Votre profil Booknode a été créé !

Vous êtes  
 
Votre année de naissance  
 
Découvrez
vos lectures
de demain
Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !
En cliquant sur "Je m'inscris" j'accepte les CGU de booknode
- Créez votre bibliothèque en ligne
- Découvrez des livres proches des vos goûts
- Partagez votre passion avec d'autres lecteurs

Bibliothèque de churros60 : Mes envies

retour à l'index de la bibliothèque
L'Automne meurtrier L'Automne meurtrier
Andrea Ellison   
Intriguée par la couverture et le résumé je me suis lancée. Après quelques lectures " futiles" je cherchais un roman haletant avec du contenu. Malheureusement j'ai été un peu déçue.

Nous suivons en parallèle Taylor avec son équipe qui enquêtent sur des meurtres horribles d'adolescents : tous empoisonné puis tailladé pour dessiner un pentacle sur leurs corps... Et Baldwin le petit ami de Taylor qui doit raconter une vieille histoire, dans laquelle il était impliqué avec le FBI, et qui pourrait mettre fin à sa carrière...

J'ai beaucoup aimé le début avec le rythme haletant, les cadavres qui s'accumulent et les interactions de l'équipe avec les voisins, amis et familles des victimes adolescentes.

Puis la suite avec ces caricatures de gothiques qui sont au choix : vampires ou sorciers !!! Et tous ces détails qui alourdissent l'action qui ne se déroule qu'en 3 jours mais prend 480 pages m'ont moins plu.

Quand aux parties avec Baldwin je n'ai pas tout compris je pense car je n'ai pas réussi à m'attacher à ce personnage. J'ai eu l'impression de prendre une série en cours, ce qui est le cas car au bout de 200 pages je me suis aperçue que ce livre est en fait un cinquième tome ce qui est la raison pour laquelle je suis passée à côté d'une partie de l'action.

En résumé un bon livre qui m'a donné envie de découvrir la suite de l'histoire des personnages et pourquoi pas le début ? :)

par paraty62
Ne prononcez pas leurs noms Ne prononcez pas leurs noms
Jacques Saussey   
J’ai lu ce roman dans le cadre du Prix Polar du Livre de Poche 2018 et je remercie d’ailleurs l’éditeur de m’avoir permis de découvrir cet auteur. Je ne connaissais pas Jacques Saussey et d’ordinaire je n’aime pas les romans policiers trop noirs surtout quand il y a un tueur épouvantable à qui on donne la parole en quelque sorte. Cela me perturbe toujours beaucoup car j’ai l’impression d’être entraînée malgré moi dans les spirales de leur folie dévastatrice. Et c’est le cas dans ce roman car le capitaine Magne, personnage récurrent des romans de Saussey, se retrouve confronté à un dingue qui a décidé de se venger de la société pour diverses raisons qui nous sont exposées tout au long du roman. Il commet d’abord un attentat épouvantable en faisant exploser un train au départ d’Hendaye mais, alors qu’il savoure son œuvre, il est repéré par Daniel Magne qui le prend en chasse. Mais Damien, puisque ce tueur a un nom, tire sur lui et l’embarque pour comprendre comment on a pu le repérer aussi vite. L’attentat et l’enlèvement du capitaine vont attirer dans la ville deux anciens partenaires de Magne dont Lisa, ex-petite-amie et enceinte de lui de surcroît, qui vont imposer leurs présences aux flics du coin pour le retrouver.
Je n’irai pas plus loin dans le résumé pour éviter de trop en dire. Toujours est-il qu’on n’a pas trop le temps de se reposer dans cette intrigue : pas de tergiversations, pas de pages interminables sur la psychologie du dingue, pas d’atermoiements non plus d’ailleurs, Jacques Saussey nous fait courir après Daniel Magne, Lisa et les autres inspecteurs de la ville pour mettre un terme à la folie d’un homme. Mais est-ce un homme celui qui décide de massacrer des innocents au nom d’une vengeance personnelle ou d’une religion ? Puisque avant de savoir qui exactement a commis l’attentat, les policiers songent d’abord à des extrémistes religieux. Ce roman colle donc à l’air du temps malheureusement, d’ailleurs le roman a été écrit durant l’année 2015, la noirceur de cette intrigue répondant comme un écho à ce que nous avons vécu cette année-là. Une découverte pour moi et je lirai sans doute les autres enquêtes de Daniel Magne.

par Evonya
Prime Time Prime Time
Jay Martel   
Merci à un de mes collègues de me l'avoir conseillé. Un très bon moment à passer et l'intrigue est tout simplement bien penser. Le fond est très original : nous humains, sommes observer par des extra-terrestre, nous sommes une télé-réalité géante. Perry m'a bien fait rire, bien que j'ai trouver un peu lourd la redondance de certaines scènes, le pauvre,mais je me suis régalée.
A mon tour de le conseiller.

par Oryana35
Hors de... , Tome 2 : Hors de question Hors de... , Tome 2 : Hors de question
Georgia Caldera   
Un énorme coup de coeur pour cette romance aussi sensuelle que sensible : une belle leçon de séduction !

http://cocomilady2.revolublog.com/hors-de-question-t1-une-belle-lecon-de-seduction-et-un-vrai-coup-de-co-a126309316

Enfin une romance comme je les aime, où les protagonistes ne se retrouvent pas au lit au bout de vingt pages ! Je n'en pouvais plus de cette débâcle de chair au détriment de l'humain et de la sensualité, du véritable amour.
Cette histoire est magnifique, parfaitement dosée, et je peux vous dire que même sans scènes de sexe toutes les dix pages, on ne s'ennuie pas, bien au contraire ! L'émotion et le désir montent crescendo, on en envierait presque l'héroïne qui a trouvé la perle rare ^^

Sonia est photographe d'art spécialisé dans les portraits. La belle jeune femme, parfaite en façade, accumule les conquêtes sans lendemain. Mais les apparences ne sont qu'une carapace pour la protéger de son passé et la tenir à distance de tout danger. Entre autodestruction et refoulement, elle se perd peu à peu. Mais un jour, elle rencontre Axel, le ténébreux balafré aux allures de bad-boy qui, contre toute attente, sera peut-être son sauveur...

Sonia m'a fait penser à un animal traumatisé qu'il fallait apprivoiser, et c'est avec subtilité, patience et intelligence qu'Axel, dont l'apparence aurait pu faire croire tout autre chose, va petit à petit nouer le contact et apaiser ses souffrances. Mais les ténèbres autour du jeune homme sont nombreuses. Deux êtres abîmés par la vie peuvent-ils s'entre-aider, deux âmes-soeurs aux ailes brûlées peuvent-elles s'unir malgré tout et ne former plus qu'un ?

L'écriture de Georgia Caldera nous emporte et l'on s'imprègne tout autant de l'histoire que des personnages. D'ailleurs, j'ai apprécié que l'on passe du point de vue de Sonia à celui d'Alex et qu'on en apprenne plus sur leur passé au fur et à mesure des chapitres. Par contre, et ça ce n'est pas bien du tout, il faut savoir que c'est un tome un, ce qui n'est pas mentionné ! Je ne vous dis pas le choc que j'ai eu une fois arrivée à la fin, à chercher les pages suivantes car ça ne pouvait pas se terminer comme ça ! Et en effet, il y a une suite. Je vous préviens donc pour que vous n'ayez pas la même mauvaise surprise et irritation que moi. A présent je n'ai plus qu'une hâte, lire vite le tome 2 qui sortira en Octobre, m'a dit l'auteure. Ouf, ça ne sera pas trop long à tenir !

En résumé, une superbe romance tout en nuances, pleine de sensibilité, à lire absolument !






Il était une lettre Il était une lettre
Kathryn Hughes   
Des fois il suffit d’une couverture, d’un titre puis on découvre le résumé et l’on se dit alors que ce livre est prometteur mais à la lecture on se rend compte qu’il va au delà de ce que nous pensions.
"Il était une lettre" est magnifique, quand je l’ai commencé je n’ai pas pu me résoudre à m’arrêter, je l’ai lu d’une traite, c’est un énorme coup de coeur.
Je remercie les Editions Calmann-Lévy qui m’ont permis de découvrir ce chef d’oeuvre.

C’est une lettre qui va changer la vie de Tina. Jeune femme qui vit dans les années 70 auprès de son mari assez pauvrement car il ne travaille plus, elle est seule à assumer les charges du foyer. Rick est alcoolique et depuis leur nuit de noces, il lui a dévoilé cette facette et la violence qui va avec, Tina vit constamment dans la peur de le mettre en colère.
C’est ainsi que tous les samedis, elle a besoin de fuir le domicile conjugal pour travailler dans une boutique caritative : c’est là-bas qu’elle fera la découverte de cette lettre, fermée et timbrée mais qui semble ne jamais avoir été postée, trouvée dans la veste d’un costume d’homme. Quand elle se décide à la lire, elle se rend compte que c’est une lettre d’amour d’un homme qui doit partir à la guerre et qui souhaite épouser la jeune femme qui porte son enfant. Bouleversée par cette lettre, Tina pense alors qu’elle doit la remettre à la femme à qui elle était destinée qui porte le même prénom qu’elle : Christina, pour qu’elle sache que cet homme Billy l’aimait.

C’est alors que la narration se passe en deux temps, passant du présent de Tina au passé de Christina, qui commence en l’année 1939 juste avant que les Etats-Unis n’entrent en guerre.
Elle a alors 17 ans, sa mère est sage femme et son père médecin, d’éducation assez stricte, Christina commence à sortir en douce avec son amie. C’est lors d’une ses sorties qu’elle va faire la connaissance de deux amis : Billy et Clark. C’est ainsi que démarre une belle histoire d’amour entre Billy et elle qui n’aura de cesse d’être mise à mal par la cruauté d’un père. On découvre comment leur relation est née, comment ils vont être séparés. Quand Tina va commencer ses recherches, elle va commencer par rencontrer la famille de Billy mais Christina reste un mystère.

En même temps, sa vie bascule, Tina est jeune mais elle n’est pas heureuse avec son mari, elle le craint. Elle décide de le quitter, épaulée moralement par ses amis qui l’encouragent à partir, mais très vite elle se rend compte qu’elle est enceinte et Rick lui dit qu’il a changé et elle revient auprès de lui.
Mais la jalousie de Rick va de nouveau faire basculer la situation et c’est cette lettre qui causera ce choc qui bouleversera sa vie. Son histoire conjugale est dramatique, c’est désolant de voir qu’elle puisse tant espérer que Rick puisse réellement changer, de la voir croire qu’il y a une chance pour que ça marche, la conséquence de ses espérances en sera lourde et douloureuse !

On découvre ainsi la vie de Christina depuis sa rencontre avec Billy en 1939 jusqu’à aujourd’hui. Cette jeune femme a eu un destin tragique, elle a énormément souffert. Les épreuves qu’elle a pu traverser quand son père la fait partir en Irlande enceinte sont déchirantes, il a tout manipulé autour de lui pour que tout se passe comme lui le souhaitait. C’est une jeune femme admirable et courageuse, elle a su rebondir suite à toutes ses épreuves.
Tellement de choses lui ont été cachées, elle n’avait en ce temps aucune possibilité de décider de son propre chef, la femme à cette époque, d’autant plus si elle était jeune, ne pouvait pas faire ce qu’elle souhaitait.

Que l’on soit en 1973 ou en 1939, les vies de ces deux femmes sont bouleversantes, elles n’ont pas été épargnées. Le cheminement que cette lettre va engendrer dans leur vie aura des conséquences positives mais si elle avait été remise en temps voulu, Christina n’aurait pas tant souffert dans le passé. L’histoire est très bien conçue, on y découvre vraiment leurs vies en détail, on apprend à les connaitre et on est fière de voir que deux femmes de générations différentes ont pu être si fortes. L’immersion dans deux périodes du XXème siècle est très intéressantes, on ne souffre aucunement du passage d’une période à l’autre, on est heureux de suivre leurs deux histoires.

Cette lettre aura fait énormément souffrir Christina mais elle aura sauvé Tina.
Deux femmes, deux destins, une histoire bouleversante qui nous montre à quel point la société change et avec elle la condition de la femme.

http://www.livresavie.com/il-etait-une-lettre-de-kathryn-hugues/

par Beliwei
Tais-toi et pardonne ! Tais-toi et pardonne !
Laurent De Villiers   
Un temoignage prennant ! Laurent de Villiers livre ses souffrances, son enfance qui à l'extérieur peut paraitre superbe mais qui en réalité est très sombre. Au fil de ce livre, on a envies de cajoler ce petit garçon qui malgré les épreuves est devenu un homme droit et courageux.
On apprend aussi à connaitre cette célébre famille De Villiers qui nous vend ses idées politiques sur le dos de cette famille dites parfaite.
Ce livre est à lire, que l'on croit ou non le témoignage de ce fils de politique, l'écriture est belle et les mots glissent tout seuls lors de la lecture.

par Lily-Ann
Poupées de Chine Poupées de Chine
Lisa See   
J'aime beaucoup les livres de Lisa See, mais celui-là ne m'a pas plu plus que ça. Bien écrit, très documenté, on ne peut pas lui retirer ça, mais l'histoire m'a semblé longue et ennuyeuse. Je n'ai pas été prise dans le récit, ça ne m'a pas envoûté comme l'avait fait Fleur de neige, ça ne m'a pas enthousiasmé comme Le pavillon des pivoines. Je l'ai terminé avec difficulté. Je suis déçue de cette lecture.

par chapitres
Sans Nuance Sans Nuance
Matt Fraction    Chip Zdarsky   
Tout le monde le fait. Mais personne ne s’y prend comme il faut. Du moins, jusqu’à aujourd’hui… Car après avoir imaginé des héros dont le sexe a un incroyable pouvoir, Matt Fraction et Chip Zdarsky nous font découvrir l’incroyable pouvoir du sexe ! Fidèles à eux-mêmes et à l’humour foutraque de Sex Criminals, les auteurs se livrent à un florilège de blagues de mauvais goût, au service du bon sens. Des meilleures astuces aux positions les plus chaudes ; des confessions les plus intimes aux conseils les plus pratiques, c’est une véritable bible en la matière qu’ils nous proposent.

N’hésitez plus et pénétrez dans les arcanes du plaisir partagé : votre partenaire vous dira merci.

par sapho
Winter people Winter people
Jennifer McMahon   
http://revesurpapier.blog4ever.com/winter-people-de-jennifer-mcmahon

Et si, pour sept jours, il était possible de ramener les morts à la vie...


1908. West Hall, Vermont. Sara Harrison Shea a été retrouvée morte aux côtés de son mari, quelques temps après la perte tragique de leur fille Gertie. Il ne reste que le journal de Sara pour éclaircir cette sombre histoire. Mais les dernières pages sont introuvables et le mystère reste entier.

De nos jours. West Hall, Vermont. La mère de Ruthie et Fawn a disparu. Un fait inquiétant qui s'ajoute aux nombreuses disparitions...


Nous suivons plusieurs personnages, à deux époques différentes. Des personnages confrontés à différents drames. Sara et Martin nous parlent de la terrible perte de leur fille, tombée dans un puits. Sara, qui sombre peu à peu dans la folie, veut à tout prix ramener sa fille à la vie. Sa tantine ne lui avait-elle pas donner les clés pour y parvenir? Son mari, plus rationnel, est désemparé face au délire de sa femme et il ne contrôle plus rien du tout. En parallèle, un siècle plus tard, Ruthie nous parle de la disparition de sa maman, qu'elle tente de retrouver. Katherine, elle, est chamboulée par la perte de son mari, qui a perdu la vie lors d'un accident de voiture. Il revenait de West Hall et elle est bien décidée à découvrir ce qu'il fabriquait exactement là bas...


Ces différentes histoires semblent liées et on tente de comprendre de quelle manière elles le sont. L'auteure nous surprend en jouant avec le coté surnaturel et le lugubre des évènements de 1908, face aux recherches plus terre à terre de Ruthie et Katherine. On se prend au jeu et on frissonne devant l'évolution des recherches et les conclusions que nous en tirons peu à peu. Jusqu'au fin mot de l'histoire, les extraits du journal de Sara nous guide tranquillement, mais c'est loin d'être rassurant.


L'auteure a tout misé sur l'ambiance du récit et c'est un pari gagné. Les mystères nous oppressent. Les secrets de famille nous intriguent. Les apparitions des Dormeurs nous effraient. Les histoires locales nous font froid dans le dos. On vit les événements à travers les différents témoignages et les angoisses des personnages. C'est prenant, surtout avec les changements de point de vue qui donnent du rythme à la lecture. De quoi nous faire passer un très bon moment de lecture.


Verdict : Je n'avais jamais entendu parler de ce roman avant sa sortie en format poche et cela m'intriguait. Je n'ai vraiment pas été déçue par la découverte, aussi mystérieuse et sinistre soit-elle. L'auteure nous embarque dans une histoire frissonnante qui hante plusieurs générations. Une histoire terrible qui nous est judicieusement contée avec plusieurs points de vue et à travers deux époques. On s'attache facilement à ces personnages effrayés et perdus et c'est à leurs cotés qu'on traverse les bois sinistres de West Hall, qu'on écoute le grattement derrière la porte, qu'on accueille le revenant caché dans le placard... Pas mal du tout !
Entre chiens et loups, Tome 1 Entre chiens et loups, Tome 1
Malorie Blackman   
Livre vraiment fantastique, je n'ai pas décroché tant que je n'avais pas fini !!! Très émouvant tout au long de l'histoire, Callum n'a pas été épargné par la vie, Sephy non plus... Dès le départ on se dit qu'une telle histoire d'amour, si compliquée, ne peut que mal finir et on ne se trompe malheureusement pas, même si malgrès tout il y a une note d'espoir en la personne de Callie Rose.
C'est juste tellement réel!!! C'est forcément arrivé à des gens biens qui ne souhaitaient que vivre libres et en paix leur amour par le passé.

par Puce880