Votre profil Booknode a été créé !

Vous êtes  
 
Votre année de naissance  
 
Découvrez
vos lectures
de demain
Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !
En cliquant sur "Je m'inscris" j'accepte les CGU de booknode
- Créez votre bibliothèque en ligne
- Découvrez des livres proches des vos goûts
- Partagez votre passion avec d'autres lecteurs

Bibliothèque de CodeSecret148 : Liste d'argent

retour à l'index de la bibliothèque
Irrésistible, Tome 1 : Irrésistible alchimie Irrésistible, Tome 1 : Irrésistible alchimie
Simone Elkeles   
Ce qu'il y a de bien avec ce roman, c'est qu'il est tellement basique, n'ayant ni originalité, ni caractère, ni psychologie, ni arrière-fond, sans parler de l'écriture absolument mauvaise... qu'il permet de créer son monde à soi et de faire siens les personnages.
Je n'ai pas aimé le format papier.
Ce roman est médiocre, mais comme il répond aux attentes et est tout ce qu'il y a de plus démagogue une fois lu il ne s'oublie pas et les personnages sont d'autant plus attachants.
Flaques de verre Flaques de verre
Pierre Reverdy   
Ce recueil est à la fois positivement déconcertant et décevant. Certaines images sont frappantes et leur poétique est incontestable. La déstructuration laisse souvent place à l'imagination du lecteur - c'est un bon point. Cela rappelle ces tableaux façon Magritte, par extension toute cette époque foisonnante. Ces poèmes se veulent libéraux, imaginatifs et agréablement contemporains. Cependant, et bien que l'on puisse me reprocher aisément le contraire, je trouve que l'auteur manque parfois de personnalité et les relations d'idées qu'il s’octroie sont trop sages. Un recueil de poèmes en prose certes modernes, subjectifs et joueurs mais trop peu audacieux et palpitants, peut-être trop observateurs.
Hamlet Hamlet
William Shakespeare   
Lu en 3eme; j'avais bien aimé sans pour autant tout comprendre.
Relu en 1ere; je n'ai pas tellement aimé, trouvant cette pièce aussi peu intéressante que les autres et d'une écriture plus ou moins alambiquée.
J'ai donc un point de vue mitigé: entre lire sans comprendre mais apprécier et lire en captant le tout dans une sorte d'ennui décéptif.
Le Grillon du foyer Le Grillon du foyer
Charles Dickens   
Non ceci n'est pas un conte, c'est une nouvelle.
Elle est écrite avec beauté, sensibilité, réalisme piqué de soubresauts de fantastique - une imagination qui se caractérise par un humour inattendu et léger dans cette histoire lourde d'émotions. Ceux qui n'ont pas vu cet humour et n'ont pas capté l'essence de cette poésie - je ne sais pas; mais en tout cas j'affirme qu'il ne s'agit pas là d'un simple conte pour enfants: ce livre va bien bien au-delà d'une historiette. La relation des personnages est complexe et les paragraphes renvoient aux questions les plus profondes.
Chroniques de Zombieland, Tome 1 : Alice au pays des zombies Chroniques de Zombieland, Tome 1 : Alice au pays des zombies
Gena Showalter   
http://altheainwonderland.blogspot.fr/2013/04/alice-au-pays-des-zombies-1.html

Si je ne suis pas particulièrement fan de zombies, j'aime beaucoup Alice au Pays des Merveilles et c'est ce qui m'a inévitablement attirée vers cette lecture. Cependant, malgré que j'ai vraiment beaucoup apprécié ce roman, il faut bien souligner que son rapport avec Alice au Pays des Merveilles est tout simplement inexistant en dehors de son titre et du prénom de son héroïne. Ne partez donc pas dans cette aventure en vous attendant à tomber sur une réécriture ou une adaptation d'Alice, car vous risquez alors d'être déçus.

La première chose à dire sur Alice au Pays des Zombies, c'est que c'est un vrai "page-turner". Il est tout bonnement impossible de le reposer une fois commencé car nous sommes totalement embarqués dans l'histoire, et ce dès les premiers chapitres. De plus, malgré que ce soit un premier tome avec tous les défauts que cela comporte, on s'ennuie très rarement et l'auteure fait un très bon travail pour ce qui est de captiver notre intérêt.

Ce très bon travail concerne surtout les personnages qui sont très attachants et originaux. L’héroïne, Alice, est un personnage auquel il est très facile de s'identifier. Elle est forte, déterminée, sait rester drôle et fraîche malgré les épreuves qu'elle traverse, et sa voix narrative est très accrocheuse. Une héroïne intéressante et attachante est toujours une bonne pierre apportée à l'édifice, mais sans un personnage masculin charismatique pour donner de solides fondations on peut vite se mettre à tourner en rond. N'ayez crainte, l'auteure a pensé à tout et nous offre un parfait contre-balancement à l’héroïne avec le personnage de Cole, un bad boy tout simplement WAOUH ! Tout comme Alice, je suis totalement tombée sous le charme du jeune home dès sa première apparition et ce sans trop savoir pourquoi... Cole est un personnage possédant énormément de charisme dans le roman, et Gena Showalter sait décidément faire transparaître ce charisme au-delà des pages pour qu'il aille cueillir le lecteur. Et le moins que l'on puisse dire c'est qu'on se laisse cueillir avec plaisir ! Les personnages secondaires viennent ensuite terminer d'achever ce travail et sont tous intrigants et attachants dans leurs genres respectifs. Mes petits coups de cœur iront aux deux meilleurs amis des héros, Kat et Frosty, que j'ai tout simplement adorés (surtout Kat) et aux grands-parents d'Alice qui apportent une jolie dose d'humour là où les figures parentales sont souvent oubliés dans ce genre d'ouvrages.

Le second point positif pour moi, réside dans l'originalité de ces zombies. Ici vous ne rencontrerez pas les morts-vivants avides de cerveaux habituels, que les fans de zombies soient dont prévenus ! Ces zombies-là ne peuvent pas être vus par tous et ne peuvent être combattus que dans le monde des esprits, ce que j'ai trouvé très original et rafraîchissant. Ces "nouveaux zombies" sont bien amenés et développés dans l'histoire ce qui en fait donc un vrai point fort et met ce livre à part des autres livres traitants de ces créatures.

Ensuite si je dois trouver des défauts à cette lecture, ça serait surtout dans le fait que ce premier tome est très clairement un tome d'introduction. Alice apprend ce que sont les zombies, comment les combattre, qui sont les méchants et après quoi sont-ils, etc... Bref rien de bien innovant et différent d'autres débuts de nouvelles séries. De plus la plupart des clichés du genre Young Adult sont abordés d'une façon ou d'un autre au fil de ce tome, bien qu'il faut préciser que l'auteur les gère plutôt brillamment et évite de tomber dans les pièges classiques qui peuvent vite rendre un roman de ce genre imbuvable.

En résumé une lecture a laquelle j'ai beaucoup accrochée, principalement grâce aux personnages avec lesquels j'ai passé un très bon moment. Si vous cherchez un bon livre Young Adult qui ne se targue pas révolutionner le genre, je vous le conseille grandement. En tout cas de mon côté j'ai très hâte d'être en Septembre pour la sortie anglaise du tome 2 : Through the Zombie Glass.

par Althea
La vie d'un bébé La vie d'un bébé
François Weyergans   
Dans cette simplicitée rendue un peu evanescente à travers les propos exagérément techniques, les jeux de syntaxe nous plongent dans une excitation littéraire nouvelle.
En terminant de lire, on a envie d'exprimer des passions... de vivre les petits détails qui forment le tout d'une situation. L'impétuosité du roman réussit à mêler les grands élans sauvages aux minuscules mécanismes, les mots ne sont pas lancés au hasard.
Pourtant une bonne idée, l'auteur se laisse un peu trop emporter sur les tas de questions qu'il fait se poser à cet être-narrateur: l'ambiguité de la chose rend circonspect.
Voilà ce qui se retrouve dans ma tête alors: des questions, des réponses un peu évasives, le caractère de notre mécanisme: un malaise, une tasse qui se brise, la toux causée par une bouffée de cigarette, un souffle... Dans sa bulle.

Par opposition involontaire, il faut dire peut-être qu'il donne envie de penser aux jeunes mourants, ce n'est pas explicable, mais une pensée en amenant une autre....

Une lecture intéressante comme quelques autres.
L'ordinateur du paradis L'ordinateur du paradis
Benoît Duteurtre   
Les idées qui nous apréhendent auparavant sont rejetées dès le départ: la conception du paradis et de l'enfer est revisitée: non pas des opposés de vice et de "vertu", mais des états terrestres qui se répètent. C'est ce qui d'emblée attire: l'auteur propose de revisiter nos jugements de manière inatendue.
De même, les critiques sous-jacentes des travers de notre monde, entre la politique economique et surtout internet et son expension explosive, m'ont sincèrement interessé...
Sans pour autant aller très loin: des faits déjà qui sont connus de tous l'auteur tire une trame qui ne parait pas si fantaisiste que cela - l'interconnexion des gens du monde crée peut-être plus fortement qu'eux, probablement même, des liens et des situations qui frisent la caricature! Et pourtant... C'est bien là ce qu'on vit tous les jours non?!
J'ai franchement aimé l'idée de l'écrivain, son exploitation qui mêle l'ironie à l'histoire d'une vie compréhensible et qui inspire une compassion plus ou moins immediate.
Cependant, le coté apocalyptique qu'amène le choc des reseaux me laisse mitigée; c'est vrai que quelque part arriver à un tel point serait, j'ai envie de dire, facile...
En revanche, quelques fautes de syntaxes, rares certes, mais que je ne crois pas volontaires, m'ont fait grincé des dents!
Cette lecture reste un moment passé entre rire, approbation, tension, et agréable surprise: l'auteur magne nos notions établies pour jongler avec dans un drame pas si individuel qu'il n'y parait.
Le jour où j'ai appris à vivre Le jour où j'ai appris à vivre
Laurent Gounelle   
Ce livre rend perplexe.
Au départ, j'avais vraiment apprécié la lecture au premier degré... ravie d'avoir entre les mains un livre humaniste. Mais le style d'écriture vraiment pauvre m'a fait sourciller; et au final je me dis que c'est bien dommage d'avoir une bonne pensée mais des arguments aussi mauvais que l'écriture le laisse deviner. En effet, croire en l'homme est présenté ici de façon trop... tiens qqn qui vomi des papillons sur la couverture! Voilà... l'idée est bonne, et l'auteur profite d'écrire une fiction pour nous faire pencher sur les détails qui confortent, mais rien n'est avancé de manière convaincante, et avec du recul on remarque que les idées démontrées n'ont en fait pas grand chose à voir...
Et c'est d'autant plus dommage qu'en sortant de cette lecture on peut se dire qu'avec une écriture plus alambiquée et des idées plus réalistes le livre n'aurait pas de portée... Il faut se dire que c'est faux.
Coup de cœur Coup de cœur
Nora Roberts   
Nora Roberts est mon auteur préféré. Tous ces livres ( bon j'en ai lus trois mais c'est pas grave =) ) sont fantastiques. Il y a comme les autres une histoire d'amour ce qui, je l'admet, n'est pas pour me déplaire. ;D

par bibi78
La Vallée des promesses La Vallée des promesses
Nora Roberts   
Un roman qui m'a donné l'impression de "lire" un film et qui pour cette raison a été une lecture sympa, rapide et partagée bien qu'il ne s'agisse pas du tout de mon style... lu au collège heureusement sinon j'y aurais mis un terme avant sa fin. Un moment de lecture sans effort qui reste un souvenir tout de même pas désagréable.