Livres
424 465
Membres
343 891

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode

Ajouter un extrait


Liste des extraits

Extrait de Clipped Wings, tome 1 : Bad Boy ajouté par fafa-addict 2014-05-23T15:26:42+02:00

Si Tenley avait un petit ami, ça changeait tout. et je pourrais très bien casser la gueule de ce type parce que :

a) Il la laissait venir toute seule dans un salon de tatouage, b) Il ne venait jamais la voir au travail et, c) Il existait tout court.

Afficher en entier
Extrait de Clipped Wings, tome 1 : Bad Boy ajouté par Kiiwako 2014-08-02T15:16:35+02:00

Les mains de Hayden me caressèrent les cheveux et le dos.

— C’est pour ça que tu veux ce tatouage ? Pour couvrir tes cicatrices ?

— Non. Ça n’a jamais été le but. Cet endroit me paraît simplement le plus approprié.

— Je peux regarder ?

— Ces cicatrices sont plutôt moches.

— Tout le monde en a, Tenley. Les plus chanceux d’entre nous n’en portent qu’à l’extérieur.

Afficher en entier
Extrait de Clipped Wings, tome 1 : Bad Boy ajouté par Adèle 2014-05-15T18:05:44+02:00

Cette histoire n’avait pourtant rien de drôle. Me priver de cupcakes, c’était de la torture pure et simple. Ma vision de l’enfer (un endroit où probablement je finirais), c’était un monde de cupcakes auxquels je n’aurais pas le droit de toucher.Tenley leva les yeux au ciel et laissa tomber la boîte sur le comptoir. Puis elle souleva le couvercle, en sortit un nouveau cupcake et me le flanqua sous le nez. Elle s’était bien moquée de moi. L’espace d’un instant, je crus qu’elle allait me l’enfoncer dans la bouche. Mais elle ne le fit pas et je fus étrangement déçu. Je mordis donc dans le cupcake alors qu’il était encore dans sa main.

— Mais qu’est-ce que tu fais ?

Tenley cria et recula sa main. Je me dépêchai d’attraper le gâteau à moitié mangé avant qu’il tombe sur le sol.

— Tu as failli me mordre !

— Failli seulement, soulignai-je, la bouche pleine.

[...]

— Alors, ton verdict ?

— Ces cupcakes sont mortels, marmonnai-je, la bouche pleine de glaçage.

— Je faisais allusion à mon croquis, mais merci. Cassie m’a dit que tu les aimais. Enfin, c’était un bel euphémisme, si tu veux mon avis.

Tenley me regarda renifler le reste des gâteaux sans la moindre honte et en prendre un autre.

— C’est toi qui les as faits ? Je levai devant mes yeux le gâteau miniature fabriqué et décoré de façon incroyablement professionnelle.

— Ouais. Alors, qu’est-ce que tu en dis ?

— J’en dis que je vais t’attirer chez moi et t’y enfermer afin que tu puisses me faire des cupcakes jusqu’à la fin de mes jours.

J’évitai d’ajouter que je les mangerais à même son corps nu.

Tenley était trop parfaite pour être réelle. Elle était sexy, avait un tempérament de feu, aimait les modifications corporelles et savait faire les cupcakes.

— Ouah ! Cassie ne plaisantait donc pas.

— À propos de quoi ?

— De ton obsession pour les cupcakes. Je croyais qu’elle blaguait.

source site "dans notre petite bulle"

Afficher en entier
Extrait de Clipped Wings, tome 1 : Bad Boy ajouté par fafa-addict 2014-05-23T15:13:47+02:00

Le chaton dans une main, je soulevai le couvercle de l'autre, sortis un gâteau recouvert de glaçage avec précaution et mordis dedans à pleine dents.

- Ces cupcakes sont tellement bons, marmonnai-je.

Je collai mon gâteau sous le nez du chaton pour qu'il le renifle, mais je le retirai avant qu'il puisse lécher et fourrai le reste dans ma bouche.

- Tiens, mon petit pote, goûte-moi ça.

