Votre profil Booknode a été créé !

Vous êtes  
 
Votre année de naissance  
 
Découvrez
vos lectures
de demain
Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !
En cliquant sur "Je m'inscris" j'accepte les CGU de booknode
- Créez votre bibliothèque en ligne
- Découvrez des livres proches des vos goûts
- Partagez votre passion avec d'autres lecteurs

Bibliothèque de Citronnelle05 : Mes envies

retour à l'index de la bibliothèque
Outlander, Tome 9 : Go Tell The Bees That I am Gone Outlander, Tome 9 : Go Tell The Bees That I am Gone
Diana Gabaldon   
Quelqu'un a-t-il des informations concernant la sortie française de ce tome ?

par bourguip
Le diable s'habille en Voltaire Le diable s'habille en Voltaire
Frédéric Lenormand   
Le séminaire est en émoi. Un meurtre vient d'y être commis et tout indique que le malheureux religieux vient d'être occis par le diable en personne. Décidément, le Malin n'a peur de rien, pour s'aventurer en ces lieux consacrés. De rien ? Pas même de la philosophie ? Et quel plus grand philosophe que Voltaire, selon ses propres dires ? Voilà notre héros lancé sur les traces de Belzébuth.
De bains aventureux en assemblées syndicales, notre philosophe est en très grande forme. Toujours accompagné de sa marquise, de son Abbé Linant, ainsi que d'un nouveau venu aux goûts vestimentaires très sûrs, il nous promène d'un bout à l'autre de Paris.

Émaillé d'anecdotes véridiques, ce troisième opus de la série des "Voltaire mène l'enquête" est XVIIIème jusqu'au bout des ongles. Chaque page, chaque phrase contient un bon mot propre à arracher un sourire, voire de francs éclats de rire. Frédéric Lenormand est bien le seul auteur capable de me faire aimer Voltaire tout en détendant mes zygomatiques !

par pilue
Harry Potter et l'Enfant maudit Harry Potter et l'Enfant maudit
Joanne Kathleen Rowling    Jack Thorne    John Tiffany   
Pour une Potterhead impatiente de lire une nouvelle histoire dans ce merveilleux univers... c'est une énorme déception. Je ne sais même pas par quel point commencer.
Les personnages. J'ai aimé Albus et Scorpius. Le reste... c'est du grand n'importe quoi. J'ai eu l'impression de lire une mauvaise fanfiction écrite par un enfant n'ayant absolument pas compris l'essence des personnages.
Concernant l'histoire maintenant. On prend un semblant d'histoire, des éléments canon, et on fait un mélange absurde. L'histoire entière repose sur une énorme incohérence. Le plot twist final concernant un personnage est pire que ridicule, ça frise le deus ex machina de pacotille d'un écrivain en mal d'inspiration et cherchant désespérément à finir son scénario.
Une fois de plus, les Maisons sont sous-représentées, deux Serpentard ok, ça ça me plaît (bien que...), et le reste à Gryffondor. Euh, Poufsouffle et Serdaigle, ça existe aussi vous savez. Et en plus, le seul Poufsouffle qui était un minimum développé ? Pas de souci, on déforme totalement son caractère ! C'est juste stupide. Parlons de Serpentard. Nous sommes 19 ans après la Bataille de Poudlard. 19 ans après la guerre. Et surprise surprise, Serpentard est toujours la maison du Diable ! Waw, quelle évolution. Je vais faire une comparaison un peu risquée, mais après la Seconde Guerre Mondiale, les choses ont changé. Les points de vue ont changé. Il y a eu une évolution de la pensée. Là... rien.
Le Retourneur de Temps. Son utilisation est totalement ABSURDE. Ça va à l'encontre de TOUT ce qu'on a appris sur leur utilisation.
Je ne vais pas m'étendre plus, mais le tout forme une masse totalement absurde et dénature le canon de l'univers d'Harry Potter tel qu'on le connait. Des petits détails m'ont fait grincer des dents comme pas possible, comme l'histoire avec la dame au chariot.

Une immense déception. Je suis passé de l'incrédulité au désespoir, et je regrette ma lecture, ce que je pensais ne jamais dire au sujet d'un livre en rapport avec Harry Potter.

par Stormy
Les dames du faubourg/le genie de la bastille n°3 Les dames du faubourg/le genie de la bastille n°3
Jean Diwo   
Depuis que Bertrand avait quitté la maison de la place d’Aligre pour accomplir son tour de France, une sorte de morosité pesait sur la famille. Éthis lui-même avait perdu de son optimisme légendaire en même temps que l’exaltation créatrice qui avait permis à tous les siens de survivre aux tragiques épreuves de la Révolution et de l’Empire. Finis pour lui les coups de cœur et les coups de gueule. Le jeune loup était devenu sage, trop sage au goût de Marie qui connaissait bien son « vainqueur de la Bastille », épousé en pleine tourmente.
Marie portait bien ses quarante-six ans, des années pas faciles qui, pourtant, ne l’avaient accablée d’aucune rondeur superflue. Les fils d’argent qui striaient sa longue chevelure brune ajoutaient un charme à son beau visage où les rides n’avaient pas fait de ravages. Elle s’appliquait à être gaie pour rassurer son mari mais elle partageait son angoisse. La dernière lettre de Bertrand datait de plus d’un mois. Depuis, on était sans nouvelles du jeune compagnon du tour de France. C’était pourtant une bonne lettre, postée à Bordeaux où Bertrand semblait se plaire chez son « bourgeois », le maître ébéniste Desvignes qui avait aussi embauché son camarade de route « Marseillais-Franc-Cœur », reçu compagnon du Devoir de liberté le même jour que lui.
Les Dames du faubourg, tome 2 : Le Lit d'acajou Les Dames du faubourg, tome 2 : Le Lit d'acajou
Jean Diwo   
Le 2ème volume de cette saga dense et érudite voit le quartier du Faubourg Saint-Antoine en proie à la fièvre de la Révolution : l'Abbaye, figure de proue, va évidemment disparaître. Les artisans du meuble continuent tant bien que mal de (sur)vivre dans ce quartier tumultueux.

A lire par petits bouts, tout les matins sauf le lundi, Place Aligre, où se tient le marché Beauvau. (Paris)

par ketxa
Mercy Thompson, Tome 11 : Le Souffle du mal Mercy Thompson, Tome 11 : Le Souffle du mal
Patricia Briggs   
Quel bonheur de retrouver ces personnages et cette série !
Ce tome ci ne loupe pas le coche, il est très agréable à lire, toujours aussi fun et plein d'action.

Le territoire de la meute étant devenu une zone neutre protégée par celle ci, il a été déclaré comme la zone tampon idéale pour accueillir un sommet entre les dirigeants humains et les seigneurs fae.

Mais bien sur l'occasion était trop tentante pour que ceux qui sont contre ne se manifestent pas, et les dangers se multiplient sur le territoire de la meute ...

Au fil des tomes Mercy, Adam et la meute ont amassés bon nombre d'alliés et d'amis, et autant d'ennemis. Les voir tous en action ici était vraiment très dynamique.

Il y a eu pas mal d'informations révélées, notamment sur les sorcières, ce qui rendait l'intrigue intéressante et fournie. Je suis vraiment intriguée par Sherwood Post, j'ai hâte d'en apprendre plus sur lui (mais je sens qu'on risque de nous faire mariner encore quelques temps).

Wulfe aussi était bien présent, et on le découvre vraiment sous un autre jour.
Ça fait du bien de changer de focus de temps en temps, ça donne du punch à l'ensemble

De toute façon si on est arrivé à ce niveau la de la série et qu'on l'apprécie toujours autant, on a peu de chance d'être totalement déçu par par ce tome qui approfondit encore l'univers et les personnages.

En Bref j'ai adoré ce tome, et je pense qu'un jour il faudra que je me relise cette série du début, parce que ça commence à faire un paquet d'années que je l'ai commencé.

17/20

par lianne80
Le Fou et l'Assassin, Tome 5 : Sur les rives de l'Art Le Fou et l'Assassin, Tome 5 : Sur les rives de l'Art
Robin Hobb   
Fitz et le Fou, accompagnés de FitzVigilant, Persévérance et Braise, sont en route pour faire un carnage à Clerres. Le chemin est terriblement long, j'espère que la vengeance n'en sera que plus savoureuse. Parallèlement, Abeille se rend à la même destination mais pas de son plein gré !

Pour apprécier cette série à sa juste valeur, je vous conseille vivement d'avoir lu précédemment "Les aventuriers de la mer" et les "Cités des Anciens". "Le fou et l'assassin" est en effet au carrefour entre ces cycles et celui de "L'assassin royal". C'est avec un grand plaisir que j'ai retrouvé les nombreux personnages et assisté à leurs échanges [spoiler](la rencontre entre la vivenef Parangon et Fitz était assez... marrante)[/spoiler]. Ma préférence va toujours aux dragons, je suis totalement sous leur charme, en adoration quand ils parlent aux misérables humains. J'ai également de l'admiration pour Abeille, on sait d'où lui vient sa ténacité ! Par contre, Fitz et le Fou me semblent un peu plus portés sur les larmes qu'auparavant, j'espère qu'ils vont se ressaisir.

Ce cinquième tome devrait plaire à ceux qui s'intéressent aux mystères de l'Art. On se rend compte que cette magie était fortement présente dans les trois séries de Robin Hobb, les morceaux du puzzle commencent à s'assembler. Mais lecteurs pressés s'abstenir, l'intrigue évolue toujours aussi lentement !

J'attends avec impatience de lire le dénouement. Comme d'habitude avec Robin Hobb je ne sais absolument pas à quoi m'attendre, tout est possible...

par RazKiss
Améliore ta vie pourrie Améliore ta vie pourrie
Sandra Colombo    Nicole Ferroni   
https://mademoisellemaeve.wordpress.com/2017/11/15/ameliore-ta-vie-pourrie-sandra-colombo-et-nicole-ferroni/

Après avoir lu Les clés du bonheur qui vient du Nord de Valérie Robert, j’avais envie de continuer ma recherche de la vie parfaite. Il faut bien avouer, avec le temps maussade, mon moral est bien souvent au fond de mes chaussettes (en laine, bien chaudes grâce au hygge – mais quand même). Alors forcément, un livre qui s’appelle Améliore ta vie pourrie, ça m’a tout de suite parlé (non pas que je trouve que ma vie soit trop pourrie, rassurez-vous, mais on peut toujours faire mieux, non ?).

Ce livre, écrit par Sandra Colombo et Nicole Ferroni, n’est pas vraiment un guide. Si vous cherchez à suivre quelques préceptes pour avoir une vie meilleure, passez votre chemin. Mais si, en revanche, vous voulez relativiser et rigoler, alors là…

En même temps, à quoi peut-on s’attendre de la part d’un duo d’humoristes ? Pas à un livre sérieux sur la Magie du rangement ou sur les joies du Miracle Morning, en tout cas. Et c’est tant mieux.

Il y a beaucoup d’humour (évidemment, étant très mauvais public, je n’ai pas ri à gorge déployée, mais j’ai parfois souri). Les petits dessins sont amusants, comme le ton général de ce livre. Il y a des choses super bien trouvées.

Mais au-delà de l’humour, il y a tout de même un fond sérieux et des choses intéressantes à piocher. En tout cas, Améliore ta vie pourrie est une bonne manière de dédramatiser. A-t-on besoin d’une vie parfaite ? A chercher la perfection, on s’épuise. Et puis, il s’agit de la perfection à un instant T, car, comme pour tout, il s’agit de mode et d’époque. En tout cas, ce livre le montre bien, pour être heureux, rire est un bon début.

Un petit extrait pour vous donner envie : « Si pour avoir deux fois plus de chances d’être heureux, vous étiez tentés d’appliquer en même temps le Miracle Morning (se lever tôt pour être heureux, vers 5 heures) et la Sleep Révolution (dormir au moins 9 heures par nuit), alors il vous faudrait vous coucher vers 20 heures. Pour que que vous finissiez votre travail à 19 heures, vous n’aurez plus le temps de ni de vous doucher ni de dîner, encore moins de voir vos amis ; quant à vouloir entamer une relation… Vous n’aurez plus aucune vie sociale ni sexuelle, et plus aucune hygiène non plus. Vous finirez seul(e)s et sales. »

Pensez-y et dédramatisez ! C’est le plus important finalement.
Happy hour à Mossoul Happy hour à Mossoul
Jérémy Ferrari   
Vraiment hilarant et révoltant !
Ce livre donne envie de tout casser et de rire jusqu'à en mourir ! Vraiment, j'adore ;)

par vyvlit
L'historienne et le Highlander Tome 1&2 complets L'historienne et le Highlander Tome 1&2 complets
Jora J. Johnson   
L'histoire est originale mais c'est tout. La lecture n'est pas terrible. Ecriture facile, monotone. L'auteur ne fait que survoler les détails, les personnages. Rien n'est passionnant dans ce roman. Je ne l'ai même pas lu jusqu'au bout.