Livres
466 972
Membres
431 668

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode

Clèves



Description ajoutée par Lilou 2011-08-29T07:28:29+02:00

Résumé

Clèves raconte l’éveil à la vie amoureuse et sexuelle d’une petite fille, en province, il y a une trentaine d’années environ... Les trois parties du livre respectivement intitulées « Les avoir » (les règles), « Le faire » (l’amour), « Le refaire » (l’amour, encore, bien sûr : une seule fois ne suffit jamais, surtout en l’occurrence), donnent bien la temporalité et la dramaturgie de ce huitième roman de Marie Darrieussecq.

Afficher en entier

Classement en biblio - 19 lecteurs

Extrait

Extrait ajouté par Caroline 2013-11-09T14:47:51+01:00

""Il y a une maladie", lui dit son père.

Et il s'arrête comme pour se dire à lui-même ce qu'il va dire.

Il est en uniforme, il sent l'odeur de toujours, l'odeur de l'air.

Et on dirait soudain qu'il invente, qu'il invente la maladie.

"C'est une maladie qui tue les gens en H. Les Homosexuels, les Haïtiens, les Hémophiles et les Héroïnomanes."

Elle ne connaît pas la moitié des mots. Homosexuel elle sait, ça veut dire pédé. Pour les filles on dit gouine, mais il n'y en a pas ici (sauf la coiffeuse avec les cheveux très courts et la chaînette à la cheville).

"La vérité, c'est que cette maladie se transmet en baisant. Et tout le monde baise. Tu comprends ? Donc : interdit de baiser."

Elle a peur qu'il se mette à hurler. Qu'il lui interdise en hurlant.

"Tu m'entends ?"

Oui.

Il allume une cigarette. Il est très beau. Très grand, avec son uniforme orné d'un badge en forme d'ailes. Les cheveux très courts, gris aux tempes, et le menton (dit sa mère) volontaire.

"Tu me crois ?"

Ben oui.

"C'est idiot. Aiguise un peu ton sens critique. Tu crois vraiment que je peux t'interdire de baiser ? Il n'y a que ta mère pour croire des trucs pareils. Tout le monde baise? Je baise, tu baises, nous baiserons. Tu sais ce que c'est, ça ?"

Il sort un emballage carré de sa poche, un carré sous lequel on distingue un rond.

"Le premier connard qui te dit que ça ne sert à rien, tu me l'envoies et je lui pètes la gueule.Tu l'obliges à mettre ça. Tu l'OBLIGES, tu m'entends ? Cette maladie, si tu l'attrapes, c'est la mort dans deux ans. J'ai vu des fosses à ciel ouvert. Pour l'hécatombe. On ne peut les voir que d'avion. Et on a ordre de fermer les volets des hublots. Tu comprends ce que ça veut dire ? Tu vas à la pharmacie, et elle t'en donnera. De ma part. Autant que tu voudras."

Il lui reprend le carré des mains, et déchire l'enveloppe.

Il se ravise et le lui rend. Ca sent très fort le caoutchouc.

"Tu t'entraînes sur une banane. Et tu l'OBLIGES, tu m'entends ? Interdit de mourir. Compris ?"

Afficher en entier

Ajoutez votre commentaire

Ajoutez votre commentaire

Commentaires récents

Commentaire ajouté par Rikikibouh 2018-06-08T09:57:59+02:00
Pas apprécié

Une lecture qui ne m'a pas passionnée dès le début. J'ai abandonné au bout d'une dizaine de pages. Je crois, que ce livre m'a confirmé que je n'aimais pas la plume, le style de l'auteure, dont c'était le second livre que je lisais pour ne pas rester sur le premier qui fut aussi un échec de lecture pour moi.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par justy 2013-03-11T09:58:29+01:00
Pas apprécié

A quoi rime ce livre ?... Déjà le début est assez particuliers, avec très peu de sens dans les phrases, et tout de suite, nous avons des détails assez ... "choquants" ? avec des mots comme "bite" et "culotte" à tout bout de champs... (quasiment tous les 10 mots)

Un livre que je ne recommenderais à personne.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par christelle86 2012-05-12T14:13:18+02:00
Pas apprécié

Je n'ai pas pu finir ce roman. Je l'ai goûté et recraché. Vulgaire, pauvre. Aucun intérêt. Ce roman est une insulte à cette si belle, si forte et si fragile période de la vie qu'est l'adolescence. Où sont les sentiments? Les adolescents ne seraient-ils guidés que pas leurs hormones? Ou alors je n'ai rien compris... mais je crois qu'il n'y a rien à comprendre justement.... du vide, du vide.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par freddo18 2012-01-28T18:43:58+01:00
Pas apprécié

Ce livre m a profondément déçu car l 'auteure a manifestement trempé sa plume dans sa petite culotte si je puis m exprimer sur le même ton qu 'elle à propos de ses adolescentes en crise sexuelle...grande pauvreté de style...

Afficher en entier

Date de sortie

Clèves

  • France : 2013-03-28 (Français)

Activité récente

Les chiffres

Lecteurs 19
Commentaires 4
Extraits 4
Evaluations 4
Note globale 4.5 / 10

Évaluations

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode