Livres
424 647
Membres
344 195

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode

Ajouter un extrait


Liste des extraits

Extrait de Cinquante nuances plus claires ajouté par Megane84 2013-02-07T11:52:09+01:00

« - Tu as été très désobéissante aujourd'hui, me glisse t-il à l'oreille, ce qui me fait délicieusement frissonner.

- Oui.

- Mmm. Et qu'est-ce que je devrais faire, à ton avis ?

- T'y habituer. »

Afficher en entier
Extrait de Cinquante nuances plus claires ajouté par Bellie 2012-12-29T15:31:12+01:00

De : Christian Grey

Cc : Flatterie

Mrs Grey,

J’ai recu trois compliments pour ma nouvelle coupe.

Les compliments venants de mes employés sont nouveaux. Ça doit venir du sourire ridicule que j’ai à chaque fois que je pensais à hier soir. Tu es en effet une femme magnifique, très talentueuse et merveilleuse.

Et toute à moi.

Christian Grey

PDG Entreprises Grey

De : Anastasia Grey

Cc : Il y en a qui essayent de se concentrer

Mr Grey,

J’essaye de travailler et je ne veux pas être distraite par des souvenirs délicieux.

Est-le moment pour moi de confesser que c’est moi coupais les cheveux de Ray ? Je n’avais aucune idée que l’entraînement me serait tellement utile.

Et oui, je vous appartiens cher mari autoritaire, qui refuse son droit constitutionnel du deuxième amendement de porter une arme, êtes à moi. Mais ne vous en faites pas, je veillerai sur vous.

Anastasia Grey

Editeur SIP

De : Christian Grey

Cc : Annie Oackley

Mrs Grey,

Je suis ravi de voir que vous avez demandé au responsable informatique de changer votre nom.

Je dormirai en paix en sachant que ma femme flingueuse dort à côté de moi.

Christian Grey

PDG & Hoplophobe Entreprises Grey

De : Anastasia Grey

Cc : Mots difficiles

Mr Grey,

Une fois de plus vous m’épatez avec votre connaissance liguistique.

En particulier vos prouesses en règle générale, et je pense que vous avez une idée de ce dont je fais allusion.

Anastasia Grey

Editeur SIP

De : Christian Grey

Cc : Argh

Mrs Grey,

Seriez-vous en train de flirter avec moi?

Christian Grey

PDG choqué, Entreprises Grey

De : Anastasia Grey

Cc : Préféreriez-vous …

Que je flirte avec quelqu’un d’autre ?

Anastasia Grey

Brave Editeur SIP

De : Christian Grey

Cc : Grrrr

NON!

Christian Grey

PDG jaloux, Entreprises Grey

De : Anastasia Grey

Cc : Waou …

Seriez-vous en train de me gronder ? Parce que c’est chaud

Anastasia Grey

Editeur émoustillée SIP

De : Christian Grey

Cc : Attention

Vous flirtez et jouez avec moi, Mrs Grey ?

Je pourrai venir vous faire une visite cet apres midi

Christian Grey

PDG phallique, Entreprises Grey

De : Anastasia Grey

Cc : Oh Non !

Je me tiendrai bien. Je ne voudrai pas que le patron du patron de mon patron soit sur mon dos.

Maintenant laisse- moi travailler ou le patron du patron de mon patron va virer mes fesses d’ici.

Anastasia Grey

Editeur SIP

De : Christian Grey

Cc : %&*%&*

Crois-moi il y autre chose que je voudrais faire de tes fesses. Et te renvoyer n’en fait partie.

Christian Grey

PDG fou des fesses, Entreprises Grey

Afficher en entier

— Tu me laisserais conduire ? dis-je.

Je m’étonne d’avoir prononcé cette question à haute voix.

— Évidemment, répond Christian en souriant. Ce qui est à moi est à toi. Mais si tu lui fais la moindre égratignure, je t’emmène faire un tour dans la salle de jeux.

Il arbore un sourire malicieux. Merde ! Je le dévisage, bouche bée.

— Tu plaisantes, j’espère ? Tu me punirais parce que j’ai esquinté ta voiture ? Tu aimes ta voiture plus que moi ?

— Presque autant, dit-il en me pressant le genou. Mais elle ne me tient pas chaud la nuit.

— Tu pourrais dormir dedans, dis-je d’une voix cassante.

Christian éclate de rire.

— On n’est pas rentrés depuis vingt-quatre heures et tu me mets déjà à la niche ?

Afficher en entier
Extrait de Cinquante nuances plus claires ajouté par Folize 2013-02-20T16:07:37+01:00

Lorsque nous entrons dans l'ascenseur vide, je lève les yeux vers Christian. Son regard croise le mien. Il a un petit sourire ironique.

- Arrête, me souffle-t-il tandis que les portes se referment.

- Quoi?

- De me regarder comme ça.

- Oh, et puis merde pour la paperasse, dis-je en souriant.

Il éclate d'un rire insouciant, juvénile, m'attire dans ses bras et me renverse la tête en arrière.

- Un jour, je louerai cet ascenseur pour tout un après-midi.

Je hausse un sourcil.

- Seulement un après-midi?

- Madame Grey, vous êtes insatiable.

Afficher en entier
Extrait de Cinquante nuances plus claires ajouté par thiffany 2013-05-26T16:48:32+02:00

La douleur, il n'y a que la douleur dans ma tête, ma poitrine... Une douleur brûlante. Mon flanc, mon bras, la douleur; la douleur et des mots chuchotés dans le noir. Où suis-je? J'ai beau essayer, je n'arrive pas à ouvrir les yeux. Les chuchotements deviennent plus distincts... Comme un phare dans l'obscurité.

- Elle a des contusions et une légère fracture du crâne, mais ses fonctions vitales sont stables et intactes.

- Pourquoi est-elle toujours inconsciente?

- Madame Grey a subi un choc important à la tête, mais son activité cérébrale est normale et elle n'a aucun oedème. Elle reviendra à elle lorsqu'elle sera prête. Ce n'est qu'une question de temps.

- Et le bébé?

Ses mots sont angoissés, étranglés.

- Le bébé va bien.

- Dieu merci... Dieu merci.

Ses mots sont une litanie... une prière.

Oh mon dieu. Il s'inquiète pour le bébé... le bébé? Petit pois. Mon petit pois. Je tente en vain de poser ma main sur mon ventre mais rien ne bouge, rien n'obéit.

Et le bébé... Dieu merci.

Mon petit pois est sain et sauf.

Et le bébé... Dieu merci.

Il tien au bébé.

Et le bébé... Dieu merci.

Il veut le bébé. Dieu merci. Je me détends, happée par l'inconscience qui anihile ma douleur.

Tout en moi est lourd et endolori: mes membres, ma tête, mes paupières. Mes yeux et ma bouche refusent de s'ouvrir, me laissant aveugle et muette. J'émerge du brouillard, à l'orée de la conscience, sirène séductrice hors d'atteinte. Les sons deviennent des voix.

- Je reste ici.

Christian! Il est là... je m'efforce de me réveiller, sa voix n'est qu'un chuchotement tourmenté.

- Christian tu devrais aller dormir.

- Non papa, je veux être là quand elle se réveillera.

- Je vais la veiller. C'est le moins que je puisse faire après qu'elle a sauvé ma fille.

Mia!

- Comment va Mia?

- Elle est groggy.. Elle a peur, elle est en colère. Il faudra encors plusieurs heures pour que le Rohypnol arrête de faire de l'effet.

- Nom de Dieu.

- Quel con j'ai été de la laisser sortir sans garde du corps. Tu m'avais mis en garde, mais Mia est tellement têtue. Sans Ana...

- Nous pensions tous que Hyde était hors d'état de nuire. Et ma femme, comme une idiote... Pourquoi ne m'a-t-elle rien dit?

La voix de Christian déborde d'angoisse.

- Christian, calme-toi. Ana est une jeune femme remarquable. Elle a été incroyablement courageuse.

- Courageuse, obstinée et stupide.

Sa voix se brise.

- Hé, murmure Carrick, ne sois pas si dur avec elle, ou avec toi-même... Il vaut mieux que j'aille retrouver ta mère. Il est plus de 3heures du matin, Christian, tu devrait vraiment essayer de dormir.

Le brouillard se referme sur moi.

Le brouillard se lève, mais je n'ai plus aucune notion du temps.

- Si tu ne lui flanques pas une bonne fesséen je m'en charge. A quoi elle pensait, bon sang?

- Faites-moi confiance, Ray, j'y songe.

Papa! Il est là. Je me bats contre le brouillard... Je me bats... mais je tourbillonne à nouveau dans le vide. non...

- Inspecteur comme vous poucez le constater, ma femme n'est pas en état de répondre à vos questions.

Christian est fâché.

- C'est une jeune femme très courageuse, monsieur Grey.

- Si seulement elle l'avait tué, cet enculé...

- ça m'aurait fait encors plus de paperasses à remplir, monsieur Grey... Mlle Morgan s'est mise à table. Hyde est vraiment tordu. Il vous en veut à mort, à votre père et à vous...

Le brouillard me reprend et m'entraîne... plus bas... plus bas. Non!

- Comment ça, vous étiez fâchés?

Grace. J'essaie de bouger ma tête, mais mon corps m'oppose un refus obstiné.

- Qu'est-ce que tu lui as fait?

- Maman...

- Christian! Qu'est-ce que tu lui as fait?

- J'étais tellement fâché...

C'est presque un sanglot... Non! Le monde vacille, bascule, et je repars.

J'entend des voix basses et embrouillées.

- Tu m'avais dit que tu avais complètement rompu.

C'est Grace qui parle, calmement mais sur le ton du reproche.

- Je sais.

Christian a l'air résigné.

- En la revoyant, j'ai enfin compris. Tu sais... avec le bébé, pour la première fois, j'ai compris que... ce que nous avions fait... c'était mal.

- Ce qu'elle a fait, mon chéri... c'est ça, quand on a des enfants. On voit le monde différemment.

- Elle a enfin compris le message... moi aussi... mais j'ai fait souffrir Ana, chuchote-t-il.

- On fait toujours souffrir ceux qu'on aime, mon chéri. Tu vas devoir lui demander pardon. Il faut que ça soit sincère, et il faudra lui donner du temps.

- Elle m'a dit qu'elle me quittait.

Non. Non. Non!

- Tu l'as crue?

- Au début, oui.

- Mon chéri, tu t'imagines sans cesse le pire de tout le monde, toi compris, depuis toujours. Ana t'aime énormément, et tu l'aimes aussi c'est évident.

- Elle m'en voulait à mort.

- Je n'en doute pas. Moi aussi, je t'en veux en ce moment. Je crois qu'on ne peut être réellement furieux que contre ceux qu'on aime.

- J'ai réfléchi. Elle m'a prouvé à quel point elle m'aimait... au point de risquer sa vie.

- En effet, mon chéri.

- Maman, pourquoi est-ce qu'elle ne se réveille pas? (sa voix se casse.) J'ai failli la perdre.

Christian! Des sanglots étouffés. Non... Ah... la nuit se referme sur moi. Non...

- Il a fallu vingt-quatre ans pour que tu me laisses te tenir dans mes brats, comme ça...

- Je sais, maman. Je suis heureux qu'on se soit parlé.

- Moi aussi. Mon chéri, je suis toujours là pour toi. Je n'arrive pas à croire que je vais être grand-mère.

Grand-mère! Le doux néant m'appelle.

Sa barbe me gratte doucement le dos de la main tandis qu'il presse mes doigts.

- Bébé, s'il te plaît, reviens. Pardon. Pardon. Réveille-toi. Tu me manques. Je t'aime...

J'essaie. J'essaie. Mais mon corps me désobéit et je me rendors une fois de plus.

Afficher en entier
Extrait de Cinquante nuances plus claires ajouté par sarah62190 2013-01-26T00:34:34+01:00

Tu sens.. le paradis. J'ai dormi de ton côté du lit, car l'oreiller avait ton odeur.

Afficher en entier
Extrait de Cinquante nuances plus claires ajouté par Melou78 2013-05-16T18:39:13+02:00

— Ces jours-ci, j'ai toujours faim.

— On pourrait faire un pique-nique, tous les trois.

— Tous les trois ? Tu attends quelqu'un ?

Christian penche sa tête sur son épaule :

— Dans sept ou huit mois environ.

Afficher en entier
Extrait de Cinquante nuances plus claires ajouté par bella62810 2013-03-12T19:17:55+01:00

- Même après, quand ça a été fini, le monde est resté clair et net grâce à elle. et ça a continué comme ça jusqu'à ce que je te rencontre.

Qu'est-ce que je suis censée répondre à ça ? D'une main hésitante, il lisse une de mes mèches et la cale derrière mon oreille.

- Tu as tout bouleversé.

Il ferme les yeux ; lorsqu'il les rouvre, ce sont ceux d'un écorché vif.

- Dans ma vie tout était ordonné, contrôlé, et puis tu es arrivée avec ton ironie, ton innocence, ta beauté, ta témérité tranquille... et tout ce que j'avais connu avant m'a paru terne, médiocre, vide...

Oh mon dieu..

- Je suis tombé amoureux, murmure-t-il.

Afficher en entier
Extrait de Cinquante nuances plus claires ajouté par Poevai 2013-08-08T05:34:10+02:00

-Il y a une connerie en particulier que tu as envie de regarder ?

-Tu n'aimes pas beaucoup la télé, on dirait ?

Il secoue la tête.

-C'est une perte de temps. Mais je veux bien regarder un truc avec toi.

-Ou alors on pourrait se peloter.

Il se retourne brusquement vers moi.

-Se peloter ?

Il me fixe comme si une deuxième tête venait de me pousser et arrête de zapper, laissant un soap hispanique à l'écran.

-Oui.

Pourquoi est-il aussi consterné ?

-On peut se peloter au lit.

-On fait ça tout le temps. C'est quand, la dernière fois que tu as fait des câlins devant la télé ? lui dis-je, à la fois taquine et timide.

Il hausse les épaules et secoue la tête. Reprenant la télécommande, il reprend son zapping avant d'opter pour un vieil épisode de X-Files.

-Christian ?

-Je n'ai jamais fait ça.

-Jamais ?

-Non.

-Pas même avec Mrs Robinson ?

Il ricane.

-Bébé, j'ai fait plein de trucs avec Mrs Robinson, mais on ne s'est jamais pelotés devant la télé.

Il plisse les yeux, l'air à la fois furieux et amusé.

-Et toi ?

Je rougis.

-Evidemment.

Enfin, plus ou moins...

-Quoi ? Avec qui ?

[...]

-Je veux savoir le nom du type, pour aller lui casser la gueule.

Je pouffe de rire.

-Eh bien, la première fois...

-La première fois ? Il y en a plus d'un, de ces enfoirés ? gronde-t-il.

Afficher en entier
Extrait de Cinquante nuances plus claires ajouté par ficek 2013-02-11T10:46:51+01:00

Mes seins sont marbrés de plaques rouges et violettes. Des suçons ! Il m a fait des suçons ! L un des entrepreneurs les plus prestigieux des Etats Unis m'a fait des putains de suçons, comme un ado en rut.

Afficher en entier

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode