Livres
483 302
Membres
470 599

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode


Ajouter un commentaire


Liste des commentaires

Diamant

Tout comme les tomes précédents, c'est avec un réel plaisir que l'on retrouve Tavi et son entourage. Et comme à son habitude et pour notre plus grand plaisir, tout ce petit monde se retrouve dans les ennuis jusqu'au cou.

Ce tome trois ne démérite pas des précédents, dés les premiers chapitre nous sommes plongé au cœur de l'action et cela jusqu'à la dernière page.

Afficher en entier
Or

Une chose que j'apprécie avec la série des Codex Aléra, c'est que si nous avons des intrigues qui s'étalent sur plusieurs tomes, chaque roman possède sa propre conclusion individuelle et ne nous rend pas dépendant de la suite. De plus, chaque bouquin commence après une ellipse de plusieurs années. Ainsi, si le héros Tavi était un tout jeune adolescent dans le premier tome, dans le tome 3 il est désormais un jeune adulte avec ses propres responsabilités. Et question responsabilité, cela va lui tomber dessus comme jamais auparavant puisque suite à attentat sur la maison des officiers, il se trouve être l'unique officier encore apte au combat de la Première Alérénne, une légion expérimentale de 5000 hommes nouvellement créé et qui ne comprend que des nouvelles recrues et des vétérans à problèmes. Et comme un malheur n'arrive jamais seule, il s'agit de la seule armée qui peut faire rempart à une invasion Canims de 60000 soldats.

Ce tome 3 des aventure de Tavi est de loin le plus palpitant à ce jour. Nous aurons enfin la possibilité de voir toute l'étendue des compétences de notre jeune curseur (espion à la solde du Premier Duc d'Aléra). Les déboites de Tavi sont d'ailleurs tellement prenant que l'on a même du mal à passer sur les 2 autres points de vue du roman : Isana dont le combat sera de sauver le pauvre Ombre grièvement blessé (ce sera aussi l'occasion d'en apprendre plus sur la mystérieuse naissance de Tavi) et Amara qui, accompagné de Bernard partira en mission de sauvetage pour récupérer 2 otages dont les enjeux politiques sont considérables.

Une série qui se bonifie réellement avec le temps, Jim Butcher prenant toujours un grand soin à faire évoluer ses personnages au fil des différents tomes. On a d'ailleurs vraiment hâte que la révélation sur les origines de Tavi se fasse afin d'emporter le récit sur des horizons encore plus hauts. Car si le tome 3 est vraiment bon, je reste persuadé que le mieux reste encore à venir (et il reste encore beaucoup de cartouche à l'auteur pour ça). Vite la suite!

Afficher en entier
Argent

Je viens à peine de refermer le tome 3 de Codex Aléra et le grand sourire étalé sur mon visage refuse de partir ! L'histoire est toujours aussi bien agencée, on suit l'évolution de Tavi, son passage de l'enfance à l'âge adulte, ses nouvelles responsabilités et ses statuts successifs (illustrés par les titres des romans de la série). De nouveaux personnages entrent en jeu et d'anciens ennemis deviennent plus tangibles... la répartition des pouvoirs s'inverse et on a juste HÂTE de lire la suite !

Le gros plus de cette saga, c'est que Jim Butcher a fait en sorte de brouiller totalement la frontière entre les bons personnages et les mauvais personnages : le suzerain légitime peut s'avérer manipulateur et sans scrupule, alors qu'à côté, les comploteurs visant le trône se salissent les mains pour aider les héros dans leurs missions... Ce qui rend tout ce petit monde profondément humain et ferait douter n'importe qui de son allégeance.

Afficher en entier
Diamant

Je l'ai terminé il y a un instant, et j'en ai encore le souffle coupé. Ce livre c'est tout simplement grandiose ! Un petit bijou de la fantasy ! Et non, j'exagère à peine !!

Bon, certes le scénario reste très répétitif d'un tome à l'autre. La guerre, des batailles à mener, cette histoire de trahison à la couronne qui devient de plus en plus complexe... Mais honnêtement, je ne m'en lasse pas ! L'auteur écrit d'une telle sorte que le livre en devient carrément addictif et même si la trame principale en devient redondante, cela ne plus de problème une fois que l'on est plongé dans l'histoire ! Il y a toujours des rebondissements inattendus qui nous laisse pantelants et avide de découvrir la suite de toute urgence ! Si bien que les pages défilent sans que l'on ne s'en rende compte et c'est bien trop rapidement que l'on arrive à la fin du livre, malgré ses 574 pages !

Et pendant que Tavi repousse une invasion ennemie, de notre côté, on en apprend beaucoup plus sur lui. Nos soupçons de la fin du deuxième tome se voyent confirmés très vite. Les liens de parentés entre Isana et Tavi nous sont enfin dévoilés et le mystère qui entoure la naissance de Tavi s'efface en même temps qu'il s'épaissit. On apprend beaucoup de choses sur lui, on sait désormais qui il est, mais en même temps, il reste encore énormément de zones d'ombre.

En parlant d'ombre... A la fin du second tome, il découvre qu'Ombre n'est pas non plus celui qu'il semble être et certains mystères de son passé nous sont enfin dévoilés dans ce tome. Les soupçons que l'on nourri sur lui se voient eux aussi confirmés (à notre plus grand bonheur... !). On en apprend d'avantage sur la culpabilité qui semble le ronger depuis des années.

Et finalement, on se rend compte que depuis le début du premier tome, l'auteur nous mène en bateau depuis le tout début ! Et ça... Ca j'ai trouvé excellent ! Le tableau du petit agneau isolé qu'il nous à dressé au départ est remarquablement renversé ! Moi je vous le dit, il nous a manipulé d'une main de maître !

Si dans le premier tome on découvrait un personnage plutôt quelconque sans vraiment l'être avec Tavi, un garçon orphelin sans passé et sans avenir, plus l'histoire avance et plus on s'apperçoit qu'il arrive ce qui ne devait justement pas arriver. Du moins, pas pour certains personnages... Mais je n'en dis pas plus !

Que dire d'autre ? Niveau écriture, inutile de préciser que j'aime toujours autant la manière dont l'histoire est racontée.

Ah oui, petit note négative (et oui, il en faut bien une !!) l'absence de Doroga ! Je m'étais attachée à ce personnage et, même si Kitaï est toujours présente, l'absence du chef du clan m'a un peu chagrinée !

Pour résumé, je dirais que ce livre est à la hauteur de mes attentes ! Et que si nous ne connaissez toujours pas cette série, hâtez-vous de la découvrir !!

Afficher en entier
Or

Je l'attendais ce troisième (c'est le moins que l'on puisse dire), et je n'ai pas été déçu. Très très bon du début à la fin, et d'ailleurs que dire de cette fin, vraiment j'aime, c'est probablement mon préféré des trois sortis pour l'instant. On ne s'ennuie pas, tout est très bien ficelé, l'action, les interactions des personnages, les souvenirs de certains personnages qui nous permettent d'en apprendre plus sur le passé des héros.

Au risque de me répéter, j'aime vraiment beaucoup ce tome, et j'attends avec insistance que le prochain tome sorte, même si je pense qu'on devrait attendre comme celui là, 7-8 mois pour avoir le suivant.

Afficher en entier
Diamant

Une série vraiment fantastique qui mériterait de plus de publicité. C'est le tome qui pour l'instant m'a le plus plut, Tavi nous démontre dans le tome toute son intelligence, Amara et Bernard sont embarqués dans une histoire où il faudra prendre garde à ses arrières. Isana quant a elle nous en apprend plus sur son mystérieux passé. Et bien sûr ce tome ce joue de révélations en révélations, et toujours autant d'action.

Afficher en entier
Or

Décidément Codex Alera est une série qui se laisse lire avec toujours autant de plaisir.

Tavi a grandi, d'ailleurs dans tous les sens du terme et ses ennuis aussi, il se retrouve plongé en pleine bataille en utilisant sa cervelle à défaut de ses furies et on peut dire que sa dépote bien dans ce tome.

Depuis le premier bouquin le Haut Duc excelle dans l'incompétence et va de nouveau prendre les mauvaises décisions et plonger le royaume dans une guerre effroyable, il serait peut être temps qu'il prenne sa retraite comme le pense Fidelias.

Kitai, pourtant peu présente, reste pour ma part mon perso préféré, indépendante et farouche, elle représente les peuples aux cultures différentes que l'auteur a su intégrer à ses récits, les marats et canims.

Mon seul et éternel reproche auprès des auteurs est de représenter leurs personnages fétiches trop parfaits, trop gentils, ce qui plaît sûrement à leurs lecteurs mais les rendent moins crédibles dans leurs rôles.

Le meilleur exemple est Amara qui pour se défendre élimine la piétaille mais épargne ceux qui sont responsables des pires méfaits parce qu'elle est. ?.et ben. ? ? gentille

Conclusion il faut bien les garder pour qu'ils fassent souffrir de nouveau le camp adverse dans les prochains tomes que je vais lire avec un plaisir évident.

Afficher en entier
Diamant

Oh j'aime j'aime j'aime !! Enchaîné immédiatement après le tome 2 (et immédiatement avant le 4), je l'ai lui aussi dévorationné du début à la fin sans trève !!

Afficher en entier
Diamant

Encore une fois les mots ne sont pas suffisamment puissants pour dire à quel point je chérie cette perle. Même si le rythme se retrouve un peu perturbé par rapport aux deux tomes précédents, Tavi, les batailles, les stratégies, etc sont captivants. On est confronté à un univers encore plus guerrier et personnellement j'en redemande !

Afficher en entier
Or

http://delivreenlivres.blogspot.fr/2018/02/codex-alera-tome-3-la-furie-du-curseur.html

Bien qu'un peu moins original que le tome précédent, ce tome se démarque par son coté batailles qui prennent vraiment le devant et une bonne série de révélations !

Bien sur on reste sur de la fantasy hyper classique et ce sont toujours les gentils qui gagnent, bien que souvent après d’âpres batailles et à un prix très cher payé. Mais ça n'en reste pas moins rythmé, avec toujours la touche d'humour propre à l'auteur, un vrai page turner et je voulais vraiment savoir la suite.

L'histoire de ce tome est bien plus centrée sur Tavi, même si on a toujours des passages avec les autres personnages.

La confrontation politique entre le premier duc Gaius et ses opposants bat son plein. Celui ci décide de lancer un plan qui va vraiment lancer les hostilités physiques. Pour éloigner Tavi du danger et continuer à lui donner de l'expérience, il envoie celui ci dans la première légion, comme intendant. Cette légion vient d'être créée et donc tout est encore à faire dedans. Elle est à l'entrainement dans une région éloignée et ne participera donc normalement pas au plus fort des combats. Comme toutes les forces armées celle ci va bien sur être infiltrée par tous les camps, et le but de Tavi est de les démasquer avant qu'ils aient pu faire quelque chose de dangereux.

Mais c'était sans compter sur les Canims. Ennemis de toujours des humains, la pression entre les deux peuples n'a jamais été aussi forte. Et ceux ci décident d'envahir le continent humain à ce moment la. La légion dans laquelle est Tavi et un simple pont que celle ci doit garder sont bientôt les seuls obstacles entre les 50 000 hommes-loups et le reste du continent ...

De leur coté les autres personnages essayent de survivre au milieu des conspirations de la guerre civile qui se met brutalement en place et ou chacun va devoir bien affirmer ses positions.

Évidemment dans ce genre de roman, la finalité importe finalement moins que le chemin pris par les personnages pour y arriver. Et je trouve que le point fort ici est l'évolution de Tavi. On le suis depuis qu'il n'est qu'un marmot et c'est le premier tome ou il prend vraiment de l'ampleur. On mesure ici vraiment tout le chemin parcouru depuis le début.

Il a toujours un peu cette naïveté enfantine mais petit à petit il s’affirme en tant qu'homme et ce tome est vraiment au tournant entre les deux. En fait entre le personnage au début et celui à la fin du livre, il y a presque un monde.

J'avoue que je suis moins intéressé par les autres personnages. Non pas que ce qu'il leur arrive n'est pas central, parce que finalement c'est toujours sympa de savoir de quelle façon la situation bouge ailleurs pendant que Tavi est bloqué de son coté, mais surtout parce que je n'ai pas vraiment de sympathie pour ces personnages la. Ils sont utile certes mais ce ne sont pas eux qui me donnent envie de continuer d'un tome à l'autre.

Sauf Ombre, qui subit un gros changement ici et j'avoue qu'il a su me toucher. C'est l'occasion d'ailleurs de savoir enfin ce qu'il est arrivé à la famille de Tavi lors de la précédente guerre qui a tout fait basculé. Les flashback étaient très sympa et nous donnent vraiment une autre façon de voir Ombre et de l'apprécier.

La totalité du tome nous fait passer par tous les types de récits, de la brosse bataille du type gouffre de Helm en passant par de la politique, de l'infiltration et de la romance.

Je l'ai trouvé bien plus actif que le précédent. C'est un peu logique vu la grosse bataille qui dure sur la moitié du tome et qui passe par plein de phases différentes. Cette bataille domine vraiment le tome.

Et la fin est très fortes en révélations en tout genre, qui me donnent vraiment envie de savoir comment elles peuvent influencer la suite du récit !

Au final je dirais que j'ai vraiment bien apprécié ma lecture. On est dans un page turner de fantasy classique, sans grosses surprises sur la forme mais qui fait vraiment évoluer les personnages. Une lecture très distrayante et qui m'a fait passé un super moment.

16/20

Afficher en entier

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode