Livres
469 494
Membres
436 849

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode

Commentaire de SuperNova

Claire de plume


Commentaire ajouté par SuperNova 2017-07-03T15:01:41+02:00

« Année après année, ils m’enseignent à vivre avec le monde, mais oublient d’enseigner au monde à vivre avec moi. » Cette phrase, à elle seule, traduit l’émotion intense qui se dégage de ce récit à deux voix, pour une petite fille née avec trop de doigts...

L’action se situe dans le Finistère où vit une famille assez ordinaire : des parents et leurs trois enfants. Claire est l’aînée, elle grandit aux côtés de ses deux frères Damien et Renan. Mais Claire est une petite fille différente des autres, elle est née avec six doigts à chaque main et à chaque pied… un handicap qui la freinera dans son évolution et qu'elle devra assumer comme « défaut de fabrication ».

C’est donc le thème du handicap qui est exploité dans ce livre qui sent bon la campagne, la châtaigne, la mûre, le pissenlit et le foin. Le handicap qui est vécu par les uns comme un frein et par les autres comme une chose bizarre, pas trsès normale. Parce que c’est bien connu, la différence intrigue, dérange, fait peur, isole… comme si le handicap était honteux, comme si ces êtres souffrant d’une déficience physique, étaient des sous-hommes, entendez sous-humains… bien sûr que non… « A ceux qui ont l’âme belle et sensible, ma beauté crève les yeux... »

C’est Damien qui raconte l’histoire de sa sœur Claire, narration qu’il partage avec elle puisque c’est tantôt lui, tantôt elle qui nous rendent témoins de ce parcours à la fois chaotique et encourageant, dans un récit aussi tendre qu’émouvant, aussi poétique que philosophique, aussi délicat que lucide.

Si l’auteur invite son lecteur à réfléchir sur le thème de la différence, il le convie à l’hommage qu’il rend aux parents qui jamais n’abandonnent, à la famille solidaire coûte que coûte. Dans un style vivant, à la portée de tous, il dénonce également la bêtise de certains enseignants maladroits ou méchants sans oublier ceux du corps médical qui sont bourrés de certitudes et de prétention…

C’est un livre de cent cinquante pages, sur l’amour, la solidarité, la tolérance ou l’intolérance, la bêtise, le combat de parents et d’enfants pour se faire une place dans une société qui manque encore d’écoute et de tolérance… un livre qui aborde en si peu de pages, des thèmes divers comme la spiritualité, la souffrance, la crainte, la révolte, la passion, la liberté, l’art en général, l’enseignement… un récit plein d’humanité, de pudeur, une histoire qui a éveillé en moi compassion, émotion et tendresse même si je l’avoue, j’ai été légèrement gênée au début de ma lecture par ces prises de paroles successives, mais ça ne dure pas, on s’habitue très vite de même qu’on se laisse instruire avec plaisir par un personnage un peu particulier qui ponctue çà et là le texte, de réflexions et pensées philosophiques.

Un livre à dédier à toutes celles et ceux qui souffrent d’un handicap et qui donnent bien de leçons aux autres...

Afficher en entier

Répondre à ce commentaire

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode