Votre profil Booknode a été créé !

Vous êtes  
 
Votre année de naissance  
 
Découvrez
vos lectures
de demain
Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !
En cliquant sur "Je m'inscris" j'accepte les CGU de booknode
- Créez votre bibliothèque en ligne
- Découvrez des livres proches des vos goûts
- Partagez votre passion avec d'autres lecteurs

Commentaires de livres faits par CMathon

Extraits de livres par CMathon

Commentaires de livres appréciés par CMathon

Extraits de livres appréciés par CMathon

Les plus récents d'abord | Les mieux notés d'abord
date : 12-04
« La jeune femme obtempéra, mais lorsque ce fut Connor qui ouvrit la porte, le sang de Sophie ne fit qu’un tour et elle se mit à trembler. Bien entendu, elle n’était pas seule, mais Pierre n’était pas là et ce type la déshabillait visiblement du regard. Elle était persuadée, à voir comment ses sœurs pincèrent soudain les lèvres, qu’elles avaient remarqué la lueur lubrique de son regard. Pourtant, ce fut avec beaucoup de politesse que Catherine se présenta avant de demander à s’entretenir avec le maître des lieux.

— Mon maître m’a clairement fait comprendre que les déchets de votre espère ne devaient plus être introduits auprès de lui. Mais je serais personnellement ravi d’avoir une conversation privée avec vous, ajouta-t-il avec un regard salace. Après tout, mademoiselle, je crois que nous en avons une à poursuivre.

Instinctivement, Sophie recula. Ses sœurs tournèrent un regard surpris, mais lourd de sens vers elle, puis Catherine reprit le contrôle de la situation.»
Avez vous apprécié cet extrait ? 0
date : 12-04
« — Tu vas voir ce que c’est un papa poule ! s’écria-t-il en riant.

Et aussitôt, il passa sa main sous les genoux de la jeune fille et la souleva délicatement, le sourire aux lèvres. Les joues de Jo s’empourprèrent et elle dissimula sa gêne en poussant un cri de colère et en se débattant.

— Non, mais ça va pas la tête ! Pose-moi tout de suite, espèce d’idiot ! Je ne suis pas impotente !

Léo la reposa en éclatant de rire et Jo, dont les jambes ne tremblaient plus du tout, posa ses mains sur les hanches avec un air à vouloir le couper en rondelles, ce qui ne fit qu’augmenter le fou rire de Léo.

— Non, mais, dit-il entre deux éclats de rire, cherche pas ! T’es pas du tout crédible dans cette tenue !

— Puisque c’est comme ça, je sens que je vais me passer de cavalier ! lança Jo en se dirigeant vers la porte.

— Hep hep hep, fit Léo en lui attrapant le bras, viens par-là, toi !

— Je n’ai pas besoin de vous, Monsieur de Comnènes ! Merci ! Beaucoup !

— Tu as envie de te faire disputer par le clan des marieuses en furie ? demanda alors le jeune homme en haussant un sourcil. »[spoiler][/spoiler]
Avez vous apprécié cet extrait ? 0