Votre profil Booknode a été créé !

Vous êtes  
 
Votre année de naissance  
 
Découvrez
vos lectures
de demain
Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !
En cliquant sur "Je m'inscris" j'accepte les CGU de booknode
- Créez votre bibliothèque en ligne
- Découvrez des livres proches des vos goûts
- Partagez votre passion avec d'autres lecteurs

Bibliothèque de Clara-109 : Mes envies

retour à l'index de la bibliothèque
Avant toi Avant toi
Jojo Moyes   
Un vrai coup de cœur .
Un livre d'une rare beauté, magique, déchirant et un véritable choc émotionnel...
Car cette histoire pourrait êtes vrai!
Donc ma forte émotion pour ce livre je me suis mise dans la peau du personnage de Lou, on ne peut quand ressortir plus grand et fort...
Je ne vous ferais pas de grande phrase car je manque de mots tellement mon cœur et bouleversé .
Par ce roman si beau et si triste mon cœur a été touché.
Mes larmes ont coulé doucement au fil des pages...
Excellent une belle leçon de vie, et qui font réfléchir sur nos petits tracas de la vie quotidienne qui sont bien petits, car ça n'a beau être qu'un roman il sent dégage beaucoup d'émotions et bien plus encore...
Gros coup de cœur 2013 et un de met livre préféré dans ma biblio ❤❤❤❤
À lire ...
The Boy Next Room, Tome 1 The Boy Next Room, Tome 1
Emma M. Green   
Comme pour chaque sortie des Emma Green, j'ai toujours hâte de découvrir le nouvel univers qu'elles créent alors forcément j'attendais cette sortie avec impatience ! Surtout quand j'ai vu que le thème abordé portait sur une relation demi-frère/demi-sœur, une thème que j'adore tout particulièrement.

Céleste, française, se voit obligée (par sa mère) de partie vivre en Australie pour sa dernière année au lycée... Mais surtout partir vivre avec son père biologique qu'elle n'a vu qu'une fois dans vie et ses 4 fils dont elle ne connait rien.
Céleste n'est absolument pas emballée à l'idée de vivre avec ces inconnus... Jusqu'à ce qu'elle rencontre l'un de ses demi-frères, River, qui ne la laisse pas indifférente... même si elle sait qu'elle ne devrait pas ressentir cette attirance !

Céleste est extrêmement touchante ! J'avoue avoir été émue à plusieurs reprises par ses blessures et par son histoire... Et puis son "petit" caractère me plait bien !
On ne peut que s'attacher à elle !

C'est une histoire que m'a complètement happée ! Comme je le disais, et je ne m'y attendais pas du tout, j'ai été émue à plusieurs reprises ! En fait cette histoire une vraie surprise ! Quand j'avais lu le résumé je savais que j'allais aimé... mais je ne me doutais pas que j'allais adorer à ce point !
Vous l'aurez compris ce premier volume est un véritable COUP DE CŒUR !! Si j'avais pu mettre 6/5 (voire plus) je l'aurais fait !
Je ne m'attendais pas du tout à cette fin-là (ou en tout cas pas dans ce volume)... du coup je me demande ce que les auteures nous ont réservé pour la suite !
J'attends avec beaucoup d'impatience la suite !

Un conseil : faite en sorte d'avoir du temps libre avant de commencer votre lecture car une fois commencée vous ne pourrait pas lâcher ce premier volume !

par Ridley
The Boy Next Room, Tome 2 The Boy Next Room, Tome 2
Emma M. Green   
J'avais hâte de découvrir la suite ! Un tome 2 aussi addictif que le premier. J'ai tellement été bouleversée par les sentiments et les secrets de Céleste et River...

Maintenant, j'attends avec impatience la sortie du tome 3 !

par Elouu
The Boy Next Room, Tome 3 The Boy Next Room, Tome 3
Emma M. Green   
Ce tome est sans doute celui que j'ai préféré jusqu'ici. Il se passe pas mal de choses, les personnages évoluent et c'est vraiment chouette.
L'écriture des auteures est juste super addictive et les décors sont toujours aussi beau. J'aime vraiment bien cette série.

par allie
The Boy Next Room, Tome 4 The Boy Next Room, Tome 4
Emma M. Green   
Je fonds d’amour pour cet ultime tome si mignon !

Je suis folle du coupe River et Celeste, franchement ils sont trop mignons, trop touchants, trop attachants, trop tout! Je veux un River pour moi toute seule : torturé, émotif, plein d’amour. Il me fait fondre.

Ce dernier tome était un peu prévisible, un peu simple quand on sait que tous les autres personnages nous ont fait horriblement chier pendant les trois volumes précédents. Mais ca fait plaisir de voir un peu de positif et d’amour dans la vie de River et Celester, un peu d’acceptation, de compréhension. C’etait Pas trop tot! Je regrette que ca ne ce soit pas fait de maniere plus progressive. Bailey est un père que j’aimais beaucoup dans le premier volume, qui s’est renfermé dans les deux suivants et change du tout au tout dans celui-ci. Son évolution aurait du etre plus progressive pour etre plus crédible, idem pour les autres persos.

Mais j’ai adoré la famille Farrow, ce clan si attachant, si touchant, avec le garçon plein d’humour (Jagger), le petit frère touchant (Kasper), le bourru (Asher) et le bad boy si craquant (River).

Si je dois repprocher une derniere chose, c’est l’écriture des auteures qui est certes sublime mais le côté parfois trop poétique enlève un peu de la crédibilité à certains moments.

par Maelis31
Illuminae, Tome 1 : Dossier Alexander Illuminae, Tome 1 : Dossier Alexander
Amie Kaufman    Jay Kristoff   
Un roman SF Young Adult qui conviendra finalement à tout âges, déjà par son format, la mise en page est une mine de créativité, remplie de plans, de rapports, de feuilles noires quand l'I.A. s'exprime, d'infographies diverses, le tout de manière très réfléchie et ne posant aucun problème de compréhension, un véritable tour de maître visuel.

De plus nous nous retrouvons dans une histoire où l'on sent que les auteurs ont des références SF et fantastique, le récit m'as fait penser à un mélange entre Battlestar Gallactica et 2001 l'odyssée de l'espace à la sauce virus !!

Les personnages principaux sont classiques du genre Young Adult, une jeune fille rebelle qui apprend le Hacking, un jeune homme un peu gauche qui se retrouve pilote de chasseurs galactique et une entité donnant une âme au vaisseau à l'intelligence artificielle hors norme, beaucoup d'action, le roman est monté sous forme de rapports, comptes rendus, e-mail et captures de messagerie instantanée, ce qui donne pas mal de nouveautés et de différences sur le fond par rapport aux autre livres SF Young Adult.

Je ne dirai rien du tout de l'intrigue pour vous laisser la surprise de la découverte mais sachez que si vous aimez les voyages dans l'espace, l'action et l'originalité vous en aurez pour votre argent.

Voir la chronique sur mon blog :
http://unbouquinsinonrien.blogspot.fr/2017/02/illuminae-tome-1-dossier-alexander-jay.html

par Maks
Illuminae, Tome 2 : Dossier Gemina Illuminae, Tome 2 : Dossier Gemina
Amie Kaufman    Jay Kristoff   
5/5

Après avoir lu dévoré Illuminae, je pensais être prête à tout. Ce livre m'a prouvé que j'avais tort sur toute la ligne. Gemina est aussi imprévisible, rempli de rebondissements et d'émotions fortes que son prédécesseur. Ça tombe bien, c'est ce que je préfère dans la série et WOWOWOW, je suis encore en train d'assimiler tout ce qu'il vient de se passer.

L'esthétique des livres de la série continue à m'épater car on a le droit a une petite nouveauté avec Gemina : en plus des rapports de vidéo-surveillance, d'e-mail piratés et de conversations privées, il y a des DESSINS RÉALISÉS PAR MARIE LU. Marie Lu étant l'auteure de la saga Legend et The Young Elites (des bestsellers internationaux) je vous le rappelle ! Et omg, ces dessins sont juste magnifiques, ça rajoute une dimension à l'histoire que l'on n'avait pas dans Illuminae. Cela nous permet notamment de mieux nous représenter les personnages.

Cette nouveauté n'est pas anodine car elle dépend tout simplement de l'histoire : en effet, c'est parce que l'on suit les aventures d'un cast de personnages totalement différents par rapport à Illuminae que nous avons ces superbes dessins. Parmi ces nouveaux personnages, il y a Hanna Donnelly, la fille du chef de la station spatiale Heimdall (dans laquelle l'histoire se situe), et Niklas Malikov qui fait pour ainsi dire partie de la mafia Russe, ahah. MAIS IL EST GENTIL.

Au début, tout va pour le mieux sur la station Heimdall. Jusqu'au jour où… attention, attention : des PIRATES DE L'ESPACE débarquent. OH YEAH. Ne vous inquiétez pas, ces pirates de l'espace n'arrivent pas par hasard. Il s'agit en réalité d'une troupe d'exterminateurs qui a reçu pour ordre de la part de BeiTech (notre chère méga-corporation qui veut tuer tout le monde depuis son échec durant l'attaque sur Kerenza) de… bah, vous l'aurez deviné, de détruire Heimdall (avec ses milliers de passagers à bord, ne l'oublions pas).

MAIS CE N'EST PAS TOUT. Oh non, loiiiiin de là. Ce n'est pas ces terroristes sur-entraînés qui veulent tuer tout le monde à bord qui m'ont le plus déstabillisée dans cette affaire ! Le plus effrayant restait, sans aucun doute, les ALIENS. Waou, si vous saviez à quel point je déteste ces trucs. Ça m'a un peu rappelé le film Alien (que je n'aime pas du tout) MAIS j'ai trouvé que ça nous permettait de nous ancrer davantage dans l'histoire. L'atmosphère autour de ces créatures devenait vraiment angoissante… ça nous mettait dans l'ambiance : j'ai beaucoup aimé en fait, ahah ! En gros, je déteste le film Alien, mais j'ai adoré cette mise en scène dans Gemina. #weird

J'avais peur d'être confronté à de nouveaux personnages parce que j'était tombée amoureuse de Kady et Ezra dans Illuminae. Je voulais absolument les revoir et quand j'ai su que Gemina n'était pas à propos d'eux, j'ai eu une petite frayeur ! Si vous êtes dans mon cas, je peux vous rassurer tout de suite : Hanna et Niklas sont PARFAITS. Je me suis attachée à eux aussi sûrement que je me suis attachée à Kady et Ezra. Je ne sais pas comment Jay Kristoff et Amie Kaufman font pour accomplir tant de miracles dans un seul livre, mais apparemment TOUT est possible avec eux. C'est pour cela que je suis FAN de The Illuminae Files. Une de mes séries préférées de tous les temps. Hanna est une jeune fille incroyable, je l'adore, JE L'ADORE. Elle est badass à souhait (son père l'entraînait beaucoup aux jeux de stratégie et elle exerce de nombreux sports de combats = 100% badass) et TELLEMENT intelligente. Waw, qu'est-ce que ça fait du bien d'avoir des personnages PERTINENTS. Il y a une scène de combat qui m'a particulièrement impressionnée :
[spoiler]Concernant Nik, j'ai également beaucoup aimé son caractère un peu badboy #mafiarusse mais à l'intérieur il est tout dégoulinant de gentillesse et de caramel (oui, j'ai faim) et ANW. J'ai totalement craqué pour lui. Son passé était à fendre le cœur…[/spoiler]

Je parle principalement de Nik et Hanna MAIS bien sûr, il n'y avaient pas qu'eux. Ella, la cousine de Nik, était également géniale. Elle me faisait beaucoup rire, j'ai adoré son caractère et la relation qu'elle entretenait avec Nik était trop chou, on aurait dit des frères et sœurs qui se disputent tout le temps, mais ça se voyait qu'ils s'aimaient plus que tout !

On retrouve brièvement Kady et Ezra (YAY) vers la fin du bouquin, ainsi que AIDAN. OMG. AIDAN. C'était la cerise sur le gâteau !

Gemina m'a fait vivre un ascenceur d'émotions fortes. Je suis passée du rire aux larmes, de la joie à la terreur (aliennnns). Non, vraiment, ce n'était pas reposant du tout ! Mais c'est ce que j'ai le plus aimé dans ce livre. On ne s'ennuit pas et on s'attache aux personnages rapidement. L'humour est toujours présent, même aux moments les plus inadéquats pour nos héros, ahah ! Le fait que l'histoire soit raconté à travers différents documents permet de la crédibiliser à nos yeux, de lui donner un fond. On a ainsi l'impression d'assister à la scène en même temps qu'elle se déroule. L'expérience n'en ait que plus immersive et vivante. Les personnages sont poussés aux bouts de leur limites. On se demande réellement à chaque instant s'ils vont s'en sortir (croyez-moi, on n'est sûr de rien avec Gemina). On ne se doute de rien jusqu'à la dernière seconde tellement TOUT est imprévisible. Ce livre est à couper le souffle.

Gemina est une suite parfaitement à la hauteur d'Illuminae. Ce livre à su répondre à toutes mes attentes et mêmes à les dépasser. Je n'en attendais pas moins de la part de Kristoff et Kaufman. S'il vous plaît, donnez-moi le tome 3.

Petit bonus : j'ai eu l'occasion d'écouter Gemina en audiobook car j'avais entendu beaucoup de bien de l'audiobook d'Illuminae, du coup j'ai voulu essayer ! J'ai écouté en même temps que je lisais, et je peux vous dire que l'expérience est amenée à un tout autre niveau. J'ai été transportée. Il y a des acteurs différents pour chaque voix et de nombreux effets qui nous permettent de VIVRE l'expérience. Je ne suis pas fan des audiobooks, mais celui de Gemina est une pure bombe. S'il y a bien un audiobook que vous devriez écouter une fois dans votre vie, c'est celui-ci.


http://www.milkywaygraph.fr/article/books/235/chronique-the-illuminae-files-tome-2-gemina-de-jay-kristoff-and-amie-kaufman

par wilkymay
Illuminae, Tome 3 : Dossier Obsidio Illuminae, Tome 3 : Dossier Obsidio
Amie Kaufman    Jay Kristoff   
Lire la revue complète sur: https://latentationdulivreenanglais.com/obsidio-amie-kaufman-jay-kristoff/

Ma notation: 4/5

J’attendais Obsidio avec beaucoup d’impatience et d’appréhension. Eh ouais. Comment voulez-vous que je dise au revoir à ces personnages qui m’ont fait vivre tant d’aventures et de tragédies? Et surtout… Comment puis-je avoir confiance en des auteurs qui m’ont causé des ulcères à répétition? NO WAY. Néanmoins, il fallait que je sache ce qu’il advenait de nos héros. Certes, cet opus n’est pas le plus percutant de la trilogie, mais le récit est toujours aussi qualitatif. Je ne sais même pas qui du livre ou de moi a fini l’autre en premier!

Même si ce troisième tome n’est pas aussi excellent que les deux premiers, l’histoire reste dynamique, haletante et bien construite! Forcément, on se dirige vers la fin de notre épopée spatiale, du coup, on n’a plus affaire aux grandes révélations qui nous scotchaient au plafond et aux créatures qui nous faisaient tant frissonner. Non, on revient davantage au but premier de la série: survivre pour dévoiler la vérité. Mais ne vous méprenez pas, Obsidio a son lot de mort soudaine, de catastrophe humaine, de joie et de peine.

Mon sérieux détachement vient de mon manque de connexion avec Asha et Rhys. Je n’ai rien ressenti pour ces personnages, je dirais même qu’ils m’ont gonflée! Surtout Asha… La raison « hasardeuse » justifiant leur rupture de base était peu convaincante, tout comme la méfiance d’Asha qui se base sur des raisonnements contradictoires. Genre, elle aurait quitté Rhys à cause de sa mauvaise influence, mais à présent, elle ne le croit plus parce qu’il n’est plus le gentil garçon d’autrefois? NO SENSE.

En revanche, les réflexions apportées par ces héros sont éclairantes, notamment celles de Rhys qui nuancent le comportement des soldats de BeiTech. Au début, j’avais du mal à saisir son attachement pour ses collègues, et c’est justement pour ça que son immersion a été intéressante. Elle montre que des officiers n’ont pas le choix et que d’autres, violents avec les humains, peuvent compatir pour un animal affamé.

Heureusement qu’il y avait Kady et Ezra, c’est mon couple chouchou! Ils ne se laissent pas facilement abattre et se taquinent sans arrêt. Même Hanna et Nik, je les aime beaucoup! C’est juste dommage qu’ils ne servent pas à grand chose durant une bonne partie du récit. Hmmm. Quant à Ella, elle est géniale! J’adore ce petit groupe, il y a de l’humour, de la complicité, du soutien et de la camaraderie.

Oyez, oyez! AIDAN est de retour pour nous jouer un mauvais tour! Cette machine à la fois touchante, impartiale, monstrueuse et émouvante reste mon personnage préféré. J’ai adoré son évolution et le fait qu’il reste une intelligence artificielle, beaucoup trop d’auteurs tendent à humaniser leurs machines. Mais ce n’est pas le cas ici. Pourtant, AIDAN ne cesse de voir sa conscience grandir, il a même réussi à m’émouvoir, c’est pour dire! Je ressens un attachement spécial pour lui… Limite, un spin-off avec lui serait juste MAGIQUE.

Niveau typographie, on garde les mêmes formes de document et d’illustration, dont quelques unes qui nous donnent, non pas du fil à retordre, mais une nuque à tordre! Quelle comique, je sais! Y a que moi qui me plantais dans le sens des phrases lors des spirales? Je crois que mon moment préféré était celui de la bande dessinée, c’était drôle et trop bien fait. J’aurais voulu qu’il y ait plusieurs scènes de ce genre. Par ailleurs, l’identité de l’analyste va vous surprendre, hehe.

Entre tension, doute, désespoir et espoir, Obsidio nous livre une fin parfaite pour une série parfaite. C’est un honneur et un plaisir d’avoir pu lire une science-fiction aussi épatante et entraînante. Maintenant, j’attends la prochaine collaboration avec impatience!
Te retrouver Te retrouver
Keren David   
https://aliceneverland.wordpress.com/2015/11/05/te-retrouver-keren-david/

J’ai beaucoup, beaucoup aimé l’histoire qu’a su mettre en place Keren David. Résultat, je me suis régalée du début à la fin. Pourtant, les thématiques qu’elle aborde ne sont pas douces et tendres, loin de là. Mais elle a su rendre tout cela si sincère, si réel que j’ai trouvé chacune des émotions ressenties des plus justes. Et c’est cela qui m’a énormément marquée dans ce texte.

Si on rencontre assez souvent le thème du divorce dans les romans adolescents, l’auteur apporte ici une vision complètement différente. Elle n’est pas là pour nous montrer que tout est beau, tout est rose, que tout le monde va s’en sortir et que tout ira bien. Non. Cass, qui avait l’impression de vivre jusque là dans une famille aimante et soudée, découvre finalement que tout cela n’était qu’une blague. Et demander à une adolescente, même très mature, de comprendre et de ne pas faire d’éclat relève purement de la fantaisie. C’est donc sans surprise que Cass m’a touchée, car la justesse de Keren David nous permet de pleinement ressentir les émotions qu’elle traversait. Et j’en voulais moi aussi à la terre entière tout autant qu’elle, j’avais envie de crier et de secouer ses parents trop aveugles et égoïstes.

Mais au-delà de cela, j’ai adoré la seconde vision que donne l’auteur à ce texte grâce aux points de vue d’Aidan, le frère biologique de Cass. Et on comprend qu’il y a quelque chose de brisé dans ce jeune homme. De complètement détruit en fait. C’est tout l’envers du décor du monde de l’adoption qui se révèle à nous. Immédiatement, j’ai eu cette envie de prendre Aidan par la main, de le sortir de son monde très sombre et de l’emmener vers la lumière. Mais Aidan ne veut pas être aidé. Pire que tout, il ne pense pas le mériter. Et il vit chaque jour en attendant simplement que le peu de bonheur qu’il possède disparaisse également.

Cass m’a donné envie de crier, Aidan m’a donné envie de pleurer. Et que dire sur Janette, Holly, Ben, Will, ou encore le père de Cass… C’est ce qui est impressionnant dans ce livre : chaque personne rencontrée prend vie et nous fait ressentir des sentiments divers et variés à son encontre. C’est troublant de réalité, de justesse et de sincérité.

Keren David ne décrit pas des personnages parfaits et idéaux sous tout rapports. Ils sont plein de défauts, de fêlures, de biens scotchées et recollées. Et c’est ce qui rend Te retrouver si vivant. Car tout, absolument tout semble réel, et la lecture se présente sous la forme d’une immersion totale. C’est troublant, perturbant, mais aussi très vivifiant.

Je ne cache pas que la fin m’a tiré quelques larmes. J’avais atteint le point de non-retour qui faisait que je ne pouvais plus encaisser tout ce trop plein d’émotions. Surtout quand je me suis dit que les personnages, Aidan surtout, avaient vécu avec cela en eux durant des années… c’était trop d’empathie pour moi. Et pourtant j’étais contente de pouvoir enfin tourner la page et passer à autre chose, exactement comme les personnages. Une sorte de renouveau que Keren David aura parfaitement su retranscrire.

Pour conclure : c’est un peu le mini coup de coeur que je n’attendais absolument pas. Même si je savais à coup sûr que l’histoire allait me plaire, je ne pensais pas ressentir autant d’émotions diverses et parfois contradictoires dans ce livre. Tout parait si réel, si juste, que j’avais l’impression de traverser ces épreuves également. Mon seul petit bémol viendra pour la relation entre Cass et Will qui manque de développement pour moi, mais, après tout, je pense que cela est fortement lié à la personnalité de Cass. Dans tous les cas, c’est une superbe découverte pour ce roman, et je ne peux que vous conseiller de vous plonger à votre tour dans la tempête émotionnelle qu’est Te Retrouver.

par Kesciana
Où que tu sois, Tome 2 : Je t'attendrai Où que tu sois, Tome 2 : Je t'attendrai
Danielle Guisiano   
http://www.my-bo0ks.com/2019/02/ou-que-tu-sois-tome-2-je-t-attendrai-danielle-guisiano-7.html

Fin 2018, je découvrais la plume de Danielle Guisiano avec le premier tome de sa série Où que tu sois. Une découverte qui m'avait énormément plu et procuré beaucoup d'émotions. Non seulement de part du sujet abordé, le coma mais aussi et surtout parce que les personnages avaient réussi à me faire ressentir leurs émotions aux moments clés de l'histoire. J'avais donc plus que hâte de me plonger dans ce second tome et quand vous aurez lu la fin du premier tome, vous comprendrez qu'il faut absolument lire la suite.

Ce second tome se passe deux ans après. La peine de Sévan s'est achevée et il revient pour travailler avec son oncle à Aix-en-Provence. Malgré ces deux années, il n'a jamais pu oublier Zoé, sa fée, celle qui lui a tant donner envie de vivre sa vie et se racheter. Mais pourra t-elle lui pardonner son départ ? Telle est la question.

Comme je vous le disais au début, avec la fin du premier tome, on ne peut qu'avoir envie de lire la suite. Et honnêtement, je partais d'en l'idée d'apprécier tout autant ma lecture de ce second tome de Où que tu sois voire même plus puisque maintenant, nos personnages sont tout deux en vie. Malheureusement, j'ai rapidement déchanté. Cette lecture s'est avérée compliqué et assez longue.

Avant d'entrer dans le vif du sujet avec ce qui m'a déplu dans cette lecture, je vais d'abord aborder les éléments positifs à cette lecture. Tout d'abord, le style de l'auteure est toujours aussi sympa. Les pages se tournent assez facilement et ce, malgré les longueurs. Même si concrètement ma lecture m'a paru tourner en rond, je n'ai pas eu l'impression d'avoir une lecture lourde et "indigeste" comme peuvent l'être certaine lecture.

Les personnages secondaires se multiplient et c'est plutôt positif car dans le premier tome, nous n'avons quasiment que nos deux héros. J'ai apprécié Mia et son petit bout, Douglas (par moment mais pour des raisons bien précises). J'ai trouvé qu'ils ajoutaient vraiment quelque chose à l'histoire et surtout dans la vie de Zoé.

Je ne vous cache pas que ma lecture s'est révélée assez laborieuse par moment. Malgré tout, j'avais ce besoin de savoir ce que la fin allait donner. L'auteure a donc tout de même réussi à sauver ma lecture d'une déception totale.

Pourtant, ce second tome d'Où que tu sois souffre de pas mal de défauts.

Premièrement, l’héroïne m'a fait sortir de mes gongs. D'accord, il l'a laissé comme une vieille chaussette pour rester polie, oui, il revient après une longue absence, bien sur il ne sait pas tout comme il faut mais bon sang, elle n'a AUCUNE mais alors aucune confiance en lui ou même estime. Même dans les moments cruciaux où il fait preuve d'un courage sans faille, elle trouve le moyen de le repousser comme jamais. Non vraiment, j'avais envie de la secouer. Surtout qu'après ces fameuses disputes elle retombait comme un cheveu dans la soupe dans ses bras. Zoé est une héroïne vraiment contradictoire et lunatique au maximum.

De son côté, Sévan ne fait pas toujours ce qu'il faut mais les efforts qu'il fournit pour s'améliorer et prendre sa vie en main sont tout à son honneur. J'avais d'ailleurs parfois envie qu'il s'affirme face à Zoé. J'ai trouvé qu'il manquait de conviction dans ses actes et son comportement. C'est dommage car il avait tout le potentiel nécessaire.

Enfin, dernier point, j'ai trouvé que l'histoire était un peu trop évidente et tournait cruellement en rond. Zoé donne sa confiance, puis la reprend, puis lui redonne, bref, tout ça alourdissait vraiment le rythme de l'histoire. Enfin, j'avoue avoir vu venir à des kilomètres les rebondissements de dernière minutes. Au final, je n'ai pas été tellement surprise par la tournure des événements ce qui n'a pas aidé à me tenir véritablement en haleine.

En conclusion, Où que tu sois a eu un premier tome génial mais une suite en dents de scie. Je n'ai pas retrouvé les éléments qui m'avaient tant plu dans le premier tome comme les émotions qu'il m'avait procuré. Pour autant, j'avais envie d'aller au bout de ma lecture et le tout reste sympa à lire. Malheureusement, ce second tome souffre de beaucoup de longueurs et l’héroïne aura été la cerise sur le gâteau.

par Carole94P
  • aller en page :
  • 1
  • 2
  • 3