J'enfonçai mon doigt dans le glaçage d'un autre cupcake et le tendis au chaton. Il goûta prudemment la crème au beurre, puis se jeta dessus.

L'air amusé, Tenley tata sa poche arrière et en sortit son portable. Elle le tendit devant elle, et l'appareil bipa.

- Qu'est-ce que tu fais?

Le chaton léchait mon doigt plein de glacage ; c'était moyennement viril.

- Tu es mignon.

- Mignon ?

J'étais consterné. Personne ne m'avait jamais dit que j'étais mignon, sauf peut-être quand j'étais bébé. Et encore, ce n'étais pas certain.

Afficher en entier
Extrait de Clipped Wings, tome 1 : Bad Boy ajouté par Milka2B 2015-04-05T20:25:55+02:00

— Tu as une femme de ménage ?

Hayden me regarda comme si c’était une idée totalement absurde.

— Je suis doué pour le rangement. Je n’ai pas besoin que quelqu’un le fasse pour moi.

— Te moquerais-tu par hasard de mes compétences en la matière ?

— Je ne peux pas me moquer de quelque chose que tu n’as pas.

Insultée par cette insinuation, je fis le tour de sa cuisine en ouvrant chaque placard et tiroir tandis que Hayden nous servait des boissons.

— Qu’est-ce que tu cherches ?

— Où est ton tiroir fourre-tout ?

— Mon quoi ?

Hayden fit tourner son whisky dans son verre, l’air amusé.

J’avais du mal à faire le rapprochement entre cet homme à la beauté troublante qui sirotait un scotch et cette incroyable cuisine, la plus immaculée que j’aie jamais vu.

— Ton tiroir fourre-tout. Tu sais, celui dans lequel tu mets tous les trucs que tu ne sais pas où ranger.

Comme il me dévisageait toujours sans comprendre, je lui donnai quelques exemples.

— Les élastiques, les attaches des sachets de congélation, l’adhésif de masquage, les stylos en rab, ce genre de choses.

— Ouvre le tiroir sur ta gauche.

Je fus extrêmement déçue par ce que je trouvai : une corbeille à compartiments dont chaque emplacement avait été étiqueté afin de préciser quel objet devait y être rangé.

Dans mon monde, la plupart des gens jetaient ces trucs dans un tiroir fourre-tout. En tout cas, c’était comme ça là où j’avais grandi. Même Connor en avait un, alors qu’il était né dans une maison où chaque chose avait une place bien précise.

— Rien à voir, c’est trop organisé.

— J’aime le rangement. Le bazar me stresse.

— Je ne l’aurais jamais deviné, répondis-je

Afficher en entier
Extrait de Clipped Wings, tome 1 : Bad Boy ajouté par Adèle 2014-05-15T18:05:03+02:00

J’avais peut-être un peu envahi son espace vital, mais, à part ça, je n’avais pas commis le moindre faux pas.

Chris pointa du doigt mon entrejambe et ricana. Je baissai les yeux. Hum. Mon cerveau n’était pas la seule partie de mon corps à trouver Tenley captivante. J’espérais sérieusement qu’elle n’avait rien remarqué, parce que mon tee-shirt était loin de dissimuler le problème...

— C’est franchement inquiétant, fit Lisa en se couvrant les yeux. Il faut vraiment que tu te reprennes en main.

— Je vais peut-être attendre d’être chez moi pour faire ça.

source site "dans notre petite bulle"

Afficher en entier
Extrait de Clipped Wings, tome 1 : Bad Boy ajouté par Kiiwako 2014-08-02T15:17:29+02:00

Il hocha la tête et, de nouveau, inspira profondément.

— Pourquoi je suis comme ça avec toi ? J’arrête pas de jouer les sales types possessifs.

— Tu n’es pas un sale type.

— Si. Tu ne m’appartiens pas. Qui peut dire ce genre de conneries à sa copine ?

Afficher en entier

Je pivotai et couinai brusquement quand il me coinça contre la voiture en posant une main de chaque côté de mon corps. Et dire que j’avais cru être en sécurité une fois dehors. Il me bloqua avec ses hanches et je sentis son érection à travers le tissu soyeux de ma robe et l’épaisseur de mon manteau de laine. C’était peut-être pour ça que nous n’allions jamais nulle part : nous étions incapables d’arrêter de nous toucher.

— J’ai bien envie de te baiser sur le capot de ma voiture, grogna-t-il dans mon cou.

— Ce n’est pas un endroit très intime, protestai-je en remuant les hanches, une excitation nerveuse me nouant l’estomac.

— Comme si j’en avais quelque chose à foutre.

L’une de ses mains glissa sur ma cuisse, et Hayden m’attira plus près de lui.

Je n’arrivais pas à deviner s’il était sérieux. On était au milieu de l’après-midi, et la rue était normalement calme, mais on était quand même très visibles.

La situation avait beau être amusante, je n’aurais pas aimé qu’on nous accuse d’attentat à la pudeur. Quelqu’un s’éclaircit la voix à notre droite. Hayden me libéra et tourna la tête. Mon visage s’empourpra ; je n’osais pas quitter sa veste des yeux.

— Bonjour, monsieur l’agent, dit doucement Hayden.

La voiture gazouilla. Hayden fit un pas en arrière et m’ouvrit la portière.

— Monsieur Stryker.

Je levai les yeux en reconnaissant la voix de l’agent Cross. Il m’adressa un sourire crispé.

— Tout va bien, mademoiselle Page ?

— Bonjour, monsieur l’agent, répondis-je, mortifiée. Oui, tout va bien.

— Appelez-moi Collin, ma jolie.

Il se tourna de nouveau vers Hayden.

— Le stationnement est interdit ici.

— On allait justement partir.

http://lachroniquedespassions.blogspot.fr/

Afficher en entier

— Où est-elle ?

Je jetai un œil dans l’appartement de Tenley.

— Elle est rentrée chez elle.

— Quoi ?

Je passai devant Sarah pour examiner l’appartement. Mon cerveau refusait d’analyser ses paroles. C’était ici chez elle. La porte de la salle de bains était ouverte, la lumière, toujours allumée. Ses chaussures avaient disparu, ainsi que son manteau.

— Elle rentre à Arden Hills. Elle est partie avec Trey avant que je vous appelle, répondit Sarah en tremblant. J’ai essayé de la convaincre de rester, mais elle ne voulait pas m’écouter. Je comprenais pas grand-chose à ce qu’elle racontait. Je savais pas quoi faire.

— Sa voiture est toujours derrière.

— Ils sont partis avec celle de Trey.

— Peut-être que je devrais essayer de les rattraper. Ils ne peuvent pas être bien loin.

— Elle a emporté une valise et m’a demandé de m’occuper de LC jusqu’à son retour, dit Sarah.

Son regard de pitié mit un peu plus mes nerfs à vif.

http://lachroniquedespassions.blogspot.fr/

Afficher en entier

J’avais tout fait pour maintenir mes deux mondes séparés, mais ils venaient d’entrer en collision. Les souvenirs de ma vie après l’accident et la présence vénéneuse de Trey me coupèrent le souffle. La peur faisait trembler mes genoux.

— Qu’est-ce que tu fais là ? demandai-je, terrifiée à l’idée que Hayden découvre encore une fois mes mensonges.

— Je t’avais prévenue.

Trey me tendit une enveloppe de papier kraft.

— Tu me poursuis en justice ?

— C’est une question stupide, Tenley. Je t’avais dit que je le ferais, répondit Trey.

Cet homme ferait tout ce qui était en son pouvoir pour détruire les bonnes choses de ma vie, y compris mon bonheur avec Hayden.

— Ne lui parle pas comme ça, dit brusquement Hayden.

Il se tourna vers moi.

— C’est qui, ce connard ?

— Tes fréquentations sont assez déplorables, dit Trey en désignant Hayden.

— Je suis là. Si tu as quelque chose à dire, adresse-toi à moi.

http://lachroniquedespassions.blogspot.fr/

Afficher en entier

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode