Livres
515 200
Membres
528 386

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode


Ajouter un commentaire


Liste des commentaires

Commentaire ajouté par Lilith86 2019-10-08T20:16:21+02:00
Lu aussi

J'aime beaucoup la plume d'Olivier Norek, et c'est avec plaisir que je fais connaissance du commissaire Coste et de son équipe.

Le roman est dure, sans faire un étalage de glauque et on suit les enquêtes prenant place dans le 93. Hâte de lire la suite.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Maks 2017-08-03T22:36:21+02:00
Bronze

Code 93 m'a fait tout d'abord penser à un mélange des romans de Franck Thilliez et ceux de Christophe Grangé, point positif.

J'ai eu un peu de mal à rentrer dans le roman de part une intrigue pour laquelle j'ai été septique au début, j'ai faillis abandonner ma lecture mais une certaine scène (se déroulant à l'institut médico légal) m'a finalement retenu de justesse.

Pour la suite du roman j'ai finalement apprécié sans toutefois rester scotché.

Deux raisons à cela, premièrement j'ai pas vraiment réussi à aimer les personnages en dehors de Victor Coste, puis une fausse légèreté ne m'a pas plu (la dame aux chats, l'humour bidon d'un des flics etc...)

Finalement code 93 m'a fait passer un moment sympa mais n'égal pas une enquête de Sharko ou encore un bon Karine Giebel, peut être que le tome 2 saura m'accrocher un peu plus vu qu'il paraît que c'est le meilleur de la trilogie. Affaire à suivre.

Voir la chronique sur mon blog :

https://unbouquinsinonrien.blogspot.fr/2017/08/code-93-olivier-norek.html

Afficher en entier
Commentaire ajouté par GrandSchtroumpf 2019-12-22T22:55:03+01:00
Argent

Premier livre de la trilogie. On passe un très bon moment à sa lecture. J'aime beaucoup le style de Norek avec ses chapitres courts. Sans hésitation je continue avec les deux suites.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par DesLivresEtMoi7 2016-07-20T21:44:25+02:00
Diamant

Pourtant repéré dès sa sortie, mon petit coeur ne s'était pas emballé à la lecture de la 4ème de couverture, abandonnant ainsi ce code en pleine librairie. Puis, j'ai rencontré son auteur à l'occasion d'un salon... Un vrai flic, qui sait donc de quoi il parle, et au grand coeur qui plus est, quelqu'un de simple, humble, généreux et très sympathique. Quelqu'un à qui je pouvais donc volontiers laisser une chance... M'évitant ainsi la plus grande bévue littéraire de ma vie!

Car il ne m'a fallu que quelques heures pour percer le mystère du Code 93 et me prendre ainsi une belle claque! On est pris au piège dès les premières lignes de ce polar, dont les courts chapitres vous plonge dans une enquête passionnante à un rythme effréné. Le 93 que l'auteur nous dépeint n'est pas caricatural, pour la simple et bonne raison qu'il le connaît parfaitement. On sent percer le réel, le vécu, l'expérience au fil des pages. L'intrigue est très bien menée, c'est brutal, mais pas gore non plus.

Les personnages sont très réalistes et attachants, surtout ce capitaine qui nous paraît solide et abîmé à la fois.

En bref, voilà un vrai boss du polar que vous devez découvrir sans plus attendre!

(Lu en juin 2015 - Chronique : http://deslivresetmoi7.blogspot.fr/2016/01/critiques-2015-code-93-dolivier-norek.html)

Afficher en entier
Commentaire ajouté par domi7895 2016-04-27T12:27:11+02:00
Or

Une belle surprise en découvrant cet auteur. Ce que je demande à un polar c'est qu'il y ait du rythme, un suspense qui fait qu'arrivée à la fin d'un chapitre vous n'ayez qu'une envie c'est d'entamer le suivant, et là avec Code 93, je suis comblée. Pour moi, Olivier Norek est à l'écriture de polars ce qu'est Olivier Marchal à la réalisation de ses films. La connaissance du sujet évoqué est palpable, que ce soit dans l'ambiance sinistre des banlieues chaudes, où l'auteur décrit dans les moindres détails, pas toujours ragoûtants d'ailleurs, les crimes qui y sont perpétrés, ou que ce soit dans l'évocation de certaines magouilles au sein de l'administration ; Olivier Norek nous offre un scénario où l'enquête distille ses secrets au compte-gouttes jusqu'à une fin inattendue. Ca se mange, se dévore et on en redemande. D'ailleurs son second livre "territoires" fait déjà partie de mes prochaines lectures.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par juliesuitsonfil 2016-06-08T10:01:19+02:00
Lu aussi

J’étais très emballée par cette lecture, à voir les avis à droite à gauche, je me suis dis « ok, je dois le lire! »

« Ca fait tâche sur le département d’avoir un taré qui s’amuse à torturer sa victime et accessoirement se foutre de notre gueule. C’est pas Hollywood, ici, c’est la Seine-Saint-Denis. »

Bon je ne sais pas si c’est le mois de mai qui me fait ça, mais je n’ai encore pas été embarquée ! Je pense que je vais me lire un genre totalement différent histoire de rebondir ! car c’est ma deuxième plus au moins déception du mois de mai !!!

Je m’explique ! Ce n’est pas que je n’ai pas aimé, mais en tout cas je n’ai pas sauté au plafond !

Ok c’est une écriture simple, directe, chouette un polar à la française réaliste puisque Olivier Norek est dans la partie, flic du 93 donc me suis attendu à du lourd…

« – On va rejoindre deux équipes des compagnies d’intervention pour passer la cité au Kärcher.

– Attention, tu parles aussi mal qu’un président.

– Casse-toi, pauvre con. »

Bon le début est vraiment bien parti, Bébé a perdu un truc vachement trop important…. Yes y a du lourd…. les meurtres se succèdent ainsi que les bizarreries ! et puis plouf, tout est retombée comme un soufflé … pour moi …. le livre retombe dans la seconde partie, on a vite le dénouement de l’intrigue, même si j’ai senti le truc arriver… (peut être que cela a gâché mon plaisir….), le rythme est agréable, mais la fin arrive trop rapidement, quelques chapitres flash back qui cassent le rythme plaisant du début de la lecture en tuant tout suspens.

» – T’aimes pas trop la mort, toi. Pour un flic…

– A vrai dire, je m’en fous, c’est les pauvres gens qui restent derrière qui m’inquiètent. »

La chose que j’ai en fin de compte le plus appréciée, c’est le point de vu de cet homme de terrain sur la place de la Seine Saint-Denis, avec l’arrivée du Grand Paris… J’ai trouvé l’avis de l’auteur très plausible, sur la vision que certains hommes politiques ont de ce département qui semble être un département poubelle.

Quand on habite en Seine Saint-Denis on est forcément différent, forcément pointé du doigt, on parle de dénis de faciès mais cela s’applique très bien au lieu de résidence! les gens se sentent piégés dans un département bidonville, alors qu’il y a sûrement des bons côtés à y vivre….

« C’est de cette manière que l’on respecte le 93 et ses citoyens : au point de leur foutre sous le nez des montagnes de poubelles. Une idée que l’on devrait proposer à la capitale, en intra-muros. Juste pour voir la réaction des parisiens. A moins que les pauvres et les immigrés n’aient un sens de l’odorat moins développé… »

Dans ce livre, on se dit que l’auteur va se perfectionner et j’ai plaisir à me dire que je vais lire la suite avec plaisir.

Donc un avis mitigé mais avec de bons points positifs malgré tout.

« Dans le XVIè, quand on gueule « police » tout le monde se paralyse, même ceux qui ne sont pas concernés. Quand on annonce « police » dans le 93, les racailles entendent « pool » et sortent les fusils. »

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Dariouche 2018-01-03T20:18:27+01:00
Bronze

L'histoire est je trouve bien tournée, il y a des fois où on se perd un peu dans le récit notamment sur les retour en arrière ou des erreurs dans les pronoms. Les chapitres sont très courts surtout au début, l'auteur ne se perd pas dans des pages et page de description des personnages. Il y a pas mal d'humour et je trouve l'écriture fluide. J'ai tout de même hésité entre le mettre dans "bronze" ou "j'ai aussi lu" mais j'ai quand même aimé le fond de l'histoire. Sachant que c'est le premier livre de cet auteur je pense que je tenterai les prochains pour décider si je continue toute la série ou non

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Hogwarts08 2019-05-04T10:35:20+02:00
Argent

Une histoire surprenante mais longue à démarrer. Pour être tout à fait honnête je n'ai été vraiment intéressée par le livre qu'à l'apparition de Lucas. Qui a été une véritable révélation pour moi. J'aime beaucoup son histoire, touchante et triste. Son caractère rempli de nuances m'a beaucoup plu.

On n'oublie pas pour autant la noirceur de l'histoire, petit à petit les connections se font. J'aime vraiment beaucoup le thème abordé ici.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Irene-Adler 2019-01-28T22:01:44+01:00
Or

♫ Ça balance pas mal Seine-Saint-D'nis, ça balance pas mal… ♪ le 93… Ce n'est pas un lieu où j'aurais envie de passer mes vacances, ou de le visiter. La Plaine-Saint-Denis du Club Dorothée, c'est loin.

Ami du polar, au revoir ! Ami d'un Derrick classique, prends tes cliques. Amateur de Lescaut-Navarro, détale plein pot.

L'auteur ne fait pas dans le policier classique et nous sommes loin des séries télés du samedi soir ou de celles avec des lunettes de soleil et des tests ADN à foison. Ici, nous sommes les deux pieds dans la réalité.

Quoi de mieux qu'un flic pour nous parler des roussins ? Et monsieur Norek le fait avec brio et avec trio… Non, zut, avec un quatro de policiers bien campés (quatuor, ça ne rimait pas).

Ça commence un peu comme sur l'étal d'une boucherie avec la saucisse du gars ficelée comme un rôti et les deux boulettes absentes (parties sans prévenir la direction).

L'enquête démarre de suite, les policiers s'égarent, cherchent, trouvent, avancent un peu, reculent… le tout avec de l'humour noir et une bonne dose de camaraderie.

Ça se lit tout seul, les chapitres s'enchainent, ça se déchaine, on ne s'embête pas, on trace sa route dans les immeubles tout pourris du 93, on évite de marcher sur les seringues ou les capotes.

Durant la lecture, en plus de bien aimer le récit, l'envie d'aller boire un verre avec ces flics a grandit de plus en plus en moi. Mais pas dans le 93, s'il vous plait !

Dans ce roman, c'est le réalisme qui te pète à la gueule. T'es dans la cité, mec, alors fais profil bas et perds pas de vue qu'ici, tu n'es pas le bienvenu. On sent que l'auteur a mis ses tripes et ses connaissances dans ce roman.

Tu trembles, tu sais des tas de choses que les policiers ne savent pas encore, mais ça change rien à l'affaire, tu sais qu'il manque une pièce du puzzle et que celle-là, tu la verras pas arriver avant la fin du livre.

Une fois le puzzle reconstitué, là, tu te prendras un coup dans le plexus. Et ça fait maaaaal. Mais t'as bon.

Un roman où les Poirot, Holmes, Columbo, Navarro et autre n'ont pas le droit de citée (warf warf warf). Une équipe de choc qui t'emmène au bout de l'horreur, une plume qui te tire des mots à la vitesse d'une balle sortant d'un révolver.

Un roman coup de poing dans ta gueule.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par pilou62200 2018-11-14T08:04:02+01:00
Argent

Un très très bon polar français.

Ce roman est une plongée dans les entrailles de la Seine Saint Denis, avec tous les mauvais côté que cela peut vouloir dire : la drogue, la prostitution et le regard que les autorités détourne pour refuser la réalité.

Au milieu de tout cela, le capitaine Coste se débat pour faire sortir la vérité. Lui-même traine son fardeau, après avoir subit le suicide de son amie.

Un roman puissant, qui va direct au but.

Afficher en entier

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode