Votre profil Booknode a été créé !

Vous êtes  
 
Votre année de naissance  
 
Découvrez
vos lectures
de demain
Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !
En cliquant sur "Je m'inscris" j'accepte les CGU de booknode
- Créez votre bibliothèque en ligne
- Découvrez des livres proches des vos goûts
- Partagez votre passion avec d'autres lecteurs

Bibliothèque de claire_ : Mes envies

retour à l'index de la bibliothèque
L'Élite, tome 1 : Résilience L'Élite, tome 1 : Résilience
Joelle Charbonneau   
Du déjà vu mais très addictif tout de même

On a beau nous prévenir que non, non, ce n'est pas un copycat d'Hunger games (mais que bien évidemment les fans y trouveront grandement leur compte), force est de constater que la trame est radicalement la même. Quelques aménagements sont néanmoins bien trouvés pour orienter le lecteur vers d'autres réflexions. Ici ce n'est pas une course à la mort pour gagner un "jeu" mais un "testing" (à la mort quand même) afin d'accéder à l'université qui formera l'Elite (les futurs gouvernants du pays). La médiocrité n'est pas de mise, pas de place pour les faibles. L'héroïne ressemble à s'y méprendre à Katnyss, et là où l'une maitrisait l'arc et le collet, l'autre est d'une intelligence telle, qu'elle peut détecter des eaux polluées, calculer des trajectoires de balle, recoudre un bidon éventré... Bref, survivre en milieu hostile avec un kit antipollution, une paire de draps et 3 fois rien. Evidemment un chevalier servant, Tomas, (qui vient du même patelin qu'elle) se joindra à sa cause (peut-être même 2 prétendants, car Michal veille dans l'ombre, et un triangle amoureux c'est tellement mieux, ça permettrait de bien alimenter le tome 2 ^^). Elle a quelques doutes sur lui, mais pas grave, il est tellement bôoo. J'ironise un peu mais j'ai beaucoup aimé, sans doute presque autant qu'Hunger games (l'effet de surprise en moins), car tout cela est tellement bien ficelé que j'y ai cru à nouveau. La fin apporte un joli cliffhanger qui vous hérisse un peu le poil en songeant au délai d'attente entre les tomes. Mais si comme moi vous êtes encore en manque d'Hunger Games, ce roman vous apportera un nouveau souffle.

Or : 8/10

Seules les femmes sont éternelles Seules les femmes sont éternelles
Frédéric Lenormand   
Frédéric Lenormand se lance dans une nouvelle série où les femmes sont à l'honneur. Après l'excentrique Marquise Casati, il réinvente une femme pas tout à fait femme : Ray Février, alias Loulou Chandeleur.
1914 : la guerre n'est pas aussi courte que le gouvernement l'a promis et il faut sans cesse réapprovisionner les tranchées en chair à canon.
Ray est un policier que ses bons résultats en termes d'enquête ne protègent pas de l'incorporation. Il prend peur et décide de devenir une femme. Transformé, maquillé, il trouve un emploi dans une agence de détectives dirigée par Miss Cecily Barnett. Voilà les deux femmes embarquées dans une enquête où elles auront besoin de tous leurs talents. Un infâme maître-chanteur menace une richissime baronne de tuer son fils unique, parti au front, si elle ne verse pas une rançon. Afin de prouver sa détermination, tant que l'argent ne sera pas versé, le corbeau tuera des boiteux, des borgnes et tout ce que la guerre a pu produire comme mutilations.

Au-delà de l'enquête, fort bien troussée comme à son habitude, Frédéric Lenormand explore la place de la femme en 1914. Les hommes partis au front, les femmes prennent leurs emplois, dans les bureaux, dans les usines... Elles découvrent qu'à travail égal, elles sont bien moins payées. Quant à nous, nous découvrons que, si nécessité fait loi, les femmes sont les victimes de lois supposées les protéger. Ainsi, une femme ne peut boire de l'alcool dans un bar si elle n'est pas accompagnée d'un homme. Le harcèlement est quasi rentré dans les mœurs...
J'ai beaucoup appris du quotidien de 1914, au cours de ma lecture ; le quotidien des femmes, certes, mais aussi des Parisiens confrontés aux privations de la guerre.
J'ai énormément apprécié les deux personnages principaux. Ray, sans être odieusement sexiste, est tout de même un homme de son temps et sa mentalité va devoir évoluer très rapidement dès lors qu'il se transforme en femme. Cecily, elle, a déjà accompli la moitié du chemin en reprenant l'agence de détectives de son père, un milieu encore très masculin malgré la guerre. Au contact de l'étonnante Loulou Chandeleur, elle va profondément se remettre en question et aller plus loin dans ses revendications de femme.
C'est une excellente lecture, riche en enseignements, et j'espère qu'une suite verra vite le jour.

par pilue
Promise, Tome 1 : Promise Promise, Tome 1 : Promise
Ally Condie   
Magnifique livre, l'histoire est intrigante et on est tout de suite plongée dans l'univers de Cassia cette jeune fille si troublante par le fait qu'elle est au départ un parfait petit pion et qu'en fin de compte elle se révèle bien plus maligne que d'autre. Les description sont très bien faite et je n'ai eu aucun mal à m'imaginer la ville, plus particulièrement le quartier où elle et ses parents, ainsi que ses amis, vivent. Toutefois je trouve dommage qu'il n'y est pas plus de description de la maison et de l'école.

Une chose est sur : Ce livre ne sera pas gardé par les officiels plus tard...

par Elboise
Dix petits nègres Dix petits nègres
Agatha Christie   
Je me rappelle la lecture de ce livre, avec un sourire au lèvre.
Pourquoi, pour cette intrigue tordue sortit de la tête d'Agatha.

Un thriller où les gens meurent les uns après les autres, en se suspectant les uns les autres, et en plus ne pouvant s'enfuir de cet endroit, y a rien de plus mortel !!

Comptons jusqu'à 10 !

par Nicolas
L'Enfant des cimetières L'Enfant des cimetières
Sire Cédric   
Ce thriller gothique est génial. Le style d'écriture est particulier, mais très vite, on se laisse emporté par la plume talentueuse de l'auteur et on se prend dans l'histoire, si bien qu'on n'arrive plus à lâcher le livre.
L'horreur, les émotions, tout y est décrit de façon hypnotisante. Le suspens y est très présent et parfois même à la limite du supportable !
J'ai beaucoup aimé le principe de l'histoire, qui découle d'une histoire qui à l'origine n'est rien de plus qu'une légende urbaine !


par Fantasyae
La Passe-miroir, Livre 4 : La Tempête des échos La Passe-miroir, Livre 4 : La Tempête des échos
Christelle Dabos   
Description présente à la fin du tome 3 :

À SUIVRE, LE QUATRIÈME LIVRE DE LA PASSE-MIROIR : Le monde est sens dessus dessous. L’effondrement des arches a bel et bien commencé. Une seule solution pour l’enrayer : trouver le responsable. Trouver l’Autre. Mais comment faire sans seulement savoir à quoi il ressemble ? Ophélie et Thorn se lancent ensemble sur la piste des échos, ces étranges phénomènes qui semblent la clef de toutes les énigmes. Ils devront explorer plus en profondeur les coulisses de Babel ainsi que leur propre mémoire. Et pendant ce temps, sur Arc-en-Terre, Dieu pourrait bien obtenir le pouvoir qu’il convoite tant. De lui ou de l’Autre, qui représente la plus grande menace ?
Le clan des Otori : Le Silence du Rossignol/Les Neiges de l'exil/La Clarté de la lune Le clan des Otori : Le Silence du Rossignol/Les Neiges de l'exil/La Clarté de la lune
Lian Hearn   
Une très belle découverte.
Une histoire magnifique, des personnages attachants et hauts en couleur, une plume très poétique.
J'ai adoré me plonger dans ce Japon médiéval fictif.

Je ne peux que conseiller ce petit chef d'oeuvre !
Shining Shining
Stephen King   
Je me suis enfin décidé à lire ce livre que j'avais dans ma PAL, voulant connaître l'origine d'un film tel que Shining, de Kubrick. Et, sachant que c'était SK, je savais que j'allais apprécier, et j'étais curieux de voir ce qui différenciait le roman du film, ayant déjà lu King parler à ce sujet.

Et bien, j'ai été ravi. Le film ne semble en fait être qu'un survol superficiel et raccourci du livre, où Kubrick a pris les passages qui l'intéressaient et omis certaines détails pour au final réaliser un film d'horreur excellent.
Mais le roman est beaucoup plus, comme tous les SK, qu'un banal livre d'horreur.

Tout d'abord, le personnage de Jack Torrance, dont on apprend les origines sombres et le terrain favorable à certaines faiblesses dans sa personnalité qui le rendent instable dès le départ. La psychologie est très bien retranscrite, et on comprend les personnages, leurs relations, leurs souffrances et leur amour. On insiste aussi sur Danny, cet enfant qui possède un pouvoir étrange ; qui dans le film passe presque inaperçu, ou en tout cas ne sert à rien. Ici, c'est bien le pouvoir de Danny qui est en cause, et qui prend une importance primordiale. Et enfin, Wendy, qui dans le film ressemble à une poupée de chiffon, dont on apprend à connaître la mère, avec elle aussi ses faiblesses, et ses forces. Car ici, personne n'est en dehors de l'intrigue, et tous les facteurs vont jouer un rôle dans le déroulement des évènements, et dans la vie de chacun.

L'histoire insiste beaucoup sur les problèmes de dépendance de Jack à l'alcool. On apprend à le connaître, à connaître ses ressentis, ses tentations et ses colères contre lui-même. Loin des stéréotypes et idées reçues, c'est ici une image de l'alcoolique nuancées et grise - ni noire, ni blanche. La victime, dépendante, faible face à l'alcool, et plus encore quand les choses vont mal. Des faiblesses qui en feront l'acteur le plus manipulable dans ce jeu de marionnette dont des forces maléfiques tirent les ficelles.

Ce SK est celui je pense qui m'a fait le plus peur - dans la mesure où un roman peut faire peur -, j'ai ressentis des frissons, je me suis laissé aller avec plaisir à l'angoisse, me prenant à l'empathie de cette famille, bloquée dans ce cauchemar incontrôlable.

Et enfin, j'ai été ravi par la fin, non pas parce qu'elle m'a plu, mais parce que le film ne laisse rien deviner de la fin du roman. En bref, si vous avez vu le film, c'est comme si on vous avait résumé l'histoire dans les grandes lignes (ce qui est souvent le cas) avec une fin imaginée par quelqu'un d'autre.
Les Sœurs Carmines, Tome 1 : Le Complot des corbeaux Les Sœurs Carmines, Tome 1 : Le Complot des corbeaux
Ariel Holzl   
<3 Voilà un gros coup de cœur. <3
J'avais envie de lire ce livre depuis longtemps, alors quand je l'ai vu au salon du livre de Montreuil je n'ai pas hésité une seconde à le prendre. Malheureusement timide comme je suis je n'ai pas décroché deux mots à l'auteur et je le regrette encore.
J'ai mis un bon moment avant d'entamer la lecture, je voulais vraiment avoir le temps de me plonger dedans à 100 %

Tout d'abord la couverture est sublime aussi bien la couleur que le dessin, c'est un de mes plus beaux livres <3
Ensuite les personnages sont vraiment excellent, chaque une des sœurs a son propre caractère et apportent vraiment quelque chose à l'histoire. J'ai adoré les pages du journal de Dolorinne, qui est mon personnage préféré de l'histoire avec monsieur Nyx bien sûre.
L'univers est vraiment particulier et assez unique, j'aime beaucoup que le côté sombre du décor qui pourrai être à la limite du glauque mais que l'auteur nous rend presque poétique, un peu comme l'étrange noël de monsieur jack.
Bref, c'est une histoire très originale, j'ai adoré m'y plonger et j'ai hâte de lire la suite.

par Utopie
La voie des oracles, tome 1 : Thya La voie des oracles, tome 1 : Thya
Estelle Faye   
Thya est un roman de fantasy qui se déroule lors d'une période réelle dans un lieux réel, en l'occurrence la fin de l'empire romain en Aquitaine et plus largement en Gaule. C'est ce qui m'a d'ailleurs tout de suite attiré sur le quatrième de couverture.

Les personnages principaux sont assez classiques mais restent des valeurs sûres, Thya une ado oracle accompagnée par Enoch, un jeune maquilleur (parfumeur et coiffeur qui a une aisance pour le maquillage de ses clients) se retrouvent embarqués dans une quête qui leurs fera traverser le pays.
Là ou l'intérêt des personnages arrive c'est sur les créatures fantastiques présentes dans l'aventure qui eux m'ont vraiment plus, un faune, une ondine (sirène) et encore d'autres personnages fantastiques assez cool.

L'histoire est bien écrite et fluide, le sujet lui est intéressant, je me suis vite embarqué dans cette aventure.

Pour conclure je dirai que son côté classique est surpassé par le côté réel des lieux et par l'époque où tout cela se déroule, et que si vous cherchez un roman de fantasy français vous ne serez pas déçu mais ne vous attendez pas non plus à ce que ce soit une merveille d'originalité.

Voir la chronique sur mon blog :
http://unbouquinsinonrien.blogspot.fr/2017/02/la-voie-des-oracles-tome-1-thya-estelle.html

par Maks