Livres
511 308
Membres
521 954

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode

Comme une aurore dans la brume



Description ajoutée par skye67 2019-09-03T13:55:37+02:00

Résumé

Sørjevik, Norvège, 871

Haakon est furieux. Son jarl et meilleur ami, Loken, lui a imposé de s’occuper de la captive qu’ils ont repêchée en pleine mer du Nord jusqu’à ce qu’ils aient pu obtenir sa rançon. Or, la naufragée refuse de décliner son identité et sa beauté éveille en lui autant de souvenirs douloureux que son caractère l’insupporte.

L’hiver approche. Si elle ne parle pas maintenant, toute tentative de rançonnage sera reportée et il devra la surveiller jusqu’au printemps. Et ça, c’est strictement hors de question. Parce qu’elle est intenable, caractérielle et… aussi désirable qu’interdite.

Quant à la jeune femme, elle semble bien décidée à ne pas lui rendre la tâche facile, à bien plus d’un égard…

Un voyage au cœur des fjords du Rogaland, au temps des grandes expéditions vikings, des guerres entre clans et royaumes scandinaves et de l’exploration maritime des nouvelles voies du nord.

Afficher en entier

Classement en biblio - 28 lecteurs


Ajoutez votre commentaire

Ajoutez votre commentaire

Commentaires récents

Commentaire ajouté par Laralee 2020-06-14T16:45:53+02:00
Argent

Comme une aurore dans la brume est le le 5e roman que je lis d’Aurélie Depraz et comme à chaque fois, sa plume m’a fait rêver.

J’ai aimé la découverte et l’immersion totale dans la vie viking aux côtés d’Aélis, bien plus que la romance entre la jeune femme et le bel Haakon. Un beau travail historique, et la toile de fond est tellement bien peinte qu’on se croirait dans les froids paysages de la Norvège.

Bravo à l’auteur pour sa facilité à transporter son lecteur dans le temps et l’espace. Merci pour cette belle découverte de la Norvège au 9e siècle.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Malicia 2020-05-15T11:46:18+02:00
Lu aussi

Je suis malheureusement moins emballée que vous autres plus bas, c'était un livre sympa et je remercie encore l'auteure d'avoir mit pendant le confinement son ebook gratuit c'était un geste très généreux! Autant l'univers viking était très bien construit (l'histoire, les noms, on en apprend énormément sur la Norvège de l'époque des raids , autant je suis un peu déçue de la relation Haakon + Aelis qui est je trouve trop plate, pas assez intense et je suis as le genre de fille qui aime les romans ou les personnages principaux se détestent et se saute dessus aussi rapidement comme si la veille et la haine présente n'avait jamais existée...

Afficher en entier

L’aventure nous ramène aux pays scandinaves après la première escale danoise dans L’amour, la mer, le fer et le sang ! Mais cette fois-ci, c’est sur les terres Norvégiennes que l’auteure nous fait débarquer, à la lisière de L’Islande… Nous sommes en 871, et le vaisseau du Jarl Loken et de ses guerriers fait cap pour rentrer au bercail pour l’hiver. Mais la traversée de la Mer du Nord ne sera pas sans surprise, ils viennent de repêcher une prise de choix. Une jeune fille qui a tout l’air d’être de bonne lignée et malgré les sévices qu’elle a subis, ils peuvent en tirer une bonne rançon pour passer le rude hiver à Sørjevik. Mais, cette dernière refuse de décliner son identité et en attendant qu’elle passe aux aveux, le Jarl Loken la confie sous la garde de son meilleur ami et meilleur guerrier auquel il a entièrement confiance pour ne pas l’abîmer. Furieux, Haakon refuse cette responsabilité qui lui incombe et l’horripile. Mais Loken est implacable, il a su trouver les mots pour le convaincre de l’embarquer dans son fief. En plus, refuser un ordre de son Jarl, c’est le trahir !

Haakon était déjà bourru et irascible, mais l’arrivée de la belle Aelis augmente son stress à son paroxysme. Cette dernière lui rappelle tellement de mauvais souvenirs et sa combativité toute retrouvée n’améliore pas son mauvais caractère, mais pas que… La captive fait aussi rebattre son cœur qu’il a cru mort, elle s’immisce dans ses pensée, enflamme son corps et apaise son esprit torturé… Elle le pousse dans ses retranchements, elle fait couler un baume apaisant sur ses blessures, remplace le goût amer de la trahison par une odeur agréablement parfumée et empreinte de tentation charnelle … Aura-t-il droit à une seconde chance ? A-t-il droit d’y penser ? Que va-t-il faire ? La faire sienne au risque de trahir son Jarl, se trahir lui-même ? Renoncer à elle quitte à se dépouiller de sa raison de vivre ?

S’ensuit une lutte âpre et impitoyable entre sa raison et ses tourments du coeur et du corps. Haakon devrait trancher dans le vif avant l’arrivée imminente de la famille de sa tourmenteuse qui viendra s’acquitter de la rançon dès le printemps !

Comme une aurore dans la brume, une romance historique qui porte bien son titre. Après avoir passé des années dans le noir de sa douleur, Haakon voit son âme s’éveiller à la lumière, et les bons sentiments inonder son coeur meurtri par la tromperie des siens ! Aujourd’hui, les dieux lui sont favorables. Car il a retrouvé une femme digne de sa confiance, de son amour. Digne qu’il se batte pour elle, pour eux… Une romance historique au goût d’interdit qui nous fait voyager dans des contrées aussi belles que glaciales où les vikings dans toute leur splendeur règnent en maître ! Un voyage épique et des sentiments dévastateurs, tels sont les mots d’ordre !

Le personnage de Haakon est attachant et captivant à la fois. C’est un viking à part qu’on a envie de découvrir dès les premières pages malgré son aigreur, ses aires taciturnes et ses sautes d’humeur. Loyal à son peuple, aux coutumes et US, et à son Jarl ! Mais c’est un visionnaire né. Lassé des guerres, des pillages, des voyages vains, il n’aspire désormais qu’à cultiver la terre dans le nouveau monde qu’il vient de découvrir, vivre en paix avec lui-même et avec sa famille… Quitter les siens, son Jarl, est un crève coeur pour lui, mais sa nouvelle vie en vaudra la peine…

Un peu moins accroché au personnage d’Aelis au début la trouvant imbue d’elle-même, entêtée et un brin égocentrique. Mais au fil de ma lecture, j’ai commencé à mieux la cerner. Une fille de bonne famille, qui n’a pas connu que le bon auprès de ses proches, mais qui s’est intégrée vite au climat rude et à la barbarie légendaire de ces guerriers pas comme les autres… Elle s’est attachée vite aux serfs de la maisonnée de son gardien. Une fille qui se la joue princesse mais qui au fond, elle n’en a que l’apparence !

Le scénario est d’une simplicité et sans réels rebondissements, consacré principalement à la romance qu’à l’aspect historique, mais cela n’empêche pas une immersion immédiate dans le récit et de trouver le voyage dans cette épopée guerrière captivant ! Les descriptions imagées permettent à notre imagination de prendre le dessus nous mettant rapidement dans une ambiance parfois pesante, parfois légère ! Bien sûr, on est loin des héros sanguinaires, loin des champs de bataille en ruine, mais l’univers est attractif, les personnages touchants avec une bonne dose d’humour. Et je n’oublie pas la plume talentueuse de l’auteure ni son style aussi agréable à lire que fluide !

Merci à Aurélie Depraz pour l’envoi du service presse ainsi que pour ce superbe plongeon dans le quotidien peu banal d’un peuple dit barbare mais si fascinant !

Mya

Afficher en entier
Argent

https://leboudoirdulivre.wordpress.com/2020/05/03/comme-une-aurore-dans-la-brume-daurelie-depraz/

Mer du Nord, septembre 871.

Loken et ses compagnons d’armes portent secours à Aélis, rescapée d’un naufrage.

Et c’est à Haakon que revient la lourde tâche de s’occuper d’elle jusqu’à ce que la demande de rançon soit payée en échange de sa liberté.

Aélis va ainsi débarquer dans le Rogaland, en plein territoire viking. Grâce à Gisla, esclave et nourrice d’Haakon, elle va mieux comprendre celui-ci ainsi que la vie des Vikings et leurs coutumes.

Quant à Haakon, il va avoir du mal à supporter Aélis qui ne fait que la contrarier que ce soit pour la nourriture (les Vikings mangent du cheval) que par ses multiples questions et ses envies de fuite. Lui qui rêvait d’une vie plus tranquille, d’une retraite au calme loin de toute agitation, le voici avec une jeune femme qui ne cesse de la hanter et de perturber son équilibre. Leurs différences de mœurs va lui coûter pas mal de maux de tête et beaucoup de patience. Haakon sous ses airs de faux dur, au caractère changeant est loin de laisser indifférente Aélis tout comme Haakon même s’il sait qu’elle n’ai qu’une prisonnière. Celle-ci sait qu’elle doit quitter Rogaland avant que son pire ennemi ne la retrouve… Car si celui-ci remet la main sur elle, elle n’en ressortira pas vivante.

Au fil des jours et malgré la caractère impétueux de la jeune femme, Haakon va ne plus pouvoir résister au désir qu’il ressent pour Aélis.

La tempête du désir n’a d’égale que l’attraction que ressentent Aélis et Haakon.

Elle lui est interdite, elle le désire, jusqu’où ira leur amour ?

Un quatrième roman plein de rebondissements, des personnages atypiques que tout oppose, une relation interdite…

Autant la précédente romance viking d’Aurélie ne m’avait pas enthousiasmé, autant celle-ci ne m’a pas lâché du début jusqu’à la fin. Déjà, on a affaire à une jeune femme Franque qui a entrepris un long voyage depuis Paris pour échapper aux violences de son époux, une union arrangée par son père qui se fiche de savoir que son mari la bat.

De plus, elle ne se laisse pas faire, a beaucoup de réparties et s’intéresse à la vie des Vikings, à leurs mœurs, leurs traditions…

Haakon est froid, un brin rude, il est très proche de la nature et a le même caractère que ses fjords. N’ayant pas eu de chance en amour, il est contrarié par l’attirance qu’il ressent pour Aélis et sa chevelure rousse comme son ex-femme. Une attirance qu’il sait sans issue et qu’il essaie tant bien mal de refréner…

Tous les deux rêvent d’une vie loin de la guerre, de la liberté de choisir qui aimer, sans contraintes…

Quand elle va débarquer en terre viking, elle s’imagine les pires barbares hors ce qu’elle va découvrir sera bien différent de ce qu’on lui a raconté. J’ai appris énormément de choses et est vue comme Aélis, un aspect des Vikings que je n’imaginais pas. Le statut de la femme viking est juste très avant-gardiste par rapport à celui de la femme dans d’autres pays à cette même époque. Le droit de divorcer par exemple, la femme a un statut tellement supérieur et a une place tellement importante en tant que telle… C’est assez stupéfiant et surprenant. On découvre également l’histoire des Vikings et l’unification de la Norvège par le roi Hérald ainsi que sa politique pour asseoir son autorité.

J’ai été transporté dans l’univers viking avec le plaisir de découvrir la vie, les traditions et un côté plus humain que ce que l’on pense de prime abord. Les sujets abordés sont forts et sensibles à la fois (viols, divorces…).

A la base pas fan de l’univers viking, j’ai persévéré car les recherches et la passion transmise par Aurélie donnent envie de lire tous ses romans. Cette deuxième romance viking tout comme « Indomptable Aquitaine » me paraît plus travaillée, on y trouve un équilibre entre les descriptions historiques ou culturelles et la romance en elle-même. Je suis impatiente de découvrir les autres romans d’Aurélie dont les deux derniers romans m’ont fait passer un bon moment de lecture.

Une très belle romance viking et son lot d’imprévus !

L’une des meilleures romances d’Aurélie Depraz !

Afficher en entier
Commentaire ajouté par EliaL 2020-04-14T15:31:04+02:00
Argent

C'est le premier roman d'Aurélie Depraz que je lis et je ne suis pas déçue de ma lecture. Ce voyage à l'époque viking était très agréable. J'ai beaucoup aimé l'immersion dans leur culture, ainsi que les personnages d'Haakon et Aélis. Son histoire m'a beaucoup touchée.

Parfois, j'ai été un peu perdue dans les nombreuses descriptions, mais cela n'a pas gâché la lecture, car j'ai été plongée dans l'ambiance tout du long.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Didi2407 2020-03-11T21:34:40+01:00
Or

Encore un gros WoW ! Cette auteur est toujours égale à elle même une plume qui viens me chercher du début à la fin !

Afficher en entier
Argent

Nous revoici avec un nouveau roman de Aurélie Depraz qui nous emmène cette fois-ci en Norvège afin de rencontrer les vikings et remettre ainsi en perspective l’image du peuple sanguinaire et barbare que nous avons généralement d’eux. A partir des préjugés et stéréotypes, l’autrice va les défaire un à un par le biais de la rencontre entre Haakon et Aelis, soit un viking et une jeune femme venant de France mais ayant des origines irlandaises.

En étant sauvée par cette escouade de viking, Aelis va peu à peu déconstruire tout ce qu’elle sait, ce qu’elle croit connaître de la religion, de son monde de vie prétendument civilisé au contraire des vikings vus comme des guerriers assoiffés de sang et de avides de pillages. Nous découvrons donc au fil de la plume fluide et toujours aussi riche en description de l’autrice, un peuple guerrier certes, mais également un peuple plutôt progressiste en matière de statut social des femmes, du mode de gouvernement et de prise de décision. Un peuple solidaire , lié par des croyances qui rassemble, un peuple qui cherche à s’étendre par soif de connaissances mais également de terres au climat plus clément pour vivre bien tout au long de l’année. Enfin et surtout, un peuple robuste qui connaît bien sa terre, ses atouts et ses contraintes et sait s’en servir pour garder l’avantage sur d’éventuels ennemis.

Le schéma est semblable aux autres romans de l’autrice, mais c’est une formule qui fonctionne alors il ne faut pas se priver. J’ai trouvé le personnages d’Aelis très attachant, le fait qu’elle ouvre les yeux sur sa condition, qu’elle accepte le fait qu’un mode de vie différent du sien n’est pas forcément signe de sauvagerie (même si les sacrifices ne sont pas ma tasse de thé!) tout en s’éveillant en tant que femme forte malgré les tortures qu’elle a pu endurer, font d’elle une personnage de la même trempe que les autres héroïnes de l’autrice.

Si vous ne connaissez pas encore la plume d’Aurélie Depraz, je ne peux que vous conseiller de vous lancer si vous aimez le mélange histoire (richement documenté), les descriptions, découvrir de nouveaux peuples et de nouvelles contrées à des époques lointaines, la romance toujours impossible mais tellement passionnée, cet univers ne pourra que vous plaire.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Scalari 2020-02-01T14:16:24+01:00
Or

J’ai découvert ce livre sur Facebook, dans un groupe de lecture. Le côté roman historique documenté — un de mes genres favoris — de sa présentation m’a interpelé.

Il s’agit d’une autoédition, dont la promotion est adroite, bien au fait de la mécanique de vente du livre numérique.

L’écriture est plaisante, rapide et facile à lire. Le vocabulaire s’émaille de termes liés au lieu et à l’époque qui en traduisent une bonne connaissance et ajoutent à l’intérêt du livre, mais leur introduction dans le récit est parfois un peu insistante.

Les personnages sont sympathiques et pas trop nuancés. L’intrigue linéaire agréablement prévisible cherche plus à créer des situations romantiques propres à émouvoir le lecteur que de l’inciter à entamer le chapitre suivant pour découvrir où mène le dernier rebondissement : Il s’agit d’une « romance historique », avec ses codes, plutôt que d’un « roman historique », comme l’annonce d’ailleurs le titre. Quelques scènes érotiques, légères et bien écrites, en complètent les critères modernes.

Au total, une réussite dans son genre, avec une originalité dans la description de l’époque, qui doit trouver son public.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Scalari 2020-02-01T14:02:08+01:00
Or

J’ai découvert ce livre sur Facebook, dans un groupe de lecture. Le côté roman historique documenté — un de mes genres favoris — de sa présentation m’a interpelé.

Il s’agit d’une autoédition, dont la promotion est adroite, bien au fait de la mécanique de vente du livre numérique.

L’écriture est plaisante, rapide et facile à lire. Le vocabulaire s’émaille de termes liés au lieu et à l’époque qui en traduisent une bonne connaissance et ajoutent à l’intérêt du livre, mais leur introduction dans le récit est parfois un peu insistante.

Les personnages sont sympathiques et pas trop nuancés. L’intrigue linéaire agréablement prévisible cherche plus à créer des situations romantiques propres à émouvoir le lecteur que de l’inciter à entamer le chapitre suivant pour découvrir où mène le dernier rebondissement : Il s’agit d’une « romance historique », avec ses codes, plutôt que d’un « roman historique », comme l’annonce d’ailleurs le titre. Quelques scènes érotiques, légères et bien écrites, en complètent les critères modernes.

Au total, une réussite dans son genre, avec une originalité dans la description de l’époque, qui doit trouver son public.

Afficher en entier
Diamant

Une très belle histoire au temps des vikings. Le travail historique de l’auteure est encore une fois remarquable. La romance est très bien amenée. Je recommande une fois de plus les œuvres d’Aurélie Depraz.

Afficher en entier

Date de sortie

Comme une aurore dans la brume

  • Canada : 2019-10-24 (Français)

Activité récente

Évaluations

Editeurs

Les chiffres

Lecteurs 28
Commentaires 17
Extraits 0
Evaluations 18
Note globale 8.41 / 10

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode