Votre profil Booknode a été créé !

Vous êtes  
 
Votre année de naissance  
 
Découvrez
vos lectures
de demain
Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !
En cliquant sur "Je m'inscris" j'accepte les CGU de booknode
- Créez votre bibliothèque en ligne
- Découvrez des livres proches des vos goûts
- Partagez votre passion avec d'autres lecteurs

Bibliothèque de claranina : Mes envies

retour à l'index de la bibliothèque
Le Trône de fer, Intégrale 1 Le Trône de fer, Intégrale 1
George R. R. Martin   
Que dire ? Difficile de mettre des mots sur ce que j'ai ressenti à la lecture de ce premier tome... impossible presque.

A Game of Thrones est peut-être l'un des livres qui m'a le plus marquée, dans ses personnages si tangibles, ses situations si retorses, ses paysages si rudes... C'est une de ces lectures dont on ne sort pas indemne, et je sais que désormais A Song of Ice and Fire ne me quittera plus.

Je n'ai qu'un seul regret : ne pas l'avoir commencé en hiver... Winter is coming.

par Funambule
Autres chroniques d'un médecin légiste Autres chroniques d'un médecin légiste
Michel Sapanet   
Toujours aussi excellent !
Sapanet nous emmène avec lui, on entre avec lui dans l'intimité des victimes et c'est surprenant...
A lire le cœur bien accroché.

par Eden86
Les 7 Filles d'Avalon Les 7 Filles d'Avalon
Isa-Belle Granger   
J'ai beaucoup aimée ce livre, je l'ai lu il y a environ 1 an, mais je pense que je vais le relire bientôt.. simplement parce que j'ai envie de redécouvrir les émotions que j'avais durant la lecture du livre :) <3

par lolkaty
Waterfire Saga, tome 3 : Dark Tide Waterfire Saga, tome 3 : Dark Tide
Jennifer Donnelly   
La saga Waterfire est une série que j’aime bien. L’univers des sirènes est déjà peu exploité en temps normal, mais celui-ci pulvérise tous les records puisqu’il parvient à se distinguer de tous grâce à un univers foisonnant de petits détails fascinants. Jennifer Donnelly a tout donné dans cette saga, à tel point que le lecteur reste béat d’admiration devant tant de richesse.

Dans Dark tide, on passe un cran au-dessus. Nos jeunes sirènes n’ont jamais été aussi proches de la bataille finale. Serafina a rejoint la cause de la Résistance et compte bien réunir le plus de combattants possible pour protéger son monde. Cependant, elle n’a pas pour autant perdu de vue la quête des talismans, tout comme ses amies. Les obstacles qui les séparent du dénouement sont multiples et non sans danger. Et lorsque des secrets éclatent au milieu de tous ces problèmes, on est tenté de se dire que les sirènes n’ont pas fini d’en baver.

Le tome 1 avait été un grand coup de cœur, mais le tome 2 m’avait paru un peu plus laborieux à cause de toutes les complexités qui se mettaient en place. J’attendais du tome 3 qu’il me dépayse totalement et je n’ai pas été déçue du voyage.

L’auteur mise ici sur une action qui ne s’essouffle jamais. Si retrouver l’univers et ses nombreux détails a été un peu déstabilisant – comme à chaque fois –, passée la cinquantaine de pages, j’étais de nouveau opérationnelle et alpaguée par les aventures de nos sirènes préférées. Le plus grand point fort de ce troisième opus réside dans les nombreux points de vue que nous offre le récit. Ça confère à l’intrigue une cadence très soutenue et le roman n’en est que plus palpitant.

Les aventures se multiplient, les révélations nous parviennent en rafale. À peine le temps de dire « ouf ! » que de nouveaux éléments sont amenés sur le tapis. Jennifer Donnelly apporte la lumière sur de nombreuses choses, tout en laissant leur part d’ombre à bien d’autres mystères. On n’a pas d’autre choix que de tourner frénétiquement les pages, dans l’espoir d’avoir le fin mot de l’histoire le plus rapidement possible.

Nos héroïnes évoluent grandement dans ce tome 3. D’ailleurs, je dirais même qu’on arrive à un tournant de l’histoire où on constate à quel point leurs pérégrinations les ont changées et endurcies. Certaines se dévoilent pour de bon, faisant tomber les masques et les secrets, d’autres nous régalent de leur caractère volcanique et indomptable. Loin des jeunes filles délicates du premier tome, Jennifer Donnelly nous met face à de véritables héroïnes, capables de tout – et du pire – pour arriver à leurs fins.

En résumé, malgré ma difficulté à m’immerger dans le roman au début, Dark tide est une suite à la hauteur des autres tomes. Rebondissements et divulgations de secrets sont au programme, tout ça dans cette ambiance sous-marine que j’ai appris à affectionner au fil des aventures de Serafina, Astrid, Ling, Becca, Ava et Neela. Une histoire complexe et complète qui nous propulse dans les confins d’un monde méconnu.

Ma chronique : http://april-the-seven.weebly.com/fantastique/la-saga-waterfire-tome-1-deep-blue-jennifer-donnely
Mélodie de Vienne Mélodie de Vienne
Ernst Lothar   
Une saga familiale qui met en parallèle le destin d'une famille viennoise et l'effondrement de l'empire austro-hongrois et de l'Autriche. Il faut dire que la famille, comme l'empire, rassemble des personnalités qui ne sont pas faites pour s'entendre... Entre drames personnels et événements historiques majeurs, les Alt se déchirent dans une fresque aux allures d' "anti-Sissi". Fort et bouleversant.

http://appuyezsurlatouchelecture.blogspot.fr/2016/11/tous-pour-un-et-un-pour-tous-cetait.html
Outlander, Tome 5 : La Croix de feu Outlander, Tome 5 : La Croix de feu
Diana Gabaldon   
Pour cet ouvrage, il est préférable de ne pas changer d'éditeur en cours de lecture de la saga.
En effet on retrouve ainsi en table d'équivalence :
Titre original : "The Fiery Cross"
Chez "J'ai Lu" cycle "Le chardon et le Tartan" : La croix de feu + Le temps des rêves + La voie des songes
= chez "Presses de la cité" : La croix de feu + Le temps des rêves.
= Libre expression : La croix de feu (partie 1 + partie 2)
A Thousand Nights A Thousand Nights
E.K. Johnston   
J'étais sérieusement intéressée par cette histoire, intriguée. Et avec une aussi jolie couverture, je ne pouvais pas résister à l'appel de ce livre très longtemps. Bien qu'il soit resté dans ma PAL un petit moment quand-même.
Enfin bon.

Je vais aller droit au but : je mets ce livre en bronze parce que je ne me sens tout simplement pas de le mettre ailleurs.
Cela ne signifie pourtant pas que je n'ai pas apprécié ma lecture ou quoi.
Ce qui est assez bête parce qu'en vérité, j'ai bien aimé ce livre. Et je ne me sens même pas déçue ! Simplement, il me manquait quelque chose. Et même si je ne suis pas capable de vous dire quoi, il me le manquait trop pour que je place A Thousand Nights ailleurs qu'en bronze.

Mon avis sur ce livre n'est pas clair, pas même à mes propres yeux.

L'idée de histoire est bonne.
Sauf que...

C'est une réécriture des Mille et une nuit, si je ne me trompe pas. Et si je ne me trompe pas non plus, dans ce conte la jeune fille raconte des histoires à son mari pour qu'il renonce à la faire exécuter le matin venu et au bout de mille et une nuit il abandonne tout simplement l'idée de la faire exécuter.

Donc je m'attendais à ce que le personnage principal raconte des histoires. Mais elle n'en fait rien.
Pas une seule histoire.

Et c'est pas pour jouer la lectrice difficile et exigeante mais j'avoue que ça m'a un peu dérangée, pour le coup. Au moins une et je me serais estimée satisfaite !

De plus, j'ai trouvé que malgré le fait que l'idée de base me plaise bien, l'histoire était un peu lente et plate, ce qui m'a mené à un certain ennui. J'avais clairement envie de faire autre chose à quelques moments.
Oups.

Aussi pour ceux qui s'attendent à de la romance, comme dans The Wrath and The Dawn de Renée Ahdieh, vous allez vite déchanté. Honnêtement, je pensais qu'il y en aurait.
J'avais envie qu'il y ait de la romance dans ce roman.
Eh bien, il n'y en a pas. Et ça m'a peut-être un peu déçue... beaucoup déçue, en fait.

Les personnages ne m'ont pas déplu !
Ouf.
Il ressort du personnage principal une certaine force et je l'ai trouvé avisée.
Mais...
Je ne me suis pas attachée ni à elle ni aux autres personnages pour autant.
Pour une raison bien précise : ils n'ont pas de nom (mis-à-part Lo-Melkhiin).
J'avoue que j'aimais l'idée au départ. Mais je me suis vite rendue compte que ça m'empêchait de m'attacher aux personnages, de m'y identifier ou quelque chose dans le genre. Ils me semblaient très loin, inaccessibles et j'ai donc été incapable de m'y attacher.
Dommage.
En plus, parfois je m'y perdais, j'avais un mal fou à m'y retrouver. Au bout d'un moment, ça a donc commencé à me donner envie de hurler.

Ce que j'ai vraiment aimé dans ce livre et qui est la raison première pour laquelle je ne mets pas ce livre en 'pas apprécier', c'est la plume de E.K Johnston. Elle écrit merveilleusement bien et je trouve donc dommage que, à mes yeux, son histoire n'ait pas été à la hauteur de sa façon d'écrire.

Je trouve aussi ça dommage parce que je pense sincèrement que ce livre aurait pu être très bon. E.K. Johnston a eu de très bonnes idées pour cette histoire mais quelque chose n'a pas marché pour moi.

par Sheo
The Witchlands, Tome 1: Truthwitch The Witchlands, Tome 1: Truthwitch
Susan Dennard   
«those who win wars are those who write history.»

Truthwitch est un roman dont j'avais beaucoup entendu parler à sa sortie en Janvier 2016 et qui depuis me faisait de l’œil. Oui, il m'a fallu tant de temps avant de me lancer. Mais ça valait clairement la peine d'attendre car Truthwitch est une aventure à ne pas manquer!

Les cinquante premières pages ont été douloureusement longues. Il fallait que je prenne mes marques dans ce nouvel univers et surtout par rapport aux différents types de magie. Mais une fois que j'avais bien intégrer toutes les informations, Truthwitch est devenue une lecture addictive et une histoire passionnante!
Donc si pour vous aussi le début vous semble un peu décourageant, persévérez!

Susan Dennard a une plume que j'ai beaucoup aimé. Son récit est clair, il est facile de mettre en images les scènes qu'elle écrit et de comprendre (et de ressentir) les sentiments et les émotions des personnages.

Une très bonne plume donc qui met parfaitement en place toutes les bases d'un riche univers sans oublier ce qu'il faut pour réveiller les sentiments du lecture.

L'histoire est intéressante et l'auteure a bien su mener son intrigue!
Truthwitch est l'histoire de Safiya et Iseult, la première est une Truthwitch (capable donc de déceler le mensonge de la vérité) et la seconde est une Threadwitch (capable de "lire" les ondes -émotions, etc- entourants une personne et de voir les liens entre les gens). Les deux amies vont se retrouver dans une situation qui va les mener à embarquer sur le navire du Prince Merik qui lui est un Windwitch (il peut contrôler le vent). Mais sur les traces des deux jeunes femmes il y a Aeduan (pourquoi un tel nom?), un Bloodwitch (aka le gars qui peut sentir l'odeur de ton sang et te traquer n'importe où à partir de là) qui est déterminé à retrouver Safiya pour des raisons pas très claires.
Mais bien-sûr, les choses sont bien plus compliquées que ça.
Effectivement, tout le monde veut s'emparer de Safiya pour ses pouvoirs de Truthwitch. (Mais vous êtes au courant que c'est pas si cool que ça comme pouvoir? Parce qu'à partir du moment où quelqu'un croit à ce qu'il dit, que ça soit vrai ou pas, son pouvoir ne fait pas la différence. Donc clairement, il y a mieux. ^^)
Au-delà de ça, l'intrigue n'est peut-être pas des plus originales mais j'ai bien aimé la façon dont elle était présentée et mise-en-scène donc pourquoi pas?

Des scènes d'actions qui vous donnent envie d'être un personnage badass vous aussi et des scènes un peu plus calmes qui réveillent les émotions requises. Que demander de plus?

Pourquoi pas une amitié inconditionnelle à adorer de toute son âme? Eh bien, ça aussi, Susan Dennard nous l'offre!
L'amitié entre Safi et Iseult m'a énormément plu! L'une et l'autre ferait tout pour que son amie reste saine et sauve en sécurité. Elles iraient jusqu'à mourir pour ça. Mais ce qui m'a VRAIMENT plu, c'est le fait que l'une ne s'imagine jamais sans l'autre et que leur amitié passe avant toute autre chose. Les deux threadsisters sont rapidement entrées dans la liste de mes bromances préférées! Oui, j'ai une liste pour ça.

Safiya est badass, Iseult est badass. Chacune à sa manière. Et lorsque les deux jeunes femmes se battent côte à côte, le spectacle qu'elles offrent est bien plus que badass. Sérieux.

Bref. J'ai adoré les personnages. Chacun a un caractère qui lui appartient.
Safiya est l'impulsive. Iseult est celle qui les sort toujours des situations délicates avec un bon plan. Merik est le prince qui me semble avoir parfois un peu de mal à maitriser ses émotions et qui pense avant-tout à son peuple. Quant à Aeduan, j'ai eu un peu plus de mal à le cerner mais je dirais simplement qu'il suit son instinct et son pouvoir de Bloodwitch.

D'ailleurs, en parlant de Aeduan OMFG, je dois admettre que j'ai ce personnage dans la peau. Je ne sais pas, il y a un mélange de brutalité et de douceur dans ce personnage qui m'a vraiment plu. Et un brin de mystère. Si vous voulez mon avis (et de toute façon je le donne puisque c'est le but de ce commentaire), Aeduan a encore quelques petites choses à nous dévoiler! Et j'ai hâte.
J'ai adoré chaque scène dans lesquelles il apparaissait et j'en voulais toujours plus.

Au niveau des relations entre les personnages, Truthwitch est principalement basé sur l'amitié entre Safiya et Iseult. Mais au fil des pages on a pu découvrir (mon cœur littéraire et moi) qu'une romance se profilait à l'horizon.
En tout cas, l'alchimie entre Safi et Merik m'a menée à cette conclusion. [spoiler]Et les deux fois où ils se sont embrassés.
(Bravo Louan pour la conclusion!! Sans toi on l'aurait pas deviner! -Je sais, je sais.)[/spoiler]
Donc Safiya/Merik est un couple qui me plait bien. J'aime le fait que leur romance n'ait pas débarquée tout sourire dès le premier regard. (Instalove, vous connaissez?) Heureusement pour nous (mon cœur littéraire et moi), Merik et Safi se serait plus jetés l'un sur l'autre pour s'étriper que pour s'embrasser à leur première rencontre.

Et JE SAIS, il n'y a pas vraiment de raisons de penser ça mais je ne dirais pas non à une petite étincelle entre ISEULT & AEDUAN! Je ne sais pas pourquoi mais je le veux tellement que je serais prête à payer l'auteure pour que quelque chose se passe entre eux. ♥

Aussi, pour en revenir aux personnages, je me dois de parler de Kullen. Parce que ce gars m'a énormément plu et que j'aurais aimé qu'il soit mon ami. (*voix d'enfant* Tu veux devenir mon copain, Kullen, s'il-te-plait?)
[spoiler]La façon dont son histoire se termine m'a donné envie de me noyer. Et dieu sait que c'est pas une mort que je convoite. What? Oubliez ça. Mais sérieux, même si j'ai adoré la scène, j'ai eu envie d'aller écouter une playlist spéciale déprime. ^^[/spoiler]

Pour faire cours, des personnages géniaux, attachants et qui donnent à l'histoire toute sa splendeur!

Avant de conclure ce commentaire, un petit mot sur la fin. Celle-ci relance l'intrigue pour une suite très prometteuse et j'ai clairement très hâte de poser mes mains sur Windwitch.
[spoiler]Parce que tous les personnages sont séparés mais il n'y a aucun doute quant au fait que leur chemins vont se recroiser![/spoiler]

Donc pour moi, hormis un début un peu difficile (et sincèrement des termes à écrire sur un post-it pour pas oublier ce qu'ils signifient), Truthwitch est un coup de cœur et le premier tome d'une saga prometteuse, sans aucun doute!
Au rendez-vous, action, amitié, magie et j'en passe. Un récit addictif qui ne vous lâchera pas jusqu'à la fin! Donc, Truthwitch est une lecture que je recommande.

«Mhe verujta. trust me as if my soul were yours.»

par Sheo
Captive, tome 2 : The Rose and the Dagger Captive, tome 2 : The Rose and the Dagger
Renee Ahdieh   
Je ne me remettrais sûrement jamais de cette lecture, de cette histoire, de ces personnages, de tout ! C'était une aventure unique et je ne sais sincèrement pas par où commencer pour vous l'expliquer.

J'avais peur de me plonger dans The Rose & The Dagger parce que je n'avais simplement pas envie que ça se termine. Je n'étais pas prête alors j'ai attendu un peu. Je n'étais toujours pas prête quand j'ai commencé ma lecture mais une fois plongée dans ce second opus, je ne pouvais plus me convaincre de ne pas le lire. Alors je l'ai lu. ^^

Autant le dire tout de suite, j'ai adoré et c'est un énorme coup de cœur ! Mon pauvre cœur, il a pris cher sur ce coup-là.

Comme toujours, Renée Ahdieh a su me captiver et me faire vivre cette histoire comme dans un rêve. Et je dois dire que je trouve qu'elle a une très belle plume. Je ne pourrais pas mettre de mot dessus mais j'aime beaucoup sa façon d'écrire. Disons que c'est comme si elle vous racontait un conte à par entière et non pas une réécriture. Et c'est ça, The Wrath & The Dawn est un conte à part entière !

L'histoire de ce second tome reprend là où celle du premier tome nous avait laissé. Et dans ce deuxième et dernier opus, il est temps que les choses sérieuses commencent. Renée Ahdieh ne m'a pas déçue ! Dans The Rose & The Dagger, on a le droit à de grandes surprises, toutes servies sur de beaux plateaux d'or.

Et il y a des fois où j'étais tellement sidérée, surprise et tout ce que vous voulez par rapport à ce qu'il se passait dans l'histoire que j'ai fini par monologuer jusqu'à ce que je n'ai plus de souffle et que les mots n'aient plus de sens. ^^

Comme je le disais plus haut, mon cœur a pris cher durant cette lecture. Il s'est retourné, s'est brisé, s'est envolé et j'en passe.

Les personnages... par qui je pourrais bien commencer ? Peut-être simplement par vous dire que je les aime d'un amour fou et que je me suis attachée si fort à eux que je ne me sens pas capable de les lâcher. Jamais. Eux et moi, c'est pour toujours. ^^

Je vais commencer par le Roi des Rois. Khalid Ibn al-Rashid est le monstre le moins monstrueux et le plus beau que j'ai jamais rencontré dans un livre. Mon dieu, il est impossible de ne pas le vénérer. Il est fort, solide et tellement de choses à la fois qu'il n'existe pas assez de mots dans toutes les langues possibles et imaginables pour le décrire.

Sharzad al-Khayzuran est une héroïne aussi forte et intelligente que son mari. J'aime sa personnalité et son caractère. J'aime en vérité tout ce qu'elle est et représente. C'est une véritable Reine, pas seulement celle de Khorasan.

Peut-on seulement parler de Jalal ? Est-ce nécessaire que je vous dise à quel point je l'aime ? Ça me semble impossible qu'il en soit autrement. [spoiler]J'aurais simplement aimé le voir d'avantage mais pour toutes les fois où on le voit, je l'aime toujours. Même quand on ne le voit pas, en fait. ^^[/spoiler]

Despina est un personnage qui m'a offert les plus grandes surprises durant cette lecture. Je crois qu'elle voulait ma mort. Je l'ai adoré et je l'ai détesté, j'ai douté d'elle et puis je l'ai adoré à nouveau. Cette fille me fait à la fois l'effet d'un mur dans lequel je me plais à me cogner, d'une fleur si belle et si douce et parfois d'un poison que j'accepte de prendre avec le sourire. C'est un personnage plutôt complexe, si on y pense bien. Elle est sincèrement surprenante et je ne saurais pas expliquer mes sentiments à son égard mieux que ça.

Il faut aussi que je vous parle de Tariq al-Ziyad. Dans le premier tome, je le trouvais presque insupportable et impulsif. Je n'y étais pas spécialement attachée. Bien qu'il soit toujours du genre impulsif et un peu insupportable, dans ce second tome, je pense l'avoir découvert sous un autre angle et ça l'a rendu plus attachant. Il n'est toujours pas mon personnage préféré mais il a gagné un peu de mon estime. ;) Et mine de rien, il va quand-même me manquer !

Rahim... L'attachant et le loyal Rahim. Dans ce second tome, je vais simplement vous dire que je m'y suis d'avantage attachée. Sûrement parce qu'il a eu d'avantage d'importance. J'ai même succombé un peu à son charme si doux. [spoiler]Alors quand il est mort, j'ai pleuré comme un bébé. Ça m'a brisé le cœur. Et il m'a tout de suite atrocement manqué.[/spoiler]

Irsa, la petite sœur de Sharzad aussi a eu d'avantage d'importance dans The Rose & The Dagger et donc j'ai su l'aimer et m'y attacher. Elle est douce, intelligente et si innocente mais il y a quelque chose en elle qui la rend forte.

J'ai été ravie de retrouver Vikram ! Je n'étais pas sûre de le revoir, après la fin du premier tome, mais bien-sûr qu'un homme aussi fort pouvait supporter un peu de vent ! Pourquoi en ai-je seulement douté ? ^^ Je l'ai moins apprécié que dans le premier tome (sûrement parce qu'on le voit moins ?) mais il n'en reste pas moins un personnage duquel émane une véritable force et une irrésistible autorité. Eh ouais.

Il y a aussi le personnage de Artan Temujin (un petit nouveau) qui m'a émerveillée. Je suis tombée amoureuse de lui à la seconde où je l'ai rencontré. Ou plutôt à la seconde où Sharzad l'a rencontré. Il est tellement insolent, un chouïa arrogant et avec une pointe d'humour dans sa personnalité... Ah! je ne sais pas l'expliquer mais je l'ai adoré.

Plus, les personnages secondaires, Renée Ahdieh m'a fait rencontré une palette de personnages différents, tous parfaits dans le rôle qu'ils devaient jouer : je les ai aimé ou je les ai détesté. Parfois un peu des deux. Ça aussi, j'ai adoré.

Quant aux relations entre les personnages, quelles qu'elles soient, je trouve que Renée Ahdieh a su en faire quelque chose de super !

Pour parler de la romance, je suis fan ! Renée Ahdieh a un talent qui fait battre mon cœur si vite et si fort que le monde entier pourrait l'entendre et le ressentir. J'ai donc aimé la romance entre les personnages. Tellement ! [spoiler]Bien-sûr Sharzad et Khalid qui sont merveilleux. D'ailleurs, leur retrouvailles c'était comme si mon cœur avait sauté de ma poitrine pour s’étaler à leurs pieds et s'était prosterné.

Jalal et Despina - j'étais déjà sous leur charme dans le premier tome. Dans ce second, j'ai douté. On ne les a vu ensemble qu'à la fin et après une multitude de surprises qui m'ont foutue la trouille. Mais tout est bien qui finit bien et je les aime toujours !

Rahim et Irsa - Je les ai trouvé mignons, attendrissants et j'aurais aimé que ça dure. Mais le fait que ça soit fini (parce que Rahim est mort) rend leur histoire plus touchante et belle, je trouve. Ce premier amour dont Irsa se souviendra toujours.[/spoiler]

Comme je l'ai dit plus tôt, Renée Ahdieh m'a fait quelques surprises, quelques frayeurs et m'a offert une palette complète d'émotions. Il y en a que je n'ai sincèrement pas vu venir alors bravo Renée, tu es très forte ! [spoiler]Je n'ai pas vu venir le fait que Despina est la fille bâtarde de Salim Ali el-Sharif (oncle de Khalid et Sultan de Parthia).

Je ne m'attendais sincèrement pas à ce que Khalid et Tariq finissent pas trouver un terrain d'entente. Je pensais qu'ils allaient finir par s'entre-tuer. Ravie de m'être trompée.

Je m'attendais un peu à la mort de Rahim mais ça ne m'a pas empêché d'être sur le cul quand c'est arrivé. J'ai pleuré, je l'ai déjà dit. Mais avant de mourir, il fait promettre à Khalid de s'assurer qu'Irsa ne se sentira jamais seule et toujours aimée. Khalid promet. Et j'ai trouvé ça touchant.

Je me doutais qu'il y aurait une bataille. Mais au départ, je pensais que ça serait entre Khalid et Tariq. Sauf qu'au final ces deux-là s'allient et que la bataille a lieu contre Salim (qui perd). D'ailleurs, à la fin il doit abdiquer et c'est sa fille (Yasmine) qui devient Sultana de Parthia[/spoiler]

[spoiler]Je ne peux pas écrire un commentaire sur cette merveilleuse histoire et ne pas parler de la malédiction de Khalid. Honnêtement, elle n'a pas une si grande place dans l'histoire et c'est plus facile que je ne le pensais de s'en débarrasser. Ils auraient pu le faire plus tôt ! ^^

Sharzad prend son tapis volant et va trouver Musa Zaragoza. Celui-ci lui présente Artan dont la tante est assez puissante pour briser la malédiction de Khalid. Sauf qu'elle doit voir Khalid en personne. Donc, Sharzad va chercher Khalid et tous les trois vont trouver Isuke (la tante). Celle-ci leur dit que le prix de la malédiction a été la vie du père d'Ava (celui qui l'a lancé, ce qu'on sait déjà) et que pour la briser, il faut que le prix soit égal. Le prix que demande Isuke pour délivrer Khalid est que ce dernier détruise un livre de magie noir que le père de Sharzad a en sa possession (celui avec lequel il a en partie détruit Rey, d'ailleurs) et qui vient de la famille d'Isuke et Artan. Le problème c'est que le père de Sharzad (Jahandar) ne lâche jamais le livre et la clé qui l'ouvre est autour de son cou. Du coup, Irsa décide de les aider et elle prépare une potion qui fait dormir Jahandar. Elle récupère le livre et la clé. Elle rejoint Sharzad et Khalid à un point de rendez-vous dans le désert (pas loin du campement de Tariq et tout le tralala). Petit problème : Tariq et Rahim suivent Irsa. Mais probablement pas pour les mêmes raisons... N'est-ce pas Rahim ? ^^<3 Lorsqu'il voit Khalid, Tariq perd le contrôle de lui-même et tente de l'atteindre d'une flèche sauf que c'est Sharzad qui reçoit la flèche dans le dos. Du coup, ça retarde un peu le truc. D'ailleurs, la première conversation entre Khalid et Irsa est trop mignonne (je trouve). Bref ! Finalement, plus tard, Khalid détruit le livre de la façon que lui a indiqué Isuke. Et voilà ! Khalid a brisé sa malédiction ![/spoiler]

Vous avez remarqué que mon commentaire part dans tous les sens ? C'est le bordel dans ma tête après une telle lecture, impossible de mettre de l'ordre ! Même dans ce que j'écris.

Enfin bref.

Maintenant, je vais parler de la fin. Parce que je ne peux pas passer à côté de ça et que si je n'en parle pas, je vais devenir dingue. Déjà, sachez qu'elle est géniale, au-delà de mes espérances ! [spoiler]Jahandar plante la dague qu'il vole à Sharzad dans le cœur de Khalid. Oh mon dieu. Khalid est donc en train de mourir. Le cœur de Sharzad se brise. Et comme Jahandar ne supporte pas cela, il sauve Khalid grâce à un sort qu'il connaît par cœur. Le sort qu'il avait utilisé avec la rose qu'il avait donné à Sharzad au début du premier tome. Khalid est donc sauvé. Merci, mon dieu. Tout est donc bien qui finit bien puisque la paix est de retour, la malédiction de Khalid est brisé et que tous sont entourés de ceux qu'ils aiment (ou presque. Repose en paix Rahim).

Maintenant, place à l'épilogue. Ce dernier se déroule quelques années après la fin. Tout le monde est heureux. Irsa, Artan, Tariq, Yasmine... Jalal et Despina ont eu une petite fille qui s'appelle Amira (Despina était enceinte de Jalal depuis le tome un). Amira est la meilleure amie de Haroun, cinq ans. Mais qui est-il ? Eh bien Haroun est le fils de Khalid et Sharzad !! Ah ça fait gonfler mon cœur de joie, ça. OMG, J'ai besoin d'air !

Donc, comme je disais, une très belle fin. À la hauteur d'un conte. Même au-delà.[/spoiler]

Voilà, je crois que c'est tout. Je pourrais vous parler de cette lecture pendant des heures mais il est temps d'officialiser le fait que cette histoire est terminée. Tout ça va atrocement me manquer.

Je recommande chaudement The Wrath & The Dawn et je dis bravo à Renée Ahdieh pour avoir donné vie à une telle aventure ! Quand je l'ai commencé, je n'aurais jamais imaginé que je l'aimerais autant.

En trois M : Magique. Magnifique. Merveilleux.

par Sheo
La fierté des soeurs Cynster, Tome 1 : Audacieuse Heather La fierté des soeurs Cynster, Tome 1 : Audacieuse Heather
Stephanie Laurens   
Deuxième livre paru aux Editions Harlequin dans la toute nouvelle collection Victoria, si j'ai vraiment apprécié L'héritière de Bellecombe sans surprise car je connaissais la plume de Liz Carlyle, pour ce qui est de l'Audacieuse Heater de Stephanie Laurens rien n'était plus sûr. La couverture et la qualité du livre de poche m'ont fait craquer.

La lecture dans l'ensemble est vraiment agréable et le style de l'auteur est très bon. Elle alterne les moments d'actions, de dialogues, d'introspection pour rythmer tout ça. Malgré un début génialissime, j'ai tout de même regretté les longueurs, certains passages n'étaient pas nécessaires et la deuxième partie a mis autant de temps à venir. C'était agaçant de les voir tourner autour sans rien dire. Crotte à la fin !

C'est un vrai plaisir de ne pas savoir qui se trouve derrière cet enlèvement et d'apprendre au fur et à mesure à visualiser à quoi il pourrait ressembler, on se laisse à rêver qu'il y a une romance future possible. Pour ce qui est de Heather et de son pire ennemi, ce cher Breckenridge, on se pose la question du pourquoi de cet agacement. L'auteur aurait du mettre en situation cet animosité, j'ai eu de ce fait plus l'impression d'un faux "je te hais - je t'aime" sans réelle consistance. Néanmoins, Breckenridge est un personnage mâle excellent et Heather fait très bien l'affaire. Je dirais que pour une vierge sans expérience aucune, elle assure du steack.

Le background est plutôt réussit, j'ai eu quelques couacs... j'ai surtout buggué sur le bain de glace. On était au printemps ou en hiver pour qu'ils en aient ? Maintenant qu'on se le dise, je veux la suite car ça risque d'être une petite bombe vu l'extrait dispo tout à la fin !

par LLyza