Votre profil Booknode a été créé !

Vous êtes  
 
Votre année de naissance  
 
Découvrez
vos lectures
de demain
Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !
En cliquant sur "Je m'inscris" j'accepte les CGU de booknode
- Créez votre bibliothèque en ligne
- Découvrez des livres proches des vos goûts
- Partagez votre passion avec d'autres lecteurs

Bibliothèque de cl-bo : Ma PAL(pile à lire)

retour à l'index de la bibliothèque
Empare-toi de mon coeur Empare-toi de mon coeur
Céline Musmeaux   
Je n'ai vraiment pas apprécié cette histoire. Outre le fait que j'ai l'impression de lire le journal intime d'une ado (je n'aime pas le style de l'auteur très particulier), l'histoire est nunuche et peu intéressante. Charlotte a l'air d'une gamine de 13 ans à pleurer sans arrêt et avoir peur de tout, sa copine Amandine est agaçante au possible (on dirait un garde du corps) et l'histoire souffre de rebondissements plus gros les uns que les autres. J'ai sauté je ne sais combien de chapitres pour conclure cette histoire sur une note bien amère...
Delirium, Tome 2 : Pandemonium Delirium, Tome 2 : Pandemonium
Lauren Oliver   
http://wandering-world.skyrock.com/3074076381-Delirium-Tome-2-Pandemonium.html

Je viens juste de finir Pandemonium... Et ouaw. J'en suis encore tout retourné. Complètement chamboulé. J'ai attendu ce roman une année et un mois. Et ça y est. Le voyage est terminé. J'en veux plus. Encore et toujours plus. Plus, plus, plus. La suite de Delirium est tout aussi captivante que le premier opus. Plus. Plus. Plus. Je suis déjà en manque des mots de Lauren Oliver. De ses magnifiques expressions. De ses phrases qui m'ont brûlé les veines et ont fait frissonner ma peau. Je sors d'un brouillard épais et merveilleux. Plus. Plus. Plus. Encore. Et toujours. Plus.
Je sens que je vais vraiment avoir du mal à écrire mon avis. Pandemonium nous offre tellement d'émotions, tellement de sentiments, qu'on en ressort complètement abasourdis. Une nouvelle fois, l'auteure parvient à nous embarquer avec Lena dans un monde dystopique aussi horrible et atroce que passionnant et déchirant. On a les jambes qui flageolent, la respiration coupée, les yeux qui piquent. Les sensations de bonheur infini et de détresse intense jouent à nous faire souffrir à tour de rôle. On a l'impression que tout va bien, alors qu'on sait pertinemment que quelque chose cloche. On se blesse. On ouvre notre âme au monde poignant de Pandemonium. On souffre. Et on en redemande. Plus. Plus. Plus.
Le roman est divisé en plusieurs parties qui nous ramènent alternativement dans l'"avant" et "maintenant". Ainsi, nous découvrons comment Lena a évolué après la fin terrible de Delirium. Nous vivons avec elle ce qu'elle qualifie comme sa "renaissance". Nous découvrons un tout nouveau personnage. La Lena naïve et innocente du premier opus a complètement disparu. Un peu à la façon d'Hunger Games, Pandemonium n'hésite pas à refléter les failles et les cicatrices du protagoniste principal. La douleur et la peine sont définitivement ancrées dans le coeur de Lena. A tout jamais. Mais elle doit avancer. Continuer. Encore. Toujours.
Nous traversons dans les deux époques des moments très, très forts. Très durs psychologiquement, aussi bien pour nous que pour notre chère Lena. En pénétrant dans la Nature, elle va devoir affronter sa décision de quitter le monde des "Invulnérables". Mais, désormais, elle est forte. Déterminée. Forgée par son passé. Alors elle va réussir à s'en sortir. Enfin, elle va également recevoir l'aide importante d'une constellation de nouveaux personnages : Raven, Sarah, Tack, Blue, et j'en passe. Chaque nouvelle personne a un rôle bien précis dans cet opus : nous faire rire, nous émouvoir, nous faire pleurer, nous faire vibrer. Bref, on passe par une foultitude d'émotions tout au long de notre lecture. Mais c'est essentiellement dans l'"avant" que nous apprenons à les connaître, à s'attacher à eux, puis à éprouver de la tristesse.
A l'inverse, dans le monde de "maintenant", nous nous concentrons sur Lena. Le monde dystopique de la trilogie nous est, cette fois, exposé en profondeur. La révolte est complètement en place, et ça se sent. L'action est beaucoup plus présente dans ce second tome. Le chaos règne, l'adrénaline et le suspense vont crescendo. On s'agrippe aux pages du roman, les mains moites, pour parvenir à tenir le coup. Comme Lena, on se cramponne à quelques lueurs d'espoir, à nos rêves les plus fous.
Mais ce n'est pas tout. Car Pandemonium, bien que l'on aurait pu penser le contraire, regorge également de passion et d'amour. Oui, un nouveau personnage masculin va faire son entrée dans la vie de Lena. Et ce personnage, c'est Julian. Le fils du créateur de l'APASD, une association qui vise à supprimer le plus rapidement possible le deliria, la maladie de l'amour. Comment, pourquoi, à cause de qui ? Je vous laisse le découvrir. Mais comme je le disais, l'action est omniprésente. Préparez-vous donc à vivre les montagnes russes côté sentiments grâce à Julian.
Ce nouveau héros n'est pas comparable à Alex, mais je dois bien reconnaître que je l'apprécie grandement. Il représente parfaitement ce que la société de l'univers dystopique de Delirium veut nous faire comprendre : il gobe bêtement tout ce qu'on lui raconte, a peur d'approcher Lena, d'être contaminé par l'amour. Autant de choses qui m'ont rappelé mon addiction pour le premier opus de cette trilogie inoubliable, et qui m'ont permis de tomber amoureux de Pandemonium.
Rien que de repenser à tout ce qu'on traverse dans le roman, j'ai des palpitations. Tout est, une nouvelle fois, parfait. Lauren Oliver arrive à toucher l'endroit le plus profond de nos être. Nous émouvoir au plus haut point, c'est définitivement son truc. Elle sait nous renvoyer la dure difficulté qu'est celle de se battre pour ses rêves à la figure par le biais de mots et d'expressions saisissantes. Mais elle nous transmet sans cesse le même message : par amour, rien ne peut nous arrêter. Et c'est cela que je retiendrais du roman. Aussi bien grâce à la détermination de Lena que grâce aux instants palpitants, prenants, exaltés et profonds qu'elle va vivre avec Julian.
Nous sommes donc plongés dans un univers envoûtant, qui ne cesse de nous hanter et nous fasciner à la fois. L'aventure que vivent nos deux héros nous coupe le souffle et nous consume de l'intérieur. Jusqu'à la fin. Jusqu'à la dernière page, qui, elle, m'a laissé... Haletant. Écoutez-moi bien : ne lisez surtout pas la dernière ligne du roman si vous ne voulez pas vous faire spoiler. Car... Ouaw. Nous apprenons, enfin, ce qui est arrivé à Alex. Et, je vous préviens, c'est du très, très, très lourd. Je veux la suite. Sur-le-champ. Je ne sais réellement pas comment je vais faire pour attendre Requiem. Cette impatience, je vais la vivre comme une vraie torture.
En définitif, et je pense que vous l'aurez compris, Pandemonium est un roman brutal et extraordinaire, qui nous envoie autant d'espérances et de certitudes que de peines et de souffrances. On termine ce magnifique ouvrage les larmes aux yeux, avec un désir familier : une fois le livre refermé, on en redemande. Plus. Plus. Plus. Encore. Et toujours. Plus.

par Jordan
Plus encore que la mort Plus encore que la mort
Amy Plum   
Nouvelle très sympa du point de vue de Jules, et qui permet de voir les événements des deux premiers tomes à travers les yeux d'un revenant parce qu'au final Kate ne sait pas tout et du coup j'aurai bien aimé que la série soit écrite avec une narration multiple, Kate et Vincent ou Kate et Jules (pour que se ne soit pas forcément le couple), enfin elle est très bien telle quelle mais les romances sont encore plus sympa avec un double POV je trouve.
Les Animaux fantastiques Les Animaux fantastiques
Joanne Kathleen Rowling    Norbert Dragonneau   
Moins de 100 pages, pour évoquer toutes les créatures magiques du monde de Harry Potter. Tel un vrai livre de cours, celui-ci est tagué par nos héros : Harry, Ron et même Hermione ! Un court bestiaire fantastique, avec descriptions + classification de la part du ministère de la magie lui-même et parfois des illustrations. Quelques anecdotes drôles. Un ouvrage plaisant mais dispensable sauf pour les fans de HP.

par saltanis
Feu d'ange, tome 3 : Des ombres dans le silence Feu d'ange, tome 3 : Des ombres dans le silence
Courtney Allison Moulton   
Dernier tome de cette saga épique.
Beaucoup d'action et de combats.
Ellie a pris de l'assurance et mène son armée à la guerre.
Il y a également de magnifiques déclarations d'amour et d'amitié.
L'histoire se termine de manière satisfaisante et on tourne les dernières pages avec un brin de nostalgie.
Note: 9/10

par Adèle
Percy Jackson, Tome 4 : La Bataille du labyrinthe Percy Jackson, Tome 4 : La Bataille du labyrinthe
Rick Riordan   
J'adore, j'adore J'ADOOOORE !! Il est trop bien, je trouve pas de mots pour le dire ! Pourquoi sa se termine a seulement 5 tomes ? :'( Des séries comme ça, il faudrait qu'il y ait au moins 20 tomes dedans !

par NiThOuxx
Les Sentinelles de l'ombre, Tome 4 : Le Chant de meute Les Sentinelles de l'ombre, Tome 4 : Le Chant de meute
J. Arden   
Mis aujourd'hui sur Facebook:
"Je l'ai d'abord annoncé à mon chat qui s'en fiche et qui a repris sa toilette comme si de rien n'était. Maintenant, je vous l'annonce à vous... Après un dernier chapitre extrêmement difficile à écrire, je viens de terminer Le Chant de Meute :). J'entre en phase relecture-corrections dès demain, en espérant ne pas trop me cogner la tête contre les murs xD. Rendez-vous au SDL o/."

par sissi15
Waynest, Tome 2 : Enlevée Waynest, Tome 2 : Enlevée
Jess Haines   
J'espérais que le tome 2 améliore la saga et parvienne à enlever les incohérences du récit mais Shiarra continue à avoir des dialogues simplistes et des phases dans l'histoire incongrues [spoiler]— genre le vampire connait le repaire des Whites Hats ? il les déposent tout simplement devant le repaire secret... à aucun moment il y a un problème technique dans tout ça...enfin je dis ça, je dis rien—[/spoiler]. Forcément, j'ai une nouvelle fois roulé des yeux devant les bêtises écrites, je sais que c'est une histoire mais un peu de crédibilité, c'est important quand même !

Après, pour autant j'ai continué ma lecture les bons points du fait que l'héroine est une simple humaine qui voit ses capacité décuplé grâce à une ceinture hantée est plutôt intéressant et rafraichissant. Il y a aussi l'explication du 11 septembre qui entre en ligne de compte pour l'officialisation des Autres, ces Etres Surnaturels dans notre civilisation.

L'action est amené quelques mois après les frasques du tome 1 et en est étroitement lié. Ce que j'ai apprécié, c'est toutes les petites infos que cela nous a apporté sur le passé antique du vampire et qui est étrangement lié aux mythes greco-romains. Dommage, que ce ne soit pas plus exploité. D'ailleurs, dans ce tome on en apprend un petit plus sur Alec Royce, le ténébreux vampire, tout juste de quoi nous faire nous interroger sur ses réelles intention envers notre détective rousse. Il y prend beaucoup de place ce qui délaisse pas mal la relation entre l'héroïne et son "mec" le loup garou, alpha de la meute des Sunstrikes avec qui elle entretient une aventure chaste (depuis qu'elle sait ce qu'il est) pour éviter tout risque de dérapage. On comprend bien que l'auteure souhaite, nous engrener à prendre part pour un des deux mâles. Le triangle amoureux est en place. (bwaah)

Les idées sont bonnes, les persos sont sympathiques et les "clans" variés ce qui donnent une possibilité intéressante malgré les quelques moments incohérents et une action un peu trop mollassonne, même si dans ce tome ça c'est amélioré.

par LLyza
Les Messagers des Vents, tome 1 Les Messagers des Vents, tome 1
Clélie Avit   
Juste un seul mot, époustouflant !
Sincèrement, j'ai été agréablement surprise par ma lecture et je ne me remets toujours pas de ce tome !

Eriana est une jeune femme toujours en perpétuel mouvement, elle doit se cacher en raison de ses cheveux bleus et de son collier qui montrent qu'elle n'appartient pas au peuple de la Na-Friyie. En effet, ceux-là capturent les Friyens en échange d'une récompense pour leur particularité.
Eriana, qui est un jour découvert, essaye de s'enfuir le plus loin possible. C'est un jour qu'elle rencontre des personnes qui ont la même spécificité qu'elle, et qui étaient justement à sa recherche en raison d'une prophétie dont elle serait une des dix prétendantes.
À partir de ce moment, elle va découvrir qu'elle possède un pouvoir dont elle n'a aucunement conscience jusqu'à présent, et va essayer d'apprendre à l'utiliser tout en découvrant tout ce qui l'entoure.

Dès les premières pages du livre, j'ai senti que ce serait un coup de cœur, l'auteure a su me captiver dès l'instant où j'ai ouvert le livre, par son univers tellement original que j'aurais aimé y vivre !
L'écriture est fluide et très agréable à lire, l'intrigue est vraiment prenante, pendant toute ma lecture, je voulais toujours en savoir plus jusqu'à finir le livre et encore, je veux absolument lire la suite !

Tout s'enchaîne magnifiquement bien, l'histoire, la rencontre des personnages, les différents points de vue qui sont placés justement au bon moment pour nous faire anticiper la suite de l'histoire, ainsi que de mieux la comprendre, tout autant à travers les principaux personnages que ceux qui s'opposent à eux dans cette histoire.
La description des lieux est tout simplement merveilleuse, on se représente parfaitement les endroits, toute cette histoire autour de la prophétie est vraiment intéressante et on en apprend toujours un peu plus dessus au fur et à mesure du roman.
J'ai trouvé ce premier tome vraiment complet, il y a beaucoup d'informations très développés, l'auteure a su parfaitement le dosé pour qu'on ne soit pas perdu dans l'histoire.

Je me suis attachée aux personnages dès le début, Eriana est une femme forte, courageuse, téméraire et intelligente, ce n'est pas un personnage qu'on pourrait rencontrer dans beaucoup de roman et c'est pour cela que je l'ai énormément apprécié !
Setrian qui a tout autant les qualités que possède Eriana, est aussi doux et protecteur, surtout envers elle, ce qui est très touchant.
Malgré qu'ils soient soudés et que chacun porte une grande confiance en l'autre, ils sont manifestement inconscients de leurs propres sentiments, alors que tous les autres le sont pleinement ! En effet, nous-même, lecteurs, sommes conscient pendant l'évolution de leur relation tout au long du roman.
Les autres personnages sont tout aussi géniaux, comme la famille de Setrian qu'on rencontre dès le début, ils sont gentils et acceptent Eriana comme un membre de leur famille, et bien sûr, j'ai aimé Jaedrin, l'ami de Setrian, dès son apparition, il est amusant et vraiment sympathique.
Quant à Gabrielle, l'amie d'Eriana, mais aussi une autre prétendante de la prophétie, est douce et charmante, j'ai beaucoup aimé l'amitié qui s'est créée entre elles dès leur rencontre !
Bien évidemment, j'ai apprécié tous les personnages sans conteste pour toutes les qualités présentes chez eux, et même les personnages étant leurs ennemis pour je ne sais quelles raisons !

Ce livre, ainsi que la plume de l'auteure est une magnifique découverte et j'attends de lire la suite avec une grande impatience !

par Sobooks
Les enfants des Dieux, Tome 1 : Opprimés Les enfants des Dieux, Tome 1 : Opprimés
Jessica Therrien   
Moi, sincèrement, j'ai trouvé ce livre nul.
L'idée est bonne, mais c'est trop peu développé : je ne l'ai pas fini.

Certaines personnes peuvent avoir apprécié, mais moi, non. J'aime quand il y a de l'action et que c'est bien décrit.

Je m'attendais à beaucoup mieux.

par MissRoman