Livres
454 662
Membres
403 094

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode

Ajouter un extrait


Liste des extraits

Extrait ajouté par grenalie 2017-07-18T00:11:18+02:00

Pour la première fois, le mot "inconsolable" correspondait à quelque chose de réel pour Faustine. Elle comprit que certains mots devaient être appris deux fois ; la première fois avec le cerveau, la seconde avec le cœur.

Afficher en entier

Elle comprit que certains mots devaient être appris deux fois ;

la première avec la tête,la seconde avec le cœur.

Afficher en entier
Extrait ajouté par Zebra_12 2018-04-12T17:47:32+02:00

"Pour la première fois, le mot "inconsolable" correspondait à quelque chose de réel pour Faustine. Elle comprit que certains mots devaient être appris deux fois ; la première fois avec le cerveau, la seconde avec le cœur."

Afficher en entier
Extrait ajouté par Zebra_12 2018-04-12T17:47:16+02:00

"Dans ce Paris-là, où les femmes étaient cantonnées dans un atelier sous les ordres d'un contremaître, ou dans un logis sous l'autorité d'un mari, Faustine ne voulait même pas être une fille.

Pour retrouver son père, elle devait garder sa liberté de mouvement. "

Afficher en entier
Extrait ajouté par Zebra_12 2018-04-12T17:46:49+02:00

"Elle ne doutait pas de la réalité de ce qu'elle voyait. Cette ville existait dans ses moindres détails. Du bouton de redingote à la crinière des chevaux.

Puisque ce Paris-là était en tout point identique à celui du XIXe siècle, puisqu'il ne pouvait être une projection de son esprit (jamais elle n'aurait su le reconstituer avec une telle précision, même en rêve), il ne restait qu'une seule possibilité...

Elle la trouvait terrifiante.

Un voyage dans le temps..."

Afficher en entier
Extrait ajouté par DellaSouDI 2018-03-18T10:34:53+01:00

le couloir de la Morgue résonnait telle une salle de musée. Faustine crut qu'elle allait voir sont père debout, en veilleur. Une odeur de désinfectant emplissait l'atmosphère.

Les hommes en blouse qu'elle crisait ne levaient pas la tête vers elle.

Afficher en entier

Pour y faire quoi? Peu importe. Il ne fait que passer dans ce récit. On ne le reverra plus.

Afficher en entier
Extrait ajouté par ambre96 2016-04-09T14:20:21+02:00

«Le paysage défilait à faible allure dans le sens des aiguilles d'une montre . Comme les spectateurs marchaient en sens inverse, le trompe l’œil était d'une vérité saisissante»

Afficher en entier
Extrait ajouté par ambre96 2016-04-09T14:18:52+02:00

Pour la première fois, le mot "inconsolable" correspondait à quelque chose de réel pour Faustine. Elle comprit que certains mots devaient être appris deux fois : la première avec le cerveau, la seconde avec le cœur.

Afficher en entier
Extrait ajouté par ambre96 2016-04-09T14:19:46+02:00

Dans ce Paris-là, où les femmes étaient cantonnées dans un atelier sous les ordres d'un contremaître, ou dans un logis sous l'autorité d'un mari, Faustine ne voulait même pas être une fille.

Pour retrouver son père, elle devait garder sa liberté de mouvement. Car dans cette cité où s'envolaient toutes ses certitudes, il lui en restait une à laquelle elle se cramponnait : son père l'avait précédée ici.

Afficher en entier

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode