Livres
485 891
Membres
475 642

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode

Comment parler des livres que l'on n'a pas lus ?



Description ajoutée par EricB 2009-09-06T22:00:29+02:00

Résumé

L'étude des différentes manières de ne pas lire un livre, des situations délicates où l'on se retrouve quand il faut en parler et des moyens à mettre en œuvre pour se sortir d'affaire montre que, contrairement aux idées reçues, il est tout à fait possible d'avoir un échange passionnant à propos d'un livre que l'on n'a pas lu, y compris, et peut-être surtout, avec quelqu'un qui ne l'a pas lu non plus.

Afficher en entier

Classement en biblio - 40 lecteurs

Extrait

La lecture est d'abord la non-lecture, et, même chez les grands lecteurs qui y consacrent leur existence, le geste de saisie et d'ouverture d'un livre masque toujours le geste inverse qui s'effectue en même temps et échappe de ce fait à l'attention : celui, involontaire, de non-saisie et de fermeture de tous les livres qui auraient pu, dans une organisation du monde différente, être choisis à la place de l'heureux élu.

Afficher en entier

Commentaire le plus apprécié

Or

La première fois je l'ai détesté mais en le relisant un an plus tard, je l'ai nettement plus apprécié !

C'est vrai que l'auteur fait un peu l'apologie de la non-lecture, ce qui pour des lecteurs assidus ou réguliers comme ceux qui sont sur Booknode est un peu frustrant... Mais personnellement depuis que j'ai lu ce livre je ne vois plus les gens sous le même angle et par quelques petites questions bien précises on peut constater si la personne a effectivement lu le livre dont on parle ou non... Et même si ça peut paraître sadique, je trouve ça plutôt amusant de les voir se dépêtrer avec leurs mensonges ^^

Le livre de Pierre Bayat, je l'ai donc pris comme un manuel de "repérage" des faux lecteurs... beaucoup plus amusant :)

Afficher en entier

Ajoutez votre commentaire

Ajoutez votre commentaire

Commentaires récents

Bronze

Livre très intéressant, bien qu'un peu long. M'a personnellement permis de passer outre cette impression de devoir toujours finir un livre commencé et outre cette culpabilité de simplement feuilleter un livre. Il m'a permis d'apprendre également que l'on pouvait parler d'un livre que l'on avait feuilleté et entendu parler sans nécessairement mentir à son propos, mais en se servant d'éléments à notre disposition. Livre intelligent et utile, surtout en études littéraires.

Afficher en entier
Lu aussi

Une oeuvre originale, agréable à lire!

Afficher en entier
Lu aussi

Je n'ai pas trouvé ce à quoi je m'attendais dans "Comment parler des livres que l'on n'a pas lus", mais c'était tout de même intéressant.

Pierre Bayard a découpé son livre en trois parties : les différents types de livres non lus (livres dont on a entendu parler, livres oubliés, etc.), les situations dans lesquelles on est amené à parler de livres que l'on n'a pas lus et, enfin, de quelle manière procéder.

J'ai apprécié de voir des exemples tirés de livres, certains auteurs ont mis leurs personnages dans des situations assez cocasses ! Certains extraits m'ont fait sourire... Mais je n'ai pas vraiment appris à parler des livres que je n'ai pas lus, l'auteur évoque en effet des situations qui ne me concernent pas : vie mondaine, discussion avec des professeurs universitaires ou avec l'auteur du livre, etc. J'ai même un peu décroché pendant la dernière partie de l'ouvrage...

C'est une lecture en demi-teinte mais qui décomplexe quand même !

Afficher en entier
Bronze

Des exemples intéressants pour mettre en avant l'idée de non-lecture. Ce livre se veut déculpabilisant envers les lecteurs à l'instar de Comme un roman de Pennac avec ses dix droits du lecteur en parlant ici par concepts sur la virtualité d'une lecture, l'existence de bibliothèques collectives etc., mais perd tout de suite de son intérêt si on est soi-même déjà décomplexé quant au fait d'avouer n'avoir pas lu tel ou tel livre. Il y a également ce postulat discutable d'une sorte d'hypocrisie inhérente par rapport à la culture dans nos relations aux autres.

Afficher en entier
Diamant

Une invitation à être un lecteur ou un non-lecteur actif et déculpabilisé. En tant qu'étudiante en Lettres, je dois et devrai dans le futur parler de livres que je n'ai pas lus. A mon sens, ce livre montre qu'une non-lecture n'est pas forcément une imposture si elle est faite de manière active (connaissance de l'histoire littéraire, de l'auteur, du contexte de création, etc.). La non-lecture peut également être une forme de création à part entière.

Une vision innovante et intéressante de la lecture et de la culture.

Afficher en entier
PAL

Que Dieu me savonne !

Et que Bernard Pivot me pardonne !

Je ne l'ai pas lu, et du coup sans l'avoir lu, j'ai décidé de ne pas le lire, car sans avoir l'intention d'en parler en ne l'ayant pas lu, je me porte aussi bien que ceux qui en parlent en l'ayant lu.

Donc on pourrait ne pas lire les livres dont on va parler !

Voilà un théorème qui ouvre de nouvelles perspectives.

Et qu'en est-il de sa transitivité* ?

A-t-on le droit de lire un livre dont on ne va pas parler ?

A-t-on le droit de ne pas lire un livre dont on ne va pas parler ?

A-t-on le droit de lire un livre qui n'a pas été lu ?

A-t-on le droit de lire un livre qui n'a pas été écrit ?

Déjà, avec Mr Pennac, le droit du lecteur avait bien progressé.

Merci Mr Pennac !

Nous avions acquis le droit de griffonner, de corner, d'abandonner, de lire n'importe où, et n'importe quoi, le droit de grappiller, de lire à haute voix ou de nous taire ...

C'est encore parfois ce que l'on fait de mieux.

Que Dieu me savonne !

Et que Bernard Blier, Jean Lefebvre, Michel Serrault et Tsilla Chelton me pardonnent !

C'est pas parce qu'on a rien à dire qu'il faut fermer sa gueule ...

*Je ne suis pas sûr du terme "transitivité", je n'ai pas lu, durant mon année de sixième, le manuel de math dont par contre je pourrai bientôt faire une critique passionnante, acerbe, drôle mais cependant émouvante, et finalement si juste.

Afficher en entier
Or

A lire : ça marche ! (ou pas :p) Très amusant, et utile aussi!

Afficher en entier
Lu aussi

Conseillé par plusieurs de mes professeurs, ce livre au sujet franchement paradoxale m'a tout de suite intrigué et j'avais assez hâte de me plonger dedans et d'y trouver quelques conseils pour ma future vie de libraire. Si Pierre Bayard a réussi à me faire voir des tas de choses différemment, le contexte est surtout universitaire, et au final je n'ai pas trouvé grand chose de vraiment transposable au métier de libraire.

L'étude est divisée en trois parties : les différents types de non-lecture, des exemples de situations où l'on est amené à parler de livres que l'on n'a pas lus et enfin des conseils sur les conduites à tenir. J'ai trouvé la première partie particulièrement intéressante car c'est celle qui m'a fait me remettre le plus en question. Pierre Bayard m'a fait énormément réfléchir sur mon propre rapport aux livres et m'a plus d'une fois réconforté (on a tous plus ou moins une passoire à la place du cerveau et il est normal d'oublier petit à petit des éléments d'un livre)

Les parties suivantes m'ont moins plu car Pierre Bayard se concentre avant tout sur la vie en société et à l'université et tous ses astuces et conseils sont très "m'as-tu vu". Il essaye de nous expliquer comment faire en sorte d'être bien vu même en n'ayant pas lu un livre classique que tout le monde connait et que suivant le domaine dans lequel on se trouve on est obligé d'avoir lu pour faire bonne impression. Cette position m'a un peu gênée car personnellement lorsque je décide de lire un livre c'est pour moi, et pas pour les autres ni pour faire bonne figure. Et de plus, Pierre Bayard est ainsi passé complètement à côté du domaine qui m'intéressait et qui me semblait le plus intéressant : comment vendre un livre que l'on n'a pas lu ? Que faire devant un client qui nous demande notre avis sur un livre que l'on n'a pas lu ? Car en tant que libraire on est pas là pour nous mettre nous en avant mais bien le livre et le client, alors que c'est tout le contraire que conseil Pierre Bayard.

Si j'ai ainsi été un peu déçue et que mon enthousiasme est vite retombé, le livre est cependant vraiment très bien écrit. C'est très clair et j'ai aimé qu'il reformule, quitte à être redondant, certaines de ses idées pour être sur d'avoir été bien compris. J'ai aussi beaucoup aimé tous les exemples qu'il introduit dans chaque partie car il nous explique vraiment bien le contexte de chacun et commente très bien les citations utilisées. L'idée de donner son avis sous forme de notes abrégées pour chaque titre de livre croisé m'a semblé vraiment intéressante, notamment pour voir quel livre il n'a lui même pas lu, oublié ou simplement parcouru.

J'ai croisé plusieurs critiques très négatives sur cet essai, notamment sur le fait que pas une fois Pierre Bayard ne parle du plaisir de lire ou qu'il ne devrait tout simplement pas faire l'apogée de la non-lecture car ça n'a aucun intérêt. Je suis totalement d'accord avec vous, mais d'un autre côté ça montre aussi que Pierre Bayard a encore un long chemin à faire pour changer les idées de notre société et désacraliser le livre. Car non, définitivement, on ne devrait pas avoir honte de ne pas avoir lu un livre. Moi non plus je ne suis pas d'accord avec certaines de ses idées, mais en revanche j'avoue que lire ce livre m'a ouvert les yeux sur certains points et m'a appris beaucoup de choses sur ce monde du livre que j'essaye d'intégrer.

http://bookshowl.blogspot.fr/2015/12/comment-parler-des-livres-que-lon-na.html

Afficher en entier
Pas apprécié

Ce livre nous apprend à parler de livre sans les avoir lus, je vais d'ailleurs mettre ces conseils à exécution car je n'ai que survolé la fin tellement j'ai trouvé ça insupportable. J'ai trouvé ce livre creux et surtout prétentieux, développant une réflexion bâclée et finalement totalement inintéressante, que ce soit d'un point de vu distraction ou d'un point de vu intellectuel.

Je ne me suis absolument pas reconnue dans le message de ce livre. J'ai eu le sentiment qu'on avait en permanence le cul entre deux chaises. D'une part on dit au lecteur d'être plus "libre", de déculpabilisé, de ne plus avoir honte de parler de littérature sans en être un expert ou en ayant que feuilleté un livre, voire en ne l'ayant pas lu du tout. L'important est juste d'échanger sur le sujet. Et de l'autre on inscrit la littérature comme LE critère par excellence avec lequel on va nous juger socialement. Avouez en publique que "non, je n'ai pas lu Proust" jettera immédiatement l'opprobre sur nous, sans aucun espoir de rédemption.

A aucun moment l'auteur ne laisse entendre qu'on peut lire un livre, juste parce que l'activité même que constitue la lecture nous plait ! Non, on ne lit de livre juste pour faire son intéressant ensuite et briller en société. C'est bien connu. On s'est d'ailleurs tous inscrit sur ce site juste pour craner et dire aux autres qu'on a lu plus de livres qu'eux, nananère.

Autant dire que se baser sur ce postulat pour commencer un essai sur la lecture, c'est pour moi déjà un TRÈS mauvais point, parce que c'est juste faux. Si c'est vraiment comme ça que l'auteur perçoit la lecture, il ne doit effectivement pas avoir lu beaucoup de livre dans sa vie, car il a juste rien compris.

Mauvais point suivant qu'est ce que l'auteur a essayé de faire ?! Je comprend pas le concept.

Malgré le titre cocasse, ce n'est pas un livre humoristique, mais vraiment un essai, tout ce qui a de plus sérieux. C'est donc qu'on doit nous y présenter une réflexion poussé sur le sujet... Bah c'est rater aussi.

Pas la peine d'avoir un doctorat de littérature pour expliquer que si tu veux être crédible en parlant d'un livre que tu n'as pas lu, il faut que tu fasses croire aux gens qui t'écoutent que tu as raison, sans jamais douter de tes idées. Tu peux même faire ce qu'on a tous fait quand on on nous a demandé de lire le Père Goriot au lycée : t'approprier les arguments que quelqu'un a ecrit avant toi ! Je m'attendais presque à ce qu'à un moment, l'auteur nous conseille de voir l'adaptation cinématographique plutôt que de lire le livre ou de se contenter de son résumé Wikipédia. Il a quand même pas osé. Le noob.

Franchement, vous laissez à n'importe qui un peu de temps pour réfléchir sur le sujet, il vous pondra à quelques détails près les mêmes réflexions. Réflexions également valables pour un film, un album de musique, et même un match de foot, c'est dire que l'auteur est allé les chercher loin.

Pour finir, j'aurais aimé lire un livre ecrit par Pierre Bayard. Pas des textes écrits par d'autres. Textes qu'il cite allègrement. En fait, l'auteur confond exemples et arguments.

Et oui, même Paul Valery à rendu hommage à Proust sans avoir lu ses livres, et OH MON DIEU LE GROSSIER PERSONNAGE, il a même pas lu Anatole France alors qu'il s'est assis sur son siège à l'Académie Française ! Mais ça n'ajoute pas pour autant de la consistance à la réflexion amorcée. Et je doute en plus qu'il était nécessaire d'enchainer sur la vie et l'œuvre de Paul Valery. Puis sur le résumé détaillé du Nom de la Rose. Puis sur Montaigne, puis sur je sais plus qui, puis sur Hamlet il me semble, puis sur....

Sans rire, on enlève les exemples, on divise le nombre de page par... 10 ? 15 ? Je peux même pas dire si Pierre Bayard ecrit bien ou pas, je ne sais pas comment il ecrit.

Afficher en entier
Or

La première fois je l'ai détesté mais en le relisant un an plus tard, je l'ai nettement plus apprécié !

C'est vrai que l'auteur fait un peu l'apologie de la non-lecture, ce qui pour des lecteurs assidus ou réguliers comme ceux qui sont sur Booknode est un peu frustrant... Mais personnellement depuis que j'ai lu ce livre je ne vois plus les gens sous le même angle et par quelques petites questions bien précises on peut constater si la personne a effectivement lu le livre dont on parle ou non... Et même si ça peut paraître sadique, je trouve ça plutôt amusant de les voir se dépêtrer avec leurs mensonges ^^

Le livre de Pierre Bayat, je l'ai donc pris comme un manuel de "repérage" des faux lecteurs... beaucoup plus amusant :)

Afficher en entier

Date de sortie

Comment parler des livres que l'on n'a pas lus ?

  • France : 2007-01-11 - Poche (Français)

Activité récente

Emrys14 l'ajoute dans sa biblio or
2019-08-12T22:56:39+02:00
Julye_ l'ajoute dans sa biblio or
2018-05-19T19:25:49+02:00
Pvtoine l'ajoute dans sa biblio or
2018-02-25T16:14:07+01:00

Évaluations

Les chiffres

Lecteurs 40
Commentaires 11
Extraits 6
Evaluations 12
Note globale 6.5 / 10

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode