Votre profil Booknode a été créé !

Vous êtes  
 
Votre année de naissance  
 
Découvrez
vos lectures
de demain
Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !
En cliquant sur "Je m'inscris" j'accepte les CGU de booknode
- Créez votre bibliothèque en ligne
- Découvrez des livres proches des vos goûts
- Partagez votre passion avec d'autres lecteurs

Bibliothèque de cicivale : Ma PAL(pile à lire)

retour à l'index de la bibliothèque
Good Girls Love Bad Boys - Tome 1 Good Girls Love Bad Boys - Tome 1
Alana Scott   
Ce n'est pas le roman de l'année mais on en deviens vite accro.
Dans cette première partie on découvre Elodie qui se voit obliger de déménager avec sa famille puisque son père vient d'être muté à Saint-Louis dans le Missouri. Dans cette nouvelle ville Elodie et sa petite sœur, Sara vont vite comprendre que rien ne va à Saint-Louis, que cet endroit est réputé pour être un endroit dangereux à cause de personne pas du tout fréquentable. Le niveau de dealers, de violeurs est en hausse à Saint-Louis. Et dans leurs nouveaux établissements scolaire, c'est la loi du plus fort. Personne ne s’intéresse au cours, les profs ne font rien pour que leurs élèves s'intéressent un temps soit peu au cours. Les élèves font juste actes de présences rien de plus. Elodie va vite être plongée dans une dure réalité mais elle, elle ne compte pas se laisser faire même face au plus grand danger de l'école: Zach. La rencontre entre eux deux est aussi bien troublante que terrifiante pour Elodie. En effet, Zach qui a fait de la prison pour une raison inconnu par tous ne laisse pas indifférente Elodie. Cette dernière très têtue ne se laisse pas se démonter par les conseils de certains élèves qui lui disent de ne surtout pas l'approcher. Elle va tout faire pour savoir le pourquoi du comment en ce qui concerne Zach.
Un début de tome bien accrocheur. On deviens vite pris par la vie d'Elodie ce qui fait que l'on en devient accro sans s'en rendre compte. Mais il faut bien avoué que même si dans la globalité l'histoire est bien ficelé et qu'on en demande toujours plus, je dois dire qu'il y a deux gros éléments que l'on ne peux pas louper, qui ne sont pas crédible et qui sont beaucoup trop énervant.
La première c'est le harcèlement que fait preuve l’héroïne sur Zach. Elle en devient complètement obsédée que ça en devient un peu malsain. Elle en fait beaucoup trop à mon gout que c'est très vite énervant et terrifiant. Le pauvre Zach.
Et le deuxième est la soirée de Thanksgiving qui est un grand n'importe quoi de A à Z. La petite sœur qui part de chez elle le soir, Elodie qui essaye de la rattraper tant bien que mal alors que la mère lui dis de laisser Sara s'en aller de chez elle. Non mais c'est sérieux les parents ? Surtout dans une ville où le taux de danger est en forte hausse, la mère laisse sa fille partir. Non mais c'est n'importe quoi ! Je trouve que les parents d'Elodie sont beaucoup plus sur son dos (parfois pour pas grand chose) que sur Sara. Le comportement excessive des deux parents est à se tirer les cheveux. Et même Sara parfois je trouve que son comportement est un peu le comportement d'une fille superficiel, ce qui m'agace. Alors que pourtant parfois elle est vraiment une crème et compréhensive avec sa grande soeur.
Malgré ces deux problèmes, j'adore la relation qui se construit entre Zach et Elodie. Zach n'est pas du tout ce qu'il prétend être et j'adore voir petit à petit le vrai visage d'un personnage qui s'est construit une apparence de Bad Boy par obligation ou par choix.
J'adore la famille de Zach. On en apprend beaucoup plus sur lui que sur sa famille pour mon plus grand plaisir.
Un personnage que j'ai détesté et qui m'a donné envie de lui faire retirer son air condescendant est: Alex. Je ne m'attendais pas à ce qu'il soit comme ça au premier abord.
Le père d'Alex je le trouve un peu rend dedans avec Elodie. En tout cas j'ai un mauvais feeling avec lui. Il me met mal à l'aise ce qui fait que je n'arrive pas du tout à l'apprécier.
Quand à Elodie, beaucoup l'on critiqués d'enfant gâtée. Je ne l'ai pas ressenti dans ma lecture. Justement je pense le contraire. Elle s'adapte au gens de Saint-Louis avec facilité. Elle a du caractère ce que j'adore, elle ne se laisse pas faire et est très têtue.
Une première partie intéressante dans sa globalité mais qui peut être amélioré sur beaucoup de points. Je vais continuer ma lecture sur la partie deux malgré tout.

par lilo7788
Black Lies Black Lies
Alessandra Torre   
Ce n'est pas une histoire qui va nous mettre des étoiles dans les yeux et des papillons au ventre. L'atmosphère de ce récit est très particulière, il faut d'ailleurs s'accrocher en début de roman (l'envie d'arrêter peut même se faire sentir), les personnages ne sont pas charmants, doux, tendres, rigolos. Ils sont durs, froids, calculateurs, manipulateurs. L'ambiance, elle, est assez sinistre et austère. À chaque page tournée, je m'attendais au pire...
Ce n'est pas une belle romance dégoulinante d'amour, mièvre ou romantique, mais c'est une BELLE romance... à sa façon, alimentée par le prix du sacrifice et le poids des mensonges.

Dès le prologue, j'ai classé notre héroïne Hayana comme une salope névrotique.
Elle a tout pour elle. Elle est belle, riche, intelligente. Lors d'une soirée, elle fait la connaissance de Brant Sharp, un génie de l'informatique, milliardaire et philanthrope. Ensemble, ils filent le parfait amour. Ils s'aiment à la folie et se ressemblent sur beaucoup de points.
Seule ombre au tableau : Jillian, la tante de Brant qui voit d'un très mauvais œil cette relation et fait tout pour y mettre un terme. Jillian est très protectrice envers Brant, elle protège son génie, mais surtout son secret. De toute façon, elle est persuadée que quand Hayana découvrira la vérité sur Brant, elle prendra ses jambes à son cou.
Alors que Brant s'apprête à faire sa demande en mariage, Hayana découvrir ce qu'il cache... C'est le choc ! Mais elle ne s'enfuit pas pour autant. Non, Hayana va réagir de façon inattendue et prendre un amant, Lee. Un jardinier croisé dans une station-service. Elle s'envoie en l'air avec lui sur le parking, puis dans des toilettes crasseuses. Elle se donne à lui sans barrières ni artifices... entièrement. Elle aime Brant plus que tout et n'a jamais remis son amour pour lui en cause, mais le poids de son secret est si lourd à porter, qu'elle plonge corps et âme dans sa relation avec Lee. Et même quand ce dernier ne veut plus d'elle, elle le traque et lui tend des pièges, pour qu'il lui revienne. Hayana devient petit à petit prisonnière, obsédée, par ces deux amours. L'un posé, aimant et sincère. L'autre bestial, volcanique et passionné.
Et nous dans tout ça ? Bah, on JUGE, on CONDAMNE, on CRITIQUE... Comment faire autrement ? Le comportement d'Hayana est tout simplement abject.
Quant à Brant, on se demande vraiment quel peut être son secret pour amener Hayana à un comportement si extrême ! Pendant les 3/4 du récit, j'avoue que je l'ai imaginé en tueur en série, en égorgeur de petits chatons.... enfin un truc dans le genre quoi. Même Lee et son comportement parfois excessif, dominateur, limite salopard, nous met la chair de poule.
En même temps, avec cette ambiance glauque, ses retours dans le passé (nous jonglons entre différentes époques du passé et le présent.) ces changements impromptus de point de vue (le plus souvent Hayana, mais nous avons aussi parfois Brant, Lee ou des extraits du journal de Jillian), tout cela est fait pour nous déstabiliser, pour semer les graines du doute et nous faire chauffer le cerveau à blanc... résultat : on ne peut que se faire des films tordus.

Cette intrigue autour du secret de Brant est le moteur de ce récit. Tout tourne autour. Cela nous obsède, nous rend marteau et à l'approche du dénouement, on devient fébrile, tremblant, inquiet même. Sera-t-il à la hauteur de nos espérances ? Que nous réserve l'auteur ? Une bombe ! Une véritable bombe !
Car effectivement, une fois le secret révélé, la lumière se fait et l'on comprend... tout.
Chaque détail prend son importance, chaque élément se met en place et les pièces de ce puzzle s'imbriquent les unes avec les autres. C'est un roman incroyablement bien ficelé et pensé. L'auteur nous mène par le bout du nez de bout en bout. J'ai été soufflée par ce final incroyable !

En bref ? Un livre qui va en surprendre plus d'un et change complètement de ce que l'on a pu lire auparavant. À découvrir absolument

http://lesreinesdelanuit.blogspot.com/2016/04/black-lies-dalessandra-torre.html

par toutoun
A corps brisés A corps brisés
Ana Scott   
http://www.virtuellementvotre.fr/2019/03/a-corps-brises-de-ana-scott/

Quand je vois un pavé comme celui-ci à lire, j’appréhende toujours un peu. Dans le cas où je ne prends pas plaisir à ma lecture, les pages me paressent bien longues. Et bien ici, je ne les ai pas vu défiler, l’écriture est fluide et très agréable. En tout cas, c’est les joues baignées de larmes que j’ai refermé ce roman et quitté ces personnages bouleversants. Un livre précédemment lu m’avait déjà énormément touchée, donc autant vous dire qu’après ces deux lectures éprouvantes, j’en ressors totalement vidée.

Si au début, j’ai trouvé Jeanne pleurnicheuse, j’ai vite compris que cette femme était fragilisée et proche d’un état dépressif après sa précédente relation, qui s’est révélée malsaine à ses yeux. L’arrivée d’Adam va éclipser au fur et à mesure de leurs rencontres la douleur de cette perte. Sans qu’ils ne s’en rendent compte, l’état d’esprit de ces deux écorchés vifs se ressemble énormément : ils ne vivent pas, ils survivent. Malgré les quelques réparties agressives d’Adam et leurs petites pics, j’ai trouvé dommage que ce petit jeu ne dure pas plus longtemps. En effet, le comportement de celui-ci change du tout au tout en très peu de temps. Jeanne devient son booster vers la guérison physique, et l’aide à se réconcilier avec son passé. Chacun prend une grande importance dans la vie de l’autre, ils deviennent dépendant et cela va causer bien des souffrances malgré la force de leurs sentiments.

La simplicité des débuts va rapidement prendre un nouveau tournant. L’auteure ne va pas épargner ses personnages et m’a précipitée dans un tourbillon de révélations sans fin. Elle les confronte à de nombreuses situations dans lesquelles j’ai été oppressée par la détresse de Jeanne et la douleur d’Adam. A travers eux, elle met en avant plusieurs sujets, aussi difficiles qu’ils peuvent être connus ou vécus, et de ce fait m’ont considérablement touchée. J’ai sous-estimé ces personnages brisés qui vont exprimer leur force intérieure au fil des difficultés. Car, même s’ils le feront parfois seuls, ils feront face à leurs problèmes. Certains évènements seront irréversibles et devront être acceptés ou pardonnés. Entre surprises et secrets, j’ai été à la fois prise de court, étonnée et parfois scotchée. Au fil des pages, je me suis demandée ce que l’auteure me réservait encore et encore. Surtout que les personnages secondaires ne vont pas rester sans rien faire en mettant leur confiance mutuelle à l’épreuve et provoquer des tumultes et de la distance entre eux.

En parallèle, l’auteure intègre l’histoire d’un journal narrée par Jeanne. Je vous avoue qu’au départ, je ne comprenais pas tellement ce choix et j’avais peur que celle-ci vienne prendre trop de place dans le récit. J’ai donc été agréablement surprise de voir que j’avais tort. J’ai été prise au même titre que Jeanne dans l’intimité de Clothilde et dans l’attente du dernier mot de cet écrit. J’ai aimé retrouver des similitudes dans le vécu de Jeanne et Clothilde qui donne un sens à cette lecture.

Cette douce et magnifique romance est prenante et touchante. Elle affirme que l’amour est intemporel et triomphe de tout. L’auteure met en évidence les sentiments amoureux avec ses joies, ses peines , ainsi que son lot de révélations mais un peu trop à mon goût. Pour Jeanne et Adam, la solitude est suffocante et l’amour est synonyme de liberté. Ces deux personnages dans leur paraître et leurs actions ne vous laisseront pas de marbre. J’étais impatiente de lire enfin un happy end mérité après cette avalanche de malheurs.

par EmelineAJ
Breaking My Heart Breaking My Heart
Alfreda Enwy   
Ce livre est addictif... Je ne vous raconte pas le nombre de fois où j'ai voulu secouer Samantha pour qu'elle arrête ses conneries (oui je suis vulgaire toute mes excuses ?) et qu'elle ouvre les yeux sur le spécimen masculin qui en bavait pour elle dans tous les sens du terme ?. Conrad n'est pas parfait mais il est persévérant et il a semble-t-il le physique de l'un des mes acteurs préférés quand j'avais un vingtaine d'années (miam ?)...
J'ai tellement aimé ce livre que je me suis aussi attachées aux personnages secondaires et j'espère lire un jour l'histoire de Henry et Frédérique !!!
Un vrai coup de cœur pour la plume de Alfreda Enwy. Je vous recommande cette lecture !
Ne crois pas que tu m'aimes Ne crois pas que tu m'aimes
Alfreda Enwy   
UNE MERVEILLE.

J'aurais englouti "Ne crois pas que tu m'aimes" de Alfreda Enwy en deux jours malgré ses presque 600 pages. J'ai vécu intensément l'histoire de Autumn et de Mao. J'ai fibré avec eux, j'ai rigolé avec eux, j'ai aimé avec eux et j'ai souffert avec eux. Oui, je l'admets, mes larmes ont coulé lors de certains passages tellement l'intensité était fulgurante.

Lors de ma lecture, je me suis revue il y a quatre ans lorsque je lisais "After" de Anna Todd. D'ailleurs, les fans de ce best-seller trouverons leur compte dans ce roman de Alfreda Enwy car même si l'histoire est sensiblement différente (malgré le cliché du bad boy), l’additivité reste la même. C'est clair, lorsque vous aurez ouvert la première page de "Ne crois pas que tu m'aimes" de Alfreda Enwy, vous ne pourrez plus le refermer. Je sais ce que je dis puisque le soir où je l'ai commencé je me suis couchée à 2 heures du matin (tout en me levant à 8 heures pour pouvoir le continuer).

L'histoire peut paraître clichée au premier abord et pourtant, elle saura vous surprendre. J'ai aimé cette histoire de deux meilleurs amis qui se rencontrent durant l'enfance et qui, un beau jour, découvrent finalement qu'avec les années ils ont développé davantage que des sentiments amicaux.

J'ai aimé le fait que l'histoire sache se démarquer des autres. Par exemple, Mao, le protagoniste masculin est japonais et waouh, qu'est-ce que ça change des protagonistes caucasiens ! Je souligne également le fait que l'héroïne est rousse avec des tâches de rousseur ainsi que sa comparaison à l'automne (ce n'est pas pour rien si elle s'appelle Autumn n'est-ce pas). En soit, la symbolique autour de l'automne est vraiment très belle je trouve et je pense que c'est un roman qui peut être d'autant plus agréable à lire à cette saison-là (avec les petites feuilles d'érable en en-tête de chapitre).

C'est une histoire d'une très grande dureté. Autumn doit s'occuper de sa sœur et de son frère, Avery et Dustin, puisque leur mère est alcoolique et absente. De fait, elle a même dû arrêter ses études dès le lycée afin de travailler (et enchaîner deux boulots en même temps) afin de pouvoir subvenir aux besoins de sa famille.

J'ai été touchée par la sœur de Autumn et d'ailleurs j'aurais bien voulu connaître plus son histoire (pourquoi pas avoir un tome dédié sur elle ?).

J'ai donc bien fait de laisser une seconde chance à Alfreda Enwy. En effet, avant de lire "Ne crois pas que tu m'aimes", j'avais lu l'an dernier "Nos infinis chaos" et malheureusement je n'avais pas vraiment accroché. Comme quoi, si je n'avais pas vu d'aussi bons avis sur ce roman, je ne me serais jamais tournée vers lui et j'aurais raté une belle pépite ! Un roman à découvrir absolument et à savourer, sans modération !
Secret Match Secret Match
Amber James   
http://liliandtheworldofbooks.blogspot.com/2017/02/secret-match.html

Nous découvrons l'histoire de Laura, une jeune femme qui voudrait percer dans le cinéma sans l'aide de ses parents. Un soir, elle va faire la rencontre d'un bel inconnu et ils vont passer une seule nuit vraiment torride. Elle n'aurait jamais cru le revoir un jour lors de son casting pour un film tiré d'un roman érotique. Croyant qu'il l'a utilisé pour avoir leur rôle, elle va vite craquer pour ce bel homme.

J'ai adoré le personnage de Laura. C'est une jeune fille qui veut réussir par elle-même et non grâce à ses parents qui sont célèbres. Elle va se rendre compte que c'est un milieu compliqué, mais elle va tout donner pour y arriver.
Quant au personnage de Paul, c'est un homme comme on voit dans les différentes romances, mais il a un petit quelque chose qui fait qu'il nous montre qu'il est un peu différent des autres.

J'ai vraiment passé un agréable moment avec cette histoire. Le gros plus et surtout ce qui fait la différence des autres romans, c'est l'univers du cinéma. L'auteure nous montre l'envers du décor et nous montre que ce n'est pas toujours tout rose d'être une célébrité. C'est tellement bien écrit qu'on ne voit pas le temps passé et qu'on ne veut surtout pas s'arrêter.

Le seul petit bémol, j'ai trouvé leur histoire un peu rapide, mais aussi avec un peu trop de scènes érotiques. Maintenant, ce n''est rien de dérangeant à l'histoire, mais j'aurais juste un peu moins de scènes érotiques et un peu plus de détails sur eux.

En conclusion, une belle romance à découvrir dans un univers comme on ne l'a jamais vu. L'auteure nous transporte avec sa belle plume fluide, pétillante et détaillée. Je vous recommande l'histoire de Laura et Paul.

par Lili1989
Hollywood Dirt Hollywood Dirt
Alessandra Torre   
Vraiment top j'ai adoré. Le livre est très bien écris, l'histoire sympas.
J'ai bien ris avec le coq.
Seul petit bémol la fin est un peu trop rapide pour moi, j'aurais apprécié plus d'explication sur l'après tournage.

par oliwix
Will you play ? Will you play ?
Alicia Garnier   
Lorsque j'ai découvert sur Twitter que ce roman sortait chez Harlequin, dans la Collection &H, je suis immédiatement allée voir sur Booknode le résumé. Faut dire que j'ai eu direct envie de le lire juste par sa couverture, et le résumé a donc eu raison de moi : des amis d'enfance, qui s'aiment et ne le savent pas encore.. une histoire de jeu.. le titre aussi.. je suis donc partie avec l'idée qu'on allait rire et pleurer, ressentir plein de truc un peu comme à la manière de Viens, on s'aime de Morgane Moncomble

J'ai donc reçu le livre hier après-midi, et malgré la fatigue et la douleur, j'ai lu une bonne partie de la nuit et de la matinée.. J'avoue, par moments, je reposais le livre (je vous expliquerai plus tard pourquoi) et en même temps, je ne pouvais pas m'empêcher de le reprendre car le gros point fort de ce roman, c'est bien son addictivité.. La plume de l'autrice est super agréable, fluide.. on ne s'ennuie pas, c'est le moins qu'on puisse dire : je tournais les pages sans m'en rendre vraiment compte, les chapitres défilaient et malgré tous les doutes que j'ai pu ressentir tout au long de ma lecture, j'avais qu'une idée en tête : avancer et arriver à la dernière page.. Et ce, pour plusieurs raisons... J'espère que vous allez comprendre pourquoi :

En fait, je suis devant mon ordi, et je suis pressée de vous dire tout ce que j'en pense et en même temps je ne sais pas quoi vous dire, ni comment le dire.. c'est la première fois je crois que je suis aussi dubitative en refermant un livre. J'ai adoré certains points, mais malheureusement j'ai vraiment eu du mal avec l'histoire, certains événements, rebondissements.. D'ailleurs, je ne me suis tout bonnement pas du tout attachée à Garrett, et encore moins à Dawn.. En fait par moment j'avais envie d'en prendre un pour frapper sur l'autre.. Mais en même temps vu tout ce que j'ai ressenti comme agacement, frustration et événement, je me dis que l'autrice a donc réussi un truc de fou car j'avais malgré tout envie d'arriver au bout !! Alors qu'en général quand je n'aime pas les personnages (et là, j'avoue, Garrett à un moment m'a vraiment donné envie d'hurler...) j'abandonne sans scrupule le livre.. là, je voulais voir où l'autrice nous emmenait..

En fait, l'idée était super.. le truc c'est que j'étais partie sur l'idée de jeu, dans le genre "on se taquine, on s'envoie des piques, on se met des bâtons dans les roues mais dans l'ambiance enfantin, de bonne guerre, comme un couple d'ami d'enfance" quoi.. et là, en fait, je n'ai rien trouvé de drôle. Pire, je n'ai pas compris où était cette histoire de jeu à part le Ma Re ?
Tout était question seulement de quiproquo et de non-dits, d’interprétations et surtout de mauvaise interprétations et mauvaise compréhension, et j'avoue qu'à force ça m'a gavée car au final, je ne comprenais pas comment deux personnes qui se connaissent depuis la maternelle pouvaient en arriver à ne pas du tout se connaître.. ne pas comprendre l'autre..

Ajoutez à cela Josh que je n'ai pas réussi à détester.. Pourtant j'étais censée vouloir que Dawn le quitte, non ? .. oops... je n'avais que de la peine pour lui. Limite, j'aurais aimé que l'autrice nous écrive son histoire car le pauvre, vu comme il a été pris pour une dinde, il mérite vraiment son happy-end !

Et puis, je ne peux pas terminer ma chronique sans parler de Claire, le bouche-trou de Garrett ... alors elle, j'aurais juste préféré qu'elle n'existe pas..

Du coup j'ai juste adoré le frère jumeau de Garrett et leur sœur. Heureusement ils étaient là pour apporter le peu de mignontittude dont j'avais affreusement besoin.

Côté structure du roman, j'ai bien aimé les flasback (pourtant vous le savez sans doute, je n'en suis pas friande d'habitude) mais ils tombaient bien, n'étaient pas trop longs, et apportaient des petites pointes de fraîcheur, afin de nous permettre de comprendre comment et pourquoi Dawn et Garrett sont en fait des âmes-sœurs qui s'ignorent. Les lettres aussi de Garrett, dans le carnet m'ont je crois le plus fait ressentir d'émotion, c'était touchant et si j'avais réussi à aimer nos deux protagonistes avant ces chapitres là, je pense sincèrement que j'aurais pu avoir les larmes aux yeux..

En résumé, je ne sais pas quoi vous dire en fait..
Est-ce que j'ai aimé ? J'ai adoré la plume de l'auteure, ça c'est clair, je lirai même, c'est sûr, ses prochains romans car ce n'est pas son style qui m'a dérangé, seulement les personnages et certaines de leurs décisions qui ont fait que, de fil en aiguille, tout s'envenimait..
En même temps je n'ai pas détesté, je n'ai pas "pas aimé" et je n'ai pas abandonné ma lecture, au contraire même j'étais impatiente de le reprendre cet après-midi quand je suis revenue des courses.. J'avais toujours les personnages en tête.. (bon, pas pour les même raisons que mes coups de coeur habituels bien-sûr, mais quand-même, ils ont réussi à me marquer d'une manière différente et vraiment unique, bien à eux)..

Est-ce que je vous le conseille ? franchement, pour une fois je ne sais pas.. Sans trop spoiler, si vous aimez les romances où les héros se mettent finalement ensemble que vers la fin du roman.. si vous aimez les coups tordus, les non-dits, les personnages détestables, alors oui, vous pouvez tenter..

Et si mon avis ne vous aide pas (chose que je comprendrais vraiment, car c'est l'impression que j'ai en me relisant), vous pouvez toujours attendre d'autres avis de blogueuses.. Je suis certaine que les coups de cœur vont pleuvoir d'ici les jours à venir ;)
http://lafouinotheque.blogspot.com/2019/02/will-you-play-alicia-garnier.html
Nos faces cachées Nos faces cachées
Amy Harmon   
Ce livre est terminé.
Une larme au coin de l'oeil.
Un coeur remplit de chaleur.
Et l'impression que ce livre m'a changé.

C'est l'histoire de la vie, des souffrances, de la mort, de nos âmes belles ou laides, de la vraie beauté, de l'amour et de tous ses sentiments qui nous dépassent.

On trouve dans ce livre, des personnages aux grands coeurs, qui nous font rire, et pleurer.
Des personnages honnêtes, et qui voient la vie comme elle est.
Des personnages qu'on aiment parfois un peu trop...

Fern, la jeune fille qui a peur de son visage, qui a peur de son corps, qui croit être laide. Un personnage grâce à cela au grand coeur, qui aide toutes les personnes qui l'entoure. Une jeune fille qui aime lire et écrire comme nous. Comme c'est dit dans le livre, elle est un Miracle.
Ambrose, le beau garçon...
Non, pour sa beauté mais pour ce qu'il est à l'intérieur, c'est ce qui le rend beau. Il est intelligent, et cite Shakespeare. Au fur à mesure du livre, il apprend des choses qui le rend meilleurs.
Bailey, le plus amusant, intelligent.
Celui qui restera sûrement le plus dans ma mémoire.
Rita, la jeune fille magnifique. Qui a croisé des personnes sur sa route qu'elle n'aurait pas dû croiser, et l'a rendue forte et indépendante.

Souvent, on peut lire des souvenirs, ce qui est vraiment important car ça nous fait aimer encore plus les personnages. Ces souvenirs deviennent mes souvenirs et restent à tout jamais graver dans ma mémoire.

Dans le livre, on cite beaucoup de chansons, je vous conseille de les écouter en les lisant. On a presque l'impression d'être dans la pièce avec eux et d'être un nouveau personnage; c'est très amusant.

Conclusion, on nous apprend qu'il faut regarder par dessus l'apparence pour voir ce qu'il y a dans le coeur des gens. Pour voir enfin la lumière des âmes qui nous entourent et qui nous éblouissent parfois.
Car souvent les personnes qu'on croient les meilleurs sont souvent les pires.

par Ayat
Stars, Tome 1 : Nos étoiles perdues Stars, Tome 1 : Nos étoiles perdues
Anna Todd   
Franchement une perte de temps alors que j'ai ADOREE les After.

Pas d'histoire, c'est plat, pas de romance, rien.

Je me suis forcée a finir parce que je pensais qu'Anna Todd allait nous émouvoir à un moment donné. Mais non.

par Yels