Votre profil Booknode a été créé !

Vous êtes  
 
Votre année de naissance  
 
Découvrez
vos lectures
de demain
Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !
En cliquant sur "Je m'inscris" j'accepte les CGU de booknode
- Créez votre bibliothèque en ligne
- Découvrez des livres proches des vos goûts
- Partagez votre passion avec d'autres lecteurs

Commentaires de livres faits par Clavel

Extraits de livres par Clavel

Commentaires de livres appréciés par Clavel

Extraits de livres appréciés par Clavel

Les plus récents d'abord | Les mieux notés d'abord
date : 29-08
Ce livre est brillant. Dans tous les sens du terme.
On y suit Emma, de sa toute petite enfance jusqu’à l’âge adulte.
Le fil rouge : le mystère qui entoure la mort de son demi-frère, dont elle est le seul témoin.
Le décor : un récit sur l’âge d’or du Rock et un témoignage sur la vie de la fille surprotégée d’une Rock-star de la génération Woodstock.
Mais finalement, l’enquête n’est que secondaire tant la force du roman repose avant tout sur ses personnages - magistralement fouillés – leurs liens et leur environnement, qui nous replonge totalement dans l’ambiance de l’époque.
On grandit avec Emma, on pleure et on rit avec ses proches.
Ce roman, parfois très dur dans les sujets qu’il aborde (la violence, la drogue, l’homosexualité, la découverte du sida, le milieu de rock) et les drames qu’il raconte, nous laisse ému et bouleversé.
C’est une fresque historique juste et très documentée comme Nora Roberts sait si bien les écrire, pleine d’humour, d’amour et de vie.
Avez vous apprécié ce commentaire ? +1
date : 29-08
Gabrielle a disparu le lendemain de son mariage.
Un an plus tard, sa sœur Anne reçoit un message des plus étranges de sa part… par le biais des ondes de sa chaine de radio.
Anne, qui ne fait que survivre depuis la disparition de sa sœur, décide de tenter le tout pour le tout et de partir à sa recherche.
Commence alors une enquête éperdue, dans un monde parallèle déshumanisé, aseptisé, sans odeur, sans saveur, sans émotion. Glaçant.

C’est un livre très abouti et qui ne peut pas nous laisser insensible. Une très belle découverte !
Avez vous apprécié ce commentaire ? +1
Premier point important : l’auteur est française et l’histoire se déroule en France ! Enfin ! Je commençais à croire que la bit-lit était devenue le domaine réservé des américains…
Pour ce qui est de mon avis sur ce livre, malheureusement il ne reflète pas mon engouement quand j’ai découvert cet auteur français.
Je vais être très honnête, je l’ai trouvé médiocre.

Premier point important : les fautes (orthographes, conjugaison, syntaxe…). Rédhibitoire chez moi ! Ce livre a été publié, donc logiquement corrigé. Inacceptable.

Second point : Dès les vingt premières pages, notre héroïne est attaquée dans l’arrière-boutique de son magasin par un mec qui la mord et se retrouve couverte de son propre sang, mais elle n’appelle pas la police et rentre tranquillement chez elle comme si de rien n’était. NORMAL ! Elle est incapable de s’alimenter normalement et des crocs lui poussent dans la bouche, mais pas de crise d’angoisse à l’horizon. NORMAL ! Elle se jette sur son coloc pour lui sucer le sang jusqu’à la moelle mais lui non plus, ça ne l’inquiète pas, voir même ça l’excite. NORMAL ! Elle devient un vampire, mais ne semble pas s’en formaliser et retourne bosser dès le lundi matin comme si tout allait pour le mieux. NORMAL ! Elle se retrouve dans une cave au milieu d’un société de vampires mais ne panique pas le moins du monde. NORMAL !
Après tout, ça nous arrive tous les jours de découvrir que les vampires existent, de se faire attaquer par l’un d’eux dans son magasin et à moitié vider de son sang, de se mettre à saliver devant la jugulaire de son coloc et de gerber dès qu’on essaie d’avaler de la nourriture…

Voilà, c’est à peu près à ce moment-là (soit au bout de vingt pages) que l’auteur m’a perdue. J’ai donc arrêté ma lecture avant d’aller plus loin, inutile de continuer le massacre.
Avez vous apprécié ce commentaire ? 0
date : 29-08
Encore un excellent de Bernard Werber. C’est un écrivain, un vrai !
A travers le récit de la jeune Cassandre, 17 ans, douée d’un don exceptionnel, il nous offre tout ce qu’on peut attendre d’un Werber. Il nous parle de la vie dans la rue à travers la société mise en place par des SDF au milieu d’un décharge, avec leur lois, leur règles, leurs slogans, qui va recueillir notre jeune orpheline.
Au milieu de cette histoire en apparence légère et sans prétention, Werber aborde des sujets plus difficiles : la mythologie grecque, la science, la recherche de nos origines, l’autisme, le consumérisme, l'élitisme… C’est une charge contre notre société de consommation mais aussi contre les règles et le pouvoir établi.

On apprend, on se divertie, on se cultive et on se détend. Un mélange parfait pour un livre excellent !
Avez vous apprécié ce commentaire ? 0
J’ai un avis assez mitigé sur ce livre. Il est particulièrement addictif, et en même temps j’ai parfois eu envie de le jeter par la fenêtre !
Après tous les avis que j’avais lu sur ce livre, il me tardait de me lancer. Chose faite !
Alors en effet, la découverte de Travis « Mad Dog » Maddox est à la hauteur des attentes : Tombeur invétéré, boxeur imbattable dans des combats clandestins, charmeur, amuseur de galerie, tatoué, beau, intelligent… On ne peut que tomber sous le charme. Là où la bas blesse (je sais que c’est récurrent chez moi), c’est le personnage féminin. Abby. Notre héroïne est juste… décevante ! Comprenez moi, l’histoire entre eux nous tient en haleine. Mais qu’elle est gourde ! La vierge effarouchée franchement c’est dépassé. Je ne supporte plus ces personnages féminins donneur de leçons et qui au final sont de vraies p***asses !
Abby. Ah, que dire tellement elle est pathétique. Elle est égoïste à souhait, ne sait jamais ce qu’elle veut quitte à faire souffrir tout le monde et mettre les gens en danger, sort avec l’un mais revient en courant quand l’autre claque des doigts, joue les petites filles fragiles à l’enfance difficile alors qu’honnêtement, son enfance ne casse pas trois pattes à un canard non plus. Agaçante en résumé. Il y a trop de non-sens dans cette histoire pour qu’elle soit vraiment bonne.
Franchement un étudiant en droit qui se bourre la gueule, se bat dans la cafétéria, participe à des combats clandestins, qui se tape tout ce qui bouge mais qui d’un coup, en rencontrant une étudiante sans plus d’attrait que ça, perd toute forme de virilité (sans parler de ses cojones), c’est moyennement crédible.

Les je te prends, je te quitte, je t’aime, moi non plus traînent en longueur, mais certains apprécieront j’imagine.

Mais finissons sur une note positive, se livre reste tout à fait agréable à lire, drôle souvent et addictif. Les personnages secondaires sont excellents et la fratrie Maddox donne envie de connaitre la suite.
Avez vous apprécié ce commentaire ? +1
Sans surprise bien évidemment (j'ai vu les films avant de lire les livres) néanmoins la lecture fut passionnante. Le personnage est attachant et bien évidemment jamais un film ne pourra rendre aussi parfaitement les émotions d'un personnage comme peut si bien le faire une belle écriture.
C'est donc un contrat parfaitement rempli pour l'auteur, qui a mérité son succès, aussi bien en salle qu'en librairie.
Bonne lecture à tous.
Avez vous apprécié ce commentaire ? 0
La série reste excellente mais j'avoue avoir été moins captivée par ce tome.
J'aime cependant énormément la progression de certains personnages et la découverte de certains, qui jusque là restaient un vrai mystère pour moi.
L'histoire progresse doucement, l'auteur tissant la toile de son intrigue avec maestria.
Avez vous apprécié ce commentaire ? 0
date : 29-08
Cette série m’avait été conseillée à de nombreuses reprises, j’ai donc un jour décidé de me lancer.
Je n’ai pas été déçue, même si je pense que je m’attendais à plus que cela.
On découvre la jeune Mia (ou Amy…) qui emménage dans sa ville de naissance après un traumatisme dont elle décide de s’éloigner. C’est là qu’elle rencontre les Anges, un groupe de biker – et plus précisément Zac - à la réputation aussi mauvaise qu’au physique alléchant. Seulement les Anges semblent près à tout pour pousser Mia à quitter la petite maison qu’elle loue, quitte à faire preuve d’agressivité et d’intimidation.
Mia est bien décidée à ne pas se laisser impressionner et à rendre coup pour coup en tenant tête à Zac, quel que soit le danger qu’il représente et la violence qu’il ne semble contenir qu’avec peine. De son coté Zac la croit à moitié folle. Après tout, qui oserait le défier, lui que tout le monde craint ?
Si cette lecture m’a souvent captivée, je n’ai pas pu m’empêcher de relever de nombreux points négatifs. Le danger soi-disant omniprésent n’est rien de plus que du harcèlement. Je ne cautionne évidemment pas ce type de comportement, mais j’avoue que je m’attendais à mieux (ou pire). Les dialogues… m’ont parfois parfois fait lever les yeux au ciel. Le soit-disant groupe de bikers n’est qu’un groupe de garçons au comportement rebel, rien de bien terrifiant.
Le thème reste cependant fort et les personnages sont juste (un peu trop juste ?) assez développés pour rendre le tout suffisamment intéressant à lire. Même si j’ai moins accroché avec le personnage féminin, je ne vais pas m’arrêter là-dessus car c’est malheureusement souvent le cas avec moi.

J’ai tout de même hâte de lire la suite pour découvrir ce que cache tous les personnages et jusqu’où l’auteur menera son intrigue.
Avez vous apprécié ce commentaire ? 0
date : 29-08
On ne change pas une équipe qui gagne, je vous laisse avec Keria31, qui dit tou mieux que moi :
" Le tome le plus décevant dans l'ensemble.
Même si on a plaisir à retrouver Michael et ses amis dans cette aventure, même si on est curieux de découvrir enfin le secret des dieux, l'histoire, elle, malheureusement traîne en longueurs et devient trop confuse.
Le récit débute par la finale du jeu Y qui elle, est captivante, mais ensuite, on tend à se perdre : Michaël, sanctionné par les dieux, revient sur Terre 18 sous la forme d'un être humain. Ce passage est non seulement digressif, à mes yeux, mais surtout il soulève de nouvelles questions qui ne seront pas résolues à la fin du roman : Que va-t-il advenir de Delphine et du bébé ? Proudhon va-t-il mener l'humanité à une nouvelle guerre ? le monde virtuel (via le jeu vidéo sur les dieux) va-t-il complètement façonner la réalité de demain sur Terre 18 ? A lui seul, on pourrait dire que ce passage pourrait faire l'objet d'un nouveau roman.
Quant à la suite de l'aventure, le retour de Michaël en Aeden, elle aussi soulève des questions sans réponse : Comment la guerre entre les dieux va t-elle finir ?(pas de réponse) Pourquoi Zeus ou le grand Dieu a-t-il choisi de mettre un terme à l'expérience de l'école-dieux ?(pas de réponse) Autrement dit, on reste sur sa faim. Et, d'ailleurs, à cause de cela, l'objectif de Michaël pour trouver la seconde montagne devient ambiguë : veut-il trouver le grand dieu pour sauver Aeden en ramenant la paix ou pour répondre au mystère qu'il ne cesse de se poser dans les 2 premiers tomes ? En plus le passage en Enfer n'a pas été, non plus, convaincant : le décor est plutôt bien vu, impressionnant même, mais les propos d'Hadès sur le mal (qui ronge les âmes) sont très réducteurs. Comme si tous les maux de l'homme venaient de sa seule culpabilité !
Reste que l'on a toujours plaisir à lire les articles du Savoir relatif et absolu qui sont toujours aussi instructifs : Werber est impressionnant par la somme des connaissances qu'il sait si bien articuler. Le récit, aussi, recèle toujours autant de rebondissements et de fantaisies qui rendent l'aventure plutôt prenante.
Enfin, malgré tout, j'ai été déçue par ce tome d'autant plus que je ne sais pas quoi penser de la fin. Certes, elle est originale et rend hommage au rôle du lecteur pour l'écrivain mais je crois qu'on attendait quand même autre chose : notamment plus de réponses aux questions qui sous-tendent le récit."
Avez vous apprécié ce commentaire ? 0
date : 29-08
Je vais reprendre ici l'avis de Keria31 qui rejoint en tout point le mien. Je n'aurai pas dit mieux :
"Un second tome qui s'inscrit logiquement dans la continuité du premier : même unité de ton, de style et surtout d'intrigue.
On apprécie toujours autant de suivre les aventures de ces élèves-dieux en compétition et de voir évoluer leur peuple en proie à des guerres toujours aussi féroces. Même impression pour le mélange entre le sérieux des articles de l'encyclopédie et la truculente fantaisie du récit en Aeden. On en apprend beaucoup sur l'histoire réelle des civilisations et de certains grands personnages tout en vagabondant dans un décor imaginaire née de la mythologie. Reste que l'ensemble paraît bien moins original que le premier car, au fond, c'est le même scénario et la même recette.
Cependant, ici, le rythme des péripéties s'accélèrent. Après un début assez lent, l'histoire multiplie les rebondissements en se recentrant sur la quête du héros. Michael Pinson commet un acte de transgression aux règles d'Olympie par intérêt pour son peuple (en mauvaise posture comme toujours !), ce qui lui vaut d'être confronté à l'hostilité des Dieux. Traqué, il n'a pas d'autre choix que de fuir la cité et de se lancer dans un parcours semé d'épreuves pour trouver le maître des Dieux, Zeus en personne...
Or, il y a chez ce tome, à mes yeux, le même défaut que le premier : une fin qui n'en n'est pas une. Ce n'est pas que cette suite n'apporte pas de réponses, au contraire : bien des révélations ont lieu pendant la rencontre avec Zeus. Mais Werber voulait, on le voit, écrire à tout prix une suite, ce qui fait qu'il en rajoute. Pour ma part, je n'ai pas trouvé utile ou astucieux ce recours en l'existence d'une autre montagne. Même s'il est vrai que l'auteur produit son petit effet car je vais lire, bien-entendu, le troisième tome qui est, bien heureusement, le dernier de la saga."
Avez vous apprécié ce commentaire ? 0
date : 29-08
Cette trilogie fait parti du nouvel arc narratif consacré à Michael Pinson ; qui après avoir vécu la vie d’un homme (Les Thanatonautes) puis celle d’un ange (L'empire des Anges) débarque à l’école des Dieux d’Olympie.
On y retrouve Michael et ses amis, devenus apprentis déités un peu malgré eux aux cotés de grands noms tels que Proudhon, Saint Exupery, Marylin Monroe ou encore Mata Hari, sous la houlette des mythiques dieux grecs, devenus leurs professeurs.
Pendant les cours pratiques, ils vont devoir créer puis gérer des communautés. Mais l’enjeu ici, c’est la survie même des hommes dont ils ont la charge. Il leur faut donc apprendre : comment créer la vie, comment créer des espèces, les sélectionner, les reproduire, les diriger, pourquoi certaines tribus s’allient pour se développer quand d’autres s'entretuent et s’annihilent, quelle est la place d’un Dieu dans tout ça ?
L’histoire est magnifique, et comme toujours avec l’auteur, nous montre le pire et le meilleur de l’espèce « humaine ». Cela nous permet de revivre de manière allégorique tout un pan de notre histoire et des travers qui nous ont conduit aux pires horreurs de l’Histoire de l’Humanité.
Une histoire belle, bien écrite, souvent émouvante et toujours pleine de leçons que je vous conseille vivement.
Avez vous apprécié ce commentaire ? 0
Une histoire certes un peu loufoque mais toujours aussi drôle. Servi par la plume de l'auteur et par ces personnages secondaires juste délicieux !
Avez vous apprécié ce commentaire ? 0
MDR ! Je ne vois pas quoi dire d'autre... Ce personnage délirant me fait marrer comme personne. Et les personnages secondaires son brillantissimes. Mention spéciale à Lula et Ranger !
Avez vous apprécié ce commentaire ? 0
Mais quelle histoire ! J'ai encore une fois beaucoup ri à suivre Stéphanie partout ! Elle est impayable pour notre plus grand bonheur.
Avez vous apprécié ce commentaire ? 0
Olala que j'ai pleuré. Un tome magnifique que je vous conseille absolument. L'histoire reprend son rythme habituel (à savoir effréné) et on ne le lâche plus jusqu'à la fin !
Avez vous apprécié ce commentaire ? 0
Un tome plus lent que les précédents, mais tout aussi déchirant. Fitz veut aujourd'hui la paix, mais le royaume ne s’arrête jamais de tourner !
Avez vous apprécié ce commentaire ? 0
Un beau final pour ce cycle puissant, bien écrit et pleins de rebondissements, même si je lui ai trouvé quelques longueurs, fort excusable.
Avez vous apprécié ce commentaire ? 0
Un tome génial au cœur de la machine (et de la machination) royale !
Avez vous apprécié ce commentaire ? 0
Un tome passionnant. Les personnages évolue à une vitesse incroyable, et le lien entre le jeune et le loup est plus présent que jamais.
Magnifique !
Avez vous apprécié ce commentaire ? 0
Un tome encore meilleur que les précédents !
Cette lecture date d'il y a longtemps pour moi mais j'en garde un magnifique souvenir.
Le lien entre le jeune homme et son loup est merveilleux !
Avez vous apprécié ce commentaire ? 0
J'ai lu cette saga il y a très longtemps mais j'en garde un souvenir magnifique ! Montée en puissance à chaque tome, on ne se lasse jamais !
Avez vous apprécié ce commentaire ? 0
C'est avec plaisir que je suis retombée dans cette série pour la lecture de ce tome 9, centré sur Elena, Raphael et Aodhan.
En effet, cela fait 2 ans que Lijuan a disparu sans donner de nouvelles. Est-elle - contre toute attente - morte ? Dort-elle ? Se cache-t-elle pour panser ses blessures ? Nul ne le sait, mais son royaume est un navire sans capitaine et commence à sombrer dans la soif de sang.
C'est alors qu'un mystérieux ordre religieux, les Luminata, convoque le Cadre. C'est leur prérogative en tant qu’intermédiaires d'appeler les dirigeants du monde à se ressembler pour discuter de l'avenir du territoire de l'Archange de Chine.
Elena de son côté s'inquiète. La cascade n'a pas déclenché de grandes catastrophes depuis trop longtemps, le calme avant la tempête ?
Mais quand Raphael lui propose de l’accompagner à Lumia, elle accepte immédiatement de se rendre sur la terre de ses ancêtres. Et c'est Aodhan qui leur servira de garde rapproché...
Mais sur place, l'ambiance est lourde, et pas seulement parce que les plus dangereuses puissances de la planète s'y sont rassemblées. Les moines de Lumia semblent trop secrets pour être honnêtes, et l'arrivée d'une Elena à la chevelure reconnaissable entre toute - et apparemment déjà vu en ces lieux - déclenche un certain émoi.
Alors que cache les moines silencieux ?

J'ai trouvé ce tome palpitant !
Avez vous apprécié ce commentaire ? 0
Un bon tome dans l'ensemble même si je reste un peu sur ma faim.
Certaine facilité essaie de palier les faiblesses du scénario.
Je ne me suis cependant pas ennuyée, c'est déjà pas mal.
Avez vous apprécié ce commentaire ? 0
Un livre sans grande surprise qui se se laisse facilement lire.
J'ai passé un bon moment, sans rien d'extraordinaire.
Avez vous apprécié ce commentaire ? 0
C'est un excellent livre que j'ai trouvé touchant. Ian est un personnage bouleversant dans sa fragilité que certains appellent folie.
Beth est elle aussi touchante par son humanité.
Une très bonne lecture donc, très bien écrite pour un genre trop souvent galvaudé.
Avez vous apprécié ce commentaire ? 0
Je ne suis pas transcendée par cette lecture. En même temps avec ce genre, cela s'avère tout il est vrai difficile...
C'est donc une bonne lecture, avec des personnages attachants mais qui ne révolutionne rien.
J'ai tout de même passé un bon moment et c'est appréciable.
Avez vous apprécié ce commentaire ? 0