Votre profil Booknode a été créé !

Vous êtes  
 
Votre année de naissance  
 
Découvrez
vos lectures
de demain
Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !
En cliquant sur "Je m'inscris" j'accepte les CGU de booknode
- Créez votre bibliothèque en ligne
- Découvrez des livres proches des vos goûts
- Partagez votre passion avec d'autres lecteurs

Bibliothèque de Clemmie39 : Liste d'argent

retour à l'index de la bibliothèque
Les Chasseurs d'Âmes, Tome 3 : Mystique Les Chasseurs d'Âmes, Tome 3 : Mystique
Alyson Noël   
J'ai moins aimé ce tome là... On rencontre des personnages qui connaissent Daire mais on en reste là (je pense qu'on aura un aperçu plus approfondi dans le prochain tome.. Enfin j'espère).
Pareil, on découvre le Monde Supérieur mais au final, quand on y repense on n'a pas de description, on reste cantonné à une pièce.
On retrouve donc des personnages qu'on adore, Daire, Lita, Xotichl, Dace ...
Il y a un peu de suspense tout de même. J'ai apprécié ma lecture, puisque je l'ai lu assez rapidement. Mais globalement je reste déçue par rapport aux tomes précédents. A voir dans le dernier tome..

par popop
Les Chasseurs d'Âmes, Tome 4 : Horizon Les Chasseurs d'Âmes, Tome 4 : Horizon
Alyson Noël   
Me revoilà avec le dernier tome de la saga "Les chasseurs d'âmes" et je confirme que cette saga est fantastique et Magique. Elle a su garder son rythme durant les 4 tomes, nous plongeant tour à tour dans la noirceur, la douceur, le doute, la peur, la tristesse, l'espoir et l'amour.
Avec "Horizon" pas le temps de s'ennuyer et de souffler. Tout s'enchaîne et ce pour notre plus grand bonheur. Sans compter que l'histoire est captivante, envoûtante et innovante.
J'ai vraiment apprécié voyager dans l'univers crée par Alyson Noël qui allie la mythologie chamanique, les démons, les chasseurs, et les animaux totems.
Je n'ai donc aucun regret d'avoir tenté l'aventure "Les chasseurs d'âmes".
Tout comme les tomes précédents, Horizon se compose de trois parties, avec à chaque fois les points de vue de différents personnages.

La 1ère partie est la plus douce et la moins intense.
On y retrouve Daire six mois après le décès de sa grand-mère, et elle a encore du mal à l'accepter. Elle s'est coupée de ses amies mais heureusement Dace la soutient et ils vivent un bonheur parfait puisque les Richter sont aux abonnés absent depuis l'incendie du Terrier du Lapin.
Mais Daire va devoir faire son deuil et accepter d'être la dernière chasseuse, tout comme elle va devoir affronter son destin et tenter de supprimer une bonne fois pour toute le clan des Richter.
Dace quant à lui tente tant bien que mal de maîtriser la créature qui sommeil en lui. Mais les révélations qui vont lui être faites vont tout changer. Aura-t-il la force de combattre le mal qui sommeil en lui ? Que doit-il faire pour sauver Daire ?

Dans la 2ème partie, l'intensité monte d'un cran avec le retour des Richters. De plus, ils comptent parmi eux un nouvel allié ... Dace ! Sa part de ténèbres a finalement été plus forte que la lumière. Il a accepté sa destiné et fui ceux qu'il aimait afin de les sauver. Le démon qui sommeil en lui est prêt à prendre le dessus. Mais parviendra-t-il à le maîtriser assez longtemps pour mettre à exécution son plan ?
Daire ne croit pas que Dace puisse l'abandonner. Ne lui disait-il pas que l'amour était plus fort que tout ? Alors si lui ni croit plus, elle y croira et se battra pour deux !
L'heure du combat approche, Daire et ses amis se prépare au chaos, mais pour ce faire ils vont devoir se jeter dans la gueule du loup ... Le Terrier du lapin !!

La troisième partie porte très bien son titre ... Requiem, et c'est là que tout se joue. La pression est forte et le doute persistant.
Le bien et le mal s'affronte ...
Les pertes vont être lourdes ...
La prophétie se réalisera-t-elle ?
Dace parviendra-t-il à prendre le dessus sur le démon qui l'habite ?
L'amour peut-il vraiment être plus fort que le mal ?

En résumé, un final qui clôture parfaitement bien cette saga et qui va crescendo. Nous avons toutes les réponses à nos questions et Alyson Noël va même jusqu'à insuffler une part d'appréhension et de doute à la toute fin.
Quoi qu'il en soit, on referme ce livre satisfait par ce qu'on y a lu et découvert.
Et les couvertures sont sublimes tout comme les pages des chapitres et les titres des différentes parties. Se sont de très beaux livres.

par coco69
Les Chasseurs d'Âmes, Tome 2 : Écho Les Chasseurs d'Âmes, Tome 2 : Écho
Alyson Noël   
Il y a de ces livres où on a du mal à se mettre dedans pour au final se rendre compte que les pages se tournent d'elles même, et qu'on ne peut plus le lâcher car on veut absolument savoir comment ça va se finir. Et bien ce tome 2 fait parti de ces livres !
J'ai encore passé un agréable moment avec ce livre qui est placé sous le signe de la romance, et même si certains passages m'ont paru longs, ou que par moment j'ai eu l'impression que ça partait dans tous les sens, l'univers créé par Alyson Noël est captivant ! Les animaux totem, la magie, le monde souterrain, l'amour entre Daire et Dace ... bref tout vous tient en haleine. Et pour changer, dans ce tome, nous avons les points de vue de Daire et de Dace.
En tout cas, j'apprécie énormément le plume de l'auteur qui je trouve douce et poétique.

par coco69
Les Chasseurs d'Âmes, Tome 1 : Destinés Les Chasseurs d'Âmes, Tome 1 : Destinés
Alyson Noël   
http://wandering-world.skyrock.com/3145396800-Les-Chasseurs-d-Ames-Tome-1-Destines.html

J'attendais, avec la saga Les Chasseurs d'Âmes, de découvrir Alyson Noël sous un nouveau jour. Je comptais énormément sur Destinés pour changer ma vision de son écriture et de ses histoires en général. Malheureusement, aucune de mes attentes ne s'est vue être comblée. Destinés reste dans la même veine que la précédente série de l'auteure, Éternels, de par de nombreux aspects : c'est un récit très moyen, avec énormément de longueurs, un monde qui pourrait être intéressant mais beaucoup trop complexe, des personnages auxquels on ne s'attache pas, et des rebondissements beaucoup trop simplistes.
Un peu à l'image de Ever dans Éternels, j'ai beaucoup aimé le personnage de Daire dans Destinés... Du moins au début. En effet, les premiers chapitres sont, malgré tout, très sympathiques. J'ai bien aimé découvrir l'héroïne principale, sa vie faite de voyages, de rencontres avec des grandes stars du cinéma, et tous les éléments surnaturels auxquels elle doit faire face pratiquement quotidiennement. Ses visions - enfin, ses cauchemars - peuplées de têtes coupées, d'étranges lumières blanches et de corbeaux m'ont, au départ, beaucoup plu. Pour tout vous dire, j'étais même plutôt confiant quant à la suite de l'histoire. Je me disais que si le rythme restait le même, je pourrais bien reconsidérer mon jugement sur Alyson Noël. Daire m'a semblé être très intelligente, humble, sûre d'elle tout en laissant transparaître ses failles, et très amusante à suivre.
Par ailleurs, j'ai également beaucoup apprécié, et ce tout au long du livre, sa relation avec sa mère, Jennika et le lien très puissant avec sa grand-mère, Paloma. Je ne sais pas vraiment pourquoi, mais Daire a su me toucher à chaque dialogue avec Jennika. Il y a beaucoup de non-dits entre elles, et chaque mot est lourd de sens. Même si Daire reste très enquiquinante et lourde par moment, elle et Jennika m'ont touché. Même chose avec Paloma, d'ailleurs. Cette grand-mère m'a fait sourire et m'a ému, et j'adorerais que les miennes me racontent de telles légendes et histoires qui s'avéreraient, en fait, être vraies...
En parlant de l'univers, j'en profite pour vous dire que, lui aussi, il m'a plu dans les premières pages. En effet, les premières révélations sont assez intéressantes pour nous donner envie d'en savoir plus, et d'aller encore plus loin dans notre lecture. Le monde chamanique décrit par Alyson Noël est vraiment intrigant au premier abord, et je me suis dit qu'il était beaucoup plus passionnant que celui des immortels dans Éternels. Bref, au départ, l'histoire avait l'air tout de même assez convaincante. Sauf qu'il y a un gros "mais"...
Voyez-vous, Alyson Noël n'a pas hésité à emprunter un chemin très dangereux, et qui est complétement rébarbatif à mes yeux : celui des longues descriptions. Attention, je ne suis pas du tout en train de dire qu'il me faut des romans qui ne contiennent que des dialogues mais, là, un peu plus d'échanges n'auraient pas été de trop. L'auteure nous offre des pages entières sans aucun tiret ni aucune parole. Pour tout vous dire, je crois qu'il n'y a pas une page pour laquelle je n'ai pas sauté quelques paragraphes. L'intrigue stagne beaucoup, et on tourne rapidement en rond : Daire qui est perdue, Daire qui retrouve force et courage, Daire qui a peur, Daire qui est sûre d'elle, Daire qui est perdue, Daire qui retrouve force et courage... Bref, très rapidement, on s'ennuie. Pire encore, j'ai totalement perdu l'attachement qui avait vu le jour avec elle. A la fin du livre, je me fichais complètement de ce qui pouvait lui arriver. Ses réactions deviennent de plus en plus enfantines et imprévisibles. Même dans ses démonstrations de courage et d'amour, elle s'est mise à m'agacer.
Et c'est loin d'être tout ! Niveau coups de théâtre, ce livre est une énorme blague ambulante. Les rebondissements sont beaucoup trop simples, et nos questions trouvent leurs réponses bien trop facilement. Devant toutes les facilités que l'auteure s'est accordée, je suis resté complètement sur les fesses. Et vas-y que je fais découvrir toute l'histoire à des personnages secondaires en un claquement de doigt, que Daire et ses prétendants amoureux se connaissent et se parlent comme si tout était normal, et que les révélations coulaient de source. Non non non et non ! Mais qu'est-ce que c'est que ça ? A ce compte-là, l'auteure n'avait qu'à nous écrire chaque mystère sous forme d'une question et à nous écrire la réponse juste après. Tous les bons éléments qui nous sont offerts au départ se voient être réduits à l'état de simples faits divers, comme si tout était normal et allait de soi. Bref, grosse déception de ce côté-là.
C'est sans parler de la romance, qui m'a juste semblé grotesque et illogique. Voyez-vous, Daire rêve sans cesse de deux beaux jeunes hommes, l'un gentil et l'autre méchant. Et elle se demande sans arrêt si elle pourra vraiment faire confiance au gentil lorsqu'elle le rencontrera. Au secours. Ils vont donc tous les trois se rencontrer, comme ça, pouf, et les sentiments de chacun vont s'enflammer... Non mais oh, on va où là ? L'histoire d'amour entre Dace et Daire ne m'a pas touché du tout, et j'ai trouvé que leur relation se mettait en place d'une manière bien trop brusque et rapide pour être cohérente et convaincante. C'est du grand n'importe quoi. Concernant Cade, le frère de Dace, ce n'est guère mieux. Un coup Daire joue avec lui, puis l'autre elle le déteste. Puis il ne m'a pas semblé si effrayant ou méchant que ça... Tsssssst, je me rends-compte en écrivant mon avis que j'ai vraiment détesté ces protagonistes, ainsi que l'horrible romance entre Daire et Dace.
La conclusion de Destinés m'a totalement perdu, et je dois bien avouer que je n'y ai pratiquement rien compris. Tout ça pour ça ? Je pensais que les enjeux étaient quand même beaucoup plus grands... Là, j'ai l'impression que l'auteure a tout fait pour en rajouter un maximum et pour faire passer Daire pour une martyre, alors qu'en fait la fin de l'intrigue est toute bête. Puis les dernières lignes m'ont laissé un goût étrange dans la bouche, comme si je comprenais seulement maintenant que, en fait, l'histoire était réservée à de plus jeunes lecteurs que moi. Je ne saurai pas décrire exactement cette sensation, mais je crois qu'elle s'avère être vraie. Destinés n'était absolument pas fait pour moi.
En résumé, ce premier tome de la saga Les Chasseurs d'Âmes m'a totalement déplu, et je ne pense vraiment pas en lire la suite. Même si, au départ, l'histoire est prenante et pose de bonnes bases pour la suite de l'intrigue, le rythme et l'ambiance prennent rapidement une toute autre tournure, et nous plongeons au cœur d'une histoire bien trop simpliste et bien trop brouillon. Alyson Noël nous livre un univers charmant au premier abord, mais qui devient bien trop complexe et dont toutes les explications ne nous sont pas fournies. Par ailleurs, l'espèce de triangle amoureux entre Daire, Dace et Cade ne m'a pas convaincu du tout. Une lecture qui ne m'aura malheureusement pas permis de revoir mon point de vue sur les écrits de cette auteure qu'il va me falloir, je pense, éviter à partir de maintenant. Je conseillerai ce roman à de plus jeunes lecteurs comme dit précédemment, parce que pour du YA, c'est vraiment très très moyen.

par Jordan
La Malédiction du tigre La Malédiction du tigre
Colleen Houck   
Pour ceux qui doutent encore que ce livre soit digne d'intérêt, je vais vous le dire simplement : vous devez le lire. Marre des vampires, loups-garous, histoires banales et répétitives ? Ou même juste envie d'un bon moment de lecture qui déménage ? Foncez. Vous ne serez pas déçus.
Ça faisait très, très, très longtemps que je n'avais pas lu un livre au scénario aussi complexe et en même temps bien construit. Cette histoire de deux Princes maudits et condamnés à se changer en tigres est tout simplement passionnante. Elle m'a rappelé à quel point j'adorais les histoires de quêtes, de mondes cachés et de mythes venus des quatre coins du monde. L'auteure manie si bien le réel et l'imaginaire qu'on en vient à se demander où se trouve la limite entre les deux.
Dans cette aventure, vous rencontrerez de nombreux personnages, la plupart très attachants (comme nos chers Princes et Mr. Kadam, leur protecteur) et d'autres franchement effrayants, comme Lokesh, le super-vilain de l'histoire, responsable de la Malédiction pesant sur les deux Princes.
Mais vous serez surtout confrontés à Kelsey, la narratrice, seule personne capable d'aider les Princes à briser la Malédiction. Kelsey est pleine de contradictions, à la fois forte et intérieurement fragile, dévouée même si parfois égoïste, courageuse face à des créatures souvent horribles mais effrayée à l'idée d'être abandonnée... Elle est humaine et c'est ce qui fait tout son charme (même s'il y a des moments où on a vraiment envie de la secouer). Jetée dans une aventure qu'elle n'aurait jamais imaginée, Kelsey va se retrouver face à face avec une déesse, des monstres issus de mythologies en tout genre et un sorcier avide de pouvoir tout en menant une bataille intérieure contre ses propres sentiments.
De plus, l'auteure fournit une foule de détails sur la vie et les coutumes de l'Inde, aussi bien celle d'aujourd'hui que l'Inde à l'époque des deux Princes. Ce pays féérique qui sert de décor à la majeure partie du récit vous enchantera par sa beauté (souvent) sauvage.
Qui sait ? Peut-être ce livre vous donnera-t-il envie de vous y rendre comme Kelsey pour trouver un prince en détresse...
Le Destin du tigre Le Destin du tigre
Colleen Houck   
Tout juste fini ce livre et, franchement, ça m'a fait bizarre. J'ai eu la chance de pouvoir enchaîner les quatre tomes et le scénario est tellement prenant que quand on arrive au bout on se dit "Déjà ?!".
Sentimentaux et âmes sensibles, passez votre chemin car l'auteure prend un malin plaisir à nous faire aimer ses personnages pour ensuite leur faire subir les pires choses imaginables.
Petit résumé :
Dernière quête pour trouver le quatrième cadeau de Durga mais aussi dernière bataille contre Lokesh. Bataille qui ne se déroulera d'ailleurs pas là où on l'attendait. Kelsey et ses deux princes charmants, tigres à leurs heures perdues, vont enfin comprendre la véritable signification de la Malédiction du Tigre et rencontrer leur destin. Mais sortiront-ils tous indemnes de cette dernière aventure ?
Kelsey m'a plus plu dans ce tome que dans les autres. Elle finit par affronter ses démons et, même si les tigres sont toujours là pour elle (ce qui est parfois énervant par la répétition du "Kelsey, ne bouge pas ! On va te sauver !"), elle fait preuve de courage et de détermination dans les moments les plus durs. Mais elle garde tout de même son caractère bien trempé et son entêtement légendaire. Parfois amusante, parfois très énervante, Kelsey est un personnage crédible et profond. Dans ce tome, on s'attache plus à elle (si c'est possible) parce qu'elle va devoir admettre ce qui la ronge et accepter son destin, aussi exigeant soit-il.
On retrouve également le Ren des débuts, doux et altruiste, et c'est rassurant. Parce que si Kelsey avait dû finir avec le Ren froid et possessif (limite Lokesh d'ailleurs) du troisième tome, ça aurait été du grand n'importe quoi. Je vous préviens à l'avance, il va vous faire pleurer, (et pas qu'un peu !) parce que, lui aussi, il va en prendre plein la tête, le pauvre. Mais vous aurez aussi droit à des moments touchants et tendres, rassurez-vous !
Kishan, ah mon cher Kishan... De tous, je crois que c'est celui qui m'a le plus fait mal. Déjà sa relation avec Kelsey, c'est triste : il lui sert de prétexte pour éviter Ren alors qu'il mérite mieux qu'être un substitut. [spoiler]Et puis, il y a la fin (parce qu'elle lui avait quand même promis un "happy ending", cette chère Kelsey) et là j'ai vraiment eu de la peine pour lui, forcé de rester avec Durga en tant que tigre officiel alors qu'il s'est tant battu pour être libre, c'était désespérant. Vous allez me dire, dans chaque livre, il faut que les personnages fassent des sacrifices donc c'était calculé d'avance que Kelsey ne reviendrait pas indemne avec les deux frères redevenus humains. Bah oui mais quand même, j'avais un petit espoir que Kishan puisse avoir une vie normale. Enfin bon, il a quand même fondé une famille avec Durga donc c'est pas si mal.[/spoiler]
Je ne parlerai pas des autres personnages sinon je risque de vous gâcher les surprises (pas toujours bonnes d'ailleurs et souvent incompréhensibles au moment où elles arrivent).
Je termine en disant que ce livre est une digne fin de série, rempli de tristesse, d'action et de déchirement mais aussi de moments d'espoir et de joie. Bien qu'un tome 5 soit à paraître (l'auteure a été forcée de donner un air de fin à ce livre car la maison d'édition ne voulait pas plus de 4 tomes), il est tout à fait possible de s'arrêter là. L'intrigue est bouclée, les personnages ont tous trouvé leur place. [spoiler]Et ils ont tous (ou presque) eu une fin heureuse...[/spoiler]
L'Odyssée du tigre L'Odyssée du tigre
Colleen Houck   
MAGNIFIQUE! MAGNIFIQUE!! MAGNIFIQUE!

Pouvez vous me dire comment j'ai faite pour tomber folle amoureuse de l'histoire? Moi la fille qui hésitait à l'acheter?
J'ai adorer ce livre, Ren qui ne se rappelle rien, la promesse de Kelsey à Kishan, le choix difficile qui nous brise de l'intérieur. J'ai adoré les dragon, l'histoire au complet en faite! Le plus comique dans ce bouquin est que chaque roman est meilleur que l'autre ce qui est très rare de nos jours.

Pour moi, cette partis est de loin ma préférée:

- Je ne pense pas que je pourrais être si généreux. Vous voyer, je l'ai aimée depuis le moment où j'ai posé les yeux sur elle. J'ai été torturé au point de mourir pour elle. J'aurais voyagé à travers le monde pour voir son sourire, pour lui faire plaisir. Lorsqu'elle deviendra vôtre, dragon, et qu'elle attachera le fils de son écharpe autour de votre coeur, il est probable que je dépérirai et mourrai, car je suis enveloppé en elle comme une plante grimpante qui s'accroche à un arbre cherchant sa subsistance. Elle m'a attaché à elle pour l'éternité. C'est mon chez-moi. Elle est ma raison d'être. Gagner son coeur et le garder est mon seul but.

Lisez le et vous comprendrez pourquoi !
Bonne lecture!
La Quête du tigre La Quête du tigre
Colleen Houck   
Une tuerie !

Je trouve que cette saga est un petit bijou de la littérature fantastique ! Plus j'avance dans l'histoire et plus je suis accroc. Une vraie drogue.
Pourtant, je suis rarement satisfaite d'une saga et je me lasse très vite. Alors qu'ici, c'est tout l'inverse.

Dans ce deuxième tome, nous retrouvons Kelsey après son départ de l'Inde. La perte de Ren déprime vraiment notre héroïne et elle tente coûte que coûte d'oublier son amour perdu et de redonner un sens à sa vie.

Franchement la première partie est celle, que j'ai préféré. Le fait que l'histoire ne se passe plus en Inde, donne un coup de fraîcheur à l'intrigue. Et surtout c'est la partie la plus romantique du roman.

Dans la seconde partie, Kishan refait son apparition. J'avoue que je ne savais pas quoi penser de ce personnage. Mais du fait qu'il soit présent dans les trois quarts du roman, cela m'a permis d'apprendre à le connaître et à l'apprécier.
Bon c'est vrai, que personne ne pourra remplacer Ren, à mes yeux mais il n'empêche que c'est un personnage sympathique.
Et biensûr, je ne peux pas parler de ce roman sans revenir sur le dernier quart de l'histoire ...
Comment dire ... c'est déchirant.
En fait, cette auteure m'a fait ressentir une quantité d'émotion différente dans cette suite.
De la joie, de la tristesse, du doute, de l'attente ...
Une myriade de sentiment. Merci à l'auteure.
J'attends de lire les tomes 3 et 4 avec impatience.

Cette saga est incroyable et je vous la recommande chaudement !

par Avalon
Désolée, je suis attendue Désolée, je suis attendue
Agnès Martin-Lugand   
"Désolée, je suis attendue" est un bon roman tout à fait d'actualité ce qui fait tout son charme ! Comme beaucoup d'autres lecteurs, je trouve aussi que ce n'ai pas son meilleur roman (personnellement j'avais adorée "Les gens heureux lisent et boivent du café" et je le recommande !), cependant l'écriture est fluide et douce ce qui nous permet de se laisser porter par la vie "programmée" de Yaël.

Cette maladie du travail est souvent sujet aux hommes (je fais une généralité) dans les films ou romans alors qu'ici le personnage principal est une femme , et je pense que c'est ce que j'ai le plus apprécié dans cette intrigue car l'auteure montre bien que les femmes ont AUSSI une carrière professionnelle !

En plus d'être un livre facile à lire, il nous permet de réfléchir au sens de la vie et aux priorités que l'on s'instaure. Effectivement, pourquoi choisir entre sa carrière et sa vie de famille quand on peut faire les deux en même temps ?

Nous ne sommes pas des SuperHéros, on vit c'est tout...

Encore une fois, belle leçon de vie grâce à ce petit roman.

par Clemmie39
Piégée Piégée
Heather Dixon   
Absolument génial !
J'avais tout d'abord été attirée par la couverture magnifique, et le résumé avait renforcé mon choix, autant dire que je ne suis pas déçue.

Je n'ai jamais lu le conte original du Bal des Douze princesse, je connais en gros les bases, donc je ne pourrais pas dire si ce livre le suit fidèlement ou pas. Je ne pense pas, on retrouve les bases des douze princesses qui dansent toutes les nuits dans un endroit magique, mais je crois que le gros de l'histoire n'a pas grand chose à voir, et c'est ce qui permet d'en faire un roman.

On pourrait penser que l'histoire est un peu lente à démarrer, et si on cherche de l'action (ce qui serait bizarre en lisant une nouvelle version de ce conte, m'enfin...) on ne la trouve qu'à la fin. Mais plus que le scénario, il y a quelque chose d'envoûtant dans ce livre. La part de magie tout bonnement ensorcelante, et pas seulement les nuits où elles dansent même si ça représente une grosse majorité, mais l'ensemble du bouquin, je sais pas trop, ça dégage quelque chose qui accroche l'attention, et m'a totalement captivée.

D'autant que l'intrigue en elle-même est bien trouvée. Bon, il y a cette passion sur la dance... Je n'étais pas sûre d'accrocher, parce que des filles qui passent leur temps à danser, sur autant de pages, ça aurait pu être ennuyeux, mais pas du tout. Et puis les autres éléments viennent s'enchaîner plutôt bien, et on perçoit l'évolution de certains personnages qui au final est plutôt étonnante [spoiler]Notamment le roi qui perd un peu de son côté froid et distant à la fin[/spoiler]

Le style d'écriture est élégant et permet de bien rentrer dans l'histoire, le tout raconté de telle façon que j'avais l'impression d'y être moi aussi. C'est vraiment étonnant, et passionnant à la fois. Bon, la plupart des éléments sont un peu prévisibles, mais on ne lit pas ce genre de livre pour le suspense, donc peu importe.

Les personnages sont plutôt pas mal. Au début, je m'y perdais un peu, c'est le problème quand on a les douze personnages phares que sont les princesses. J'ai eu du mal à retenir tous leurs noms et de savoir qui était qui, mais à la fin, on s'y repère. Et globalement, elles sont toutes adorables. Certaines se démarquent plus que d'autres, forcément. Les plus âgées, d'ailleurs. Bien sûr Azalea est le personnage principal, mais autre qu'elle, on voit que Bramble et Clover ont par exemple plus d'importance que Jessamine ou Kale. D'ailleurs, j'ai adoré Bramble, elle m'a bien fait rire.

La fin était sublime, et c'est dingue comment d'un coup on a totalement changé d'ambiance. [spoiler]Parce que bon, tout le long on a été habitué au cadre même du conte de fées ensorcelant et magique, puis lorsque le Keeper a enfin fait bouger les choses, c'est devenu totalement différent dans l'ambiance, et un peu plus... Bah violent. Même si on le sentait arriver, ça m'a quand même surprise. [/spoiler]

Bref une lecture totalement fascinante d'un conte magnifiquement bien revisité. *.*

par Jenna95
  • aller en page :
  • 1
  • 2