Votre profil Booknode a été créé !

Vous êtes  
 
Votre année de naissance  
 
Découvrez
vos lectures
de demain
Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !
En cliquant sur "Je m'inscris" j'accepte les CGU de booknode
- Créez votre bibliothèque en ligne
- Découvrez des livres proches des vos goûts
- Partagez votre passion avec d'autres lecteurs

Bibliothèque de Cimalel : Liste d'Or

retour à l'index de la bibliothèque
Un palais d'épines et de roses Un palais d'épines et de roses
Sarah J. Maas   
«I love you. Thorns and all.»

J'ai mis un certain temps avant de sortir ce livre de ma PAL. Pour la simple raison que je ne me sentais pas prête à le lire. Jusqu'à présent.

A Court of Thorns and Roses est un excellent roman. Et j'ai presque envie de vous dire que c'est normal puisque Sarah J. Maas en est l'auteure. Sarah J. Maas fait partie de mes auteurs préférés avec sa saga Throne of Glass. Et maintenant, A Court of Thorns and Roses rejoint Throne of Glass puisque ce livre est un coup de cœur.
Un coup de cœur à la Sarah J. Maas, si fort qu'il vous donne l'impression d'être capable de voler. Un coup de cœur magique.

La première chose que j'ai aimé dans A Court of Thorns and Roses, c'est l'univers. Le monde dans lequel vivent les personnages. Et plus particulièrement, j'ai adoré Prythian. L'idée des Courts du Printemps, de l'Été, de l'Automne, de l'Hiver, Sous la Montagne, la Court de l'Aube, du Jour et celle de la Nuit. C'est peut-être un détail mais j'ai totalement été charmée par ça.

Et puis, Sarah J. Maas a toujours cette façon d'écrire que j'aime. C'est addictif, elle rend tout son livre fascinant et magique. Avec toujours ce côté explosif qui ne se montre qu'aux moments parfaits.

J'aime ses personnages. Elle sait comment faire pour qu'on les aime ou qu'on les déteste. Elle leur donne des forces comme des faiblesses. Elle les rend réalistes tout en leur laissant ce côté magique qui transparaît dans tout ce qu'elle fait.

Feyre est un personnage attachant. C'est une héroïne qui m'a plu. Elle est forte et faible à la fois. Elle est humaine et même lorsqu'elle est dans le monde des fae, ça ne l'empêche pas de rester fidèle à elle-même, de faire ce qu'elle entend de faire. Et puis, elle a cet amour pour ceux qui lui sont proches que j'apprécie beaucoup chez elle. Elle ferait tout pour qu'ils ne manquent de rien et qu'ils soient en sécurité sans pour autant jouer à l'héroïne idiote qui cherche à se sacrifier à la moindre occasion.

J'ai essayé de résister à Tamlin.
Parce que c'est Sarah J. Maas et que je sais bien que le love interest du premier tome n'est jamais celui du second tome. Sarah J. Maas aime jouer avec les sentiments de ses lecteurs, c'est clair. Mais aussi avec les sentiments de ses personnages, surtout en ce qui concerne la romance.
Alors oui, j'ai essayé de résister à Tamlin parce que je n'avais aucune envie de m'attacher à lui pour finir par pleurer le fait qu'il ne soit pas le love interest de Feyre dans le prochain tome.
Peut-être que je me trompe d'ailleurs mais il y a de grandes chances pour que les choses soient ainsi. Et au cas où, je tiens à être prête.
Mais honnêtement, comment éviter l'inévitable ? J'aime bien Tamlin. Pas comme une dingue, ce qui est en soit une réussite au final. Mais je l'aime bien quand-même.

Et la romance entre lui et Feyre est très bien développée. Elle n'arrive pas dès les premières pages, l'auteure prend son temps. Et c'est une bonne chose. Ainsi les choses ne sont pas précipitées et elles en sont d'avantage réalistes.
Il y a de très beaux moments qui m'ont fait fondre comme du chocolat au soleil. Sérieusement, j'ai beaucoup aimé cet aspect de la lecture. La romance est là sans être pesante. Elle est présente mais elle n'écarte pas l'intrigue. Elle en fait partie mais en même temps, elle laisse de la place au mystère et tout ça. Je ne sais pas comment l'expliquer mais Sarah J. Maas a vraiment su doser chaque aspect de son histoire, dont la romance, pour que l'équilibre de son livre soit parfait.
Et il est parfait.

Pour en revenir aux personnages, j'ai adoré Lucien. Il dégage une énergie que j'ai beaucoup aimé. Il peut se montrer taquin, hostile, sérieux, tout un tas de choses. Contre toute attente, on le considère rapidement comme un allié puis comme un ami. Je l'ai trouvé attachant, je me suis sincèrement attachée à lui.

Peut-on parler de Rhysand ? Sérieusement, ce gars c'est comme si j'avais foncé dans un mur et que j'avais aimé ça. Il se dégage tellement de choses de ce personnage que je ne pourrais pas en faire la liste. Il dégage des choses même qui n'ont pas de nom. C'est un sacré bâtard (désolée) la plupart du temps mais il est haut en couleurs et il est tellement génial. Il a un charme que je n'arrive pas encore à déchiffrer mais c'est fascinant.

Quant aux autres personnages, chacun joue son rôle à merveille. Rien de bien étonnant quand on y repense. ^^

Je suis fan de l'histoire.
Quand on commence, on a entre les mains pleins de petites pièces d'un puzzle. Certaines n'ont pas encore d'image, d'autres n'ont pas encore de sens ou d'explication. Et puis bien-sûr, plus on avance plus on en trouve les réponses. Il n'y a pas une de mes questions qui soit restée sans réponse.
Et au final, on se rend compte que le puzzle est super. Que le travail réalisé sur cette histoire est super et bien détaillé.
A Court of Thorns et Roses est un roman mené avec une main de maître où vous vous retrouverez dans un monde magique, qui s'étend bien au-delà de ce que vous pouviez imaginer et qui cache des moments forts auxquels vous ne pourrez pas résister.

Mais de quoi ça parle ?
A Court of Thorns and Roses, c'est l'histoire de Feyre. Un jour d'hiver, elle tue un loup dans les bois pour la survie de sa famille et par la suite une bête vient la trouver pour lui dire que c'est un fae qu'elle a tué et qu'elle doit payer pour ça. La bête, qui se trouve être Tamlin, l'emmène à Prythian qui est le royaume des fae et là-bas, Feyre découvre qu'une menace pèse sur les terres des immortels.
Reste à savoir si Feyre trouvera un moyen d'aider Tamlin à mettre fin à cette menace. Et quel sera le prix à payer pour ça.

La fin est probablement ce que j'ai préféré dans A Court of Thorns and Roses bien que j'ai adoré ce livre du début à la fin. [spoiler]Le mystère est levé et il est temps d'affronter la menace qui pèse sur Prythian.
Ainsi on apprend que la menace en question est une fae du nom d'Amarantha qui s'est déclarée High Queen de Prythian près de cinquante ans auparavant. Et que la malédiction qui pèse sur Prythian et plus particulièrement sur la Court du Printemps et sur Tamlin, ne peut être brisée que si Feyre tombe amoureuse de Tamlin (ce qu'elle a fait) et qu'elle lui dit qu'elle l'aime en le pensant sincèrement (ce qu'elle n'a pas fait). Feyre se rend Sous la Montagne pour confronter Amarantha et sauver Tamlin ainsi que son monde. Pour cela, elle doit passer trois épreuves et répondre à une énigme. Elle réussit.
Et aussi surprenant que ça soit, Rhysand se révèle d'une grande aide. Il la soigne après la première épreuve, en échange du fait qu'elle passe une semaine par mois à la Court de la Nuit avec lui. Et il l'aide à trouver la solution de la seconde épreuve sans que personne ne le sache.
La troisième épreuve est la plus spectaculaire. Mais elle coûte la vie de Feyre qui trouve au dernier moment la solution à l'énigme d'Amarantha. L'amour. Tamlin tue Amarantha, la malédiction est brisée -Lucien et Tamlin, ainsi que la court du printemps quittent leur masque- et les High Lords sauvent Feyre en la transformant en High Fae, en immortelle.
Ainsi, tout est bien qui finit bien. Mais pour combien de temps ?[/spoiler]

En conclusion, A Court of Thorns and Roses est un roman que j'ai beaucoup aimé. C'est une excellente réécriture de la Belle et la Bête, que je recommande sincèrement.
J'ai hâte de me plonger dans A Court of Mist and Fury pour suivre la suite des aventures de Feyre.

«one day there will be anwsers for everything»

par Sheo
Un palais de colère et de brume Un palais de colère et de brume
Sarah J. Maas   
*Ce commentaire peut contenir des spoilers du tome précédent.*

RHYSAND. OMG.

A Court of Mist and Fury reprend peu après les évènements du premier tome. Tamlin et Feyre s'en sont sortis vivants mais pas indemnes. Et ils se préparent à se marier.
Sauf que maintenant Feyre n'est plus humaine et plus vraiment sûre de ses sentiments pour Tamlin. Effectivement, le grand jour alors qu'elle se dirige vers son futur mari dans l'optique de lui dire oui, elle a soudainement envie de s'enfuir.

Dans le premier tome, Feyre a passé un marché avec Rhysand et le prix de ce marché était qu'elle devait passé une semaine par mois avec lui, le High Lord de la Court de la Nuit.
(Donc forcément, ça promettait d'avantage de Rhysand. YES! Quel bonheur!)
Le mystérieux lien qui relie Feyre et Rhysand permet au High Lord de se rendre compte de la détresse de la jeune femme et c'est ainsi qu'il décide qu'il est temps qu'elle honore sa part du marché.
Et puis c'était l'occasion pour lui de faire une entrée théâtrale et de sortir son "Hello, Feyre Darling" donc pourquoi manquer l'occasion?

J'ai une préférence pour ce second tome. Déjà parce qu'il est plus long que le premier et ensuite parce qu'il y a plus de Rhys et ça, ça n'a pas de prix.
Qui dit plus de Rhysand dit plus de Feysand et la fangirl en moi en était ravie.
J'avais peur d'un triangle amoureux mais à ma grande joie il n'en est rien! Tamlin est rapidement évincé du cœur de Feyre pour des raisons bien précises -et impardonnables-. Et ensuite se met en place la relation entre Rhys et Feyre.

Malgré le fait que le tome précédent Feyre était folle amoureuse de Tamlin, le retournement de situation est tellement bien en place par SJM que tout le monde est ravie de dire byebye à Tamlin the tool et de fondre aux pieds de Rhysand.
[spoiler]Surtout que Rhys et Feyre sont des âmes sœurs!!![/spoiler]

Avec cela, des moments intenses pour nos pauvres cœurs, romantisme et sensualité au rendez-vous.

Au-delà du fait que Rhysand est d'avantage présent dans ACOMAF, il y a une nouvelle intrigue puisqu'Amarantha est morte. Faut bien passer à autre chose.
Feyre découvre ses pouvoirs de High Fae, se tient éloignée de Tamlin et une nouvelle menace se profile au loin. Effectivement, le roi de Hybern a décidé qu'il en avait marre d'attendre pour chercher des noises aux faes. Mais en plus de menacer Prythian, il menace le monde des mortels et là-bas il y a les deux sœurs de Feyre donc personne n'a envie que ça arrive.
Alors il est temps de trouver une solution pour arrêter le roi d'hybern. Et pour ça, le légendaire Cauldron. Je ne le dirais jamais en français tellement ça semble ridicule en VF.

J'en dis pas plus sur ce point et nous passons aux nouveaux personnages! Ah, les proches de Rhysand sont aussi irrésistibles que lui. Nous avons Cassian *___*, Azriel *___*, Mor *___* et Amren *___*. Et sincèrement, je suis toujours surprise que j'ai encore de la place pour aimer un personnage de plus dans n'importe quel roman tellement les personnages de Sarah J. Maas colonisent des grandes parties de mon cœur.
[spoiler]PS: je veux que Mor et Azriel finissent ensemble!
Et je veux que Cassian finisse avec Nesta, la sœur de Feyre. Voilà, merci de bien écrire cela dans ACOWAR Sarah.[/spoiler]

Et parce qu'il se trouve que mon commentaire est finalement un vrai bordel, j'ai adoré découvrir la Court de la Nuit, la Court des Cauchemars et la Court des Rêves. J'ai adoré découvrir l'envers du décors et Velaris. C'est le paradis... Je vais aller m'installer là-bas.

Sarah J. Maas me retourne le cerveau. Et moi, j'en redemande. Parce que ce roman est merveilleux et que la fin est insoutenable. J'ai besoin du troisième tome TOUT DE SUITE. OMG. Pourquoi une telle torture? [spoiler]Les ailes de Cassian sont ruinées, les sœurs de Feyre sont transformées en fae et d'ailleurs Elain est l'âme sœur de Lucien. Tamlin the tool est persuadé que Feyre est toujours amoureuse de lui et il la ramène à la Court du Printemps. *Margaux pleure comme un bébé* Oh et, Feyre est la High Lady de la Court de la Nuit. C'est merveilleux![/spoiler]

En conclusion, Sarah est ma reine. La seule chose de ACOTAR qui m'a manqué dans ACOMAF, c'est Lucien. Parce que Lucien, c'est mon bébé. ;)

par IronQueen
L'Épopée de Xylara, Tome 1 : Captive L'Épopée de Xylara, Tome 1 : Captive
Elizabeth Vaughan   
j ai adoré, je n'ai pu m'arreter de lire ce livre tellement prenant. je vous arrete tout de suite il n'y a absolument pas de magie, de surnaturel, rien de tout cela, juste de la passion, du suspense, de la vengence, que du bonheur quoi!!
maintenant averti je vous le conseille vivement et surtout si vous avez aimé le poison écarlate.

par anne7777
L'Épopée de Xylara, Tome 3 : L'Élue L'Épopée de Xylara, Tome 3 : L'Élue
Elizabeth Vaughan   
Ce n'est pas trop mon genre de livre, mais là j'ai vraiment accroché. cette trilogie m'a beaucoup plu je vous la recommande. c'est une très belle histoire d'amour toujours entre kleir et lara qui luttent pour pouvoir rester ensemble. c'est bien écrit et plusieurs personnages sont très attachant (kleir compris!).

par anne7777
L'Épopée de Xylara, Tome 2 : Vengeance L'Épopée de Xylara, Tome 2 : Vengeance
Elizabeth Vaughan   
Difficile de vivre avec des gens qui ne comprennent pas vos coutumes...et que vous ne comprenez pas.
C'est ce que vit Lara. Elue par Keir du Tigre, elle chevauche vers son destin, mais les dieux en décide autrement.
Quand la peste s'abat sur la compagnie, elle fait tout pour sauver la vie de ces gens qui vont devenir son peuple. Mais c'est sans compter ces ennemis et la maladie qui lui resiste.
Elle ne s'arrêtera pas avant d'avoir fait des ravages, et il sera alors trop tard.
On vit et tremble avec Lara. Des larmes et du chagrin, de la colère et de l'amour, un suspens innatendu et des amis qui se retournent contre vous.
Les ingrédients d'un second tome réussit

par Ceinwèn
Le noir est ma couleur, Tome 2 : La Menace Le noir est ma couleur, Tome 2 : La Menace
Olivier Gay   
http://bazarlivresque.blogspot.fr/2016/08/le-noir-est-ma-couleur-tome-2.html


