Livres
524 790
Membres
543 223

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode

Bibliothèque de Cile4723 : Je suis en train de lire

Le Passage Le Passage
Justin Cronin   
Ce livre est vraiment a lire de toute urgence, et ne vous laissez pas rebuter par ça taille ( un peu moins de 1000 pages), vous ne les verrez pas passer et une fois ouvert vous aurez du mal a le laissé de coter. Les personnages sont attachants et l'histoire vraiment bien ficeler.

par goomels
Les Bracassées Les Bracassées
Marie-Sabine Roger   
Un livre qui traite de la différence, des différences, du handicap, des handicaps … Les personnages sont incroyables, exceptionnels et pourtant tellement dans la réalité. L’obèse et agoraphobe madame Fleur Suzain, Harmonie et son syndrome Gilles de la Tourette, Elvire et son nystagmus, Tonton la poissonnière et monsieur Poussin,103 ans, qui a passé sa vie derrière sa fenêtre à photographier les passants de la rue des soupirs. C’est un bijou d’humour (sans jamais éclater de rire, j’ai beaucoup souri à la lecture de ce roman, quel plaisir), d’attention, de bienveillance. Quelle prouesse de parvenir à faire cohabiter tous ces éléments, en fait c’est tout simplement la vie. A lire ou à offrir à qui veut se faire du bien et le partager.
Aria Aria
Nazanine Hozar   
Téhéran, 1953-1981... Près de 30 ans de l'histoire de l'Iran... de conflits politiques qui amèneront à la Révolution Iranienne...
.
Pour être franche, de l'Iran, avant cet ouvrage, je ne connaissais pas grand chose ! C'est toute une culture que j'ai découverte.
.
Le roman débute à la naissance de la petite Aria. Elle a les yeux bleus et selon les croyances, elle est donc maudite. Behrouz, un chauffeur de l'armée, la trouvera abandonnée dans une ruelle sombre. Il lui donnera son prénom, un toit et son amour indéfectible...
.
En suivant la vie d'Aria, vous découvrirez de nombreux personnages, qui sont tous très développés. La cruelle Zahra, femme de Behrouz, le jeune et doux Kamran, la riche veuve Fereshteh... Mais aussi Mitra, Hamlet, Rameen, Maysi, Mme Shirazi et ses filles...
.
Il s'agit d'une œuvre de fiction mais beaucoup d'éléments sont inspirés par des événements et des personnes réelles. Nous découvrons l'impact de la révolution sur les habitants de Téhéran à l'époque. C'est une ambiance, une toile de fond.
.
J'ai découvert une culture, j'ai découvert un pays et ses richesses, mais aussi de nombreuses religions. Nous sommes dans un pays, à l'aube de grands changements...
Ce roman m'a réellement passionnée. Je regrette seulement que les explications sur la situation exacte du pays à cette époque n'aient pas été plus poussées. En effet, j'ai dû avoir recours à des recherches annexes pour être certaine de bien comprendre. Et en même temps, cet ouvrage m'a poussé à les faire et donc à réfléchir !
.
Nazanine Hozar est une merveilleuse conteuse et il est certain que je lirai ses prochains livres !

par dadotiste
Victor Hugo - aux frontières de l'exil Victor Hugo - aux frontières de l'exil
Laurent Paturaud    Gil   
Qu'est-ce que cette bande dessinée est magnifiquement écrite et dessinée !!!!

Je pourrais passer de (très) longs moment à ne regarder que les dessins tant les personnages sont réalistes, tant les décors parisien de l'époque, l'officine, l'appartement, le bureau de l'empereur, tout y est parfaitement représenté !!!!

Et les textes sont ciselés qu'on a vraiment l'impression d'être avec Hugo.

L'ouvrage est magnifique.

Il y a bien sûr un ou deux bémols mais ceux-ci n'altèrent en rien la qualité indéniable de l'ensemble.

Le fait qu'on ne sait où s'arrête la fiction pour entrer dans la réalité - Hugo s'est bien battu pour cette homme qui allait être pendu, il a bien lancé une pétition et a bien écrit la lettre de la dernière page mais il reste toujours le doute dans une oeuvre de fiction... On se demande ce qui peut être vrai ou non de ses amis, ses rencontres, ses rapports aux autres...

Certes, on peut se fiche de la réalité et prendre l'ouvrage comme fiction de divertissement et en ce cas, le livre est parfait. Certes, cela peut être une incitation à en découvrir plus par des recherches et c'est très bien.

C'est juste dommage pour qui a la flemme et va ensuite aller raconter qu'il a appris que ceci ou cela sans réfléchir...

Le second minuscule bémol tiendrait à l'histoire qui reste classique. Certes, il y a une enquête, une responsabilité, etc. Et c'est cette enquête qui donne matière à l'ouvrage.

Mais au final, c'est tellement peu important par rapport au drame intérieur de Hugo, la vie parfaitement reconstituée dans les rues à l'époque, les manipulations de pouvoir, le drame de Tapner... que l'enquête passe au quasi dernier plan et n'est que prétexte à voir tout le reste.

Elle est pourtant là et aurait gagné, je pense, à être plus dense - que l'on soit au moins capable, nous, lecteurs, de pouvoir aussi trouver le coupable...

Bémols minusculissime : cette ouvrage est magnifique.

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode