Votre profil Booknode a été créé !

Vous êtes  
 
Votre année de naissance  
 
Découvrez
vos lectures
de demain
Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !
En cliquant sur "Je m'inscris" j'accepte les CGU de booknode
- Créez votre bibliothèque en ligne
- Découvrez des livres proches des vos goûts
- Partagez votre passion avec d'autres lecteurs
Lire la suite...
<< Voir tous les extraits
Par Bellie le 29-12-2012 Editer
Cinquante nuances plus sombres
(Attention, ceci n'est pas un extrait officiel mais simplement une traduction)

“Revoici ce mot une fois de plus,’ discutable’”
“Discutable”, sa bouche et ses lèvres se radoucissent. Il se passe les mains dans les cheveux, et redevient sérieux. “ Ana, la dernière fois qu’on a parlé, tu m’as quitte. Je suis un peu nerveux. Je t’ai dit que je voulais que tu reviennes, et tu n’as rien répondu …” Son regard est intense et rempli d’espoir et sa candeur complètement désarmante. Que diable puis-je répondre à ça?
“Tu m’as manqué … tellement manqué Christian. Ces derniers jours ont été … pénibles”. J’avale ma salive, et j’ai une boule dans la gorge quand je repense à l'angoisse qui me tenaillait depuis que je l'ai quitté.
Cette semaine a été la pire de ma vie, la douleur était insupportable. Je n’avais rien connu de tel.
« Rien n’a changé. Je ne peux pas être ce que tu veux que je sois ». Les mots se serrent dans ma gorge.
« Tu es ce que je veux » , dit-il catégoriquement.
« Non, Christian, je ne le suis pas ».
« Tu es en colère à cause de ce qui s’est passe l’autre fois. J’ai agi betement, et toi … Toi aussi. Pourquoi n’as-tu pas utilise le code, Anastasia ? Sa voix a changé devenant accusatrice.
Quoi ? Whoa, changement de direction.
« Répond-moi »
« Je ne sais pas. J’étais bouleversée. J’avais essayé d’être ce que tu voulais que je sois, j’ai essayé de lutter contre la douleur, et ça m’est sorti de la tête. Tu vois … j’ai oublié » murmurai-je en haussant les épaules, honteuse et désolee.
Peut-être pouvons-nous nous épargner toute cette prise de tête.
« Tu as oublie ! » dit-il d’une voix horrifiée, s’accrochant aux cotes de la table et me regardant avec fureur. Je soutins son regard.
Merde ! Il était de nouveau furieux. Ma déesse intérieure aussi me toisait. Regarde, ce que tu as fais.
« Comment puis-je te faire confiance ? » Dit-il d'une voix basse. « Jamais ?»
( … )
Christian me fit face. « Comme je disais, Anastasia, j’ai une proposition pour toi »
( …)
Il me fait un sourire espiegle « Oui c’était bien »
« Mieux que bien » murmurai-je
« Donc tu peux supporter certaines douleurs »
J’hausse les épaules. « Oui, je crois » Oh, ou veux t’il en venir ? Mon stress est monte de plusieurs crans au niveau de l’échelle de Richter.
Il caresse son menton, pensif. « Anastasia, je veux tout recommencer. Faire le truc à la vanille et peut être quand tu me feras suffisamment confiance et que moi je puisse croire que tu sois honnête et que tu communiques avec moi, nous pourrons avancer et faire certaines des choses que j’aime ».
Il veut la lumière, mais est ce que je pourrais lui demander de faire ça pour moi ? Et moi, est-ce que je n’aime pas le cote obscur ? Un peu, quelque fois. Le souvenir de la soirée Thomas Tallis resurgit de ma mémoire.
« Et qu’en est-il des punitions ? »
« Pas de punitions. » dit-il en secouant la tête. « Aucunes »
« Et les règles ? »
« Pas de règles ».
« Rien de tout ça ? Mais tu as des besoins »
« J’ai encore plus besoin de toi, Anastasia. Ces derniers jours ont été l’enfer. Ma conscience me disait de te laisser partir, que je ne te mérite pas ».
« Les photos que le garçon a prises … Je peux voir comment lui te voit. Tu y es sereine et magnifique, non que tu ne sois pas réellement magnifique la assise. Je ressens ta douleur. C’est dur de savoir que c’est moi le responsable. »
« Mais je suis égoïste. Je te voulais depuis le moment où tu es tombée dans mon bureau. Tu es exquise, honnête, chaleureuse, forte, spirituelle, d’une innocence tellement touchante, la liste est infinie. Je suis en admiration devant toi. Je te veux, et rien que l’idée que tu puisses appartenir à un autre me fait l’effet d’un poignard dans mon âme damnée. »
Inscrivez vous !
▶ Crééz votre propre bibliothèque virtuelle.
▶ Découvrez des conseils de lecture.
▶ Echangez avec des milliers de passionnés de lecture.