Votre profil Booknode a été créé !

Vous êtes  
 
Votre année de naissance  
 
Découvrez
vos lectures
de demain
Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !
En cliquant sur "Je m'inscris" j'accepte les CGU de booknode
- Créez votre bibliothèque en ligne
- Découvrez des livres proches des vos goûts
- Partagez votre passion avec d'autres lecteurs

Bibliothèque de Cissou33 : Liste d'Or

retour à l'index de la bibliothèque
Véline, tome 1 : Sexe, crime & thérapie Véline, tome 1 : Sexe, crime & thérapie
Avril Sinner   
Véline... Un nom bizarre ? Pas vraiment ! Il convient parfaitement à cet énergumène qui sort complètement des clichés habituels que nous pouvons retrouver dans nos romans. Je kiffe, j’adhère, je valide, j'aime, un peu... beaucoup.. passionnément... A la folie ! Folie, comme celle qui caractérise notre lieutenant de police barge, déjanté, mais Ô combien sexy et ténébreux...

Flic à la brigade de répression du proxénétisme, Véline à le profil idéal pour intégrer l'enquête du commandant Mila Debreve de la brigade Criminelle de Paris. Il va donc se retrouver forcé de faire équipe en s'infiltrant dans un groupe de parole pour déviant sexuel... Comme cela lui ressemble bien tiens, ce n'est vraiment pas par hasard qu'il a été choisi, quand je vous disais qu'il avait le profil idéal, vous ne pouvez même pas vous imaginer à quel point !...  Pas très heureux de quitter son quartier de Barbes et ses putes, c'est à contre cœur qu'il va se retrouver au 36, mais Véline c'est Véline quoi , et  il n'a pas fini de leur en faire baver, ni de faire baver d'ailleurs ;) Sortez les bavoirs mesdames, Exit les culottes une fois de plus, car Avril Sinner a encore frappé !

Ce roman est une pure pépite livresque, une bombe atomique qui m'a complètement rendu accro ! Je ne vous en dirais pas plus sur l'histoire,  que je vous laisse découvrir par vous même avec la même frénésie dont j'ai été habitée lors de ma lecture.

Avril Sinner nous fait vibrer comme toujours, mais dans un tout nouveau registre qu'elle a maîtrisé à la perfection; le polar. Une enquête est rondement menée et des doutes nous assaillent en permanence pour garder le suspense jusqu'au bout, avec des rebondissements qui nous tiennent en haleine et relancent à chaque fois l'histoire. Une intrigue solide et complètement gore qui surprend par ce mélange de noirceur et d'humour qui cohabitent et nous immergent dans un univers qui sort des sentiers battus en rendant le roman unique en son genre. Tout est palpable, et on vit notre lecture avec l’adrénaline qui parcourt nos veines sans nous lâcher une seconde. Il n'y a pas que l’adrénaline qui ne nous lâche pas, car le sourire ne nous quitte pas non plus. Je me suis même payé le luxe d'avoir des crises de fou rire en pleine enquête, au milieu des cadavres... si si je vous assure, peut-être que j'ai fini par déteindre un peu sur notre Flic pas comme les autres ! Je ne pense pas avoir autant rit un jour dans un polar. Il est juste énorme, orgasmique !

Le roman est du point de vu masculin, chose rare, mais très intéressante car Véline est un sacré personnage qui a été travaillé à la perfection dans les moindres petits détails, en tenant compte d'une psychologie remarquable. Avoir le pouvoir d'être dans la tête de cet homme  et vivre son quotidien, ses pensées, ses actes est époustouflant. L'auteur y a mis tous les ingrédients nécessaires pour nous en faire un cocktail explosif ! Bad boy ténébreux mais du bon côté de la barrière puisque flic. Un sourire à faire tomber n'importe quelle culotte, oui n'importe laquelle.... Mystérieux, déjanté avec de l'humour à la pelle, humour coquin, humour noir... tout y passe et on en redemande.  Véline est un mec, un vrai, pas celui qui changera pour qui que ce soit, il est comme il est, et heureux de l'être. Ou vous vous adaptez, ou vous partez, mais en aucun cas il ne s'adaptera pour vous... En gros il en a carrément rien à faire de votre jolie tête, seule votre bouche ou votre vagin peu l’intéresser et encore... pas toute la nuit car il veut dormir tranquille et pas se faire emmerder au petit matin, une femme ça parle beaucoup trop  ;) Mais alors dans tout cela... Mila Debreve... cette bombe qui ne le laisse pas du tout indifférent par ses formes et son foutu caractère, pourra t-elle faire partie de ses conquêtes ? Arrivera t-il à la faire tomber dans ses filets ?

Le récit est jubilatoire de la première à la dernière page, les joutes verbales entre nos deux protagonistes sont des pépites ! La tension sexuelle est à son paroxysme tout comme la tension qui anime l'enquête et nous empêche de poser notre roman pour le reprendre plus tard... non impossible... on ne laisse pas Véline dans un coin ;)

Je ne peux que vous conseiller de lire ce roman à votre tour. Vous l'aurez compris, c'est pour moi un coup de cœur énorme et j'espère qu'il y aura beaucoup d'enquête à venir !

Un grand merci à BMR pour cette superbe lecture et merci à Avril Sinner de l'avoir écrite.
Parce que je t'aime Parce que je t'aime
Guillaume Musso   
C'est le deuxième ou 3e livre de Musso que j'ai lu. Et franchement il m'épate toujours ! Je m'attendais pas du tout du tout à cette fin. Comme à chaque fois je suis toujours très étonnée par son style d'écriture, par son suspense... Un livre très émouvant !

par Linou
Hunger Games, Tome 1 : Hunger Games Hunger Games, Tome 1 : Hunger Games
Suzanne Collins   
Wow... ce livre est un vrai régal ! Je l'ai fini en une journée tellement on a hâte de savoir ce qui va arriver aux personnages ! L'histoire est choquante, renversante et surprenante ! Adepte ou pas de lecture : vous allez adorer ! Bonne lecture. ;)

par Pamie
Hunger Games, Tome 2 : L'Embrasement Hunger Games, Tome 2 : L'Embrasement
Suzanne Collins   
Je n'aurais jamais cru que ce deuxième tome serait tout aussi excellent que le premier... pourtant c'est le cas! Je l'ai littéralement dévoré en quelques heures seulement tellement il est bon! Katniss est toujours fidèle à elle même, les Hungers Games sont toujours aussi excitants et Peeta et Gale sont toujours aussi amoureux et incroyables.. ce qui ne fait que mêler Katniss encore plus! Lisez vraiment cette suite si vous avez aimé le premier roman, car vous ne serez nullement déçus. Vivement la suite! Bonne lecture! ;)

par Pamie
Hunger Games, Tome 3 : La Révolte Hunger Games, Tome 3 : La Révolte
Suzanne Collins   
La saga Hunger Games se termine vraiment en beauté avec ce livre. Suzanne Collins sait une fois de plus nous tenir en haleine jusqu'à la fin du livre si bien que comme pour les deux tomes précédents il est quasiment impossible de reposer le livre jusqu'à la toute fin. Comme les précédents tomes, celui-ci est très sombre et apporte son lot de larmes aux moments parfois extrêmement difficiles. [spoiler]Larmes notamment aux retrouvailles de Katniss et Peeta qui nous font passer de la joie à l'horreur en quelques lignes. Certaines morts sont très difficile à digérer, notamment celle de Finnick qu'on ne comprend pas vraiment (ça m'a un peu fait pensé à la mort de Lupin dans le dernier tome d'Harry Potter). Finnick vient de se marier, même s'il ne le sait pas encore il va être papa, mais il meurt lors de l'assaut mené pour prendre le Capitole. Prim perd également la vie lors de cet assaut, et sa mort est d'autant plus dure puisque Katniss ne s'est retrouvé dans les jeux que dans le but de la protéger. Cela peut paraitre injuste, et ça l'est, mais ils sont en guerre. Dans une guerre ce ne sont pas que les méchants qui meurent et les gentils qui s'en sortent, il y a des pertes tragiques des deux côtés et c'est bien une des choses que Collins essaie de faire comprendre à ces lecteurs. Alors quand je lis que certains sont révoltés que des personnages meurent, je me dis qu'ils n'ont vraiment rien comprit à ce livre et aux précédents. Il y a d'énormes pertes dans chaque livre (24 tributs et 23 qui décèdent à chaque jeux, sauf dans le premier où "que" 22 perdent leur vie) et c'est en ça que réside toute la tragédie et la morale du livre. Quant à toute l'affaire Katniss/Gale/Peeta, je m'attendais à ce qu'elle choisisse Peeta. C'était assez évident et en lisant bien le tome 2 on savait déjà qu'elle finirait par s'en rendre compte elle aussi.[/spoiler]

par Althea
In the After, Tome 2 : In the End In the After, Tome 2 : In the End
Demitria Lunetta   

Mon avis sur…

L’histoire

Autant vous le dire tout de suite : « In the End » a été un vrai coup de cœur littéraire pour moi « Je l’ai adoré du début à la fin et les pages ont défilé toutes seules.
A nouveau, nous faisons face à trois parties dans ce livre, comme pour le premier. Mais contrairement à « In the After », « In the End » n’a pas de baisse de régime et je l’ai dévoré en quelques petites heures !
Nous nous retrouvons donc à Fort Black, un lieu sombre, déjanté et terrifiant. On a l’impression d’être revenu au temps des gladiateurs, tant la sauvagerie y est présente et le danger omniprésent. Pour survivre à Fort Black, il faut avoir soit des alliés puissants, soit une carrure de Rambo. Heureusement Amy peut compter sur les deux : le très beau Jack ainsi que ses talents de combattante.
Nous découvrons ainsi, en même temps qu’elle l’atmosphère noire de cette prison, ce que j’ai adoré. J’avais l’impression de retrouver l’ambiance apocalyptique de la première partie de « In the After », mais en encore plus ténébreuses car, outre les Floraes, le danger principal ici réside dans les hommes qui s’y trouvent, d’anciens criminels pour la plupart qui ont profité de l’arrivée d’Eux pour prendre un peu de pouvoir. L’expression « L’homme est un loup pour l’homme » prend ici tout son sens !
Les nouveaux personnages de ce tome sont encore une fois bien détaillés et accrocheurs ! Il y a une véritable profondeur en chacun, avec différents caractères et différentes forces. Ma préférence a été pour Jack, le jeune homme, ancien tatoueur devenu l’assistant du Doc, rempli de culpabilité pour la mort de sa jeune sœur. En plus d’être touchant, il était vraiment craquant !
De son côté, Amy a beaucoup changé. Elle demeure toujours aussi forte, bien qu’à présent on connaisse l’unique moyen de pression, son talon d’Achille : Baby. Dans le tome 1, j’avais l’impression que rien ne pouvait l’atteindre, pas même sa propre mort, et ici pourtant je l’ai trouvée plus bien sombre, allant jusqu’à s’interroger, au début du livre, sur la nécessité de demeurer en vie. Elle également terrifiée à l’idée de perdre Baby, le seul être pour lequel elle est prête à tout. Sa propre vie lui importe peu, tout comme celle des autres personnes qu’elle croisera sur son chemin, seule Baby compte.
L’action est constante dans ce deuxième tome, le danger omniprésent et la tension est à son maximum d’un bout à l’autre de « In the End ». Chaque partie a son lot de découvertes et de moments poignants et les pages se tournent d’elles-mêmes.
Enfin, ce tome finit en apothéose et conclut parfaitement cette duologie post-apocalyptique. Les révélations nous permettent de refermer ce livre sans avoir le sentiment que rester sur notre faim, même si on regrette évidemment de dire au revoir à Amy, Baby et tous les autres personnages. On a les réponses que l’on cherchait et ainsi, les aventures d’Amy pourraient parfaitement s’arrêter là. Mais j’espère malgré tout un autre livre lié à cette histoire, avec pourquoi une vision d’avant les Floraes, où l’on verrait leur émergence, et où on pourrait comprendre davantage comment Baby a survécu jusqu’à ce qu’elle tombe sur Amy dans le tome 1. Un « In the Beginning » serait parfait pour saisir toute la profondeur de cette histoire !
Quoi qu’il en soit, un très gros coup de cœur pour moi et je recommande ce second tome, comme le premier, à tout le monde ! J’espère que Lumen le publiera très bientôt en français, car il en vaut vraiment la peine !

L’écriture
Le style de Demitria Lunetta est toujours aussi fluide, envoûtant et agréable que le tome 1. La violence est omniprésente, l’atmosphère étouffantes et sombre. Grâce à sa plume, j’ai pu m’immerger parfaitement dans ce second livre. Demitria Lunetta sait dépeindre les noirceurs de l’être humain avec simplicité, tout comme elle parvient à donner de la lumière à son récit au beau milieu des ténèbres. L’amour est présent dans ce tome-ci, mais elle sait le faire apparaître avec lenteur, sans jamais tomber dans le mièvre, se contentant ainsi de montrer que même dans l'obscurité la plus terrifiante l'espoir demeure.

Symbolique
[spoiler]La colonie de Fort Black est à l’opposé de celle de New Hope, sur bien des points :
New Hope est un lieu lumineux et glacial, où une multitude de règles régissent la communauté, où les femmes sont des machines à enfanter tous les 3 ans au minimum, où la technologie est omniprésente, comme un bon en avant dans le futur, permettant de se prémunir contre les Floraes tout en approfondissant les recherches pour un vaccin. Pour survivre, il faut se reproduire, il faut travailler, et ceux qui ne se fonde pas dans la masse ou qui font trop de vagues sont internés ou bannis.
Avec Fort Black par contre, nous retombons dans l’époque des Gladiateurs, où la violence et le sang dirigent la cité. L’atmosphère est sombre et étouffante. On en sent presque la moiteur sur notre peau alors qu’on lit ce livre. Il n’y a pas de lois à Fort Black et lorsqu’un procès est fait, c’est une véritable parodie de justice, où la sentence est toujours la même : Forcer l’accusé à quitter la prison et envoyer sur lui des Floraes.
Fort Black est un univers d’hommes, où rares sont les femmes qui y vivent. D’ailleurs, les seules qui peuvent y demeurer sont celles qui ont été choisie par un homme qui la protège. Elles font tatouer le prénom de celui qui les détient sur leur peau (comme un fermier va tatouer sa vache) et elles lui appartiennent alors. On leur enlève leur qualité humaine et elles ne sont plus vues que comme des objets dont les hommes peuvent disposer à leur guise.
Pourtant, ce qui m’a frappé dans ce livre, c’est à quel point les femmes (en solitaire ou uniques) sont fortes. Elles survivent, elles se battent, elles défient les hommes et les principaux personnages forts de ce second tome, en dehors de sexy Jack, sont des femmes. J’ai trouvé cette contradiction particulièrement intéressante, et cela donnait une lueur d’espoir au milieu des ténèbres.
Ainsi, New Hope et Fort Black sont en totale opposition sur bien des domaines, mais on découvre au fil de l’histoire que ces deux colonies sont reliées, que des secrets les lies et que l’une ne peut pas exister sans l’autre.
Avec elles, on se rend compte de jusqu’où l’Humain est prêt à aller pour survivre. Que cela soit dans l’obscurité ou dans la lumière, dans le Moyen-Âge ou dans le futur, la violence de l’Homme est partout. En cela, j’ai trouvé que Demitria Lunetta avait dépeint avec ces deux livres une vraie critique de la société, et qu’elle avait parfaitement réussi à représenter ses côtés les plus sombres.
[/spoiler]

En bref
Un univers sombre et terrifiant, une action omniprésente, une additivité à toute épreuve et une plume fluide et directe font de ce second tome un véritable coup de cœur littéraire !
In the After, Tome 1 In the After, Tome 1
Demitria Lunetta   
Je tiens à dire que j'adore la couverture que je trouve tout simplement superbe!
L'histoire en elle-même est très immersive. À l'arrêt du livre, j'ai dû me faire violence pour ne pas imaginer des monstres partout!!
L'histoire et les personnages sont très bien travaillés. Beaucoup de suspens et ça, j'adore!
[spoiler]La première partie est véritablement mon coup de cœur, dommage qu'on ne soit pas resté dans l'Après![/spoiler]

par dedei77
Enclave, Tome 1 : Enclave Enclave, Tome 1 : Enclave
Ann Aguirre   
Dès les premières pages on rentre dans l'histoire, ce qui est assez étonnant pour un premier tome ! Les pages se tournent toutes seules.

La première partie nous entraine dans ce monde souterrain, sombre, étrange, intriguant. Je me suis vite attachée aux personnages de Trèfle & Del, Chasseurs tous les deux, ils sont désignés comme partenaires, Ils doivent, ensemble, protéger l'enclave des Monstres (alors j'ai vu souvent le mot zombies dans des chroniques, je comprend toujours pas pourquoi, se sont des montres c'est tout, rien de mort vivant la dedans, et d'ailleurs beaucoup de questions restent encore en suspens sur ces êtres, même si j'ai ma petite idée, en tout cas rien de surnaturels, aucuns morts n'est revenu à la fin. Bon y a de quoi flipper quand même lol) J'ai adoré cette notion "partenaire" ce n'est ni un couple, ni une amitié, se sont deux personnes que tout oppose: ici leur passé, leur sexe, leur âge, mais qui pourtant doivent se faire confiance mutuellement, quoi qu'il arrive, il sera là pour toi, pour te sauver, pour te booster. Ça rappelle un peu toutes les séries et films policiers, ils se disputent mais ils feraient tout pour l'autre. Et moi j'adore ça ! que ça évolue ou pas par la suite, c'est une relation forte et dans le cas de l'enclave, c'est un soutient dont on a besoin.. Le confinement, renforce les émotions, qu'elles soient pures comme noires. Je me suis souvent révoltée contre certains actions des Ainés, choquée, triste, en colère !! C'est d'ailleurs un de ces décisions injustes et cruelles de cette société qui nous fait passer à la deuxième partie..

Nous nous retrouvons maintenant au dessus. De beaux passages sur les découvertes de ce monde là, l'émerveillement face aux choses que Trèfle ne connaissait pas, comme le soleil, la pluie, les boutiques.. mais aussi d'autres plus durs, avec la peur de l'inconnu, des inconnus, d'autres genres de monstres. C'est l'occasion de faire de nouvelles rencontres, des bonnes comme des mauvaises, c'est un groupe tout à fait hors du commun qui se forme par là suite et qui nous emmène vers la quête d'un idéal de vie. Combat, entraide. Une chemin semé d'embuches ....

J'ai beaucoup aimé ce roman, bien souvent il m'a fait pensé au film "je suis une légende" avec Will Smith. Comment deviendrait notre monde si on survivait à l'apocalypse? certaines notes de l'auteure à la fin, montre tout le travail fait pour être réalise et j'avoue être assez impressionnée, tout est crédible, ce qui est d'ailleurs le plus angoissant. La fin est super, enfin une pas frustrante, quoi que je me languis quand même la suite qui sortira en aout, pour retrouver ces personnages, ces survivants.

[ http://regina-falange.skyrock.com/3005428227-Enclave-Ann-Aguirre.html ]
Enclave, Tome 2 : Salvation Enclave, Tome 2 : Salvation
Ann Aguirre   
Je suis définitivement amoureuse de ces livres et de Del.
Et ce deuxième tome est 100 fois mieux que le premier, plus addictif, plus prenant, plus touchant, plus tout !
En tant normal je préfère toujours les premiers tomes car j'adore découvrir l'univers et les personnages mais dans ce cas là, je préfère le deuxième tome et de loin.
Et ce deuxième tome est tout autant une découverte que le premier mais en mieux.

Dans ce deuxième tome nous nous retrouvons à Salvation, une ville un peu particulière, où la plupart des gens ont très peu d'ouverture d'esprit. Surtout concernant les rôles de l'hommes et de la femmes. Ce que Trèfle ne comprend pas. Et bien sûr, elle va à l'encontre de tout leurs mœurs et n'en fait qu'à sa tête. Et c'est ça que j'ai aimée !

Trèfle est une héroïne avec un âge jeune mais un esprit très mature. Elle est courageuse et prête à tout pour ceux qu'elle aime. Et elle est dans une découverte perpétuelle, c'est assez marrant de voir sa vision des choses pour des choses qui paraisse normal à nous lecteurs.

Del est un des personnages clé de l'histoire et je l'ADORE. Même si au début du livre j'avais envie d'aller lui botter le derrière... Après il s'est rattrapé donc ça allait mieux. J'aime ça façon d'être toujours fidèle à Trèfle, c'est mignon et touchant. Et je suis impatiente d'en apprendre plus sur lui et surtout de son évolution dans le tome 3, après ce qu'il lui est arrivait dans le tome 2...

Tegan, c'est un personnage dont je ne suis pas trop attachée, en fait au début du livre, je ne pouvais même pas me la voir. Je peux la comprendre mais je ne cautionne pas ça façon d'agir. Heureusement, elle se rattrape tout au long du livre et surtout à la fin.

Bandit, honnêtement, malgré toutes les horreurs qu'il a faites, comment ne pas le trouvé touchant ?! Surtout quand on voit son adoration, sa ténacité et la fidélité qu'il a pour Trèfle. Bon après certes, je préfère qu'il reste ami avec elle. Même si ça le fait souffrir. J'espère qu'il quand même sa fin heureuse.

Concernant les autres personnages, j'ai beaucoup aimé leurs relations avec Trèfle pour la plupart et j'espère qu'elle les retrouvera dans le tome 3....

Maintenant, je tiens aussi à dire que je trouve les Monstres assez fascinant, horrible mais fascinant.

Voilà, cet avis est un peu brouillon mais j'avoue que pour ce livre j'ai un peu de mal à mettre par écrit ce que j'ai ressentie.
Je peux juste vous conseillez de foncez achetez les deux premiers tomes d'Enclave !

Je ne peux déjà plus attendre le troisième et dernier tome, vivement 2014 et en espérant qu'il sorte tout début 2014, avec de la chance !

par Megane84
Enclave, Tome 3 : Horde Enclave, Tome 3 : Horde
Ann Aguirre   
Je ressors de cette lecture complétement anéantie ! Complétement ébranlée.
Par ce que que je viens de lire.
Par ce que je viens de traverser à travers les pages de ce livre.

Je crois que j'ai du mal à m'en remettre.
Je crois que je suis encore perdue entre les pages de l'histoire de Trèfle, de Del et des autres personnages.

Le troisième et dernier de cette saga est puissant.
Il est dérangeant.
Complétement déconcertant.
D'une extrême violence.
Mais surtout, époustouflant !

Trèfle est une personne forte qui se bat contre quelque chose de beaucoup trop grand pour elle. Elle se bat pour l'espoir, pour la chimère d'une vie meilleure. Elle se bat parce que personne d'autre ne le fera à sa place.

Ce livre est un ouragan d'émotions. Un ouragan qui détruit tout sur son passage. Tout est réunis pour créer une palette d'émotions qui va vous malmenez, vous faire souffrir, vous réduire en miette.

Ce dernier tome est un appel au courage, un appel à l'humanité.
Ce dernier tome est un sublime final pour une saga exceptionnelle.
Un final qui marquera les esprits pendant un certain temps.

par MissNaais