Livres
451 217
Membres
396 466

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode

Ajouter un extrait


Liste des extraits

Extrait ajouté par alexiabutler 2016-12-31T14:59:47+01:00

Vous avez jamais pu sacquer Léopoldine parce qu'elle est putain de forte en cours et qu'elle se ramasse tout le temps les félicitations au conseil de classe. C'est ça qui vous emmerde en fait, qu'elle soit meilleure que vous alors que c'est une meuf, qu'elle est bien fringuée et quelle est populaire. Idem pour sa copine, ça vous fait chier qu'elle soit en haut du classement et qu'elle aille vous chourer vos places à Polytechnique alors qu'elle vient de nulle part. Putain, vous êtes vraiment des merdes.

Afficher en entier
Extrait ajouté par alexiabutler 2016-12-31T14:58:46+01:00

Trois semaines de fiches à remplir (nom et matricule, matières favorites, livres favoris, quel métier voulez-vous faire plus tard, et surtout profession des parents s'il vois plaît, n'oubliez pas la profession des parents, ça nous aidera à décider si vous serez puissant ou misérable, un petit soldat docile ou un emmerdeur).

Afficher en entier
Extrait ajouté par alexiabutler 2016-12-31T14:57:34+01:00

Et alors je partirai quelque part toute seule, ou avec Annabelle si elle veut, un baluchon sur l'épaule et des souvenirs de prison plein la tête ; pauvre, pauvre évadée d'une abbaye de pierres friables. Je me ferai pleurer comme si j'étais à plaindre ; je prétendrai avoir été très malheureuse. Je me plaindrai jusqu'à ce que je trouve la grande porte verte qui me fera passer du lycée à la rue,et de l'image au réel ; et ensuite je fabriquerai quelque chose de plus vrai, de plus beau, de plus logique, dans ce grand monde de macadam.

Afficher en entier
Extrait ajouté par -Plume- 2016-01-05T16:26:17+01:00

Alors,soudainement, Iseult lui a sorti ça :

- You are a king of snow standing before the sun.

C'était du Shakespeare, une tirade qu'on avait étudiée ensemble en classe : Vous êtes un roi de neige se tenant devant le soleil.

Afficher en entier
Extrait ajouté par Manon-Marie 2014-08-05T19:33:43+02:00

« Et Frédéric Buisson et Frédéric Genovese, tendus comme des ressorts, ancraient leur regard dans celui, narquois, du prof de maths, qui détenait la réponse en lui comme un sésame.

Oh, pas seulement le résultat du contrôle, mais ce que cela prophétisait de notre vie d’après. Derrière chacun d’entre nous sur le bord de sa chaise se tenait une famille qui agrafait des espoirs et des exigences depuis sa naissance à ses photos de classe et qui répétait Mais oui, ma fille est en seconde à Henri-IV, elle va être chirurgienne, polytechnicienne, astrophysicienne, agrégée de mathématiques.

Ça, c’est pour situer. »

Afficher en entier
Extrait ajouté par alucine 2014-03-09T15:16:57+01:00

Tout le monde ne passe pas en première S, il y en a qui se font expulser, et sans passer en S tu ne peux pas passer en prépa scientifique, et sans prépa scientifique tu peux faire une croix sur le reste de ta vie.

Afficher en entier
Extrait ajouté par KatnissEverdeen02 2014-03-05T20:15:40+01:00

La vengeance est un plat qui se mange à la cantine de Polytechnique.

Afficher en entier
Extrait ajouté par alexiabutler 2016-12-31T15:00:37+01:00

- Quelqu'un sait où est Léo ? ai-je demandé à un cercle de personnes de ma classe.

Ils m'ont regardée comme des adultes regardent un enfant qui cherche son chat mort.

Afficher en entier
Extrait ajouté par alexiabutler 2016-12-31T15:00:09+01:00

Ce n'est pas le moment de jouer les salopes. Ce n'est pas le moment d'afficher au reste du monde vos aptitudes au plaisir solitaire. C'est le moment de montrer à vos parents que vous valez l’énergie, l'effort et l'argent qu'ils ont dépensés pour votre éducation depuis votre naissance. Leur amour et leur estime ne sont pas inconditionnels, vous devriez le savoir. Ce n'est pas le moment d'être une pute, à moins que votre plan de carrière soit de devenir une pute.

Afficher en entier
Extrait ajouté par alexiabutler 2016-12-31T14:59:18+01:00

T'as eu raison de casser, t'as eu raison ; casser, c'était la seule solution.

C'est ce qu'on appelle de l'ironie tragique. On ne savait pas, à ce moment-là, qu'il y aurait quelqu'un d'autre dans cette histoire qui serait véritablement cassé, cassé comme ces petits oiseaux qui volent tout droit dans les fenêtres. A ce moment-là, on ne voyait pas la vitre ; juste le monde entier au-delà, par transparence.

Afficher en entier

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode