Vous utilisez un bloqueur de publicité

Cher Lecteur,

Nous avons détecté que vous utilisez un bloqueur de publicités (AdBlock) pendant votre navigation sur notre site. Bien que nous comprenions les raisons qui peuvent vous pousser à utiliser ces outils, nous tenons à préciser que notre plateforme se finance principalement grâce à des publicités.

Ces publicités, soigneusement sélectionnées, sont principalement axées sur la littérature et l'art. Elles ne sont pas intrusives et peuvent même vous offrir des opportunités intéressantes dans ces domaines. En bloquant ces publicités, vous limitez nos ressources et risquez de manquer des offres pertinentes.

Afin de pouvoir continuer à naviguer et profiter de nos contenus, nous vous demandons de bien vouloir désactiver votre bloqueur de publicités pour notre site. Cela nous permettra de continuer à vous fournir un contenu de qualité et vous de rester connecté aux dernières nouvelles et tendances de la littérature et de l'art.

Pour continuer à accéder à notre contenu, veuillez désactiver votre bloqueur de publicités et cliquer sur le bouton ci-dessous pour recharger la page.

Recharger la page

Nous vous remercions pour votre compréhension et votre soutien.

Cordialement,

L'équipe BookNode

P.S : Si vous souhaitez profiter d'une navigation sans publicité, nous vous proposons notre option Premium. Avec cette offre, vous pourrez parcourir notre contenu de manière illimitée, sans aucune publicité. Pour découvrir plus sur notre offre Premium et prendre un abonnement, cliquez ici.

Livres
723 680
Membres
1 049 466

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode

Ajouter un extrait


Liste des extraits

Extrait ajouté par Ukko-Ukko 2020-09-25T00:48:15+02:00

Mais l'histoire nous a appris qu'au fond, peu d'évènements prennent la peine de s'annoncer, parmi lesquels un certain nombre se plaisent à déjouer les prévisions, et qu'en définitive, la plupart se contentent de survenir.

Afficher en entier
Extrait ajouté par Jean-Michel-12 2020-06-20T14:39:58+02:00

Ce n’est pas que le jeune empereur se souciât excessivement du bonheur des peuples. Il avait écrasé sans état d’âme les révoltes des Canaris, et ces chiens de Tumbes, comme il aimait à les appeler, et ceux de Tolède. Mais il se sentait une responsabilité envers son peuple à lui, ce peuple fût-il réduit à deux cents têtes, les rescapés de Chinchansuyu. Pour les sauver, il savait qu’il devrait faire face à des adversaires puissants et innombrables, contre lesquels il faudrait composer une partition finement politique, en usant de tous les avantages du terrain et d’une compréhension particulièrement affûtée des équilibres et des rapports de force. Ce Nicolas Machiavel ne lui sembla pas de mauvais conseil.

Afficher en entier
Extrait ajouté par Laurine-25 2020-03-02T22:16:18+01:00

Higuénamota ni Pedro Pizarro n’entendaient rien à cette phrase, mais il parlait à l’Inca de palais prodigieux et de trésors remarquables, pour l’entraîner dans des guerres compliquées. Avant tout, il sollicitait son aide pour renverser son cousin, roi de Florence, un débauché qui tyrannisait son peuple. Quizquiz, intrigué par les descriptions de ce pays fabuleux, rêvait de partir à sa découverte, mais n’obtint d’Atahualpa, à qui parlait peu l’idée d’un régime politique fondé sur une sorte de collégialité seigneuriale dont l’autorité émanerait du peuple et non du Soleil, que la promesse d’accorder asile et protection au jeune Florentin

Afficher en entier
Extrait ajouté par SMichel 2019-12-24T09:43:04+01:00

Ils s'engouffrèrent dans l'embouchure d'un fleuve gigantesque. Une épaisse tour en pierre leur apparut, comme sortie des flots pour garder la porte de la mer. À main droite, des collines verdoyantes laissaient augurer un pays accueillant. Mais sur leur gauche, une plaine inondée laissait penser que le fleuve en colère était sorti de son lit. Un vaste édifice de pierre blanche, d'une longueur à laquelle seuls les plus grands palais de Cuzco pouvaient se comparer, bordait la rive. Les oiseaux avaient cessé de chanter. Les nouveaux venus, inquiets de ce silence, ne prononçaient pas une parole, pourtant.

Afficher en entier
Extrait ajouté par Laurine-25 2019-10-12T23:10:26+02:00

Toujours le jeune souverain trouvait, sinon un but qui les ferait s’oublier euxmêmes, une destination, une direction, une impulsion qui fédérait ses troupes et leur donnait l’élan et la force, si bien que jamais ce voyage impossible, inconcevable, qui les avait menés d’abord aux portes du Cuzco pour mieux les en éloigner ensuite, leur faisant tâter le nombril du monde avant de les envoyer jusque dans ses confins, n’avait complètement basculé dans l’errance pure, ou du moins le groupe des Quiténiens n’en eut jamais réellement conscience, sans quoi il ne fait guère de doute qu’ils eussent échoué, l’un après l’autre, sur les rivages de la folie. Le sang de Pachacutec coulait dans les veines d’Atahualpa, et sans doute cela plus que toute autre chose guida ses décisions jusqu’à cet instant, car, alors, il n’avait pas encore étudié la philosophie politique du Levantin de

Florence, grâce aux ouvrages duquel il ne ferait que confirmer les dons de gouvernement que lui avait légués celui qu’on appelait le Réformateur, son arrière-grand-père.

Afficher en entier
Extrait ajouté par Whale 2019-08-01T18:39:50+02:00

Ils étaient obsédés par la question de l’endroit où ils iraient après leur mort, et du meilleur moyen d’être sauvés, c’est-à-dire d’aller au ciel rejoindre leur dieu cloué (qui pourtant devait revenir sur terre à une date indéterminée, si bien que Chalco Chimac pensait qu’il risquaient de se croiser) et non sous la terre où l’on brûlait les morts indéfiniment, sauf dans un endroit transitoire d’où l’on pouvait sortir au bout d’un certain temps, mais sûrement pas en rachetant son séjour, de son vivant avec des florins.

Afficher en entier