Livres
464 346
Membres
425 056

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode

Ajouter un extrait


Liste des extraits

Extrait ajouté par Poevai 2013-08-06T04:11:21+02:00

Au cours d'une de ces discussions, Mia se penche vers moi en souriant.

-Ana, veut-tu m'aider pour la vente aux enchères ?

-Bien sûr, dis-je, ravie.

[...]

-Ana ! m'appelle Mia. C'est le moment ! Quoi ? Non. Pas encore !

-Le moment de quoi ?

-Des enchères pour le première danse. Allez, viens !

[...]

-Et maintenant, permettez-moi de vous présenter la superbe Ana.

Oh merde, c'est mon tour. Je lance un regard nerveux à Mia qui me pousse vers le centre la scène. Heureusement, je ne tombe pas, mais je reste là, gênée, exposée aux regards de tous. Quand je me tourne vers Christian, il m'adresse un sourire satisfait. Le salaud.

-La superbe Ana joue de six instruments de musique, elle parle couramment le mandarin et pratique du yoga... eh bien, messieurs.

Et avant qu'il ne puisse finir sa phrase, Christian l'interrompt en le foudroyant du regard derrière son masque.

-Dix mille dollars.

Lily suffoque d'incrédulité derrière moi. Oh merde.

-Quinze milles.

Quoi ? Nous nous tournons tous vers un grand homme impeccablement vêtu sur la gauche de la scène. Je cligne des yeux vers M. Cinquante Nuances. Merde, comment va-t-il réagir ? Il se gratte le menton en adressant à l'étranger un sourire ironique. De toute évidence, Christian le connaît. L'étranger le salue d'un signe de tête.

-Eh bien, messieurs ! Il y a des flambeurs parmi nous ce soir.

L’excitation perlant sous son masque d’arlequin, le maître de cérémonie se tourne avec un large sourire vers Christian.

-Vingt mille, renchéris calmement Christian.

Le brouhaha de la foule à cessé. Tout le monde nous regarde, Christian, M. Mystérieux près de la scène et moi.

-Vingt-cinq, dit l'inconnu.

La situation ne pouvais pas être plus embarrassante. Christian m'observe d'un air impassible mais amusé. Tous les yeux sont sur lui. Que va-t-il faire ? J'ai le cœur au bord des lèvres.

-Cent mille dollars ! lance-t-il d'un voix claire et forte sous la tente.

-Putain, c'est pas vrai ! siffle Lily dans mon dos.

Un murmure de consternation et d'amusement mêlés parcourt l'assemblée. L'inconnu lève les mains en signe de défaite, tout en riant, et Christian lui adresse un sourire satisfait. Du coin de l’œil, je vois Mia bondir de joie.

-Cent mille dollars pour la jolie Ana ! Une fois... Deux fois...

Le maître de cérémonie se tourne vers l'inconnu qui secoue la tête avec un air de regret feint avant d'exécuter une révérence chevaleresque.

-Adjugé ! crie triomphalement le maître de cérémonie.

Afficher en entier
Extrait ajouté par MaMt 2013-06-23T21:23:53+02:00

Ma nouvelle devise est la suivante: "ce que tu ne peux vaincre, embrasse-le."

Afficher en entier
Extrait ajouté par sarah62190 2013-01-28T19:22:58+01:00

Je suis tout sauf heureux. Comme si le soleil s'était couché depuis cinq jours et n'était jamais revenu, Ana. Je suis dans une nuit perpétuelle.

Afficher en entier
Extrait ajouté par MaMt 2013-06-23T21:30:06+02:00

Pourquoi, mon Dieu, pourquoi je suis tombée amoureuse d'un homme complètement dingue _ superbe, sexy comme pas deux, plus riche que Crésus et Cinglé avec un C majuscule de surcroît?

Afficher en entier
Extrait ajouté par Marshoo 2013-05-10T14:41:49+02:00

Cet homme - un cadeau du ciel pour les femmes - m'aime.

Je me surprend à lui sourire d'un air idiot et, quand il baisse les yeux sur moi, il est amusé et un peu intrigué par mon expression. J'ai envie de m'étreindre moi-même tellement je suis heureuse.

Afficher en entier
Extrait ajouté par camilleduchene 2014-10-11T05:30:22+02:00

Il m’embrasse de nouveau, plus ardemment.

Oh mon Dieu… et dire que j’aurais pu le perdre… non… Je cesse de réfléchir et je m’abandonne.

— Il faut que je pose ma veste.

— Laisse-la tomber par terre, dis-je contre ses lèvres.

— Je ne peux pas.

Je me recule pour le dévisager, intriguée. Il m’adresse un petit sourire.

— Voilà pourquoi.

De sa poche intérieure de poitrine, il sort la petite boîte que je lui ai donnée et qui contient mon cadeau. Il jette sa veste sur le dossier du canapé et pose la boîte dessus.

Profite du moment, Ana, m’incite ma conscience. Bon, il est minuit passé, alors techniquement, c’est son anniversaire.

— Ouvre-la, dis-je.

Mon cœur se met à tambouriner.

— J’espérais que tu me dirais ça, murmure-t-il. Ça m’a rendu fou.

Je prends un petit air malicieux. J’ai la tête qui tourne. Il m’adresse son sourire timide et je fonds malgré mon cœur qui bat à tout rompre, ravie quoique intriguée de son expression amusée. De ses doigts habiles, il enlève le papier cadeau et ouvre la boîte. Son front se plisse quand il en sort un petit porte-clé rectangulaire en plastique représentant un panorama constitué de minuscules pixels qui clignotent sur un écran. C’est la silhouette de Seattle avec le nom de la ville en caractères gras en travers du panorama.

Il contemple l’objet une minute puis me regarde, déconcerté, un pli barrant son beau front.

— Retourne-le, dis-je en retenant mon souffle.

Il s’exécute. Ses yeux gris s’écarquillent d’émerveillement et de joie, puis se plantent dans les miens. Il entrouvre les lèvres, incrédule.

Le mot OUI clignote au dos du porte-clés.

— Joyeux anniversaire, dis-je tout bas.

[...]

— Tu vas m’épouser ? murmure-t-il d’une voix incertaine.

J’acquiesce nerveusement et je rougis, anxieuse, sans vraiment comprendre sa réaction. Cet homme que j’ai cru avoir perdu… Comment ne peut-il voir à quel point je l’aime ?

— Dis-le, m’ordonne-t-il doucement, son regard intense et sensuel.

— Oui, je vais t’épouser.

Il inspire brusquement et soudain il m’attrape et me fait virevolter d’une manière pas du tout Cinquante Nuances. Il rit, jeune et insouciant, transporté d’allégresse. Je m’accroche à ses bras et sens ses muscles onduler sous mes doigts. Son rire contagieux m’emporte – j’ai la tête qui tourne, je suis confuse, comme une fille complètement et absolument folle de son homme. Il me repose et m’embrasse. Intensément. Ses mains de part et d’autre de mon visage, sa langue insistante, convaincante… excitante.

— Oh, Ana, souffle-t-il contre mes lèvres.

Afficher en entier
Extrait ajouté par Tify 2013-11-13T21:10:57+01:00

- Non, monsieur Grey, ça n'est pas un "non", mais ce n'est pas un oui non plus. Tu fais ça uniquement parce que tu as peur et parce que tu ne me fais confiance.

- Non, je le fais parce que j'ai enfin rencontré la personne avec laquelle j'ai envie de passer de reste de ma vie.

Oh. Mon cœur manque une mesure et je fonds. Comment est-il capable au beau milieu de la situation la plus bizarre qui soit, de prononcer des paroles aussi émouvantes ?

Afficher en entier
Extrait ajouté par Poevai 2013-08-06T04:46:36+02:00

P-DG Encore plus Complètement et Absolument Agacé mais Souriant pour une Raisons inconnue, Grey Enterprises Holdings, Inc.

Afficher en entier
Extrait ajouté par Tify 2013-10-26T03:12:23+02:00

Pour la première fois de la journée, je me réjouis à la perspective de cette fête.

Une file de voitures de luxe remonte l'allée vers la demeure Grey. De longs lampions en papier rose pâle sont suspendus au-dessus de l'allée et, alors que nous progressons dans l'Audi, je constate qu'il y en a partout. Dans la lumière de début de soirée, ils donnent un air magique au lieu, comme si nous pénétrions dans un royaume enchanté. Je jette un coup d'œil vers Christian. Comme cela va bien à mon prince - et ma joie puérile explose, éclipsant tout autre sentiment.

- On met les masques, dit Christian en souriant.

Il pose son masque noir tout simple sur son visage et mon prince se transforme aussitôt en un personnage plus sombre, plus sensuel. Je ne vois que sa superbe bouche et sa mâchoire marquée. Mon cœur tressaute. J'attache mon masque en ignorant la faim qui gronde au plus profond de mon corps.

Afficher en entier
Extrait ajouté par MaMt 2013-06-23T15:08:19+02:00

"Rêver de toi, Christian Grey? Toujours."

Afficher en entier

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode