Livres
458 110
Membres
410 992

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode

Ciel rouge



Description ajoutée par Jenna 2017-03-05T18:54:24+01:00

Résumé

La cupidité oppose deux hommes, et la fille de l’un d’eux aime celui qui s’apprête à escroquer son père. Sur fond d’élevage de bétail et de répression d’Indiens croupissant dans des réserves dépourvues de bonnes terres, Luke Short compose un western efficace et exemplaire qui a été adapté par Robert Wise sous le même titre.

Afficher en entier

Classement en biblio - 2 lecteurs

Extrait

Extrait ajouté par Hillja 2018-01-28T17:18:40+01:00

Joe Shotten avait mal aux dents depuis trois jours. C'était la conséquence de la raclée que Jim Garry lui avait administrée à Sun Dust, et rien, pas même le whisky ni le tabac à mâcher, ne parvenait à apaiser ses souffrances. Ce n'était pas le type de rage de dents à vous envoyer à travers le désert le plus aride ou les neiges les plus profondes pour vous faire arracher une mauvaise dent, mais c'était une de ces douleurs sourdes et persistantes qui minent le moral d'un homme et lui attirent de gros ennuis.

Afficher en entier

Ajoutez votre commentaire

Ajoutez votre commentaire

Commentaires récents

Commentaire ajouté par Irene-Adler 2018-08-06T10:44:22+02:00
Or

Prenez un shaker et mettez-y une bonne dose de western avec un zeste de policier et deux doigts de roman noir et secouez bien.

Servez-le sans glace, sec, et dégustez sans modération.

Voilà comment je pourrais résumer ce western policier noir ou ce policier western noir.

D'ailleurs, en lisant ce western, vous aurez un bon plan pour gagner du fric facilement avec une magouille bien ficelée.

Certes, il vous faudra un troupeau de vaches, une réserve indienne, un représentant local du Bureau des affaires indiennes véreux, un exploiteur, un gros éleveur de vaches, des cow-boys et des colons qui ne veulent pas de vaches pâturant sur les terres qu'ils ont squatté à l'éleveur puisque celui-ci n'a pas mis de barbelés sur la prairie.

Un vieux thème récurent dans le western car reflet de l'Histoire des États-Unis que ces guerres entre ranchers et squatters, entre les éleveurs et les colons et entre ceux qui veulent introduire des moutons et ceux qui ne voyait que par les vaches.

Si vous êtes sensible à la poésie d'une description de paysage ou de climat bienveillant, il va falloir vous munir d'une épaisse peau de mouton, d'un long manteau étanche car l'auteur va vous balancer dans ses pages un climat aride par le froid, la pluie, la neige, le tout au service d'une atmosphère des plus oppressante, d'une nature hostile et d'un sol guère accueillant.

Dès le départ, vous êtes dans le bain et déjà votre campement est piétiné par un troupeau de bovins en fuite. Puis on sera menacé d'une arme, questionné subtilement et enfin on pourra reprendre sa route vers son destin.

Ne cherchez pas le personnage central, le héros, celui que l'on voit surgir dès le départ car ici, c'est assez obscur, on ne sait même pas si Jim Garry, le cavalier solitaire, est dans le camp des gentils ou des méchants car dans ce roman, point de dichotomie, tout le monde ayant un bon côté et un sombre, même si certains possèdent en eux plus de sombritude que les autres.

Comme dans tous les bons romans westerns qui volent plus haut que ceux de la sous-gare de Trifouillis-Les-Oies, en plus d'un scénario béton, les personnages sont travaillés avec peu de mots, ni tout blanc, ni tout à fait noir et la rédemption se taille une belle part dans les pages de ce western noir.

Si les femmes sont assez fortes et n'ont pas froid aux yeux, les hommes auront tous l'occasion de se racheter, libre à eux de changer de cap et de faire en sorte de se faire pardonner leur péchés (pour certains), ou leurs erreurs pour d'autres.

Rien n'est figé et c'est ce qui ajoute une touche de réalisme à ce western noir et serré comme un café et aussi sec qu'un whisky sans glace.

Un western qui nous parle de la possession du sol, de la propriété des terres dans ce pays où certains voulaient le libre accès au territoire dans son ensemble et sans la moindre restriction, de l'importance de l'eau, de l'obligation de protéger son bien contre les intempéries, les exactions des hors-la-loi.

Un western que la Série Noire n'aurait pas renié car il était sombre comme elle aimait, un western qui vole plus haut que ceux écrits pour un public de masse, un western sur fond de magouille, de mépris pour les indiens parqués dans des réserves, de rédemption, de traitrise et d'amour, sans que cela vire à l'eau de rose.

Un vrai café noir additionné d'un bon whisky. Des comme lui, j'en redemande jusqu'à l'ivresse.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Hillja 2018-01-30T14:48:27+01:00
Argent

Un western aux contours noirs qui fait s'opposer deux factions embourbées dans une guerre de territoire somme toute rebattue mais bien menée. Outre le bétail qui, hors du contrôle des cow-boys, déferle de temps à autre sur la page, sont donnés à voir de respectables bagarres dans un saloon, des échanges de tirs de corral à corral et des chevauchées interminables dans les montagnes enneigées. C'est propre et violent tout à la fois, à l'image des personnages qui se croisent dans le roman, tantôt mercenaires cruels, tantôt femmes immaculées.

Plus qu'un livre, c'est un film qui se déroule sous le nez du lecteur : l'univers est si bien rendu qu'il est possible d'entendre l'ébrouement des chevaux si on ouvre grand les yeux.

Afficher en entier

Date de sortie

Ciel rouge

  • France : 2016-11-02 - Poche (Français)

Activité récente

Les chiffres

Lecteurs 2
Commentaires 2
Extraits 3
Evaluations 2
Note globale 7.5 / 10

Évaluations

Titres alternatifs

  • Gunman's Chance - Anglais

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode