Votre profil Booknode a été créé !

Vous êtes  
 
Votre année de naissance  
 
Découvrez
vos lectures
de demain
Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !
En cliquant sur "Je m'inscris" j'accepte les CGU de booknode
- Créez votre bibliothèque en ligne
- Découvrez des livres proches des vos goûts
- Partagez votre passion avec d'autres lecteurs

Bibliothèque de cocoille : Mes envies

retour à l'index de la bibliothèque
Déploie tes ailes, tome 4 : Coeur rebelle Déploie tes ailes, tome 4 : Coeur rebelle
Rose Darcy   
Encore un tome génial! J'ai franchement adoré ce tome! Benji est juste génial tant par son caractère que par son passé. C'est un réel plaisir de le découvrir et de voir comment il perçoit les autres! Par contre la fin wtf?! J'ai hâte de lire la suite! =D
Sinners of Saint, Tome 0.5 : Defy Sinners of Saint, Tome 0.5 : Defy
L.J. Shen   
J'avoue, je ne comprend pas pourquoi certains livres ne sont pas traduits et pas publiés en France !
Si on estime que le coût est trop important à publier, passez le uniquement en e.book, les fans sauront le trouver et vous en être reconnaissants.
Les auteurs se donnent du mal à créer des personnages, à concevoir leurs histoires, à les lier en une série et les lecteurs français sont frustrés de ne pas avoir tous les tomes.
Je fais mon "Caliméro" mais c'est trop injuste !

par moaNanou
Sinners of Saint, Tome 4 : Bane Sinners of Saint, Tome 4 : Bane
L.J. Shen   
Franchement, la VF devait-elle vraiment dévoiler une grosse info dès le résumé? Limite spoiler! Si l'auteur ne la dévoile pas dans le résumé VO, autant le respecter, l'effet est complètement gâché.....
Comme pour Ruckus/Vicious, je suis déçue par certaines "libertés" de la VF, au point que j'ai décidé de ne pas lire la série en VF. Je préfère rester sur les (merveilleuses) impressions que les VO de tous les livres de L.J. Shen m'ont laissées... TOUS ses livres sont excellents.
C'est vraiment dommage car il s'agit de mes deux livres préférés (tous tomes/tous livres hors Sinners confondus). En tant que traductrice (non littéraire) j'entends bien que des adaptations sont parfois nécessaires (je passe encore sur le choix des titres VF, car les goûts et les couleurs...) mais respectons les résumés VO, surtout lorsqu'ils sont super bien écrits, c'est une partie du livre!
54 minutes 54 minutes
Marieke Nijkamp   
Vous avez sans doute entendu parler de ces tragédies évoquées dans les faits divers : un adolescent qui ouvre le feu sur ses camarades de lycée. C’est un sujet d’actualité qui a fait beaucoup de remous ces dernières années (et qui en fait même depuis deux jours, là). De quoi donner bien des sueurs froides. Marieke Nijkamp aborde ce sujet brûlant à travers son œuvre fictionnelle 54 minutes.

Dans ce court roman de 289 pages, nous suivons Tomás, Sylv, Autumn et Claire. Tous sont élèves à Opportunity School. Un jour, alors que deux d’entre eux assistent au discours de leur principale, un ancien lycéen fait son entrée, verrouille les portes et tire sur la foule. Il s’agit de Tyler, le frère d’Autumn. Mais alors que veut-il ? Pourquoi fait-il ça ? C’est à travers la voix de 4 personnages que les tourments de Tyler vont être révélés au grand jour. Minute après minute, nous allons marcher dans leurs pas et découvrir l’horreur de ce qui les attend.

C’était pour moi un vrai challenge de lire ce roman. Une amie m’en avait parlé, et si j’étais particulièrement attirée par le thème, je savais en revanche qu’il allait mettre mes nerfs à vif. J’ignorais si j’étais vraiment prête à le supporter. Finalement, j’ai tenté le coup.

Dès les premières pages, je n’ai pas pu m'empêcher d'avoir une boule dans la gorge, parce que je savais pertinemment ce qui allait se passer. Puis Tyler arrive et l’irréparable se produit. Là, on se sent étrangement claustrophobe. On se figure sans mal la détresse, le chagrin, la mort, le sang… tout cela nous explose en plein visage, et le lecteur n’est que l’impuissant témoin de cette tuerie de masse.

Ce qui fait la force de 54 minutes, c’est son rythme. À la fois effréné et terriblement lent. Le temps est comme ralenti. On est suspendu à un fil, passant minute après minute aux côtés des personnages. Et en même temps, la vitesse avec laquelle les éléments s’imbriquent donnerait presque le tournis. C’est finement amené de ce côté-là et ça ne fait qu’alimenter le caractère anxiogène du récit.

Marieke Nijkamp a décidé de donner la parole à 4 personnages. Tous sont des adolescents à l'aube de l'âge adulte. Ils ont des rêves, des aspirations, des fêlures et des secrets. Beaucoup de secrets. Leurs voix s'élèvent à l'unisson pour reconstituer l'histoire. Les témoignages, les sentiments et les émotions de chacun sont mis à nu. De temps à autre, des messages Twitter viennent agrémenter le récit pour nous rappeler qu’en dehors de ce huis clos, la vie continue, les gens s’agitent. Ça ne fait que renforcer la crédibilité de l’histoire.  

54 minutes repose sur un thème actuel. En sachant que de réelles personnes ont dû vivre un calvaire similaire, l’histoire n’en est que plus glaçante. Et l’auteur se sert de ça pour apporter plus de poids encore à son intrigue. Même si dans l’ensemble celle-ci m’a paru assez convenue, j’ai trouvé la plume d’une simplicité tranchante, presque chirurgicale. Cette absence de fioritures rend le rythme plus percutant encore.

La fragmentation des points de vue pour un livre aussi court est un risque en soi. Chaque témoignage tient sur 3 à 4 pages avant de passer au suivant, ce qui, pour ma part, m’a empêché d’être entièrement dans l’empathie avec les personnages. Je les ai trouvés émouvants dans leur fragilité, mais le roman se focalise sur l’instant ou sur des aspects très précis du passé de certains. Il est évident que le roman n’a pas pour portée de s’attarder sur tous les personnages en profondeur. Il y a plutôt un sentiment d’urgence et une rapidité dans les actions qui permet à la machine de s’emballer très vite pour nous laisser essoufflés en fin de course. D’ici quelques années, je ne pense pas me souvenir encore des personnages ; en revanche, je me souviendrai du thème de ce roman et ce qu’il m’a poussé à éprouver.

On peut également être tenté de se demander quelle est la morale d’un livre pareil. Je suppose qu’en plus de chercher à nous décrire l’horreur de l’acte, Marieke Nijkamp a également voulu nous expliquer ce qui pouvait se jouer dans la tête du tueur. Comment peut-on en arriver à tirer sur ses camarades sans autre forme de procès ? Qu’est-ce qui se cache vraiment derrière le masque d’un meurtrier ? Est-ce qu’il existe des raisons valables qui puissent justifier un acte aussi barbare ? Elle nous laisse nous faire notre propre avis sur la question…

En résumé, j’ai passé 54 minutes au cœur d’une tuerie. J’y ai rencontré des personnages fragiles et vulnérables. J’ai eu mal, mais pas autant que je le craignais. J’ai réfléchi, aussi. Parce qu’on a tendance à oublier que tout peut partir en vrille le temps d’un battement de paupières. Je n’ai jamais trouvé le temps aussi long et en même temps aussi rapide… Et n’oubliez pas : 54 minutes peuvent suffire à changer votre vie à jamais.

Ma chronique : https://april-the-seven.weebly.com/jeunesse---young-adult/54-minutes-marieke-nijkamp
Fish & Chips, tome 2 : Count me in Fish & Chips, tome 2 : Count me in
Cha Raev   
Mon avis ici : https://wp.me/p5AuT9-3lD

C'est toujours un grand plaisir de retrouver la plume de Cha Rave... Ayant été littéralement séduite par le premier opus, j'ai été curieuse de savoir ce que l'auteur allait me réserver avec cet invraisemblable et détonant duo rencontré précédemment...

S'il y a bien une chose qui me plaît chez Cha Raev c'est son style bien à elle, précis, pertinent et pétillant. Cependant, j'ai pu constater que l'auteur aborde en surface un trouble particulier et sensible sans pour autant tomber dans le côté mélodramatique. D'habitude  j'ai une nette préférence quand l'auteur exploite en profondeur ce genre de thème. Mais étonnant, le fait que Cha Raev est décidé de se axer sur la romance/comédie en elle-même ne m'a nullement déranger. Pourquoi ? Je pense que ce qu'elle a surtout voulu démonter c'est que malgré ce trouble il n'y a pas que cela qui fait la beauté d'une romance... Et vous savez quoi ? Elle le réussit haut la main...

Un duo attachant à leur manière qui va vous surprendre par bien des manières. Nick & Nat. Le premier est un homme haut en couleurs dont le comportement légèrement trop ouvert et enthousiaste risque de susciter votre curiosité. Mais quand on découvre la réalité de sa vie, on comprend mieux... et on l'admire un peu plus ! L'autre est un homme qui va vous paraître un peu trop détaché et imperturbable. Mais s'il est ainsi c'est à cause de son passif. Mais bien que je comprenne, j'aurai voulu qu'il se livre un peu plus... Comme vous le voyez ils n'ont strictement rien en commun. Et pourtant, cet improbable et adorable duo va vous prouver qu'ils se complètent parfaitement par la meilleur façon qui soit...

En bref, la magie Cha Raev a une nouvelle fois opéré ! Une délicieuse et charmante petite comédie qui vous redonnera à coup sûr le sourire et qui est bien évidemment à lire sans modération. Enfin je finirai avec ces petits mots : "Merci à toi Cha Raev pour nous avoir livré une minime partie de ta vie et pour ce magnifique message."
Bane Seed, Tome 2 : Un crime, un châtiment Bane Seed, Tome 2 : Un crime, un châtiment
Fanny André   
Les personnages :
Bane reste fidèle à elle-même! Toujours aussi prompte à ne pas obéir aux ordres, à répondre du tac au tac à toute remarque ou acte qui lui déplaît, elle manque toujours cruellement de diplomatie et a un mauvais caractère. J'aime son tempérament de feu et sa langue plus qu'aiguisée qui nous fait sourire, voire rigoler franchement. Comment vous dire que la voir formatrice d'une bébé Banshee (surnom affectueux qu'elle donne à la débutante) m'a rendu plus que curieuse. J'avais hâte de découvrir comment elle gérerait la situation. Dans ce second tome, on en apprend davantage sur sa vie actuelle, mais aussi du temps où elle était mortelle. On voit vraiment la personnalité plus profonde de notre héroïne et j'ai adoré ça. On la découvre parfois moins sûre d'elle que ce qu'elle ne laisse paraître, elle s'interroge, se remet en question (même si elle n'est pas prête de l'avouer à quiconque), elle doute de ses sentiments, se sent parfois dépasser par les événements et veut comprendre ce qui lui échappe.
En gros, elle garde tout ce qu'on adore d'elle dans le premier tome, et nous en apprend plus sur ce qu'elle nous cachait jusque là. J'ai été touchée de la découvrir plus sensible, plus fragile.

Dorian est toujours aussi doué pour les joutes verbales et arrive toujours à faire sortir de ses gonds Bane, en un claquement de doigts. Tout comme elle, il nous livre enfin quelque uns de ses secrets les plus enfouis. On le découvre soucieux pour Korena, investi, il manque encore parfois de pragmatisme et est toujours drôle, mais ce qu'on apprend de lui nous touche et nous donne envie de creuser encore et encore pour le percer à jour. J'ai aimé le fait qu'il finisse par se montrer tel qu'il est, sans se cacher (même si ça ne dure pas éternellement), qu'il dise clairement les choses sans détour et pousse la personne en face de lui à faire de même. Il est bien plus intelligent et attachant qu'on ne pouvait le penser. Je me demande bien ce que lui réserve Fanny André pour la suite des aventures et je suis impatiente de le découvrir.

Caoimhe est la bébé Banshee en question. Si l'on pense que Bane a mauvais caractère, ce n'est rien du tout par rapport à elle. Elle est flippante, hautaine, déterminée, elle en a strictement rien à faire de ce que l'on veut lui enseigner et ne pense qu'à la vengeance sanglante. Elle est amère, irrespectueuse envers tout le monde, énervante, cruelle et je lui aurais bien donné plusieurs paires de claques pour lui remettre les neurones en place. Je l'ai détesté et je me demande bien à quels sombres événements dont elle sera responsable, nous devrons faire face dans le troisième tome. Je ne suis pas pressée de la retrouver en tout cas. C'est le genre d'héroïne capable de vous glacer le sang en deux secondes et de transformer le plus brûlant des brasiers en iceberg.

L'intrigue :
L'intrigue est plus sombre, plus prenante et mystérieuse que jamais. Plusieurs intrigues s'entremêlent et nous feront partir à l'aventure, mais aussi au devant du danger. Tout d'abord, il y a la disparition de Korena, qui va demander de la finesse et de la diplomatie à notre duo de choc, il y avait donc déjà du pain sur la planche. Mais le fait que Bane doit jongler entre cette mission, la formation de Caoimhe, ses envies et besoins de décompresser, le fait de devoir de se confronter à ses sentiments, plus celui de refaire équipe avec Dorian pourrait bien créer un cataclysme d'une envergure encore inconnue.

L'auteure :
Fanny André a réussi à m'embarquer dès les premières pages. Il se passe beaucoup de choses dans ce tome ce qui fait qu'on ne s'ennuie jamais. On jongle entre joutes verbales à mourir de rire, mystères, actions, révélations parfois surprenantes, noirceur, errance et référence de pop culture que j'ai beaucoup aimé soit dit en passant. On passe de Casper à Brigitte Bardot, c'est inédit.
Tout est bien dosé et a créé en moi ce sentiment de manque dès que je reposais ma lecture pour aller travailler ou manger.
Fanny André développe également un point que j'ai trouvé super intéressant. Elle nous livre une mythologie bien plus développée et complexe sur les Banshees. Quelles sont les fonctions qui existent pour chacune en rapport avec leurs capacités? À quoi ressemble leur hiérarchie? De plus, l'auteure nous propose un large choix de créatures surnaturelles qu'on a peu l'habitude de retrouver dans ce genre littéraire. Les vampires et loups-garous ont souvent été mis à l'honneur, mais il existe tellement d'autres créatures que je rêve de découvrir. Ici, je ne les découvre pas toutes, mais en tout cas, ça a le don d'être innovant, prenant, intéressant et ça titille ma curiosité. J'espère donc pouvoir en découvrir encore bien d'autres par la suite.
Voir évoluer les personnages de la manière qu'elle a choisi est pour moi le point fort de ce tome. On les découvre plus intimement, on les voit évoluer et se poser des questions, ils nous semblent plus humains et de ce fait, on a plus de facilité à les comprendre, à s'attacher à eux, ou à nous identifier à eux.
Vivement le tome 3!!!

En résumé :
Un second tome plus sombre et mystérieux, tout en étant drôle, frais, intéressant, prenant et divertissant. Une mythologie des Banshee mise en avant et détaillée, des personnages qu'on découvre toujours plus et qui ne cesse de nous surprendre ou nous toucher, mais également le début d'ennuis colossaux qui se profilent à l'horizon et à grande vitesse. Je suis complètement addict.


par ellesmera
Léger comme une plume, Tome 2 : Froid comme le marbre Léger comme une plume, Tome 2 : Froid comme le marbre
Zoe Aarsen   
J'ai adoré ce livre, il est vraiment génial ! J'ai autant aimé que le premier tome! Les personnages, l'intrigue, l'histoire... tout est superbe ! J'ai adoré le personnage de MacKenna, je la trouve vraiment attachante !
Je vous conseille ce livre, il est magnifique !

par Sice
Lovelace, Tome 1 : Le pari Lovelace, Tome 1 : Le pari
Isabella Mikaelson   
J'ai beaucoup aimé les idées et l'histoire entre Adam et Emma mais le seul inconvénient, c'est la rapidité entre leur idylle.
L'auteur aurait dû laisser passer le temps, creuser l'écart en fonction du temps entre chaque scène car c'est trop rapide.
Mais l'histoire est agréable à lire, on passe un bon moment et son écriture est simple et fluide.

par Susu76
Wind Dragons MC, Tome 4 : Rake's Redemption Wind Dragons MC, Tome 4 : Rake's Redemption
Chantal Fernando   
Depuis ma découverte de Chantal Fernando avec Wind Dragons l'antre du dragon je suis complètement accro à cette série sur cette bande de bikers et ses femmes qui les aiment. J'adore l'univers, les personnages et la plume simple, fluide et agréable de cette auteure. Elle écrit de façon accrocheuse et addictive, c'est donc impossible de décrocher de chaque tome.

Puisque j'étais vraiment trop impatiente pour attendre la sortie française je me suis lancer en V.O et je suis tellement heureuse d'avoir plonger dans l'histoire de Rake et Bailey. Je suis une grande fan de romance où les protagonistes ont un passif, j'adore une bonne romance où nous avons droit à une réunion explosive et ici avec Rake et Bailey c'était le cas, car on s'en bien que sous toute cette rancœur limite haine ce cache beaucoup de sentiments profonds. J'ai bien aimer comment l'auteur exploite la relation entre eux, comment la colère, la rancune est manier et amener vers des sentiments plus purs et plus simple. Je ne rentrerais pas dans les détails de cette histoire puisque je crois que ce serait spoiler cette superbe histoire mais Rake & Bailey valent le détour. J'ai été complètement captiver par leur passé commun et ce qui les a séparer ainsi que l'évolution de leur relation dans le présent mais ce que j'ai adoré le plus c'était de voir à quel point une fois sur la même longueur d'onde ils allaient simplement vers l'avant, jamais vers le bas.

Les personnages sont subliment bien construits comme toujours. Bailey est un personnage qu'on ne peut qu'aimer, elle est forte, gentille, aimante, douce, compréhensive et j'en passe, elle m'a charmer. J'avais bien hâte de découvrir Rake cet homme à femme qui est très présent dans chaque tome précédent et j'ai adoré découvrir plus que ce qu'il laisse paraître chez lui. Il n'a pas honte de ce qu'il est où de ce qu'il a pu faire il est lui à 100% avec un gros caractère mais tellement sublime à voir au coté de Bailey. C'est ensemble que vraiment leur personnalité prend vie. La romance était agréable et géniale et j'ai aimer chaque moment. J'ai eu un gros coup de cœur pour Rake's Redemption. Et que dire de cet épilogue totalement parfait !

Chantal Fernando a un talent immense qui a sue créer une belle bande motard, une famille où les gens se sont choisi, s'acceptent en tout temps sans jugement. Un groupe souder serrer qui ferait n'importe quoi pour protéger ceux qu'ils aiment. Personnages principaux ou secondaires du premier au dernier ils sont géniaux et c'est tellement agréable que les personnages des tomes précédents soient aussi présent dans chacun des tomes suivants. Bien que le fil de l'histoire soit simple Chantal Fernando réussie à rendre le tout captivant grâce à sa plume magique, addictive et captivante. Je me lance dans la suite avec impatience!

par Marieno89
Pucked, Tome 5.5 : Get Inked Pucked, Tome 5.5 : Get Inked
Helena Hunting   
When the itch for new ink takes over, NHL star Randy Ballistic commissions his trusted tattoo artist to design a new sleeve, and the rest of the PUCKED boys decide it’s time to commemorate their love of hockey with a team tattoo.

But it can’t just be about the boys—the PUCKED girls want in on the action, too. Ink cherries will be popped, cupcakes will be consumed, and the hazards and enhancements of boob bling will be pondered.

Worlds collide when the hockey boys pay a visit to Inked Armor, the renowned Chicago tattoo studio where master artists Hayden Stryker and Chris Zelter ply their trade. Don’t miss the resulting action and insights in this Pucked series and Clipped Wings crossover novella.