Votre profil Booknode a été créé !

Vous êtes  
 
Votre année de naissance  
 
Découvrez
vos lectures
de demain
Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !
En cliquant sur "Je m'inscris" j'accepte les CGU de booknode
- Créez votre bibliothèque en ligne
- Découvrez des livres proches des vos goûts
- Partagez votre passion avec d'autres lecteurs

Bibliothèque de cleooo : Je suis en train de lire

retour à l'index de la bibliothèque
Les Chroniques lunaires, Tome 1 : Cinder Les Chroniques lunaires, Tome 1 : Cinder
Marissa Meyer   
J'en entendais vaguement parler depuis quelques semaines (et merci la couv' du catalogue PKJ !), sans vraiment m'y intéresser de plus près. Et puis finalement, je me suis laissée tenter. Avec vampires, loup-garous, sorciers, démons ou je ne sais quoi d'autre à la pelle, pourquoi pas un cyborg ? Histoire d'avoir un brin d'originalité...

Eh beh franchement, pour quelqu'un qui n'avait pas d'attente particulière, j'ai été comblée. Sérieux mais... WOUAH ! Je n'ai pas pu me coucher avant de l'avoir fini, malgré mes paupières qui n'avaient qu'une envie : se fermer.

Et pourtant, quand j'ai eu le livre entre les mains et que j'ai aperçu la mention "entre Cendrillon et Star Wars" au dos, j'étais très sceptique. C'est quand même vachement large comme fossé, quoi XD imaginez, une Cendrillon avec un sabre laser. Ou même un Jedi qui fait les poussières. Flippant, non ? Enfin bon, rien de tout ça, mais une fois fini, je peux dire que ce livre peut mériter ces deux "thèmes".
* Star Wars à cause de tous ces androïdes-cyborgs, et par les jeux de complots et alliances, voire menace de guerre inter-planétaire.
* Et Cendrillon parce que... l'ambiance, quoi ! Il y a pas mal d'éléments qui rapellent ce fameux conte de Perrault (en trèèèès remasterisé, certes, mais c'est qui est bon). Belle-mère, soeurs, bal, prince... et comme quand on voit (ou lit) le Cendrillon original, cette irrésistible envie de lui hurler "mais bouge-toi, bon sang, cogne-les !!!" (... bon, ok, il n'y a peut-être que moi qui ait ce besoin de la voir se rebeller ^^)
Donc, s'il y a des gens qui apprécient Cendrillon ET Star Wars, franchement, ne pas hésiter (même s'il n'y a pas de sabre laser ou de souris qui parlent !)

Et puis même Cinder vaut le coup. Sarcastique, attachante, on la prend facilement en pitié... [avec une [spoiler]mère adoptive et tante[/spoiler] pareilles, ce n'est pas dur. Sans oublier ses problèmes de pied (a)].

Bref, on entre très vite dans le contexte, dans l'histoire, on s'attache vite aux personnages, il n'y a pas vraiment d'action pure et dure, mais c'est tellement addictif qu'on n'y prête même pas attention, tout s'enchaîne à la perfection pour maintenir l'intérêt. Surtout que, eh ! pour une série Young Adult, tout n'est pas rose et mignon, tout ne se passe pas à merveille (bien au contraire, j'ai envie de dire), et c'est justement ça, qui fait qu'on a toujours envie d'en savoir plus, savoir comment va finir Cinder et son entourage.

Conclusion : Un très bon début de série Young Adult, et mon premier gros coup de coeur pour cette année 2013 !
(Faites que le tome 2 ne tarde pas. Please.)

par Zinthia
Les Dumont, Tome 2 : La châtelaine sans nom Les Dumont, Tome 2 : La châtelaine sans nom
Terri Brisbin   
Deuxième volume de cette série et je ne suis toujours pas convaincue... Je ne lirai donc pas les volumes suivants.

Je me suis un peu ennuyée je dois dire. Pas que l'histoire ne soit pas intéressante, mais j'ai trouvé le timing très mal dosé, j'avais envie que ça avance, j'avais l'impression de faire du surplace ou de tourner en rond la plupart du temps, puis tout s'accélère dans le dernier quart.

J'ai apprécié le personnage d'Isabel. Malgré sa situation très difficile (blessures graves et perte de mémoire), elle reste forte et positive la plupart du temps, elle ne se laisse pas abattre.

Royce/William, je l'appréciais beaucoup, jusqu'au dernier quart, quand on apprend toute son histoire. Et là, ce n'était plus possible pour moi de le revoir comme quelqu'un de bon !
[spoiler]C'est lui qui a violé et engrossé Emalie (volume 1 de la série) ! Entre autres choses horribles qu'il a commises...[/spoiler]

Ce que j'ai préféré : le fait que des riches décident de vivre modestement et de faire partie du peuple pour être heureux ! (chaque fois que je lis des historiques, je me dis toujours que si j'avais vécu à cette époque, j'aurais préféré être une paysanne ou bourgeoise plutôt qu'une noble).

En tous cas, ça ne me laissera pas un souvenir impérissable...

par Vitany
Un palais d'épines et de roses Un palais d'épines et de roses
Sarah J. Maas   
«I love you. Thorns and all.»

J'ai mis un certain temps avant de sortir ce livre de ma PAL. Pour la simple raison que je ne me sentais pas prête à le lire. Jusqu'à présent.

A Court of Thorns and Roses est un excellent roman. Et j'ai presque envie de vous dire que c'est normal puisque Sarah J. Maas en est l'auteure. Sarah J. Maas fait partie de mes auteurs préférés avec sa saga Throne of Glass. Et maintenant, A Court of Thorns and Roses rejoint Throne of Glass puisque ce livre est un coup de cœur.
Un coup de cœur à la Sarah J. Maas, si fort qu'il vous donne l'impression d'être capable de voler. Un coup de cœur magique.

La première chose que j'ai aimé dans A Court of Thorns and Roses, c'est l'univers. Le monde dans lequel vivent les personnages. Et plus particulièrement, j'ai adoré Prythian. L'idée des Courts du Printemps, de l'Été, de l'Automne, de l'Hiver, Sous la Montagne, la Court de l'Aube, du Jour et celle de la Nuit. C'est peut-être un détail mais j'ai totalement été charmée par ça.

Et puis, Sarah J. Maas a toujours cette façon d'écrire que j'aime. C'est addictif, elle rend tout son livre fascinant et magique. Avec toujours ce côté explosif qui ne se montre qu'aux moments parfaits.

J'aime ses personnages. Elle sait comment faire pour qu'on les aime ou qu'on les déteste. Elle leur donne des forces comme des faiblesses. Elle les rend réalistes tout en leur laissant ce côté magique qui transparaît dans tout ce qu'elle fait.

Feyre est un personnage attachant. C'est une héroïne qui m'a plu. Elle est forte et faible à la fois. Elle est humaine et même lorsqu'elle est dans le monde des fae, ça ne l'empêche pas de rester fidèle à elle-même, de faire ce qu'elle entend de faire. Et puis, elle a cet amour pour ceux qui lui sont proches que j'apprécie beaucoup chez elle. Elle ferait tout pour qu'ils ne manquent de rien et qu'ils soient en sécurité sans pour autant jouer à l'héroïne idiote qui cherche à se sacrifier à la moindre occasion.

J'ai essayé de résister à Tamlin.
Parce que c'est Sarah J. Maas et que je sais bien que le love interest du premier tome n'est jamais celui du second tome. Sarah J. Maas aime jouer avec les sentiments de ses lecteurs, c'est clair. Mais aussi avec les sentiments de ses personnages, surtout en ce qui concerne la romance.
Alors oui, j'ai essayé de résister à Tamlin parce que je n'avais aucune envie de m'attacher à lui pour finir par pleurer le fait qu'il ne soit pas le love interest de Feyre dans le prochain tome.
Peut-être que je me trompe d'ailleurs mais il y a de grandes chances pour que les choses soient ainsi. Et au cas où, je tiens à être prête.
Mais honnêtement, comment éviter l'inévitable ? J'aime bien Tamlin. Pas comme une dingue, ce qui est en soit une réussite au final. Mais je l'aime bien quand-même.

Et la romance entre lui et Feyre est très bien développée. Elle n'arrive pas dès les premières pages, l'auteure prend son temps. Et c'est une bonne chose. Ainsi les choses ne sont pas précipitées et elles en sont d'avantage réalistes.
Il y a de très beaux moments qui m'ont fait fondre comme du chocolat au soleil. Sérieusement, j'ai beaucoup aimé cet aspect de la lecture. La romance est là sans être pesante. Elle est présente mais elle n'écarte pas l'intrigue. Elle en fait partie mais en même temps, elle laisse de la place au mystère et tout ça. Je ne sais pas comment l'expliquer mais Sarah J. Maas a vraiment su doser chaque aspect de son histoire, dont la romance, pour que l'équilibre de son livre soit parfait.
Et il est parfait.

Pour en revenir aux personnages, j'ai adoré Lucien. Il dégage une énergie que j'ai beaucoup aimé. Il peut se montrer taquin, hostile, sérieux, tout un tas de choses. Contre toute attente, on le considère rapidement comme un allié puis comme un ami. Je l'ai trouvé attachant, je me suis sincèrement attachée à lui.

Peut-on parler de Rhysand ? Sérieusement, ce gars c'est comme si j'avais foncé dans un mur et que j'avais aimé ça. Il se dégage tellement de choses de ce personnage que je ne pourrais pas en faire la liste. Il dégage des choses même qui n'ont pas de nom. C'est un sacré bâtard (désolée) la plupart du temps mais il est haut en couleurs et il est tellement génial. Il a un charme que je n'arrive pas encore à déchiffrer mais c'est fascinant.

Quant aux autres personnages, chacun joue son rôle à merveille. Rien de bien étonnant quand on y repense. ^^

Je suis fan de l'histoire.
Quand on commence, on a entre les mains pleins de petites pièces d'un puzzle. Certaines n'ont pas encore d'image, d'autres n'ont pas encore de sens ou d'explication. Et puis bien-sûr, plus on avance plus on en trouve les réponses. Il n'y a pas une de mes questions qui soit restée sans réponse.
Et au final, on se rend compte que le puzzle est super. Que le travail réalisé sur cette histoire est super et bien détaillé.
A Court of Thorns et Roses est un roman mené avec une main de maître où vous vous retrouverez dans un monde magique, qui s'étend bien au-delà de ce que vous pouviez imaginer et qui cache des moments forts auxquels vous ne pourrez pas résister.

Mais de quoi ça parle ?
A Court of Thorns and Roses, c'est l'histoire de Feyre. Un jour d'hiver, elle tue un loup dans les bois pour la survie de sa famille et par la suite une bête vient la trouver pour lui dire que c'est un fae qu'elle a tué et qu'elle doit payer pour ça. La bête, qui se trouve être Tamlin, l'emmène à Prythian qui est le royaume des fae et là-bas, Feyre découvre qu'une menace pèse sur les terres des immortels.
Reste à savoir si Feyre trouvera un moyen d'aider Tamlin à mettre fin à cette menace. Et quel sera le prix à payer pour ça.

La fin est probablement ce que j'ai préféré dans A Court of Thorns and Roses bien que j'ai adoré ce livre du début à la fin. [spoiler]Le mystère est levé et il est temps d'affronter la menace qui pèse sur Prythian.
Ainsi on apprend que la menace en question est une fae du nom d'Amarantha qui s'est déclarée High Queen de Prythian près de cinquante ans auparavant. Et que la malédiction qui pèse sur Prythian et plus particulièrement sur la Court du Printemps et sur Tamlin, ne peut être brisée que si Feyre tombe amoureuse de Tamlin (ce qu'elle a fait) et qu'elle lui dit qu'elle l'aime en le pensant sincèrement (ce qu'elle n'a pas fait). Feyre se rend Sous la Montagne pour confronter Amarantha et sauver Tamlin ainsi que son monde. Pour cela, elle doit passer trois épreuves et répondre à une énigme. Elle réussit.
Et aussi surprenant que ça soit, Rhysand se révèle d'une grande aide. Il la soigne après la première épreuve, en échange du fait qu'elle passe une semaine par mois à la Court de la Nuit avec lui. Et il l'aide à trouver la solution de la seconde épreuve sans que personne ne le sache.
La troisième épreuve est la plus spectaculaire. Mais elle coûte la vie de Feyre qui trouve au dernier moment la solution à l'énigme d'Amarantha. L'amour. Tamlin tue Amarantha, la malédiction est brisée -Lucien et Tamlin, ainsi que la court du printemps quittent leur masque- et les High Lords sauvent Feyre en la transformant en High Fae, en immortelle.
Ainsi, tout est bien qui finit bien. Mais pour combien de temps ?[/spoiler]

En conclusion, A Court of Thorns and Roses est un roman que j'ai beaucoup aimé. C'est une excellente réécriture de la Belle et la Bête, que je recommande sincèrement.
J'ai hâte de me plonger dans A Court of Mist and Fury pour suivre la suite des aventures de Feyre.

«one day there will be anwsers for everything»

par Sheo
Les Dumont, Tome 4 : La favorite du roi Les Dumont, Tome 4 : La favorite du roi
Terri Brisbin   
Agréable mais un peu longuet...

L'histoire est originale et ça change un petit peu des scénarios habituels de ce type de romance.

Là, on a une héroïne un peu horripilante, très imbu d'elle-même, complètement à côté de la plaque concernant les sentiments qu'elle pense que le roi lui porte, et si cela peut être parfois un peu énervant, ça apporte aussi un côté touchant car on a de la peine pour elle.

En revanche j'ai trouvé que le personnage masculin lui était très bien doux sensible affectueux j'ai eu beaucoup de peine pour lui de le voir si attaché à son épouse qui en aime un autre et je l'ai trouvé très patient avec elle surtout compte tenu du contexte historique qui aurait pu attirer bien des ennuis à cette jeune écervelé.

Pour une fois l'héroïne n'est pas la plus à plaindre dans le contexte du mariage arrangé, et ça reste une histoire touchante et agréable à lire, bien que sans surprises.

J'ai été un peu déçue par la fin qui pour moi arrive bien trop vite, et n'apporte pas grand-chose à l'histoire. En fin de compte, j'aurais préféré un rebondissement un peu plus détonant.

par LunaDp
Les Dumont, Tome 3 : L'épouse secrète Les Dumont, Tome 3 : L'épouse secrète
Terri Brisbin   
http://leslecturesdeveralice.blogspot.com
Tome 3 de la série des "Dumont", où nous faisons la connaissance de Catherine, la sœur de William-Royce, le héros du tome 2. Nous avons entendu parler de cette jeune femme dès le tome 1, puisqu'elle est le levier actionné par le Prince Jean pour pousser William à sa conduite ignominieuse envers Emalie.
Catherine de Severin vit depuis trois ans dans le château du comte et de la comtesse de Harbridge (Christian et Emalie du tome 1). Aujourd'hui âgée de 18 ans, elle se défend d'aimer Geoffrey, le frère cadet du comte, destiné à épouser une héritière pour des raisons politiques, en ces temps troublés où la France et l'Angleterre sont prêts à se déchirer sur les questions de l'Anjou et de l'Aquitaine. Geoffrey, par un tour de passe-passe fort rare à l'époque, est devenu l'héritier de son frère aîné pour les domaines continentaux de la riche famille Dumont. Cette famille côtoie donc les puissants de ce monde.
Au fil des quelques visites du jeune homme, Catherine et lui ont noué une solide amitié. Amitié qui s'est transformée, à présent, en sentiment amoureux. Catherine souffre d'une sévère amnésie sur les événements qui l'ont amenée à quitter son frère William, mais elle sait qu'elle est démunie face aux exigences dues au rang de Geoff. Elle est donc résolue à entrer au couvent. Mais lorsque le prince Jean la menace de nouveau, le sang de Geoff ne fait qu'un tour ! Il se résout à l'emmener sur le continentafin de prêter allégeance à Richard, le roi d'Angleterre.

Vous l'aurez compris, l'intrigue de ce roman est riche. Plus riche en événements et en imbrications politiques que les autres. Premier atout. J'aime bien les histoires qui ont un vrai contexte historique !
L'héroïne Catherine n'est pas une bécasse malgré sa douceur. Elle sait qu'elle aime Geoff, elle sait que rien n'est possible, elle connaît ses limites. Deuxième atout : Catherine n'est pas une pleurnicheuse !
-> La suite sur mon blog si le cœur vous en dit...

par everalice