Votre profil Booknode a été créé !

Vous êtes  
 
Votre année de naissance  
 
Découvrez
vos lectures
de demain
Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !
En cliquant sur "Je m'inscris" j'accepte les CGU de booknode
- Créez votre bibliothèque en ligne
- Découvrez des livres proches des vos goûts
- Partagez votre passion avec d'autres lecteurs

Bibliothèque de CoeurdeCanard : Ma PAL(pile à lire)

retour à l'index de la bibliothèque
Je voudrais que quelqu'un m'attende quelque part Je voudrais que quelqu'un m'attende quelque part
Anna Gavalda   
Des histoires de vie, des tranches de vie banales... Une écriture simple, trop à mon goût, ce qui m'a profondément déçue. Rien de transcendant. Je n'ai pas été conquise. L'intérêt de ce livre m'a sans doute échappé.
Le Pays des contes, Tome 1 : Le Sortilège perdu Le Pays des contes, Tome 1 : Le Sortilège perdu
Chris Colfer   
Mon avis:
Ce mois-ci, j'ai sorti ce livre " Le pays des contes" de ma PAL, je l'ai acheté il y a déjà plusieurs mois et depuis ça me titillait de le lire et je ne suis pas déçue !
Informations:
"Le sortilège perdu" est un le premier tome de la saga "Le pays des contes". Ce roman jeunesse plaira aux lecteurs dès 9 ans. C'est un beau pavé de 414 pages, contenant 24 chapitres.
Personnage principal : Alex et Conner
Personnages secondaires: Cendrillon, Raiponse, Grenouille, Le petit chaperon rouge, La belle au bois dormant, entre autres ...

Un mot sur l'histoire:
Alex et Conner sont jumeaux et pourtant tellement différents.
Alex est une petite fille très sérieuse et studieuse alors que Conner, est lui, un garçon un peu taquin qui ne se prend pas la tête. Mais tous deux sont très complémentaires, c'est d'ailleurs ce qu'ils vont nous prouver dans leur belle aventure.
Un beau jour, la grand-mère des enfants va leur offrir un livre de contes. Les jumeaux ont été élevés avec l'amour des livres, leur papa était libraire et il leur a transmis cette passion. C'est donc avec beaucoup d'émotion qu'Alex va accepter cet héritage inestimable. Très rapidement, elle va s'apercevoir que ce livre est magique, car les objets passent à travers. Conner et Alex vont, par accident, à leur tour, traverser les pages du livre et atterrir dans un monde mystérieux. C'est alors qu'ils vont s'apercevoir qu'un autre monde existe, un monde rempli de prince et princesses, de reines, de loups, de gobelins, de magie ...
Tout cela est bien beau, mais Alex et Conner doivent retourner dans leur monde près de leur maman et une seule solution s'offre à eux, trouver des éléments leur permettant de réaliser le sortilège des vœux, mais une autre personne veut exécuter ce sortilège: la méchante reine.

Mes ressentis:
J'ai pris mon temps pour lire ce livre. Je lisais deux, trois chapitres chaque jour. En fait, je l'ai savouré !
Je trouve que "Le pays des contes" est un livre jeunesse très agréable à lire et à regarder. La couverture est vraiment splendide et il n'y a pas que ça puisque l'intérieur est tout aussi beau, nous avons une magnifique illustration représentant une carte avec tous les royaumes. Et pour le bonheur de nos petits yeux, il y a aussi une illustration par chapitre.

Suite de ma chronique: http://leslecturesdelily.blogspot.fr/2014/04/le-pays-des-contes-t1-le-sortilege.html
The shock of the fall : Contrecoups The shock of the fall : Contrecoups
Nathan Filer   
L’avis de Favole :
(http://alabordagedelaculture.com/2014/09/09/favole-contrecoups-de-nathan-filer/)

Contrecoups est difficile à décrire, il est dérangeant, triste mais aussi beau et vrai.
C’est l’histoire de Matthew, jeune homme de 19 ans qui est schizophrène. Et c’est Matthew lui-même qui nous raconte sa vie alors autant vous dire que c’est déroutant. Je me suis sentie perdue un long moment avant de réussir à assembler les morceaux. L’événement tragique qui a chamboulé sa vie et celle de sa famille, à savoir la mort de son frère, Simon, ne nous est raconté en détails qu’à la fin du livre. Or Matthew construit son histoire autour de ce point en passant d’une idée à une autre sans logique apparente. C’est l’événement crucial, celui qui a tout fait basculer et ce n’est que lorsqu’il arrive à faire la paix avec cette tragédie qu’il arrive à nous la raconter. D’ailleurs c’est pour exorciser ses démons qu’il nous raconte sa vie et il le fait avec une honnêteté et une innocence touchante.

Parsemés de personnages brisés mais tentant de garder la tête hors de l’eau, on apprend à les connaître à travers ses yeux. Sa famille malgré les épreuves, reste toujours présente pour lui. Sa grand mère, Nanny noo, m’a particulièrement touchée. Présence régulière qui ne porte aucun jugement sur sa maladie et ses conséquences. Elle reste un pilier sur lequel s’appuyer. Ses parents et cette loi du silence qu’ils ont instauré autour de la mort de Simon, sans le vouloir, m’ont bouleversée. Perdre un enfant est monstrueux mais ils ont dû en plus faire face à la maladie de Matthew.

Quant à l’auteur, Nathan Filer, difficile de croire que c’est son premier roman. Méthodique, sa plume nous plonge dans l’esprit dérangé de Matthew avec une implacable justesse. Impossible de décrocher du livre, il fallait que je sache si Matthew allait vaincre ses démons et réussir à faire face à sa maladie et son passé.
Une belle leçon de courage.
Once Upon a Time, tome 1 : Renaissance Once Upon a Time, tome 1 : Renaissance
Odette Beane   
Incroyable ! Un livre passionnant, à l'effigie de la série à succès ! Magique et envoûtant !

par nico1
En l'absence des hommes En l'absence des hommes
Philippe Besson   
J'ai pleuré, j'avoue, je n'ai pas pu me retenir.
J'ai lu cette histoire tellement pleine de sincérité et de dévouement avec un mouchoirs en main tout du long. J'ai été tellement touchée par ces lignes écrites d'une plume légère, fluide et d'une main de maître, que je l'ai aussitôt relu à peine terminé.
D'un côté l'amour, Arthur, et de l'autre, l'amitié, Marcel, pas d'ambigüité, juste quelque chose d'intime, de prenant, de gênant parfois, tellement il y a de sincérité, et de silences humbles et beaux.
Quelle émotion, vraiment, du début à la fin, j'en ai encore des frissons...

par Lusylila
Les mensonges ne meurent jamais Les mensonges ne meurent jamais
Séverine De La Croix   
Un bon roman où les secrets sont de mise, croyez-moi!
Vraiment bien et une fin waouh ! La vérité fait frémir....

Trackers, Tome 1 : Glyphmaster Trackers, Tome 1 : Glyphmaster
Patrick Carman   
J'ai beaucoup aimé l'idée de départ et le résumé donne envie de lire le livre. Malgré les termes parfois trop "techniques" à mon goût, l'histoire est prenante par le mystère et le suspense. Les technologies et prouesses d'Adam font rêver !

par ttdim
Love Letters to the Dead Love Letters to the Dead
Ava Dellaira   
LOVE LETTERS TO THE DEAD est un récit magnifique et époustouflant. Je ressors de ma lecture conquis et bouleversé comme rarement j’ai pu l’être en terminant un roman. Avant d’entamer cette histoire, j’avais un peu peur d’être déçu et perturbé par le fait qu’elle soit exclusivement composée de lettres. Sauf que, à ma (très) grande surprise, ce système de narration m’a envoûté au plus haut point. Je me suis attaché aux personnages d’une manière indescriptible. J’ai été renversé, pulvérisé et déchiré par chaque mot et chaque message de l’auteure et j’ai été happé par l’ambiance enivrante et hyper hypnotique du roman. J’ai d’ailleurs eu beaucoup de mal à attribuer un note au livre. Habituellement, les critères sont pratiquement les mêmes. Mais, là, tout est différent. Il n’y a pas vraiment d’action, pas vraiment de rebondissements, pas vraiment d’énormes surprises qui nous coupent le souffle. Pourtant, ça ne m’a empêché d’adorer cette histoire. Et vous savez pourquoi ? Tout simplement parce que la plume d’Ava Dellaira m’a profondément, profondément touché. Genre, vraiment. L’auteure possède ce genre d’écritures, vous savez, celui qui vous donne envie d’écrire un livre et de laisser s’échapper les mots qui implosent en vous. Grâce à LOVE LETTERS TO THE DEAD, je me suis souvenu qu’un livre, ce n’était pas seulement un concentré d’action ou de retournements de situation. J'avais oublié à quel point les mots pouvaient être coupants, profonds ou libérateurs. LOVE LETTERS TO THE DEAD m’a permis de m’en rappeler. Et, rien que pour ça, ce roman mérite toute mon admiration.

SUITE : http://wandering-world.skyrock.com/3219030027-LOVE-LETTERS-TO-THE-DEAD.html

par Jordan
Du bonheur, un voyage philosophique Du bonheur, un voyage philosophique
Frédéric Lenoir   
Etre heureux c'est vivre et profiter de chaque instant
Prophétie, Tome 1 : Le maitre du jeu Prophétie, Tome 1 : Le maitre du jeu
Mel Odom    Jordan Weisman   
vraiment génial, le personnage est sympathique et l'histoire aussi, un très bon livre, vivement la suite!

par chouette