Votre profil Booknode a été créé !

Vous êtes  
 
Votre année de naissance  
 
Découvrez
vos lectures
de demain
Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !
En cliquant sur "Je m'inscris" j'accepte les CGU de booknode
- Créez votre bibliothèque en ligne
- Découvrez des livres proches des vos goûts
- Partagez votre passion avec d'autres lecteurs

Bibliothèque de Claire-12 : Liste de bronze

retour à l'index de la bibliothèque
L'Écorchée L'Écorchée
Donato Carrisi   
Ravie de retrouver Donato Carrisi ainsi que son héroïne Mila Vasquez dans cette suite, je me suis empressée de dévorer L'Écorchée. Petite surprise dès le départ, l'histoire se déroule sept ans après Le Chuchoteur, l'ellipse n'est pas tout de suite facile à assimiler. Mais on s'y fait, on rentre très facilement dans l'intrigue qui est une fois de plus extrêmement bien ficelée (même si on peut en effet y voir des analogies avec Le Chuchoteur) et le suspense créé par l'auteur surprend jusqu'à la toute fin, avec de jolis retournements de situations qui restent, somme toute, peu prévisibles.
Alors, certes, cette suite est un poil en deçà du premier volet de ce qui s'annonce être une trilogie ; Carrisi ayant fait très fort avec Le Chuchoteur, il fallait s'y attendre. Néanmoins, je lirais le troisième tome de toute cette histoire avec plaisir lorsqu'elle sortira. Après tout, beaucoup de questions restent en suspend et je suis curieuse d'en découvrir les réponses.

par x-Key
Dompteur d'anges Dompteur d'anges
Claire Favan   
Je dois avouer qu'au début, j'ai eu un peu de mal à rentrer dans l'histoire simplement parce que ça me paraissait totalement improbable. Mais je me suis accrochée et arrivée à la moitié du livre, j'ai commencé à aimer l'histoire et les personnages.

Il y a un peu de suspens, mais on devine assez vite la fin malgré tout.

En résumé : un bon livre dans l'ensemble. Je vais me laisser tenter par un autre livre de l'auteur !

par Claire-12
Les Oubliés du dimanche Les Oubliés du dimanche
Valérie Perrin   
Sans mon club lecture je n'aurais jamais lu ce roman, son titre et sa couverture ne m'attiraient pas et son résumé de trois mètres de long encore moi. Par conséquent, dès le début je n'ai pas donné beaucoup de chance à ce roman. 

Depuis le mystérieux accident de ses deux parents, Justine vit chez ses grands-parents. Elle est passionnée par le 3e âge depuis toute petite. Cela explique qu'elle est devenue aide-soignante dans une maison de retraite à 21 ans. Elle passe énormément de temps avec ses patients surtout avec Hélène qui passe son temps à lui raconter l'histoire de sa vie.

Les oubliés du dimanche est découpé en deux parties : les chapitres où  Justine retranscrit dans un journal tout le passé d’Hélène pour pouvoir remettre ce journal à un prénommé Roman.  Et les autres chapitres, on suit le quotidien de Justine, notre héroïne. 

Les chapitres d’Hélène sont la seule chose qui m'a poussé à terminer ce roman. Au fil de notre lecture on construit un puzzle, la vie d’Hélène.  De fil en aiguille, l'histoire prend forme, on commence à comprendre. On est forcément touché par cette petite femme qui a vécu tellement de chose. Nous suivons ses aventures, dès son plus jeune âge, son apprentissage de la lecture, la rencontre avec l'homme qui deviendra son mari, la guerre... Une histoire sublimement mélancolique.  

Cependant, le quotidien de Justine est un peu répétitif,  cela manquait un peu de dynamisme. Justine est une héroïne très touchante, elle est complètement perdue dans ses relations avec les hommes et sa famille. De plus sa relation avec ses patients est très intéressante, j'ai beaucoup aimé découvrir le métier d'aide-soignante. Parallèlement nous allons découvrir les secrets de famille que j'ai trouvée peu crédible et c'est cela qui m'a beaucoup dérangé. 

Un titre et une couverture qui reflètent un sublime roman sur la vieillesse.  On comprend très rapidement la signification de la valise, de la mouette et de la mer. Cependant le titre, on le comprend au fil du temps. Les oubliés du dimanche est souvent cité même dès le début alors on est dans une grande l'incompréhension. De plus j'ai beaucoup aimé faire cette petite enquête qu'on mène indirectement en tant que lecture. Rapidement, le "corbeau"  bouleverse le petit quotidien de la maison de retraite. L'inconnu appel  les familles des patients pour leur faire croire que le membre de la famille est décédé afin qu'ils aient de la visite. Cela m'a fait beaucoup réfléchir sur l'importance de la famille. 

Pour conclure, je suis un peu mitigée, j'ai trouvé que Les oubliés du dimanche était un roman émouvant qui m'a fait beaucoup réfléchir par rapport à la famille, particulièrement de la relation avec ma grand-mère. De plus j'ai trouvé Justine très touchante, vis-à-vis de ses patients. Mais j'ai trouvé qu'il y avait beaucoup trop de longueur et que l'histoire de famille n'était pas très crédible. 

par Meels