On retrouve dans ce tome un Alexandre à l'hôpital, sans souvenirs de la semaine qui vient de s'écouler, ce qui l'inquiète un temps soit peu. Il ne se souvient pas non plus de cette fille qui se nomme Manon, mis à part qu'elle est dans sa classe. Manon quant à elle doit tenter de maîtriser ses pouvoirs de Mage Noire tout en essayant de ne pas se faire repérée par le Conseil des Mages des Couleurs dont son père en fait parti. Mais Manon n'est qu'une jeune fille de 15 ans et Mage Noire ou pas elle a besoin de se confier à quelqu'un, et qui est le mieux placer qu'Alexandre pour se rôle là ? Elle se décide alors à tout lui raconter une nouvelle fois, puisque son père lui a fait un lavage de cerveau complet, au risque d'aller à l'encontre de toutes les règles instaurées par le Conseil. La situation devient encore plus bancale lorsqu'un nouvel élève Mage des Couleurs lui aussi débarque dans leur classe, un élève plus dangereux qu'il n'y paraît...

Tout le livre se concentre sur les relations entre les différents personnages, que ce soit celle entre Manon et Alexandre mais aussi Manon et Jordan (le nouvel élève Mage) ou Alexandre et sa bande d'amis. Il n'y pas beaucoup d'action pure, le livre se situe davantage sur les secrets, mensonges et faux semblants. Et aussi sur les pouvoirs de Manon. Parce que ce n'est pas anodin tout de même, et c'est même le centre de l'histoire, ce qui relie tout.
J'ai adoré retrouver l'originalité de l'histoire, les Mages, les Couleurs tout ça, et découvrir le Noir avec Manon, et Alexandre. Parce qu'Alexandre est là lui aussi, et n'est pas en reste ! Sa relation avec Manon se développe et j'ai vraiment beaucoup aimé cela. L'auteur prend son temps, ne les fait pas tomber dans les bras l'un de l'autre, au contraire il avance petit à petit et c'est très agréable et amène une touche de crédibilité.
J'ai adoré aussi l'évolution du personnage d'Alexandre, qui sort de sa case "voyou qui fait de la boxe et qui jure" et devient plus mûr, plus protecteur et plus réfléchis, tout en gardant son humour bien à lui et sa manière de faire les choses.
Par ailleurs, j'ai eu l'impression dans ce tome que la vulgarité baissait en fréquence. Ou alors c'était juste plus soft. Bref c'était bien mieux de ce côté là.
Comme dit plus haut, il n'y a pas beaucoup d'action physique mais il y en a un peu quand même. L'action est présente quand même mais sous une forme plus ténue ce qui n'empêche pas à l'histoire d'être un gros page turner. Heureusement que j'avais le tome suivant sous la main car je ne pouvais pas rester sur cette fin (ou peut être faim ?) !
J'ai trouvé le scénario moins schématique que dans le premier tome, même s'il le reste un peu quand même. J'espère que ça le sera moins dans les tomes d'après.
L'écriture est toujours aussi fluide et originale, qui m'a fait rire plusieurs fois.

Pour conclure, ce second tome est pour ma part bien meilleur que le premier, moins schématique mais toujours un peu. Assurez vous d'avoir le tome 3 sous la main en le finissant, c'est une histoire de survie !

par Zolii
Le noir est ma couleur, Tome 1 : Le Pari Le noir est ma couleur, Tome 1 : Le Pari
Olivier Gay   
Voilà un livre que j'ai découvert par hasard à la bibliothèque hier et lu d'une traite tellement l'écriture était prenante. Que dire sinon que j'ai adoré l'alternance entre les points de vue de Manon et Alexandre.

L'histoire en elle-même est assez classique mais l'action s'enchaine tellement vite que l'on n'arrive pas à décrocher. De plus j'ai trouvé plutôt original l'idée d'une magie basée sur les couleurs

Qu'une hâte: lire la suite !

par Cimalel
Le noir est ma couleur, Tome 3 : La Riposte Le noir est ma couleur, Tome 3 : La Riposte
Olivier Gay   
http://bazarlivresque.blogspot.fr/2016/10/le-noir-est-ma-couleur-tome-3.html

Ce tome-ci est plein de révélations, on va de surprise en surprise ! De plus, le pouvoir de Manon évolue, elle progresse de plus en plus dans la pratique de sa magie, ce qui devient de plus en plus intéressant.
J'aime toujours autant les personnages de Manon et Alexandre qui me font rire et qui ont une relation que j'adore. Ces personnages évoluent bien sûr, ils deviennent plus matures, se font davantage confiance et leur relation se densifie.
Côté intrigue, l'originalité et la plume de l'auteur sont toujours là, et le scénario devient moins prévisible. Bref, une série qui s'améliore à chacun de ses tomes !
L'action est au rendez-vous, et j'ai adoré ça. Jordan est un personnage détestable, et on a envie de tout faire pour aider Manon. Alexandre en prend pour son grade comme d'habitude, mais heureusement qu'il est là ! Il devient un véritable pilier pour Manon, et vice-versa. Ce tome est vraiment un tournant de la série je pense.

Pour conclure, mon avis est bref, certes, mais concis pour vous dire que la série Le Noir est ma Couleur ne fait que de s'améliorer de tome en tome, et c'est plus que réjouissant. J'ai hâte de lire les tomes suivants, au vu de la fin de celui-ci. L'originalité est toujours là, au même titre que l'humour et l'action, bref un cocktail génial pour décompresser, alors jetez-vous dessus sans attendre !

par Zolii
L'Héritage, Tome 3 : Brisingr L'Héritage, Tome 3 : Brisingr
Christopher Paolini   
Ce troisième tome est mon préféré des trois déjà sortis. J'aime la façon dont est fait l'apprentissage d'Eragon et la derniére scéne de bataille. On en apprend encore une fois beaucoup sur les personnages.

par x-Key
L'Héritage, Tome 4 : L'Héritage L'Héritage, Tome 4 : L'Héritage
Christopher Paolini   
Et voilà, c'est fini. C'est avec émotion que je viens de refermer cet ultime tome des aventures d'Eragon. Beaucoup de questions trouvent des réponses, les prophéties se réalisent enfin, et pourtant certains mystères restent entiers. L'auteur nous a menés au cœur de l'Alagaësia avec brio au travers de ces quatre tomes, et si le troisième avait déçu pas mal de gens, ce dernier livre les satisfera sans aucun doute.

En réalité, je n'ai pas tant de choses que ça à dire. Cette série a été l'une des meilleures que j'ai jamais lues, peut-être même la meilleure. Et maintenant que c'est fini, je me sens toute drôle, parce qu'on quitte tous ces personnages auxquels on avait appris à s'attacher au fil des pages. Eragon, Saphira, Arya, Nasuada, Murthag, et tous les autres, que nous voyions plus comme de vraies personnes plutôt que de simples personnages de romans tant ils étaient complexes, ce sont tous ceux-là que nous devons désormais quitter. Maintenant, on ne peut qu'imaginer le futur de l'Alagaësia avec son nouveau souverain, celui des Dragoniers, celui des Elfes, des Nains, des Urgals, jusqu'à ce que, peut-être, Christopher Paolini nous emmène à nouveau dans ce monde si fantastique qu'il a créé.
Toutes les théories que nous avions échafaudées, à plusieurs ou seuls dans notre lit, se sont écroulées, et elles nous semblent désormais bien pitoyables comparées à ce qui se passe réellement.

Voilà. Je ne vois rien d'autre à dire. Peut-être ferai-je un autre commentaire quand je serai moins pleine d'émotions, ou peut-être pas. Comme l'auteur le dit lui-même, il n'y a rien d'autre à ajouter à cette série. "Le reste est silence".