Votre profil Booknode a été créé !

Vous êtes  
 
Votre année de naissance  
 
Découvrez
vos lectures
de demain
Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !
En cliquant sur "Je m'inscris" j'accepte les CGU de booknode
- Créez votre bibliothèque en ligne
- Découvrez des livres proches des vos goûts
- Partagez votre passion avec d'autres lecteurs

Bibliothèque de claire69120 : Mes envies

retour à l'index de la bibliothèque
Blood Of Silence, Tome 7 : Creed & Hurricane Blood Of Silence, Tome 7 : Creed & Hurricane
Amélie C. Astier    Mary Matthews   
Euh ... Ca va Eliza ?? ça ne te dérange pas de SPOILER le Tome 7 des bloods ? Déjà en tant que lecteurs on a pas envie de savoir et on prefere lire par nous même, de plus c'est carrément un manque de respect envers les auteurs de spoiler leur romans alors qu'il n'est même pas encore sorti !
Devil's Night, Tome 1 : Dark Romance Devil's Night, Tome 1 : Dark Romance
Penelope Douglas   
Voilà un roman que j’avais hâte de découvrir, notamment car son auteur avait déjà fait parler d’elle et ensuite l’histoire m’avait l’air assez inédite. J’aimerais remercier les Éditions Harlequin et NetGalley France de m’avoir permis de découvrir ce roman. Si je devais résumer mon état d’esprit ça donnerait ça : OhMonDieu. Je ne crois pas ressortir indemne de cette lecture, mon rythme cardiaque a été malmené par l’intensité du récit. Dès les premières pages le ton est donné et lorsque les sombres révélations ont été mises en lumière, j’ai cru que je n’allais pas m’en remettre. Le début a tout d’une romance classique et rapidement j’ai cru que j’allais suffoquer tellement certains chapitres sont frustrants.

Cette lecture ne conviendra pas à tous les lecteurs, ce n’est pas que le contenu soit dur, mais le récit dégage un côté malsain et l’intensité est telle qu’immédiatement la tension monte et j’ai parfois ressenti un certain malaise face à des scènes qui en soit du point de vue de l’héroïne sont stressantes, mais derrière pour le lecteur on a tendance à imaginer le pire. Tout ce stresse n’est pas bon pour mon cœur, j’ai ressenti tellement d’émotions par anticipations que j’ai vraiment cru que mon cœur allait lâcher. Afin de préserver l’intrigue, vous comprendrez que cette chronique n’abordera pas certains points essentiels à l’histoire et par sadisme, j’ai envie de vous voir tomber des nues face à la noirceur de l’intrigue.

Michael Crist est un personnage qui ne va pas dans la demi-mesure, issu d’une famille riche il a toujours obtenu ce qu’il désirait. Depuis l’enfance il côtoie Erika Fane, sans vraiment prêter à la jeune femme, également originaire d’une famille aisée, la jeune femme n’a jamais manqué de rien. La mort soudaine de son père, va la placer au rang de petite chose fragile par son entourage et tout le monde s’entend à la protéger de la moindre contrariété. Seulement seul Michael la voit telle qu’elle est vraiment et alors que tout le monde pense qu’elle prend une décision irréfléchie, Rika décide de quitter subitement son université, afin d’affronter la vie à sa manière et repartir de zéro sans parents, sans amis, rien qu’elle pour s’assumer.

Penelope Douglas a encore une fois prouvé qu’elle est maître dans l’art des relations mêlant haine/amour. Elle réaffirme son talent en suscitant des émotions contradictoires pour une romance qui n’aurait pas dû nous faire ressentir ça. C’est assez difficile à expliquer, on s’attache énormément au personnage de Rika, elle a tout d’une héroïne qui mérite d’être chouchoutée et pourtant elle n’est pas aussi sage que tout le monde le pense. Je suis passée d’un Michael qui fait grimper la température, à une douche froide face à ce qui se profile pour la jeune femme. J’ai été intriguée, excitée et finalement ce qui l’a emporté est un sentiment assez particulier, car arriver à un bon quart de la fin l’intensité est retombée d’un coup et le rythme du récit a pris un nouveau tournant qui m’a donné l’impression d’avoir perdu les émotions qui menaçaient d’exploser depuis le début du roman et pour ça, je n’ai pas pu lui mettre cinq étoiles.

Si vous devez retenir une chose de ce roman, c’est que la plume est très addictive et même si je n’ai pas toujours adhéré ce qui se déroulait, car assez machiavélique, les pages défilent à une vitesse impressionnante, même si le dernier quart m’a un peu déçu, car j’ai perdu une part de l’intensité qui m’avait animé pendant une bonne partie de ma lecture. Mais parfois, ça fait du bien de sortir de sa zone de confort, d’essayer des romans qu’on n’aurait pas pris le risque de découvrir. Toutes ces émotions contradictoires ont rendu ma lecture vivante et unique.

http://wp.me/p4u7Dl-30O

par Luxnbooks
Le Sanctuaire, Tome 7 : Worlds Collide Le Sanctuaire, Tome 7 : Worlds Collide
R. J. Scott   
It is the day after New Years and Dale is en route back to Albany in a private jet with Emily Bullen. She is coming back home after turning state's evidence on her husband Senator Thomas Bullen.

What no one factored in, not Sanctuary or the FBI, was the lengths Griffin Ryland would go to in the effort to protect himself. The ex deputy director of the FBI is on the run after he was revealed as the FBI leak feeding the Bullens with intelligence about Sanctuary. He has nowhere left to run and decides he is leaving this world fighting.

On 1st January the plane carrying Dale and Emily lands at Swithun's private airport and minutes later all hell breaks loose.

When Joseph lands back on US soil he finds out Dale is in trouble, and it is only with the help of his team of SEALs that he can hope to get Dale and Emily out alive and make sure Griffin Ryland can't cause any more trouble.

A snowy New Years, a deserted airport and a hostage situation with people already dead and suddenly the worlds of Sanctuary and the SEALs collide, with terrifying consequences.

par Gkone
Red Hill Red Hill
Jamie McGuire   
Avec ce roman, Jamie McGuire surprend et change totalement de registre. Nous la connaissions pour sa saga New-Adult avec Travis et Poulette de Beautiful Disaster, la voici dans un genre complètement différent, post-apocalyptique, où des zombies ont envahi la terre. Exit les étiquettes, elle nous prouve, par ce récit, qu'elle navigue avec une extrême facilité de la catégorie Romance contemporaine à celle de la dystopie.
J'avoue qu'au départ c'est assez surprenant et déroutant ce changement de registre, mais on retrouve très vite le charme de sa plume et on se laisse très facilement happer par ce nouvel univers.

(...)
Que feriez-vous si l'apocalypse arrivait ? Quel comportement adopteriez-vous ?
La fin du monde change toutes les perceptions de la vie, les priorités ne sont plus les mêmes, et la barrière entre le bien et le mal, entre un comportement égoïste ou protecteur, devient beaucoup plus tenue... Difficile de ne pas penser avant tout à soi et à ses proches, dans un moment aussi critique. Ce qui nous rend capables de choses insoupçonnées par amour ou au contraire par peur.
À travers ses personnages, l'auteure nous montre toute la complexité et les difficultés psychiques et morales d'un tel événement.
Alors bien évidemment c'est un récit d'action et d'aventure, et les rebondissements sont nombreux, mais pas que. La psychologie des personnages est vraiment mise en avant, ce qui fait que les émotions sont tout aussi intenses que les actions ! Surtout la dernière partie du récit où l'on rentre vraiment dans les sentiments de nos héros. Car dans ce chaos et cet univers morbide, il y a de l'amour (la romance est présente dans cette histoire), de l'amitié, de l'espoir... ça nous prend aux tripes et je défie quiconque de ne pas avoir le cœur lourd et serré à la fin de roman !

En bref ? Un roman troublant, qui nous procure tout autant de frissons de peur que de plaisir.

Avis complet sur : http://lesreinesdelanuit.blogspot.com/2015/09/red-hill-de-jamie-mcguire.html

par toutoun
Les Chroniques de Krinar, Tome 3.5 : The Krinar Captive Les Chroniques de Krinar, Tome 3.5 : The Krinar Captive
Anna Zaires   
Mouais sympa !
Le moins bon des Krinar pour ma part
Histoire avant l'invasion des Krinar, beaucoup de longueurs et de description
sympa et rapide à lire quand même

par nadoss
Les Montagnes, Tome 4 : Blood on the Mountain Les Montagnes, Tome 4 : Blood on the Mountain
P. D. Singer   
Jake Landon thinks a second ranger season in the Colorado Rockies with Kurt Carlson is close enough to heaven, and a national forest is big enough to be his closet. Pharmacy school—and the luxuries of electricity and running water—can wait, maybe forever, as long as Jake doesn’t have to come out. He doesn’t plan on Kurt’s vision of his future being as narrow and direct as the single track roads through the trees.

“Your future, your fear, and me,” Kurt tells Jake. “You can have two of the three, so choose wisely.” Jake may have no choices left after they stumble on armed men guarding a beautiful but deadly crop that doesn’t belong among the pines and spruces. Angry men with guns are only one danger in the Colorado wilderness, and Jake’s reluctance to come out is now his smallest problem.

Kurt’s skills and Jake’s silver tongue may not be enough to get them out of this mess—how much of the blood shed on the mountain will be theirs?

par Gkone
Avec toi malgré moi Avec toi malgré moi
Penelope Ward    Vi Keeland   
https://lmedml.com/2017/04/19/avec-toi-malgre-moi-vi-keeland-penelope-ward/

Avec ma copine Emilie, du blog Mystères Livresques on a lu ce roman en LC et ce fut encore un bon moment de partage. J’attendais ce livre avec impatience, après mon énorme coup de cœur pour [Step Brother], [Room Hate] et [Cocky Bastard], j’étais pressée de découvrir dans quoi les auteures allaient nous embarquer. Et je ne suis pas déçue du voyage.

Je dois avouer que je n’avais même pas lu le résumé que je savais déjà que je voulais lire ce livre, parce que je suis de plus en plus accro à ces deux auteures qui ont un talent fou. Et quand leurs deux plumes sont associées le plaisir n’en est que décuplé.

J’ai adoré le contexte de l’histoire. Un métro, deux personnes et un téléphone…Très peu d’ingrédients pour une histoire explosive. Soraya, jeune femme dynamique et bien dans sa peau va croiser la route de Graham dans le métro, le destin va les réunir après la perte du téléphone de Graham, mais dès les premiers instants, notre Soraya va tirer certaines conclusions sur le genre d’homme qu’est Graham. Et oui pour elle c’est un connard arrogant de plus sur cette planète, tout en lui respire la supériorité, après une inspection en règle du contenu du portable, Soraya se décide à lui ramener son précieux outil de communication. Et elle va constater que Graham semble être le type même qu’elle a cru cerner au premier abord, mais si il en était autrement ? Si Soraya avait tout faux et que Graham était bien plus qu’un sale type pété de thunes ?

Croyez-vous au destin ? Cette rencontre dans le métro est un sacré coup du sort pour nos deux héros qui sont l’opposé l’un de l’autre. Soraya respire la joie de vivre, elle est culottée, elle a un caractère bien à elle, fait de sarcasmes et de provocations. C’est une vrai tornade. C’est une héroïne qui détonne dans l’univers bien rangé de notre héros. Elle est originale, j’ai adoré sa personnalité, la façon qu’elle a d’assumer ses différences de look et sa façon de penser, Soraya n’est pas madame tout le monde, elle ose et elle en impose à Graham. Soraya est vraiment un personnage solaire, elle illumine la vie sur son passage avec son franc parlé et sa manière de remettre tout le monde à leur place. Son job m’a beaucoup fait sourire, et sa manière de se comporter aussi. Mais derrière ce caractère fort et grande gueule se cache une jeune femme douce et peu sûre d’elle affectivement. Graham, quant à lui est un personnage masculin très séduisant, la façon dont les auteures nous l’ont décrit est très flatteuse pour lui, et pourtant ce n’était pas gagné pour son cas au début, car oui il use de son pouvoir professionnel, et au premier abord il n’a rien de très valorisant à part son physique à tomber raide. Mais j’ai relevé un passage que j’ai vraiment aimé, et c’est Soraya qui le dit.

Chère Costard Coincé,

Vous tirez peut-être des conclusions hâtives. Rien ne prouve que cette femme soit moche. Peut-être que vous ne lui plaisez pas. Vous pouvez aussi vous regarder dans le miroir : vous découvrirez qu’une personnalité laide est beaucoup plus repoussante qu’un visage laid.

Très vite, Graham se révèle, il se livre et j’ai tout de suite perçu le potentiel derrière le déguisement de connard qu’il porte au début de l’histoire. J’ai adoré son personnage, parce qu’il représente à merveille l’idée que tout le monde peut changer, évoluer en fonction de son vécu et de ses envies. Les deux ensemble, cela donne un duo plutôt électrique, la tension sexuelle est énorme dans le début du roman et le jeu de séduction est fabuleux, ludique, sexy et provocant. Vi Keeland et Penelope Ward savent mettre le feu aux poudres, et attention mesdames Graham est très convainquant quand il s’agit de faire perdre tout ses moyens à Soraya. Ce que j’ai aimé c’est que la séduction se fasse lentement, que nos héros attisent leurs désirs communs jusqu’au moment où il n’est plus possible de résister à l’attraction physique, qui est juste délicieuse. Puis les sentiments s’installent et certains rebondissements viennent bouleverser le peu d’équilibre qu’ils avaient réussi à construire.

Les personnages secondaires sont importants, certains plus que d’autres, mais dans l’ensemble à part deux pouffes que j’ai détesté, je me suis attachée à chacun d’entre eux.

L’intrigue en elle-même est très simple et malgré cela très originale, ce qui fait que ce roman sort du lot, c’est la plume et le style des auteures. C’est l’humour omniprésent qui nous tire des sourires tout au long du récit, même si ils sont entrecoupés d’angoisse et de larmes. J’ai aimé les références à certaines séries dans l’histoire, jusqu’à celle de Roseanne, mon dieu cette série est super vieille, mais quand elle en parle j’ai totalement revue l’héroïne de cette sitcom, et j’ai explosé de rire.

Une fois de plus les plumes des auteures m’ont conquise, impossible de dissocier l’une de l’autre, elles sont tellement connectées, et je pense tout aussi barrées l’une que l’autre, que c’est un véritable plaisir de tourner les pages de leurs romans. Evidemment, l’érotisme est juste magique ici, j’adore lorsque l’humour se mêle à la partie, cela rend toujours cela plus léger, parfois plus sexy et ici pas de tabous, Soraya assume son corps et sa féminité, et Graham entend bien vénérer son corps de la meilleure des façons.

En bref, exit les cures vitaminées pour retrouver la forme, faites une cure de New Romance façon Vi Keeland et Penelope Ward. Un reboosteur 100% addictif qui vous rendra le sourire dès les premières pages. Une fois de plus je ressors conquise par ce nouveau roman. Le scénario est aussi simple qu’il est original, j’ai totalement adoré le contexte de l’histoire, le mystère du début, l’angoisse du milieu et le soulagement de la fin. Nos auteures sont de drôles de coquines et ce récit contient quelques petites surprises que je vous laisse découvrir, en tout cas, pour ma part c’est le petit plus qui fait que j’ai envie de découvrir toutes les parutions de Vi Keeland et Penelope Ward. Je me suis énormément attachée à Soraya et Graham et cette lecture a ensoleillé ma journée.

[Avec toi malgré moi] c’est un concentré de plaisir brut, c’est drôle et sexy. La recette est addictive et efficace. Laissez-vous tenter par une histoire où le destin s’est joué de tous les codes de la romance.
La saga des métamorphes, Tome 5 : Healing Minds La saga des métamorphes, Tome 5 : Healing Minds
M. D. Grimm   
Josh McPhee always wanted to be an agent. To keep from going crazy at the Agency’s New Mexico substation, he talks to the imprisoned wolf shifter—or tries to. Their one-sided conversations only prove the shifter is not getting the help he needs. After all, he is a victim too.

Wolf shifter Xavier doesn’t remember much before his time with the Knights or the time under their control, where he was brainwashed and used to kill innocent shifters. He wants to recover his memories, and yet he fears what he might find. He would escape were it not for the aide whose voice quiets Xavier’s implanted urges.

Late one night the Knights attack the station to retrieve what’s theirs. Overpowered, Josh cannot stop them before they unlock Xavier’s cage. But Xavier rushes to Josh’s rescue and, sensing his opportunity, escapes, taking Josh with him. When Josh wakes up on the road, they strike a bargain: Josh offers Xavier one month of freedom before he calls in the Agency. Both doubt he can be cured, but something about Josh makes Xavier better. They just have to figure out what before the past catches up to them.

par Gkone
Texas, Tome 3 : Texas Heat Texas, Tome 3 : Texas Heat
R. J. Scott   
une idee de quand sortirait la version traduite en francais ???

par titegwen
Madame X, Tome 1 Madame X, Tome 1
Jasinda Wilder   
http://www.voluptueusementvotre.fr/2016/10/06/madame-x-jasinda-wilder/

C’est un livre déroutant tant par sa forme que par son fond que nous livre Jasinda Wilder. Avec une histoire mêlant suspens et intensité, l’auteur nous emmène à la rencontre de personnages mystérieux dans une ambiance tantôt posée, tantôt angoissante captivant le lecteur au fil des pages. Le moins que l’on puisse dire c’est que Jasinda a su me donner envie dès les premières pages de découvrir ce roman hors du commun.

Au premier abord, Madame X est une femme cultivée, sûre d’elle avec une façon bien particulière d’évoluer dans le monde. Son emploi est des plus déroutant mais, elle excelle dans son domaine. Sa renommée n’est d’ailleurs plus à faire. Cependant, pas à pas, elle va montrer sa vulnérabilité mais également les émotions tumultueuses et chaotiques qui l’habitent. L’histoire prend forme autour de son récit égratignant le rôle qu’elle endosse depuis des années, fissurant peu à peu l’armure qu’elle a érigé autour de ses sentiments.

Les autres personnages ne sont pas en reste. Les hommes présents sont mystérieux, possessifs, profonds mais également troublants. Ils apportent une consistance, une dose de dangerosité à laquelle on ne s’attend pas forcément en commençant ce livre.

La narration de ce roman est surprenante, peut même sembler dérangeante dans un premier temps. Cependant, j’ai trouvé qu’avec cette façon particulière de s’adresser aux personnes qui l’entourent, l’auteure donnait une dimension plus intime, plus directe. Je suis très vite passée au-dessus de cela pour plonger la tête la première dans la masse d’événement dont recèle cette histoire. J’ai été littéralement happée par la façon dont les choses ont été tournées. Chaque chapitre apporte son lot d’épreuve et de révélations. Je n’ai connu aucun temps mort durant ma lecture.

J’aimerais toutefois attirer votre attention sur le fait que ce soit un livre dur par le contexte dans lequel évoluent les personnages. Comme je le disais, le danger est là sombre, brut, écrasant. On se retrouve tiraillé entre les angoisses et les doutes de Madame X. C’est également un livre érotique avec des scènes détaillées et intenses. Un livre à ne pas ouvrir si vous recherchez une histoire simple et douce tout simplement.

J’ai été de surprise en surprise avec cette histoire. Jusqu’au bout Jasinda m’a tenu en haleine, laissant mon imagination vagabonder allègrement malgré la fin de ma lecture. La qualité de l’écriture et la profondeur des personnages en font un livre étonnant bien sûr mais addictif sur bien des points. J’ai tout simplement été transporté par son roman.