Votre profil Booknode a été créé !

Vous êtes  
 
Votre année de naissance  
 
Découvrez
vos lectures
de demain
Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !
En cliquant sur "Je m'inscris" j'accepte les CGU de booknode
- Créez votre bibliothèque en ligne
- Découvrez des livres proches des vos goûts
- Partagez votre passion avec d'autres lecteurs

Bibliothèque de cleophee : Mes envies

retour à l'index de la bibliothèque
Au-delà, Tome 1 Au-delà, Tome 1
Tara Hudson   
Ouaw ! Quel beau roman ! J'adore quand une telle intensité émane d'un livre... C'est juste envoûtant ! Hereafter est un véritable coup de coeur. Et je vais peut-être dire une chose bête, mais ça fait du bien d'avoir les larmes yeux à la fin de ma lecture. Ca faisait un petit moment que je n'avais pas ressenti ça, et cela m'avait manqué. Hereafter a réussi à faire naître en moi une tornade de sensations époustouflantes. Un conseil ? Lisez-le !
Au départ, on plonge dans une intrigue toute simple. Amelia, dix-huit ans, est morte. Elle ne sait pas depuis quand, elle ne sait pas pourquoi, elle ne sait pas comment. Sa seule certitude est qu'elle est décédée sans aucun souvenir de sa vie passée. Dès le départ, j'ai été happé par cette histoire. Amelia souffre, car elle revit sans cesse ses derniers instants qui ont eu lieu dans d'atroces circonstances. En effet, elle s'est noyée. Depuis, elle cauchemarde sans arrêt de cette noyade. Les descriptions que l'auteure nous en fait sont fascinantes et prenantes. Même si nous observons la disparition de quelqu'un dans les courants d'une rivière déchaînée, la scène est décrite d'une telle manière que ça en devient sublime.
Mais voilà tout bascule - les mauvais rêves, les morts à répétition - lorsqu'un garçon, Joshua, se voit avoir un accident de voiture sur le pont au-dessus de la rivière d'Amelia. Cette catastrophe va le mener à deux doigts de la mort par la noyade. Mais Amelia va tout faire pour empêcher ça. Malgré ses premières tentatives pour le toucher et le remonter à la surface, le fait qu'elle soit un fantôme l'empêche de sauver ce pauvre adolescent dont le coeur cesse de battre peu à peu. Mais, finalement, elle va réussir à entrer en contact avec son corps. Là, miraculeusement, Joshua va pouvoir respirer et être hors de danger.
Leur rencontre aurait pu s'arrêter là. En effet, une fois Joshua sorti de l'hôpital, il apprendra de ses amis que personne n'était dans l'eau avec lui, alors qu'il est sûr d'y avoir vu une jeune femme. C'est pour elle que notre protagoniste ne va rien laisser tomber et va tenter de revoir Amelia. Le lieu de leur seconde rencontre ? Le pont d'où il est tombé. Haaaa ce pont... C'est l'élément essentiel de l'histoire... Mais je n'en dirai pas plus sur lui !
Joshua et Amelia vont donc se retrouver. Dès le début, on sent qu'une attraction irrésistible les attire l'un envers l'autre... Mais Amelia ne veut pas s'attacher à lui. Elle a peur de le blesser, de le faire souffrir ou pire... Qu'il ne veule plus d'elle une fois qu'il aura appris qu'elle est un fantôme qui erre dans son monde depuis sa mort. La révélation va d'ailleurs se faire très rapidement, chose très agréable, on ne stagne pas sur la même chose durant une éternité, et Joshua va immédiatement accepter le fait de côtoyer un esprit.
C'est là que mon coeur a explosé... Leur relation est éblouissante... Juste ouaw... J'avais les mains qui tremblaient à chacune de leurs retrouvailles... Ok, je l'avoue, ce roman est fait pour les grands romantiques. L'histoire entre Joshua et Amelia est douce et passionnante. L'amour qu'ils partagent est presque palpable pendant notre lecture. C'est une des plus merveilleuses romances que j'ai jamais lu. Tout est si vibrant... Si profond... Brrrr, ça m'en donne des frissons !
Mais quelle histoire d'amour se déroulerait sans aucun problème ? Très vite, les ennuis vont arriver... Tout d'abord, un très mauvais esprit, Eli, va vouloir faire d'Amelia son esclave. Pourquoi ? Tout simplement car, même si elle ne le sait pas, elle est très puissante et pourrait lui être très utile. Amelia va d'ailleurs très vite être prise au piège malgré ses nombreuses réflexions très intelligentes ( cela mérite d'être dit comme on peut parfois rencontrer des héroïnes qui foncent sans penser à rien ). Eli est manipulateur et calculateur. Le vrai méchant par définition.
Mais cet énorme problème ne va pas être le seul auquel le couple sera confronté. Une chose plus grave encore risque de tout remettre en question. Et cette chose, c'est Joshua. C'est un Seer, un chasseur d'esprit, pouvoir qui se transmet de génération en génération et que sa grand-mère, Ruth, lui a inculqué contre son gré et sans qu'il ne s'en doute. Alors un fantôme et l'homme qui est censé l'exorciser peuvent-ils réellement s'aimer ?
C'est tout ce que je vous souhaite de découvrir dans Hereafter. L'histoire est si absorbante qu'on ne se rend pas compte de la vitesse à laquelle s'écoulent les pages. D'ailleurs, les dernières du roman sont explosives et saisissantes. J'avais l'impression de regarder un film tant tout était réaliste et profond... C'était formidable, vraiment !
Hereafter est donc un vrai coup de coeur. Il mêle romance, action et mystère avec brio. Tout est réellement magique dans ce livre. Les personnages sont vrais, humains et attachants. Amelia et Joshua sont deux personnes qui s'aiment avec fougue et ça se voit. Chaque sentiment que nous livre le roman est violent et poignant, tout ce que j'adore. Un livre que je ne peux que conseiller aux grands romantiques et aux personnes aimant les superbes intrigues entremêlant action et émotion à la perfection.

http://wandering-world.skyrock.com/3016886843-Hereafter-Tome-1-Hereafter.html

par Jordan
Mortels petits secrets Mortels petits secrets
Laurie Faria Stolarz   
Un livre merveilleux ! On n'est absolument pas dessu de ce livre apres avoir lu les autres de cette auteur, qui sont tout aussi bien. La lecture et fluide plaisante a lire, je l'ai lu en 3 soirs avant de m'endormir, l'histoire par elle meme et sympathique, une histoire d'amour tres bien reflechis ! Tous les amis de camelia essaye de ce mettre en travers de la route de ce mysterieux Ben tres seduisant. J'ai beaucoup aimée le fait que se soit Ben qui ai des "pouvoirs sensoriels" et qu'il la defende evidement.
Beaucoup de suspense, meme si je m'attendais a que ce sois "cette personne" ( pour ceux qui non pas lu ^^) qui soit l'auteur de ses lettre enflammé.
Le seul reproche que je pourais faire , ses les piques que s'envoyent kimmie et Wes qui ressemble beaucoup a 2 autres personnages de la serie bleu cauchemar ^^ , donc a la fin on s'attend inevitablement a ce qu'il sorte enssemble mais ... Apparement non ! Grrr ! XD
J'ai vraiment adorer, cette auteur ecris toujours aussi merveilleusement bien, et je conseil a tous ceux qui sont blaser des S-F qui aime les jolie histoire d'amour pas trop nian nian et qui aime les policier suspence !

PS : quelqu'un sait s'il y a un tome 2 ?

par Myuw
La Peau des Rêves, Tome 1 : Nuit Tatouée La Peau des Rêves, Tome 1 : Nuit Tatouée
Charlotte Bousquet   
Wouha ! L'Histoire m'a complètement retourné ! J'ai adoré rentré dans le personnage de Cléo, elle m'a transporté.
La vie après le Cataclisme est spectaculaire.
La relation et le passé commun de Cléo et Lyn est très bien trouvé !
L'écriture de Charlotte Bousquet me rends totalement dépendante de « La Nuit Tatouée ».
J'attend anxieusement le tome 2 ! :D

par Peerle
Alex McCoy, tome 1 : Reine et rebelle Alex McCoy, tome 1 : Reine et rebelle
Rachel Hawkins   
Une lecture très agréable.
Le ton est léger, les actions s'enchaînent, nous entraînant irrémédiablement dans l'ouragan que devient la vie d'Harper.

J'ai beaucoup apprécié les personnages, les relations qu'ils entretiennent sont bien décrites, pas développées sur 300 pages mais assez pour qu'on comprenne bien tous les sentiments de notre héroïne.

Et contrairement à dans beaucoup de livres, j'ai enfin eu l'impression d'entrer dans la tête d'une adolescente de 16/17 ans et non dans la tête d'une philosophe, grand sage réincarné dans un personnage bien trop jeune.

En bref, j'ai beaucoup aimé cette histoire (qui m'a d'ailleurs paru un peu fantaisiste au début mais ça ne l'a rendu que plus charmante : c'est vrai, elle avait qu'à pas oublier son rouge à lèvres Frisson de corail !).
Je recommande !

par nanna
Le Dernier Jardin, Tome 3 : Rupture Le Dernier Jardin, Tome 3 : Rupture
Lauren DeStefano   
Une fois n'est pas coutume, ce livre m'a laissée sans voix. Je ne sais toujours pas quoi penser de cette fin. [spoiler](mais est-ce une fin, vraiment ? Plutôt un commencement vu le ton des dernières lignes... Vous comprendrez en lisant.)[/spoiler] Tout est si soudain, et pourtant il y a des moments où le temps semble s'arrêter. Des personnages qui nous faisaient parfois horreur paraissent tout à coup tellement humains. [spoiler]J'ai une pensée toute particulière pour Madame qui va, de façon imprévisible et indirecte, libérer tout le monde.[/spoiler] Des instants tant attendus ne se déroulent absolument pas comme on l'aurait imaginé.Vous pleurerez peut-être, ou vous hurlerez ou alors, vous serez, comme moi, tétanisés, incrédules face à des moments d'une tristesse infinie ou d'autres instants pleins d'un espoir autrefois redoutable.
J'annonce la bonne nouvelle : Linden, Cecily et Bowen seront de retour dans ce tome en tant que personnages principaux aux côtés de Rhine. Pour le meilleur ? Pas sûr. Il est évident que Vaughn ne reculera devant rien pour continuer à mener ses obscurs projets tout en s'assurant que son fils reste parfaitement ignorant. Mais Linden n'est plus aussi naïf qu'avant, et cela grâce à Rhine. [spoiler]Je n'aimais pas particulièrement Linden au début, c'était agaçant de se dire que des filles avaient été enlevées, tuées pour lui et qu'il n'en savait rien. Aussi, lorsqu'il s'est réveillé (enfin, c'est plutôt Rhine qui lui a jeté un grand seau d'eau froide à la figure) et qu'il a réalisé le monstre qu'était son père, j'ai commencé à l'apprécier. Pas parce qu'il a accepté ce fait tout de suite (il a accusé Rhine de mentir et l'a rejetée plutôt sèchement, il fallait s'y attendre) mais parce qu'il a eu le courage de regarder la vérité en face puis de comprendre Rhine. Pour un homme qui a vécu dans une illusion toute sa vie et qui se rend compte du truquage, je trouve ça particulièrement courageux.[/spoiler]
Et vous ne reconnaîtrez (presque) pas Cecily. Bien sûr, elle a toujours son sale caractère mais elle a grandi. Elle ne vit plus que pour son mari et son fils, et c'est pour ça qu'elle ne se laissera plus manipuler par Vaughn. C'est pour cette raison qu'elle va se retrouver en danger... [spoiler]Le moment où on a cru qu'elle était morte avec son bébé... Je n'aurais jamais pensé ressentir une telle peine pour la disparition de celle qui apparaissait comme une vraie peste au début de la série. La réflexion de Rhine au sujet de la force qu'il a fallu à Cecily pour ressusciter est magnifique.[/spoiler]
Vous croyez connaître l'étendue de la cruauté de Vaughn ? Mais vous n'avez encore rien vu. Il va commettre un des seuls actes dont on l'aurait cru incapable... [spoiler]Il va tenter d'assassiner Cecily en même temps que son futur petit-fils. Le bébé ne survivra pas mais Vaughn a sous-estimé la volonté de sa belle-fille.[/spoiler]
L'introduction du personnage de Reed, le frère de Vaughn, est intéressante pour l'histoire. Il apporte un nouvel éclairage sur certains faits de famille. Sorte de savant (un peu) fou, bricoleur et pas très loquace au début, il va offrir un soutient inattendu à son neveu et ses épouses. J'ai beaucoup aimé son côté marginal et ses théories conspirationnistes sur les livres d'Histoire. Je pense que certains le détesteront à la fin. [spoiler]Personnellement, je n'ai pas réussi à lui en vouloir pour l'accident avec Linden, en grande partie parce que Linden n'aurait jamais vécu totalement heureux sans Rose, c'était évident vu sa réaction chaque fois qu'on parlait d'elle, et puis aussi parce que Reed ne pouvait pas prévoir sa mort.[/spoiler]
Et maintenant, la question principale du tome : Rhine va-t-elle retrouver son frère ? Oui. Mais ne vous attendez pas à des retrouvailles de conte de fée. Comme le dit Rhine à un moment du livre, on ne peut pas s'attendre à ce qu'une personne soit la même après un an de séparation. [spoiler]Je n'ai pas accroché avec Rowan. Je n'arrivais pas à comprendre comment quelqu'un de si pragmatique et brillant, selon Rhine, avait pu se laisser manipuler par un psychopathe comme Vaughn. Et puis, je ne sais pas... Il n'avait pas ce petit truc qui fait qu'on se met à aimer un personnage; une expression, un tic, une opinion... Il m'a paru peu utile et passif, en bref.[/spoiler]
La fin... La fin est complète (c'est nul comme terme mais je n'ai pas mieux). Orchestrée très rapidement, surprenante mais complète. Encore une fois, pas de conte de fée. Ils ne vivront pas tous heureux. [spoiler]Ils ne vivront pas tous, d'ailleurs.[/spoiler] Quant à savoir qui aura droit à un happy ending... Vous le saurez en lisant Sever sans vous évanouir avant la dernière page.
Night World, Tome 10 Night World, Tome 10
L.J. Smith   
Bonjour
Justement!! je voudrais savoir quand il sortira ou si il va sortir car ça fait un bout de temps qu'on l'attend

par cathy1968
Supernova Supernova
Emma Daumas   
Je remercie Scrineo Editions ainsi que Lecteurs.com pour cette jolie réception. Supernova est un ouvrage qui m’attire depuis un moment, et j’ai été heureuse de le découvrir dans le cadre de ce service presse. Je partais déjà dans l’idée de découvrir une histoire dépeignant le milieu des télé-crochets sous son jour le moins flatteur, mais je ne m’attendais certainement pas à pareille décadence et noirceur.

Annabelle a 16 ans et rêve depuis toujours d’être chanteuse professionnelle. Un jour, alors qu’elle se produit sur une scène de son petit patelin, le producteur d’une célèbre émission de télé-crochet la découvre. Il lui propose alors de participer au casting, et du jour au lendemain, la jeune fille se retrouve propulsée au rang de superstar, adulée de tous et reconnue partout. Mais le succès à un prix, et l’adolescente va l’apprendre à ses dépens.

Avant toute chose, je tiens à préciser que l’auteur, Emma Daumas, est une ancienne candidate de la célèbre émission Star academy, et elle a choisi de raconter l’histoire d’une héroïne pleine de rêves, bouillonnante d’ambition et talentueuse au possible. Le lecteur la suit dès que le producteur de Starcatcher la repère.

J’ai commencé ma lecture aussi fébrile qu’Annabelle, curieuse et pressée de la voir percer dans ce milieu si prisé. Emma Daumas instaure très vite un certain malaise. Cette émission de télécrochet pleine de paillettes isole très rapidement notre héroïne. Plus de famille, plus d'amis plus de petit copain. J'ai été révoltée par cet isolement forcé. Les gens qui l'aiment le plus au monde n'ont plus aucun droit sur elle. À force de vivre dans sa bulle, les contours de la réalité s’estompent. Pendant 3 mois, Annabelle ne vit plus que pour sa passion, elle ne vibre qu'au son des applaudissements. Il n'y a rien d'autre qui compte. Elle est prise dans le piège et ne se nourrit que de l'amour de ses fans. Mais elle peut tout perdre. À tout moment.

Le récit se complexifie à mesure que sa carrière décolle. C’est cette métamorphose progressive qui a eu le don de me bouleverser. De timide, pure et authentique, Annabelle – Bella, de son nom de scène – devient de plus en plus sophistiquée et lointaine.

Emma Daumas nous dévoile tout sans fard. Ces émissions nous vendent du rêve et donnent l'impression aux participants de pouvoir soulever des montagnes, de changer le monde, d'être des héros. Puis il y a le revers de la médaille qui se caractérise par une grande solitude, un besoin permanent d’exister, voire une véritable descente aux enfers. Peut-on retourner à l’anonymat après avoir brillé aussi fort qu’une étoile ?

Pour mieux nous faire comprendre cette décadence, l’auteur a recours à des ellipses. Même si elles ne sont que de quelques semaines, j’ai eu l’impression de faire des bons sur plusieurs années, tant la transformation s'opérait rapidement. La vie simple d'Annabelle évolue vers quelque chose de plus noir, de beaucoup moins glamour, de plus dangereux, aussi. Et je suis allée de désillusion en désillusion. Emma Daumas joue cartes sur table, elle ne nous ment pas et nous laisse constater par nous-mêmes les travers de ce genre d’émission, ainsi que les conséquences directes chez les jeunes gens qui se bercent d’illusions.

La plume est particulièrement maîtrisée. C’est à peine si l’auteur prend des pincettes pour ménager notre sensibilité. Rien n’est laissé au hasard, et j’ai embarqué quasi instantanément, grâce à cette écriture fluide et poétique. J’ai aussi eu un gros coup de cœur pour le titre, très approprié. Le succès est un plaisir éphémère, et les gens comme Annabelle sont des supernovas.

En résumé, Emma Daumas n’hésite pas à malmener ses lecteurs et décrit le monde du show-business sans les strass ni les paillettes. Elle montre le rêve qu'il véhicule, mais aussi le cauchemar qu'il peut engendrer. Il n'y a rien de gratuit dans la vie, et à force de s'approcher du soleil et de côtoyer les étoiles, Bella risque de tomber de haut. Personnellement, cette lecture a remué quelque chose au fond de moi, tant elle était émouvante et bouleversante.

Ma chronique : http://april-the-seven.weebly.com/jeunesse---young-adult/supernova-emma-daumas
Au nom de l'Harmonie,  Tome 1 : Zéphyr Au nom de l'Harmonie, Tome 1 : Zéphyr
Nathalie Chapouille   
Tout d’abord revenons aux origines de ma découverte de « Zéphyr », une façon assez originale de faire connaissance, mais non moins passionnante et divertissante.

J’étais pour ainsi dire tombée sur un prologue sur le net qui m’avait d’entrée enthousiasmé, malheureusement, je n’avais pas noté l’adresse du site et du coup avais pesté face à ma maladresse de ne pouvoir le retrouver. Ce n’est que quelques mois plus tard en octobre 2012 précisément que la chance me sourit et que je mettais enfin la main sur le texte tant convoité. C’est à partir de ce jour que je suivis avec intérêt chaque chapitre que l’auteur nous offrait au compte-gouttes. J’assaillis d’ailleurs cette dernière d’une myriade de questions au sujet de son œuvre et c’est avec passion et surtout beaucoup de patience qu’elle y répondit, par ce biais, j’appris que son histoire s’épanouissait dans le genre Urban Fantasy et serait le premier d’une saga. Totalement accro à son univers, j’accueillis avec joie la proposition inattendue de Nathalie Chapouille, découvrir en avant-première son bébé en intégral, une occasion que je ne pouvais refuser au vu de l’état de manque que me procurait ce titre après ce lent effeuillage bel et bien calculé pour nous mettre l’eau à la bouche. Ne dit-on pas que le point commun des bons auteurs est le sadisme, peut-être était-ce un signe avant-coureur, en tous les cas, au vu de la façon de procéder de la demoiselle, cette dernière avait déjà de bonnes prédispositions quant à nous faire rager et saliver après chaque fin de chapitre. Il ne me restait plus qu’à savoir si les premières impressions seraient les bonnes ou se révèleraient, malheureusement, n’être qu’une énième poudre aux yeux…

Passons dès à présent à mon avis qui je le souhaite vous donnera envie de tenter cette aventure qui ne vous laissera aucun répit, car une fois à l’intérieur de cet ouvrage difficile d’en ressortir s’en en avoir terminé avec lui. Vous voilà avertis.

  Melinda Violette, jeune fille de 15ans vient juste de fêter son anniversaire. C’est en sortant de sa soirée qu’elle sera sauvagement agressée par une jeune femme portant un katana. Sauvée in extremis par un homme arborant une étrange cicatrice sur la main, Mélinda gardera néanmoins quelques traumatismes de cette fameuse nuit. Nous la retrouverons 10 ans plus tard, la jeune fille ayant laissé place à une jeune femme qui n’a certes pas oublié cette douloureuse nuit, mais qui est tout de même parvenue à prendre le dessus. Entourée par sa famille, ses fidèles amies, mais surtout soutenue par son complice et meilleur ami Nathan, Méli a fait table rase du passé. Bien évidemment et fatalement, Melinda devait tôt ou tard être rattrapée par son passé, et c’est par le biais d’un collier offert par Nathan dont le motif ressemble étrangement à la cicatrice de son sauveur que les hostilités pourront bel et bien débuter, apportant son lot de tristesse, malheur, trahison, désillusion et effets secondaires…

  C’est porté par une plume fluide, agréable et incroyablement addictive que l’auteur nous emporte dans son univers flirtant habilement entre réalisme et fantastique. Un style grisant, malicieux et dynamique nous présentant une mythologie originale et rafraichissante. L’auteur nous offre un premier roman se trouvant néanmoins bien loin des premiers balbutiements, tenant fermement les rênes de son intrigue du début à la fin. Nathalie Chapouille nous fait chavirer dans son œuvre menée tambour battant et dont le suspense rondement mené nous maintient fermement captif de son fracassant prologue à sa déstabilisante et rageante conclusion. Nous vacillons page après page, dévorons chaque chapitre non sans déplaisir avec une avidité ne cessant de croitre. Un monde pourvu de personnalités réalistes et attachantes dont la psychologie travaillée avec beaucoup de minutie rend leurs interactions et réactions plus que crédibles. Des personnages profondément humains tant dans leurs qualités que leurs défauts.

     Parlons dès à présent de ces acteurs appelés à nous faire frissonner, intriguer et passionner.
Pour commencer, Mélinda l’héroïne de ce roman.
C’est par le biais de la narration de cette jeune femme que nous pénètrerons dans l’antre de « Zéphyr », un voyage exaltant, mais également douloureux pour cette dernière n’ayant pas été préparée à affronter le pire. Catapultée au cœur même d’enjeux lui étant inconnus et qui la dépassent, Meli n’aura de cesse de se débattre et de combattre un destin dont elle ne veut pas. Petit bout de femme attachant, drôle et n’ayant pas la langue dans sa poche, Mélinda aura toujours une répartie bien placée pour nous faire sourire nous offrant des passages parfois hilarants. J’ai d’ailleurs plus d’une fois gloussé, voir pouffer de rire, lors de ses interactions avec Nathan. Un humour se voulant communicatif et tombant à pic, sachant désamorcer certaines situations.
Deuxième protagoniste très important, laissant planer une aura de mystère autour de lui, Nathan. Je dois dire que je me suis très vite attaché à ce personnage même si certaines de ses actions m’ont tout bonnement excédée au même titre que Méli. Meilleur ami de l’héroïne, présent auprès d’elle depuis de nombreuses années, ce dernier cache néanmoins beaucoup de choses, mais dans quel but ? Personnage assez protecteur, jaloux et dévoué à sa meilleure amie dans les bons et mauvais moments. Homme assez drôle et taquin, Nate dévoilera cependant une part d’ombre fermement ancrée dans ses origines. Sa relation avec Méli se voudra douce, tendre, complice et surtout ambiguë, nous plongeant dans une ambiance romantique et sensuelle qui s’intensifiera et les consumera peu à peu.
Le dernier personnage important de cette histoire se nomme Alex. Oui, je vous vois déjà lever les yeux aux le ciel en vous disant « pitié pas un énième triangle amoureux ! » J’ai également eu la même réaction que vous, mais heureusement, l’auteur a su habilement bien l’amener sans jamais lasser au vu des rebondissements et de la tension croissante et omniprésente. Meilleur ami de Nate, Alex est un être assez égocentrique, fier, arrogant et pourvu de beaucoup d’humour, il deviendra celui que vous adorerez détester, mais qui parviendra également à titiller votre curiosité. Tour à tour détestable et attachant, Alex insufflera le chaud et le froid à sa convenance et démontrera qu’il est prêt à tout pour obtenir ce qu’il désire. Homme assez complexe et dangereux qui m’a fait fortement penser à un lion en cage, une fois la garde baissée s’en est terminé. Un rapport conflictuel mêlé de haine et de désir s’instaurera entre Méli et ce dernier, nous gratifiant de passages croustillants dont la tension sexuelle ira crescendo.
   Nathalie Chapouille a su équilibrer son récit entre aventure, fantastique, romances et érotisme. Les scènes d’amour se veulent bien décrites, sensuelles et saupoudrées d’une pincée d’érotisme. Un trio qui s’assombrira au même titre que l’intrigue et se voudra plus torturé que jamais nous offrant des scènes poignantes et désespérées.
Un petit dernier pour la route sans toutefois vous dévoiler son identité sera l’une des personnes qui tentera de tuer Mélinda au cours de ce récit. Cette personnalité psychopathe m’a à la fois glacée et fait pitié au vu de son passif. Personnage consumé par la folie, la rage et la vengeance qui n’hésitera pas à tuer qui que ce soit se mettant sur sa route.

   Ce tome introductif sera également pourvu de beaucoup d’autres personnalités appelées à croiser de manière douce ou douloureuse Mélinda, Nate et Alex. Je tairai donc sciemment leurs identités afin de conserver le suspense, car l’une des qualités primordiales de « Zéphyr » est le fait d’être dans l’incapacité d’anticiper la mythologie née de l’imaginaire de l’auteur, chaque théorie se révélant au bout du compte fausse. On est donc à la fois frustré, mais totalement satisfait de n’avoir pu deviner comment se déroulerait cette histoire.

L'autre originalité de cette œuvre se situera dans le traitement, Nathalie Chapouille ne se cantonnera pas uniquement aux mésaventures et destin fantastique de Mélinda, mais nous immergera également dans sa vie de tous les jours, mêlant étroitement sa famille et ses amies. Nous assisterons ainsi à ses sorties avec ses loufoques copines, en soirée ou à domicile, ses déplacements chez ses parents et même ses déboires au travail en début de roman.

  Il est temps à présent de parler des petits défauts, et oui il faut bien rester objectif, il n’y a pas de livres parfaits.
  J’ai pu relever quelques coquilles çà et là, des erreurs concernant le temps, mais pas de quoi nous piquer les yeux. Autre petit point, quelques facilités usées parfois, mais ne décrédibilisant nullement les fondements de l’histoire.

    Ce titre a-t-il comblé mes attentes et exigences ? La réponse est oui et même au-delà. Je me suis retrouvée totalement absorbée par cette ambiance grisante nous mettant un pied dans le réel et l’autre dans l’imaginaire. Un univers à la fois léger et sombre teinté de romances torturées et sensuelles. Une plume simple, mais fluide et surtout délicieusement addictive dont le récit se déguste et se dévore en même temps.

Un roman se révélant passionnant, touchant et poignant mettant en place les bases d’une mythologie vaste et complexe, promettant une suite riche en surprises. J’ai été charmée par cet univers apportant une bouffée d’air frais au genre, et c’est avec un sentiment de satisfaction mêlé de frustration que je refermais ce livre au vu du dernier chapitre oppressant et de cette conclusion bouleversante. Une œuvre unique tout en émotion qui engloutira vos soirées sans que vous ne vous en rendiez compte et ne puissiez rien y faire. Un titre d’Urban Fantasy made in France que je vous recommande très chaudement.

par Luna05
Les Travaux d'Apollon, Tome 1 : L'Oracle caché Les Travaux d'Apollon, Tome 1 : L'Oracle caché
Rick Riordan   
Comme tout les autres livres de Rick Riordan que j'ai lu, j'ai adoré (en majuscules même).

J'ai pas réussi à décrocher, pas une seule fois. On est direct plongé dans l'histoire et on ne se rend compte qu'à la fin du livre que malheureusement, et bien, c'est la fin.

J'avais déjà aimé Apollon quand on le croisait dans les différentes histoires de Percy et j'ai encore plus accroché à son personnage dans ce livre-là.

L'histoire est plus que prenante et super bien ficelée. J'ai été surprise plus d'une fois par la tournure qu'ont pris les évènements.

On retrouve quelques personnages des autres histoires et c'est un vrai régal entre Percy (même si ce n'est pas longtemps), Nico, Will et un vrai bonheur que de retrouver enfin [spoiler]Leo Valdez[/spoiler].

Seul petit bémol et grosse déception, à un moment, j'étais en train de lire, je finis la phrase et le chapitre, je tourne la page et boum, fin du livre. Ca va être très dur d'attendre la suite (comme pour tout les livres de Riordan pour ma part)
Vestiges, Tome 1 : La Reine oubliée Vestiges, Tome 1 : La Reine oubliée
Rose Royl   
OK, alors lui... Tout simplement indescriptible! Merveilleux, envoûtant, pétillant, et encore c'est pour vous donnez une idée!

par Flocon19
  • aller en page :
  • 1
  • 2