Livres
475 250
Membres
452 653

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode

Ajouter un extrait


Liste des extraits

Extrait ajouté par cozymorningsandbooks 2019-06-02T13:41:28+02:00

- Alors vous savez comme moi qu'en échange de dons, il y a toujours un sacrifice. Blanche-Neige, qui est la plus belle du royaume, mord dans une pomme empoisonnée et perd connaissance. La Belle au bois dormant, bénie des fées, se pique le doigt sur un fuseau et s'endort pour cent ans. D'où ma question : quel est le prix à payer pour tous les dons que vous nous offrez ?

Afficher en entier
Extrait ajouté par MissAnnabeth 2019-07-04T20:49:32+02:00

Nous seuls avons cette faculté inouïe d'imaginer notre futur, et le sens que nous voulons lui donner.

Afficher en entier
Extrait ajouté par AnneSoH 2019-10-06T22:17:58+02:00

Les livres sont des armes pour survivre, avait-elle coutume de me répéter, leurs histoires nous aident à surmonter les épreuves de la vie.

Afficher en entier
Extrait ajouté par queenregina 2019-08-29T11:27:37+02:00

« Aujourd’hui, samedi 15 avril : Injection. Cent mille neurobots sont transfusés directement dans la veine jugulaire de chaque stagiaire, dans le cadre stérile de la clinique. Ces modules d’un diamètre de quelques microns seulement remontent la circulation sanguine pour venir se déposer à la surface du cerveau.

« De la nuit du samedi 15 avril à la nuit du vendredi 21 avril : Programmation. OmnIA lance le programme de révision, contenu dans les bases de données de l’île Lovelace et transmis en continu à l’antenne omnidirectionnelle. Celle-ci convertit les informations en ondes wi-fi, d’après le protocole CBTP – Computer-Brain Transfer Protocol. Les neurobots font office de récepteurs et d’amplificateurs, répercutant les stimulations électriques dans les zones d’apprentissage de l’encéphale. C’est ainsi que les connaissances sont directement transférées depuis nos serveurs jusque dans vos cerveaux. Le processus est particulièrement intense pendant le sommeil profond, tandis que le cerveau est dans son état électromagnétique le plus calme et le plus réceptif, émettant des ondes delta amples et espacées. La journée sert à la consolidation des savoirs, lorsque le cerveau est actif et saturé d’ondes bêta resserrées.

« Samedi 22 avril : Évacuation. À l’aube du dernier jour, l’antenne omnidirectionnelle met fin au programme de révision. Les neurobots se détachent du cerveau pour retourner dans la jugulaire, où ils sont évacués par simple prise de sang. Le retour en avion a lieu le matin même, via Miami. »

Afficher en entier
Extrait ajouté par queenregina 2019-08-29T11:26:15+02:00

Elle sourit comme si elle avait elle-même atteint le nirvana, puis ajoute : « Ah, j’oubliais, une dernière chose : comme vous le savez, il n’y a ni réseau téléphonique ni réseau Internet aux îles Fortunées. Le champ de force généré par la digue brouille toute communication, y compris par satellite. Ceci pour ne pas interférer avec le processus de programmation neuronale, pour protéger le secret industriel de la méthode… et pour préserver votre vie privée, il va de soi.

Afficher en entier
Extrait ajouté par queenregina 2019-08-29T11:25:09+02:00

Bien sûr qu’il a entendu, il n’est pas sourd. Mais dites-nous plutôt : le H sur la ceinture, c’est référence à votre nom de scène, pas vrai ? Laissez-moi deviner : les Hot Strip Boyz ? »

Nouveaux rires dans l’assistance – sauf que cette fois-ci ce n’est pas avec les harceleurs que les gens se marrent, mais contre eux.

Les trois garçons échangent des regards perplexes, soudain conscients du ridicule de leur ceinture Hermès reproduite en trois exemplaires et de leur pose grotesque devant le buffet. Ils décroisent les bras et les laissent pendre de chaque côté de leur corps, ne sachant pas où les mettre : bref, ils se retrouvent bien cons.

Ma morsure a porté, c’est le moment d’enfoncer mes crocs plus profondément. Angie me l’a appris : une chienne des rues ne desserre jamais la mâchoire avant d’avoir déchiqueté sa proie.

Afficher en entier
Extrait ajouté par queenregina 2019-08-29T11:22:23+02:00

— Tu te trompes. L’état de nature, ce n’est pas la barbarie. Nous vivons dans des maisons en bois, bâties par les mains des hommes, et elles sont parfaitement chauffées. Quant aux pelisses, nous ne les sortons qu’en hiver. En été, nous portons de la toile de laine tissée par les doigts des femmes. » Il désigne sa chemise. « … comme celle-ci. »

J’écarquille les yeux.

Un Affranchi… Jusqu’à présent, comme pour Lorenzo, ce mot m’évoquait des êtres échevelés, aux ongles noirs de crasse. Certes, Faune arbore une balafre sur la joue, mais pour le reste il semble « normal ». Je dirais même qu’il est soigné et qu’il s’exprime dans un langage plus châtié que Lorenzo et moi, limite vieillot. En tout cas, je comprends mieux son anxiété hier à bord de l’avion de ligne, puis sa panique dans le jet quand il a appris que ce dernier était piloté par une IA.

Afficher en entier
Extrait ajouté par queenregina 2019-08-29T11:21:35+02:00

Mes pieds rencontrent le sol en bas du lit.

Le contact, sous ma voûte plantaire, n’est pas rugueux comme celui du bois, mais lisse et froid.

Je baisse les yeux : en guise de parquet, le sol de la chambre est constitué d’une large plaque de verre, à travers laquelle ondule un paysage sous-marin peuplé d’algues chatoyantes, de coraux scintillants et de poissons multicolores.

D’un seul coup, les souvenirs de la veille me reviennent : l’orage, l’autobot, le chemin bordé de cocotiers, les bungalows sur pilotis…

Ma chambre est posée sur la mer !

Le cœur battant, j’enfile mon jean, je cours jusqu’à la porte, je tourne la poignée… et je débouche sur le panorama le plus magnifique que j’aie vu de ma vie. Au bout d’une rangée d’adorables bungalows aux toits de chaume, semblables au mien, s’ouvre un lagon d’eau turquoise, bordé d’une plage de sable blanc parfaitement lisse. C’est comme si le déluge de la veille n’avait servi qu’à nettoyer ce petit coin de paradis, pour qu’il apparaisse flambant neuf ce matin. Et le plus étourdissant, c’est tout ce ciel ! J’en ai la tête qui tourne, plus encore qu’à travers le hublot du jet, moi qui suis habituée aux horizons bouchés du Bois-Joli.

Saisie d’une inspiration soudaine, je sors mon smartphone de ma poche et je me mets à taper pour capturer l’émotion de l’instant :

Une plage blanche

Pour réécrire ma vie :

Une page vierge.

« Ça en jette, pas vrai ? »

Afficher en entier
Extrait ajouté par queenregina 2019-08-29T11:19:39+02:00

Pas si vite, jeune homme ! J’ai dit que les computationnalistes essayaient de mettre la pensée en équations, pas qu’ils y étaient parvenus… De même, aucun ingénieur n’a encore réussi à créer ce que l’on appelle une intelligence artificielle forte : une machine capable d’éprouver la conscience d’elle-même. La réalité des IA, même chez Noosynth, reste cantonnée à l’intelligence artificielle faible : des robots de plus en plus autonomes, en mesure de résoudre des problèmes de plus en plus complexes, voire d’imiter le comportement humain – mais d’imiter seulement.

Afficher en entier
Extrait ajouté par queenregina 2019-08-29T11:18:23+02:00

« Meg, j’ai une question, dis-je en levant la main. Pourquoi Descartes ? Je veux dire, ce type vivait au Moyen Âge…

— Il ne vivait pas au Moyen Âge, mais au XVIIe siècle, me corrige Meg avec un sourire plein d’indulgence.

— Ouais, c’est ce que je voulais dire : il vivait il y a des lustres, quoi. Du coup, je vois pas bien le rapport avec la cybernétique et les robots… »

La jeune femme se penche vers moi, comme si j’étais une gamine de cinq ans :

« C’est ce qu’on appelle un précurseur. Tu connais ce mot ?

— Je ne suis pas débile mentale.

— Non, non, bien sûr ! Ce n’est pas ce que je voulais dire ! Mais l’implication de Descartes dans les origines de la cybernétique est peu connue, même des experts. En gros, c’est le premier penseur à avoir comparé le corps humain, et plus largement celui de tous les animaux, à une horloge. Il a compris que les organes, les muscles, les vaisseaux étaient comme les rouages d’une machine. C’est ce qu’il explique dans son Traité de l’homme

Afficher en entier

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode