...Quel ennui! Le 1er tome m'avait laissé indécise mais là c'est sûre, la suite se fera sans moi. Je n'ai pas du tout accroché et je me suis fait violence pour aller jusqu'au bout mais non, rien à faire, j'abandonne. A vous de voir.

par Folize
The Player, Tome 1 The Player, Tome 1
K. Bromberg   
Ayant adoré le roman Sweet Heart de K. Bromberg, j'étais curieuse de réitérer mon expérience. Il faut dire que je n'ai pas lu sa saga phare "Driven"..

Vu la dernière phrase d'accroche de la 4è de couverture, je m'attendais à ce que l'attente de la suite soit insurmontable.. J'ai donc trouvé plus judicieux d'attendre la sortie de The Catch pour me lancer dans cette lecture.

Dès les premières dédicaces présentes dans le roman, je m'attendais à vraiment adorer.. (Jay crownover, Jennifer L. Armentrout, S. C. Stephens, Kylie Scott, entre autres, ne tarissent pas d'éloges sur ce roman) c'était donc pour moi, une valeur sûre avant même de commencer ma lecture.

Je vais être pour une fois directe : je viens de refermer mon livre, et la première chose que j'ai envie de dire, c'est que.. je resterai probablement traumatisée par le nombre de fois où j'ai lu le mot "putain" .. J'ai même compté : il y est écrit 88 fois ! Par moments, on le trouve même 2 fois sur la même page.. du coup, j'ai été perturbée 86 fois.. J'en étais arrivée à un point où je riais en le voyant..

Mais bon, venons-en aux personnages et à l'histoire ..

Scout est la kiné de Easton. Suite à une blessure et un contrat qu'il a signé alors qu'il souffrait, il se retrouve avec une pression de dingue : il doit vite se remettre s'il ne veut pas se voir viré de l'équipe. Il a un père qui m'a paru dès la première apparition complètement antipathique (et très cliché) .. il m'a d'ailleurs fait penser à Dan, dans les Frères Scott..
Scout,quant à elle, a la pression de son père sur les épaules.. Son père étant mourant, elle se doit de reprendre le relais.. Et elle doit en prime garder le secret ..

A partir de là, bien évidement, la romance ne peut qu'aller très vite.. j'ai donc adoré le début, l'espèce de rapprochement. le côté amour interdit, le bad boy qui en fait n'est pas ce qu'il fait paraître..
Le truc c'est que je n'ai pas eu le temps de sentir l'amour naissant dans le couple qu'ils étaient déjà en train de faire craque craque.. et comme vous le savez certainement, avec moi c'est ce moment là dans les romances qui fait que je vais accrocher ou non à nos personnages... ici j'ai donc vu le côté érotique arriver avant la romance.. ajouté donc à ça les "putain" à répétition , je vous laisse imaginer dans quel humeur j'étais en tournant les pages..
Je ne me suis donc pas vraiment attachée aux personnages, Scout m'a d'ailleurs assez souvent agacée, et Easton ne m'a pas super émue.. Pourtant, je sentais qu'ils avaient tous du potentiel.. mais je ne sais pas comment expliquer mieux.. j'ai lu jusqu'au bout, mais il me manquait le côté "romance" et surtout des moments choupinou je pense..

Je suis allée quand même jusqu'au bout, car la 4è de couverture me laissait croire que la fin allait être atroce.. et même là, j'ai été clairement déçue. Avec tous les avis que j'ai vus sur Twitter notamment, je m'attendais à un truc qui allait me bloquer la machoir... et malheureusement j'suis juste restée dubitative..

En résumé, je dirais que j'ai passé un moment de lecture assez intéressant pour avoir envie de terminer l'histoire, je lirai donc la suite car je ne veux pas - je ne PEUX pas - rester avec cette sensation de manque de quelque chose, et j'espère vraiment que la suite sera meilleure (j'y crois sincèrement, car je sais que c'est possible.. je le répète : j'ai adoré Sweet Heart .!!)
https://lafouinotheque.blogspot.com/2018/11/the-player-1-k-bromberg.html