Livres
454 800
Membres
403 446

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode

Ajouter un extrait


Liste des extraits

Puis il se lance :

-Ecoute , Jill , j'ai un truc à te demander.

Bon, tout vas bien, me dis-je . Reste calme.Tu t'es préparée pour cet intant . Ne fais pas la fille qui attend quelque chose. Et ne fronce pas les sourcils.

-Ah, oui?

Il se met à sautiller nerveusement sur place.

-Oui, répond-il. Hum , je ne sais pas trop comment te le dire...

je crois que...

Il regarde ses chaussures de ski et inspire profondément.

-C'est dur à dire...

Il garde les yeux baissés , ce qui me laisse le temps de me préparer à ce que je crois venir. Je dois absolument paraître surprise, comme si l'idée ne m'avait jamais traversé l'esprit .

Le bal ? Quoi ? Ah , c'est de ça qu'il s'agit ? quelque chose du genre.Finalement, après avoir rassemblée tout son courage,

Tommy me regarde et bredouille :

-Le truc, c'est...Ce que je voulais savoir , eh bien...hum...c'est comment tu réagirais si je te disais que j'aime bien les garçons.

(p.118-119)

Afficher en entier

-Belle vue, dis-je.

Il me lance un grand regard perçant, puis enchaîne:

-Prête à recevoir une leçon du maître?

-Carrément . Il arrive bientôt ?

-Ouh! Tu vas payer pour cette remarque.

(p.116)

Afficher en entier

Il soutient mon regard glacial un instant, puis baisse les yeux et rit timidement . Quel amateur!

-Quoi qu'il en soit, merci de ton aide, j'ajoute.

On se voit en cours de maths.

Avec autant de grâce qu'il est possible d'avoir en marchant avec des chaussures de ski, je traverse en me dandinant la cabana à coco en direction de la sortie.

-Non, dit-il.

Je m'arrête et me retourne vers lui.

-Pardon ?

-Tu ne me verras pas en cours de maths parce que tu ne me regardes plus,ces derniers temps .

Il s'avance vers moi.

-Je laisse tomber cette matière débile . Tu étais la seule chose qui me plasait , dans ce cours . Maintenant , tu te montres distante . Qu'est ce qui se passe ?

-Tu laisses tomber? dis-je.

Il acquiesce.

-Ecoute , je te propose un truc . Je t'apprends à skier si tu m'aides pour le contrôle d'algèbre . Tu es venue pour cela , non ?

(p.81-82)

Afficher en entier

Est ce que je vous ai déjà dit que j'ai fait l'amour avec Ramie Boulieux, la nuit dernière ? Dans son lit ? Et qu'on était nus pendant tout ce temps ? Je vous l'ai déjà dit ? Bien. Je voulais être sûr que vous suiviez.

Afficher en entier

« Une comédie aussi brillante que déjanté sur l’amour, la connaissance de soi et l’identité secrète qui se cache en chacun de nous.

Scott WESTERFELD »

Afficher en entier

Je continue de chercher la tache noire, mais elle reste introuvable. Des images du film grotesque de Jack la nuit dernière se multiplient dans ma tête. Pas seulement des images, mais aussi des bruits et des sensations. Sa voix à elle. Ma voix. Ma voix de Jack. Un film entier en trois dimensions, nos cinq sens en pleine action.

Afficher en entier

Tommy glisse un mot à l’oreille de Ramie. Je ne sais pas lire sur les lèvres, mais j’imagine que ça donne un truc dans le genre : « C’est qui, ce bouffon qui se cache derrière les colonnes ? » Les lumières clignotent en rythme avec la chanson. Il me semble que Ramie répond : « Je ne sais pas. » Puis elle s’avance vers moi, le costard blanc moulé sur elle comme une seconde peau. L’énorme déc olleté en V de sa tenue est bordé de dentelles, comme pour indiquer la présence d’une chemise de costume classique tout en exposant une peau super délicate et vanillée. Des souvenirs de la nuit dernière me reviennent, et je dois m’accrocher à la colonne po ur rester debout.

Afficher en entier

Les jambes de Mme Boulieaux se rapprochent du lit mais restent heureusement de l’autre côté, à quelques pas de moi. Il lui suffirait de jeter un coup d’ oeil par-dessus le lit pour m’apercevoir dans mon plus simple appareil.

– Réveille-toi, chérie.

Les draps se rabattent, signe que Ramie tente de se cacher sous la couette. Mon caleçon et mon jogging orange sont en boule au pied du lit.

Afficher en entier

Le seul repos que je trouve à présent me vient de la tache noire. Mais, aussitôt que j’ouvre les yeux, des sensations me reviennent. En plus, je n’arrête pas de penser à Ramie et à la clairière, à la micro-seconde durant laquelle nos lèvres se sont rencontrées, à Ramie qui se dérobe. J’y pense, je me sens mal, j’essaie d’oublier ces souvenirs. Mais mon esprit continue de vagabonder vers eux. C’est Jack. Je le sais. Il tente de fixer mes souvenirs pour les revoir encore et encore. C’est un voleur de souvenirs. Et maintenant, il me manipule pour que je n’oublie pas ceux qu’il veut conserver. Il désire plus Ramie que Tommy. C’est ça !

Afficher en entier

Doucement, nos lèvres se rejoignent. Le soleil joue avec l'ombre de son visage. Il s’approche de moi le plus près possible, la chaleur montant en nous, ainsi serr és l’un contre l’autre. Je suis prise de vertige. Puis je réalise qu’il essaie de me renverser sur la couverture, l’air de rien, ses lèvres toujours collées aux miennes. Il tient mon dos et m’allonge. Puis, délicatement, il se couche sur moi. Nos jambes s’emboîtent, et il m’embrasse follement. Nos langues se rencontrent. Quelque chose me presse l’intérieur du genou droit. C’est lui. Tandis que ses mains caressent mes épaules et mon visage, il glisse ses jambes entre les miennes.

Afficher en entier

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode