Votre profil Booknode a été créé !

Vous êtes  
 
Votre année de naissance  
 
Découvrez
vos lectures
de demain
Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !
En cliquant sur "Je m'inscris" j'accepte les CGU de booknode
- Créez votre bibliothèque en ligne
- Découvrez des livres proches des vos goûts
- Partagez votre passion avec d'autres lecteurs

Bibliothèque de cocoille : J'ai lu aussi

retour à l'index de la bibliothèque
Be Mine Be Mine
N.C Bastian   
Un gros coup de coeur ce livre m'a tenue en haleine du début à la fin j'ai adorée
Voisin, voisine Voisin, voisine
Angela Behelle   
Ce bouquin me laisse un arrière-gout amer.
Tout d'abord, il y a ce même cliché de la jeune femme inexpérimentée tombant amoureuse du plus vieux, plus riche et plus tourmenté beau gosse dont elle puisse rêver.
Ensuite vient la plume de l'auteur,qui me laisse légèrement vide, sans émotions face à ce qui aurait put être un grand roman.
Mais oublions ces "petits" détails dérangeants, le gros problème c'est l’héroïne du roman. Cette héroïne est l'une des femmes les plus passives, soumises, sans une once de caractère, de bon sens et d'estime d'elles-même qu'il puisse exister.
Il n'y a rien a quoi se raccrocher et les seuls moments de "suspens" sont engloutis dans des scènes de sexe de bas étages.
J'ai personnellement trouvé ce livre insipide, mais si vous aimez les romans à l'eau de rose avec une loque sans caractère comme héroïne ce livre vous plaira
Spicy Games, Intégrale Spicy Games, Intégrale
Anna Bel   
J’avais déjà repéré cette histoire lorsque qu’elle est sortie en épisodes, j’étais impatiente de commencer à le lire, en plus j’aime beaucoup la couverture, je la trouve très sensuelle.

Dans ce livre nous découvrons Camélia, elle s’apprête à participer à « Keep calm and cook ! » une émission télé de cuisine qui regroupe les meilleurs chefs cuisinier internationaux. Camélia représentera la France, grâce à cette opportunité elle espère voir sa carrière propulsée. Hébergée par sa meilleur amie, qui la décide à sortir un peu, c’est là qu’elle va croiser la route d’Alessandro, le moment qu’ils vont passer ensemble sera intense, mais sans lendemain pour la jeune femme.

Le jour où la compétition commence, Camélia va tomber de haut en découvrant que son bel amant d’un soir sera un de ses concurrents. Mais ça ne sera pas le seul obstacle entre elle et la victoire, entre juge corrompu et candidat prêt à tout pour gagner notre chef devra montrer de quoi elle est capable et ne pas se laisser abattre par les attaques et les jalousies de certains. Surtout quand son ex petit copain et ancien mentor fera sa réapparition, celui-ci n’est pas un homme bon, il s’est joué d’elle et elle compte bien se venger grâce à ses talents culinaires.

Les retrouvailles entre elle et Alessandro seront tendues, lui pensant qu’elle s’avait qui il était dès le départ. Mais rapidement ils vont apprendre à se connaitre, ils vont se dévoiler et se confier. Il fait partie de la compétition car il a un objectif en vue, mais celui-ci risque de détruire la carrière de Camélia. Il sera partagé entre son envie de vengeance et la peur de détruire la réputation de celle avec qui elle aimerait construire quelque chose de sérieux.

Leur relation débute pour Camélia sur une envie d’un soir mais elle est vue différemment par Alessandro qui s’attendait à la revoir, la stupéfaction quand il va découvrir qui elle est va le troubler. Pour la jeune cuistot, les mauvaises interprétations de ce qu’elle pourra entendre vont la laisser avec un gout amer, surtout depuis que son ex petit ami l’a trahi, elle du mal à accorder sa confiance. Alessandro devra se montrer franc et lui prouver à sa façon ce qu’elle représente vraiment pour lui sans pour autant en oublier la compétition.

J’ai apprécié lire cette histoire, j’ai aimé les personnages et les secrets qu’ils dévoilent au fur et à mesure. Découvrir une Camélia compétitrice tout en restant correcte et en gardant ses valeurs. Alessandro a été plus difficile à cerner, au départ je l’ai trouvé froid mais rapidement on se rend compte qu’avec son métier et son vécu, il est normal qu’il n’accorde pas facilement sa confiance, c’est quand il la fera entrer dans son monde que l’on découvrira qui il est vraiment.

J’ai apprécier que l’auteure pousse le coté culinaire en nous faisant découvrir des recettes de cuisine innovantes et avec une description assez poussée de ce qu’ils sont en train de préparer. Le côté « télé réalité » est aussi très bien amené, on s’y croirait vraiment, j’ai vécu les instants de stress, de doute en même temps que Camélia. Le fait que tout ne se rapporte pas au sexe a aussi été très rafraichissant, même si cela commence de façon très hot, on ne reste pas centré sur cet aspect de l’histoire, c’est plutôt plaisant.

Je m’attendais néanmoins à quelque chose de plus intense, je me doutais qu’entre Camélia et Alessandra il y aurait une attirance forte mais j’aurais voulu plus de reparties entre eux, plus de portes qui claquent et de larmes (ok je suis peut être un peu sadique). Ça reste tout de même une lecture qui m’aura beaucoup plu, j’ai passé un bon moment, mes papilles ont été en ébullition et mon cœur s’est épris de ce bel Italien, qui en plus d’être à tomber, sait cuisiner.

http://www.livresavie.com/spicy-games-de-anna-bel/#more-11580

par Natoche
PhonePlay PhonePlay
Morgane Bicail   
https://aliceneverland.wordpress.com/2016/01/24/phoneplay-morgan-bicail/

PhonePlay est un livre qui m’avait attirée dès son annonce. Son résumé et sa couverture me bottaient, donc c’est sans surprise que je me suis rapidement jetée sur ce livre sitôt paru. Sauf que, voilà… Installez-vous bien, ça va être long, mais je vais essayer d’exprimer au mieux mon ressenti général sur cette lecture…

Je ne vais pas prendre de pincettes : je n’ai pas du tout aimé ce livre. Pourtant, le young adult c’est mon dada, ma came comme on dirait. J’adore ce genre, j’en raffole, et j’ai tendance à être gaga devant les relations sirupeuses à souhait de ces chers adolescents. Mais j’ai eu l’affreuse sensation dès les premières pages que ça n’allait pas le faire du tout ici. Comme si j’étais trop vieille pour apprécier le style de l’histoire. Et se prendre ses vingt-sept années en pleine tête, ce n’est pas vraiment très agréable.

J’ai eu cette impression de m’être faite avoir sur la marchandise. Et je me sens vraiment coupable de ressentir cela. Car il ne faut pas oublier que l’auteur est toute jeune – seulement quinze ans – et je suis admirative de sa volonté d’écrire. Sauf que, pour ma part, cela n’excuse pas tout. Surtout à ce niveau là de l’édition : je m’attends à quelque chose de bon, et pas autant cliché à souhait. Je vais être sévère, et je m’en veux vraiment de ressentir cela pour l’auteur. Mais voilà : pour moi c’était fade, creux, et complètement futile. Et je vais essayer d’être la plus claire possible sur les raisons de ce ressenti.

Déjà, dès le début, je savais que ça n’allait pas le faire avec Alyssa, l’héroïne. Et la suite de l’histoire n’a fait que confirmer ce sentiment. Décrite comme une jeune fille « intelligente, rebelle, intéressante et libre », j’ai pourtant eu envie de la tarter dès le premier paragraphe ; ce n’est qu’une gamine prétentieuse, froide, hautaine et complètement snob dans sa façon d’être. Elle n’est nullement attachante; j’avais l’impression de voir une jeune en pleine crise d’adolescente. Au contraire, elle ne pense qu’à elle et c’est une véritable garce avec sa meilleure amie (je me demande d’ailleurs comment Holly peut rester à ses côtés malgré ce qu’Alyssa lui balance…). Pourtant l’auteur essaie de nous la présenter comme une jeune fille incroyablement mature. Sauf qu’elle m’a paru bien plus gamine qu’autre chose…

L’histoire, quant à elle, souffre de nombreuses platitudes. A un certain moment je sautais carrément des pages entières pour arriver au plus vite vers la fin. Car il faut dire qu’il ne se passe pas grand chose (voire rien du tout en dehors du correspondant mystère des textos). D’ailleurs le niveau des échanges SMS était complètement à côté de la plaque. Comme si on voulait à tout prix faire passer nos deux héros pour des ados super-hyper-méga cool, au summum de la coolitude tant espérée et complètement imagée. Bref, du cliché en veux-tu en voilà à toutes les sauces..

Quant à l’écriture, elle est assez naïve, et très enfantine, et les dialogues restent peu élaborés. Alors oui, Morgan Bicaïl avait quatorze ans quand elle a écrit ce livre, mais voilà, pour moi, cela n’excuse pas tout. Et je ne juge pas un livre par rapport à l’âge de l’auteur. Mais les « Je fume comme un pompier depuis mes quinze ans car mes parents travaillent trop et ne s’occupent pas de moi » et autres « Cool, t’as dix-huit ans, tu peux aller en boîte légalement ! »… J’en avais les yeux ronds comme des soucoupes devant tant de naïveté, et j’avais juste envie de crier un gros « WTF ??? » !

Quant à « Lui », il ne m’a pas immédiatement convaincue. Et moi qui m’attendait à quelqu’un avec beaucoup de charisme pour proposer un tel jeu, je suis un peu tombée de haut. Sincèrement, qui tombe sous le charme d’un Inconnu qui annonce le plus naturellement du monde « Je ne choisis que les plus belles filles pour jouer » et « Il y en a eu dix-huit avant toi » ? Euh LOL. Heureusement que l’auteur a intégré quelques point de vue de son côté à « Lui », car sinon mon désespoir aurait été des plus total… Et cela m’a quand même permis mieux comprendre quelque peu la situation…

Mais je ne cache pas que ma curiosité était quand même titillée dès le départ, malgré mon énervement. Je me suis prise au jeu d’essayer de découvrir qui se cachait derrière « Lui », j’ai élaboré pas mal d’explications bien plus farfelues que la vérité. A ce niveau là, l’auteur a réussi à fournir assez d’indices et d’éléments pour nous donner envie de poursuivre cette lecture. Même si malgré tout cela n’a malheureusement pas permis de sauver le roman pour ma part, et je me suis empressée de le terminer au plus vite.

Pour conclure : j’ai du mal à comprendre les éditeurs qui se jettent aujourd’hui sur les auteurs « Wattpad » dès que ceux-ci commencent à recenser un certain nombre de lecteurs fidèles. Car, malheureusement, pour l’instant je n’ai pas rencontré ces fameuses pépites que l’on nous promet. Certes certains se démarquent et offrent des histoires agréables, mais il ne faut pas oublier que tout n’est pas bon à être édité. Malgré tout, je rappelle que ce n’est que mon ressenti, d’autres ayant bien plus apprécié cette lecture que moi. Et je ne peux que vous conseiller de vous faire votre propre avis. Sans oublier que je souhaite vraiment à Morgan Bicaïl de continuer, car ce n’est pas tout le monde qui peut accomplir son rêve à quinze ans (c’est même merveilleux pour elle, et j’en suis vraiment admirative). Mais, pour ma part, c’est une histoire que je vais m’empresser d’oublier…

par Kesciana
Petits dérapages et autres imprévus Petits dérapages et autres imprévus
Mily Black   
Mily BLACK fait de plus en plus parler d’elle, enchaînant les livres qui réussissent à chaque fois à avoir de bonnes critiques.
Je n’avais jamais lu une histoire de cet auteur et j’ai été très contente d’avoir la possibilité de changer cela.

Dans « Petits dérapages et autres imprévus », nous allons suivre Louise, une femme qui n’a pas un métier commun. En effet, elle est ‘testeuse d’hôtels’ et chacune de ses missions la fait voyager en France, mais aussi aux quatre coins du monde.
Elle ne mène pas ses missions seule, puisqu’elle est l’assistante de Francis. La trentaine et plus que charmant, autant dire que pour Louise c’est devenu une véritable torture d’être à ses côtés.. Puisqu’elle a des sentiments pour lui.
Malheureusement pour elle, il ne semble pas vouloir s’engager avec qui que ce soit, enchaîne les coups d’un soir pendant leurs missions et ne lui porte pas grand intérêt.
Jusqu’au jour où la malchance décide de chambouler sa vie.

En lisant le résumé, je pensais trouver une romance légère et sans prise de tête.
Autant vous dire que le contrat est tenu.

Mily BLACK nous plonge dans son histoire directement au début du voyage où tout va changer pour notre héroïne.
En séjour pendant deux semaines dans deux hôtels différents, elle va se retrouver au premier hôtel.. Avec la mauvaise valise ! Louise qui est très classique et qui n’ose pas mettre des couleurs ou des vêtements moulants, va se retrouver avec une valise contenant des vêtements aguicheurs. Et c’est de ce mauvais coup du sort qu’elle va réussir à s’émanciper.

La romance entre Louise et Francis est mignonne, presque un peu trop.
Alors qu’elle est amoureuse de ce dernier, nous ne connaissons pas les sentiments de Francis envers elle. C’est d’abord un peu frustrant car c’est un homme renfermé, qui ne laisse pas transparaitre ce qu’il pense.
Cependant, nous allons vite découvrir ses sentiments et ce revirement de situation est un peu facile. Nous n’en tenons pas tellement rigueur car Louise est adorable et elle mérite son petit moment de bonheur.

Ce qui m’a par contre un peu dérangée est le fait que nos deux personnages n’officialisent jamais leur relation. Louise ne sait pas sur quel pied danser et nous avec. Elle n’ose pas se mouiller, parler de choses sérieuses de peur d’éclater la bulle dans laquelle elle se trouve.
Malheureusement, cette situation dure beaucoup trop longtemps à mon goût et nous enchaînons quiproquos sur quiproquos.. Jusqu’à arriver à saturation. Certaines réactions de Francis sont d’ailleurs un peu trop exagérées, loin de l’homme fort et viril que l’on nous dépeint.

De plus, j’ai trouvé que le récit était un peu en dent de scie. Alors que le début et la fin du livre retiennent vraiment notre attention, le milieu du livre est un peu moins addictif. Les personnages rentrent dans une routine où les scènes se ressemblent beaucoup trop à mon goût.

Malgré cela, j’ai beaucoup apprécié l’univers particulier que nous fait découvrir Mily BLACK. Testeur d’hôtels est quelque chose de très rare dans les romances ( c’est peut-être même la première fois ? ) et j’ai vraiment été séduite par cette nouveauté. C’est un moyen facile pour l’auteur de changer de décor, d’enchaîner des activités toutes plus exotiques les unes que les autres sans que cela ne soit too-much.
J’ai également été conquise par sa plume qui est simple, mais parfaite pour ce genre de romans.

Louise est une héroïne attachante. Renfermée, elle n’ose pas se lancer dans l’inconnu lorsqu’il s’agit de se mettre en avant ou d’exprimer ses sentiments. Malgré cela, elle est sociable et gentille. Je suis certaine que beaucoup de lectrices se retrouveront en elle.
Francis à un seul défaut : son prénom ! C’est le personnage qui nous fait rêver, tant pour son caractère que pour sa plastique, mais son prénom fait vraiment vieillot. Après plusieurs chapitres, on oublie vite ce petit détail, qui ne mérite pas vraiment que l’on s’étende dessus.
J’ai eu par contre un petit coup de coeur pour le frère de Francis qui est vraiment haut en couleurs. La soeur de Louise est par contre difficile d’aimer. Elle est peut-être plus à l’aise que sa soeur, mais elle a un caractère de cochon.

La fin n’est pas surprenante en soi.
Lorsque l’on lit une romance, on s’attend très souvent à avoir une fin heureuse pour nos personnages. Autant dire que c’est chose faite.

Par contre, la grande surprise est la présence de bonus. Ces petits chapitres supplémentaires présents à la fin du livre nous raconte des moments de l’histoire.. Du point de vue de Francis. C’était vraiment une très bonne idée de la part de l’auteur de nous partager ses pensées, de découvrir l’histoire d’un autre point de vue. Ce n’est pas essentiel, mais c’est vraiment le genre de bonus qui font plaisir aux lecteurs. En tout cas, j’ai été conquise par cette attention.


En conclusion, « Petits dérapages et autres imprévus » est une romance légère et sans prétention. Mily BLACK a réussi à me faire passer un bon moment de lecture, même si son livre n’a pas l’intrigue du siècle. J’ai par contre été vraiment séduite par sa plume et par la fraicheur de son récit.


Un livre à lire pour passer un bon moment de détente.

( http://lectrice-lambda.blogspot.fr/2016/09/petits-derapages-et-autres-imprevus.html )
Amis ou amants ? Amis ou amants ?
Emily Blaine   
J'ai vraiment aimé ce livre dommage qu'il soit trop court l'idée de départ est bonne il aurait mérité une histoire plus developpée.
Colocs (et plus) Colocs (et plus)
Emily Blaine   
J'ai dû un peu me forcer pour le finir celui-là...
C'est beaucoup trop long, ça tourne en rond !

L'histoire est très classique et ça sent grandement le déjà-vu (le meilleur ami du frère aîné qui craque sur la petite soeur mais ne doit pas en raison de sa grande amitié avec ledit frère aîné...).
J'aime bien ce genre d'histoire et en même temps, le fait que la soeur ne soit pas considérée comme une adulte mature avec ses propres désirs et sentiments et qu'il faille un pacte des deux frères pour régenter sa vie amoureuse, ça m'agace profondément ! Ca pue le paternalisme (un peu comme un père qui régenterait les copains de sa fille adulte alors que ça ne le regarde pas). Une personne majeure a le droit de faire ce qu'elle veut, personne n'a à décider pour elle bon sang (étonnamment, ce genre de comportement "protecteur" n'arrive jamais quand c'est un homme tiens... !)
Et bien que Connor semble combattre son attirance pour Maddie en raison de son statut de soeur de son meilleur ami, je trouve qu'il ne se gêne pas trop pour flirter, toucher et passer outre ses grands principes, et cela très vite et facilement !

J'ai bien aimé Maddie, que j'ai trouvé relativement mature pour son âge (22 ans), vive, intelligente et pleine de bagou.

Là où le bât blesse pour moi, c'est le personnage de Connor... S'il s'était agi d'un étudiant dans la vingtaine, ça aurait passé... Mais son immaturité et son comportement alors qu'il a passé la trentaine (32 ans quand même !), c'était rédhibitoire pour moi ! Je veux dire, il fait très souvent preuve de moins de maturité que Maddie, alors qu'il a 10 ans de plus ! Et il reproche à Maddie son âge qui plus est et la traite de "sale gamine" ! C'est l'hôpital qui se fout de la charité !
[spoiler]Sans compter la première fois où ils couchent ensemble... Maddie est vraiment bourrée, donc pas forcément totalement à ce qu'elle fait... Et il le sait, et il couche quand même avec elle…
Bon et on peut ajouter aussi le moment où il trompe Maddie… quand ils ne sont pas encore ensemble, soit, je veux bien qu'il couche ailleurs, mais une fois qu'ils sont ensemble ?!? Et Maddie, ça ne lui fait rien de rien ?!?[/spoiler]

Ensuite, bien que je n'ai rien de coincé ni problème quelconque avec le fait que les personnages aient une sexualité active et ne soit pas forcément en mono-couple, j'ai trouvé le truc de Connor et Austin qui, à passé 30 ans, ne cherchent que des coucheries d'une nuit avec des petites étudiantes au début de la vingtaine (de la chair fraîche comme ils le disent eux-mêmes) plutôt pathétique en fait...
Je n'avais pas l'impression de me retrouver face à deux hommes trentenaires mais plutôt à deux gamins sortant à peine de la puberté !

J'ai trouvé aussi tous les personnages très caricaturaux... C'est du lu et déjà relu... On devine d'ailleurs quasiment tout dès le départ (Maddie/Connor et Sophia/Austin).
Et même si les dialogues sont plutôt sympas, le truc du "tu fais ça souvent...", ça a finit par me gonfler car ça revient trop fréquemment !

En bref, je n'ai pas été franchement emballée...

par Vitany
Colocs (et rien d'autre) Colocs (et rien d'autre)
Emily Blaine   
Depuis le départ de Maddie et Connor, Ben : l'ami et collègue de travail de Connor, squatteur de canapé aux cheveux bleus, dévoreur de céréales et pâtissier de son état vit au loft avec Ashley, la meilleure amie de Maddie, véritable pile électrique blonde, amatrice de muffins et de téquila ; et déclencheuse de cataclysme. Cela fait six mois que les deux jeunes gens vivent en colocation. Cette relation, basée sur des échanges de post it, de sucreries et de chamailleries, semble convenir à Ashley... peut être moins à Ben ...

C'est avec un énorme plaisir que, dès mes premières secondes de lecture, j'ai retrouvé la plume pétillante et drôle d'Emily Blaine. Dès les premières lignes, on sait qu'on va passer un très bon moment. En plus du style enjoué de l'auteur, nous retrouvons un couple aussi improbable qu'attachant qui vit une histoire inédite pour eux. Le fait que les chapitres nous donne, par alternance, le point de vue de Ben et celui d'Ashley, est un super bonus. Cela nous permet de mieux cerner le caractère des personnages et l'évolution de leur relation.

Tout réside sur l'association de Ben et Ashley. Ben est le calme quand elle est la tempête, il est stable quand elle est imprévisible... Deux ingrédients si différents et pourtant si complémentaires. Ben est un jeune homme timide, bien élevé, comme en pâtisserie il laisse peu de place à l'improvisation, il aime que les choses soient carrées... Mais ça c'était avant de rencontrer Ashley, elle est la pointe d'acidité dans son monde de douceur, sa cerise sur le gâteau. J'ai aimé le côté romantique que Ben, sa manière d'être gêné devant certaines attitudes de sa colocataire, sa patience pour tenter de la canaliser mais aussi j'ai aimé le voir laisser sortir le cro magnon sous son costume de prince charmant, il est drôle (j'adore ses "yodismes"), sa maladresse attendrissante et sa gentillesse communicative [spoiler]il est resté ami avec son ex qui lui a tend les cheveux en bleu c'est dire lol[/spoiler] Même si Ben n'est pas vraiment le type de garçon qui fait battre mon cœur (je suis plus bad boy lol) , j'ai rapidement été sous son charme...et pourtant je suis pas dessert lol ! Ashley elle m'avait déjà séduite dans l'opus précédent. J'ai aimé son côté naturel, insouciant, libre ; elle est l’énergie à l'état pur. Et même si l'abus de téquila n'est bon ni pour sa santé , ni pour son entourage, elle est l'amie que l'on rêve d'avoir (ou pas lol).Sa tendance à pousser Ben dans ses retranchements est excellente ! Elle croque la vie à pleine dent, comme les desserts que son colocataire lui concocte d'ailleurs. On découvre que ses airs bravaches, sa facilité à changer de rencards et de messages de répondeur cachent des failles. Ashley m'a beaucoup touchée. On arrive à lui pardonner toutes ses bourdes.

On retrouve également tous les protagonistes rencontrés auparavant et c'est un plaisir de voir comment ils ont évolué !

J'ai essayé de prendre mon temps, de savourer ma lecture mais je n'ai pas pu me retenir... Colocs (et rien d'autre) est addictif ! C'est comme une fraise tagada, pétillante sur le dessus avec un coeur tendre... on ne peut pas s'arrêter de mettre la main dans le paquet jusqu'à la dernière... Accro je suis, Encore j'en veux ^^

Ne passez pas à côté !!!!

PS : Mme Blaine, pouvons nous caresser l'espoir de savoir qui c'est qui ..... s'il vous plait, s'il vous plait, s'il vous plait...* petits yeux implorants*


par BeaMars
Le club des héroïnes qui n'ont pas froid aux yeux Le club des héroïnes qui n'ont pas froid aux yeux
Emily Blaine   
Trois (ou plutôt 2) histoires qui se lisent (trop) vite. L'écriture d'Emily Blaine est toujours aussi fluide et addictive, mais là pour le coup c'est trop court et il me manque des épilogues pour savoir ce que deviennent ces deux couples.

par cicrane
Les filles bien ne tombent pas amoureuses des mauvais garçons Les filles bien ne tombent pas amoureuses des mauvais garçons
Emily Blaine   
Une romance toute douce comme je les aime ^^

On fait la connaissance d’Abby Harper jeune attachée de presse, en pleine action. Roo a quoi vous pensiez ? Je parlai de son métier bien sûr ;) Donc voici Abby à 2h du mat devant le commissariat, prête à tout pour faire sortir sa cliente en toute discrétion du guêpier dans lequel elle s’est fourrée. Enfin discrétion avec une meute de paparazzi au trousse, ce n’est pas gagné ;)

Peu de temps après, on lui propose très fortement d’accepter le dossier Garrett McIntyre l’enfant chéri d’Hollywood, qui a tout envoyé balader en pleine remise des oscars. Abby va donc se retrouver dans un trou paumé à devoir le convaincre de revenir à Hollywood pour l’avant-première du film qu’il avait tourné avant son « pétage » de plomb.

Et ça, ça ne va pas être de tout repos ! Entre la pression de son patron, les habitants inhospitaliers et un Garrett hostile, Abby va devoir remonter ses manches si elle ne veut pas rentrer bredouille...

la suite ici : http://lilitthbook.canalblog.com/archives/2015/03/19/31735496.html

par lilitth